Zot Zinfos

Fête de la Salette, le "batay coq" continue…

Mardi 29 Octobre 2013 - 10:09

Fête de la Salette, le "batay coq" continue…
Lors des festivités de La Salette, la mairie de Saint-Leu de façon traditionnelle avait décidé de la fermeture des écoles de sa commune le jeudi 19 septembre pour raison de sécurité. Monsieur l’IEN de cette circonscription avait alors proposé au Recteur de l’académie de convier les enseignants (hors présence d’élèves) dans leur école respective ce même jour afin de travailler sur des thèmes prédéfinis (PEDT et l’éducation prioritaire).

Monsieur le Recteur soucieux de l’intérêt des élèves n’avait pas retenu cette proposition et imposa donc aux enseignants de rattraper cette journée d’école sur deux mercredis (les matinées du 9 et du 30 octobre). Dans un premier temps, la mairie de Saint-Leu a indiqué au Recteur son refus pour des raisons qui lui appartiennent. Elle préférait que le rattrapage des cours ait lieu sur la seule journée du mercredi 30 octobre. Le Recteur transmit donc aux écoles concernées cette nouvelle décision.

Double coup de théâtre ! Ce vendredi 25 octobre, la mairie de Saint-Leu revient sur sa proposition et décide que toutes les écoles de sa commune seront fermées le mercredi 30 octobre. Et, le Recteur devant cette nouvelle décision municipale demande aux enseignants de se réunir dans les collèges de leur secteur ce même mercredi… hors présence d’élèves !?

Au vu de toutes ces péripéties, les enseignants de Saint-Leu dans leur grande majorité ne savent plus à quel(le)s saints ou saintes se vouer. L’impression qui en ressort c’est qu’un « batay coq » s’est engagé entre la mairie de Saint-Leu et notre haute hiérarchie et que les élèves, les familles et les enseignants de cette circonscription en sont les otages. Triste spectacle !

Lors des débats sur la refondation de l’école de la République, les enseignants avaient réclamé dans leur ensemble plus d’écoute et de respect de la part de leur hiérarchie et avaient dénoncé les multitudes décisions inexpliquées et inapplicables des hautes autorités (voir le rapport édité après ces débats). Un an après, nous sommes rendus au même point, le personnel n’est toujours pas considéré et des décisions incompréhensibles de nos chefs continuent de tomber.

Pour la CGTR Educ’Action
Le secrétaire général
Patrick CORRE

Pour le SAIPER-PAS 974 (UDAS)
Le secrétaire général
Stéphane CHECKOURI
.
Lu 393 fois



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >