Politique

Filière canne : Le gouvernement va-t-il fermer le robinet ?

Le gouvernement s’apprête-t-il à supprimer l’aide compensatoire de 38 millions d’euros par an, accordée aux planteurs de canne suite à la suppression des quotas européens ? C’est ce que craignent les députées Huguette Bello et Nadia Ramassamy. Le renouvellement de ce dispositif ne figurerait pas dans le document de travail du prochain projet de loi de finances. Interpellée à l’assemblée nationale hier par Huguette Bello, la ministre des Outre-mer botte en touche.

Mercredi 19 Juin 2019 - 18:00

"Je rappelle l’engagement de campagne du Président de la République Emmanuel Macron lors d’un déplacement à La Réunion le 25 mars 2017 à maintenir l’aide financière et à soutenir la filière", indique Nadia Ramassamy, députée et présidente de l'Intergroupe parlementaire des outre-mer, dans une lettre adressée au ministre de l’Agriculture.
 
Une piqûre de rappel lancée au gouvernement, alors que le doute plane sur la reconduction du dispositif d’aide compensatoire destiné aux planteurs de canne : 38 millions d’euros par an pendant trois ans, pour compenser les surcoûts de production, et ainsi maintenir la filière malgré la suppression des quotas européens en 2017.
 
"La non-reconduction de ce dispositif compensatoire aurait des conséquences néfastes alors que la filière canne-sucre participe au rayonnement culturel, économique et sociale des territoires ultramarins",  alerte la députée LR, qui demande dans sa lettre au ministre de l’Agriculture de "bien vouloir rassurer les 7000 planteurs de canne réunionnais, guadeloupéens et martiniquais sur les engagements de l’État".
 
Annick Girardin botte en touche
 
À l’origine de cette inquiétude, le document de travail du prochain projet de loi finance du gouvernement, sur le lequel ne figure pas l’aide compensatoire en question. À l’assemblée nationale hier, la députée Huguette Bello a pu poser directement la question à la ministre des Outre-mer :
 
"Personne ne comprendrait une décision unilatérale du gouvernement qui contreviendrait à la fois aux engagements de l’État, aux principes exposés par la France à Bruxelles et aux déclarations de soutien du candidat Macron à La Réunion en mars 2017. Personne n’accepterait une telle prise de risques aux conséquences sociales, économiques et environnementales incalculables."
 
"Ma question est donc très simple et aussi très grave : l’aide compensatoire structurelle de 38 millions figurera-t-elle bien dans le projet de loi de finances pour 2020 ?", a-t-elle demandé à Annick Girardin.
 
Après être revenue sur les circonstances d’attribution de cette aide en 2017, Annick Girardin répond que le projet de loi de finances prévu pour 2020 est encore en préparation, et que la question du renouvellement de cette aide est au coeur des préoccupations du ministre de l’Agriculture et au coeur des siennes.
 
- "Pourquoi ne répondez-vous pas?" demande alors Huguette Bello;
- "Vous aurez une réponse très rapidement" répond la ministre des outre-mer avant de rendre le micro.
 
Le doute persiste donc et la menace sur la filière canne semble bien réelle, puisqu’à ce jour la ministre ne peut fournir ni garantie de maintien, ni annoncer clairement la fin de cette aide.
 
Il reste que sans elle, l’avenir de la filière canne à La Réunion s'annonce sombre.
Charlotte Molina
Lu 3346 fois




1.Posté par denis le 19/06/2019 18:19

pour les municipales j'espère que les réunionnais botteront en touche tous les candidats soutenus par le petit prince

2.Posté par klod le 19/06/2019 18:28

zaime bien MMe Bello certes elle a , très jeune , manifesté devant le consul raciste de l'Afrique du sud du tant de l'apartheid à la run , pendant que d'autres zélus locaux comme vira le 1er , se faisait du fric avec ce consulat ................. chacun le sait !

l'éthique et la morale d'UNE VIE se conçoivent très jeune selon moi , à ce titre , on rappellera que meme le "ghandi, chantre de la non violence indien " avait eu des propos "désobligeants " ( pour rester soft ......) envers les NATIFS du sud Afrique du tant de "son séjour" en ce péi .................... ben !

bref

chacun sait que produire du "sucre blanc" n'a aucun sens compte tenu des productions du brésil et autres ( le b a ba de l'économie internationale enseignée en 1ère année de fac d'éco ou autres !!!!!!!) sauf à considérer qu'une économie doit etre subventionné à 100% par le contribuable !


il "aurait" appartenu aux "élus endémiques " (?) d'anticiper depuis 20 ans la reconversion de la canne vers d'autres productions autres que le sucre blanc ...........( merci de conserver mon sucre roux péi , mi aime à lu !!)


pov zébus endémiques ! là , la Madame Bello n'a pas fait mieux que les autres zébus dits" élus" !

affligeant le landerneau politique et "chambre d'agriculture " y compris les syndicats locaux !

3.Posté par Modeste le 19/06/2019 19:05 (depuis mobile)

Pour la Reunion c'est pas le robinet mais les vannes qu'il faut fermer......!

4.Posté par DOGOUNET le 19/06/2019 19:12

Nos 2 dépitées-la-mok semblent oublier que, vu de Paris, la canne réunionnaise n'a toujours été qu'un alibi social...

5.Posté par cmoin le 19/06/2019 20:41

Espérons que oui! Cette filière ne vaut rien est n'est là qu'à cause des aides!

6.Posté par Maskagaz le 19/06/2019 21:10

La filière canne à sucre à La Réunion n'est qu'une vaste fumisterie qui ne survit que par les subventions de la métropole. Alors que chaque réunionnais un tantinet observateur peut constater que ces subventions servent surtout à s'offrir des gros 4x4 allemands qui polluent un max , sans parler des "cachalots" qui bloquent la 4 voies de St Pierre, plus les tracteurs à 100 000 € pièce qui ne servent qu'à l'occasion des opérations escargot, on ne peut que souhaiter que cette petite Girardin, qui a déjà bien baisé ces abrutis de gilets jaunes il y a peu, nous refasse un coup de maître en nous débarrassant définitivement de ces planteurs de canne à sucre qui sont, en définitive, les plus gros parasites de notre île.

7.Posté par Run Asshole le 19/06/2019 21:34

La suppression de cette subvention va dans le sens de la lutte contre l'alcoolisme et le diabète tout comme le nivellement des taxes sur l'hexagone pour ce qui concerne le rhum et la diminution du taux de sucre dans certaines boissons.

Elle aurait aussi l'avantage de remettre les pendules à l'heure par rapport à la mondialisation et à l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

Pour les puristes, c'est donc une très bonne décision si elle s'avère effective.

8.Posté par Rive Sud le 19/06/2019 22:00

Pourquoi le contribuable devrait il continuer à financer une filière dont les principales productions sont l'obésité, le diabète, l'alcoolisme et toutes les conséquences de ces fléaux ?

9.Posté par klod le 19/06/2019 22:12

où l'on apprend , que les "élus" du conseil départemental on pondu une "motion " pour les agriculteurs ..............


tristes élus ............ le sucre blanc "réunionnais" n'a aucun avenir ha les "élus" et leur "motion"
y fé ri ...................... facile .............. on est pas sorti !! certains aiment depuis 70 ans .

10.Posté par menfin le 20/06/2019 03:29 (depuis mobile)

Il serait temps de penser à ce recycler..

11.Posté par Surcouf le 20/06/2019 03:50

On sait que la tonne de canne n'est pas rentable par rapport aux prix mondiaux et qu'on ne pourra jamais lutte contre des pays comme Cuba, le Brésil etc.
La différence est que la France aime bien subventionner des activités qui periclitent quand d'autres le font pour les nouvelles technologies. Moralité, nous on vit dans le passé et les autres déposent des brevets.
'J'adore les paysages avec la canne mais force est de constater qu'on va droit dans le mur en continuant.

12.Posté par Cloclo le 20/06/2019 07:22 (depuis mobile)

Tout ça c''''est politique. Bien sûr que cette aide va être reconduite car il n''''y a pas d''''autres alternatives. Mais c''''est Macron qui va annoncer la bonne nouvelle lors de sa venue à la Réunion. Pour redorer son blason

13.Posté par Taloche le 20/06/2019 07:33 (depuis mobile)

Supprimer l''aide â la canne serait contribuer à une augmentation du nombre de beneficiaires du RSA . Dans la situation actuelle ils sont indemnisés certes, mais derrière il y a un travail de fait que personne ne peut contester.

14.Posté par Eric le 20/06/2019 07:38

Sans autre alternative viable, c'est 18 000 emplois direct et indirect en suspens, des familles en difficultés (je ne parle pas des gros planteurs) il ne faut pas l'oublier.

15.Posté par Contribuable indignée le 20/06/2019 08:12

Qu'on en finisse une fois pour toute avec l'assistanat de cette canne à sucre d'un autre âge, douloureux pour la mémoire réunionnaise, dont la poursuite de son exploitation aujourd'hui à l'aide de subventions d'argent public constitue un véritable scandale du gaspillage de nos impôts !

Depuis 250 ans, cette activité hyper polluante et non rentable économiquement, permet surtout à des puissants lobbies créoles aidés par des politiciens locaux démagogiques fervents adeptes de la langue de bois, de percevoir des rentes de situation intolérables en 2019 !!!

16.Posté par Zilé zone le 20/06/2019 08:47

La ministre y fé zoreil cochon dan' marmite pois, li botte en touche. ..Tout kom Macron. Nana in zour y appelle domain!

17.Posté par Loulou le 20/06/2019 09:10 (depuis mobile)

Je rejoins le post 6 vivement la fin de ce système pervers d''aides afin que tous ces sois disant agriculteurs arrêtent de frimer dans des 4x4 et des tracteurs payés par le contribuable Français...

18.Posté par Santa le 20/06/2019 09:51 (depuis mobile)

Je pense qu'après un référendum la canne n'existera plus, à la place vaut mieux planter des patate, maïs, manioc...

19.Posté par Rom le 20/06/2019 11:19 (depuis mobile)

Putain voir la mentalité de certain commentaire franchement je suis dégoûtée au lieux pensé au matériel que les autre nena ou quoi se soit prend une journée conger et aller travailler dans la canne et nous verra si zote va tjr coze pareille

20.Posté par Bleu outre mer le 20/06/2019 12:51

La canne ou nous trouvons des annonces en métropole pour venir la couper ici. Je rejoint Klod sur la canne, d'autre pays comme l'Equateur vont se lancer sur le marché 3 a 4 x moins cher. Il serait temps de passer à autres choses, la canne est à l'image d'être sous perfusion et non en autonomie. Cela à l'air d'être difficile pour nos élu(e)s d'avoir une vision d'avenir. Gerri qui aurait pu nous permettre d'être autonome énergétiquement, jeter à la poubelle par Sieur Robertix. Vouloir diminuer le fuel par le bois pour nos centrales, encore un projet non respectueux de notre île. Même si la canne était réduit de moitié, il y aurait la possibilité de créer des espaces partagés pour planté des fruits et des légumes. Se qui permettrait de réduire les prix sur certains produits.......

21.Posté par Manapany boy le 20/06/2019 13:19

Ah les jaloux du 4X4 ! Allez bosser quelques temps dans les champs de canne sous le soleil, après vous la ramènerez s'il vous reste du souffle !

22.Posté par Anti cons le 20/06/2019 14:08

C'est pathétique ce que je lis en commentaires et qui n'est dicté que par une stupide ignorance et par l'envie ! La fin de la canne aura une incidence non seulement sur les planteurs (gros et petits, parce qu'il y pas que des gros zozos quand même ! ) mais aussi sur les dizaines de milliers d'emplois et de secteurs indirects !
Certains feraient mieux de la fermer quand ils ne savent rien au lieu de raconter des conneries !!!

23.Posté par Bleu outre mer le 20/06/2019 15:26

Pour les pour de la canne, sachant que la canne va produire deux fois plus en qualité. Que nous pourrions réduire le nombre de champs, vous attendez quoi, faire comme en Irlande avec les brebis recevoir de l'argent de l'Europe. Ne pas chercher a changer et a aller dans le mur, parce que comment allez vous être compétitif face à des produits 2 à 3 X moins cher. Je ne suis pas sur que les C....Post 22 soit ceux que vous pensez.......

24.Posté par Goyave péi le 20/06/2019 16:11

mi man fou zen aye eun dan lamin ki me serr de cane

25.Posté par polo974 le 20/06/2019 17:29

14.Posté par Eric le 20/06/2019 07:38
"""
Sans autre alternative viable, c'est 18 000 emplois direct et indirect en suspens, des familles en difficultés (je ne parle pas des gros planteurs) il ne faut pas l'oublier.
"""

Mais ouiiiii, on n'y croit...



pas un instant...

26.Posté par ronaldino974 le 20/06/2019 19:21

Organisons la transition agricole. Diversification progressive. Marche vers l'autonomie alimentaire. Création d'emplois. Il est urgent d'organiser la résilience alimentaire en cas de blocus international. Est-il nécessaire de rappeler aux Réunionnais que la situation géopolitique est très tendue. Tensions fortes en mer de chine, où circule une grande partie du trafic international, tensions dans le détroit d'Ormutz par lequel passe 35% de la production mondiale de pétrole, tensions dans le système financier qui est au bord de l'apoplexie... tous les signaux sont au rouge, et nous, sur notre île, nous sommes totalement dépendants des apports extérieurs en nourriture. En cas de crise ça va être la galère! Il faut anticiper. Qu'ont prévu les élus locaux en cas de grave crise? Où en est le DICRIM (Dossier d'Information Communale sur les Risques Majeurs) dans les communes de l'île? Le risque de ne plus être approvisionné existe! Où en sont les PCS Plans Communaux de Sauvegarde? Les maires sont responsables de la prévention et de la protection de la population en cas de gros pépin.

27.Posté par Martine et le départementalisation le 20/06/2019 21:05 (depuis mobile)

La priorité c'est Mayotte pour ceux et celles qui n'ont rien retenu.

28.Posté par Thierry le 20/06/2019 22:39

Il serait temps de passer à autre chose.la culture maraîchère Bio par exemple

29.Posté par polo974 le 21/06/2019 07:52

27.Posté par Martine et le départementalisation le 20/06/2019 21:05 (depuis mobile)
"""
La priorité c'est Mayotte pour ceux et celles qui n'ont rien retenu.
"""

Oui, c'est sûr, avec les écoles en 2x8h, ils en ont de la chance là-bas...

En général, toutes les phobies se soignent, mais ça doit être plus compliqué avec la xénophobie...


30.Posté par @29 le 21/06/2019 11:30 (depuis mobile)

@post 29

il suffit juste d'être curieux : assemblée nationale/vidéos/commission

31.Posté par Choupette le 21/06/2019 12:52

22.Posté par Anti cons

On est bien d'accord.

Il n'y a que les apatrides pour réclamer la fin de la canne à sucre à La Réunion et parlent de reconversion en terrains à bâtir pour leurs copains.

Il y a encore 30 ans de cela, qu'est-ce qu'il faisait bon de n'entendre que le bruissement des feuilles de canne sous la caresse de la brise.

C'est depuis qu'on a commencé à raser les champs que le climat a se retourner à La Réunion.

Allez-y, défoulez-vous, R.A.F.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie