Société

Fermeture brutale du restaurant le Joyau des Laves à Sainte-Rose

Jeudi 17 Mai 2018 - 13:44

Installé depuis plus de 20 ans, le restaurateur du Joyau des Laves a été contraint de fermer son établissement. Cette fermeture fait suite à un arrêté municipal, alors que Frédéric Spielman déclare ne jamais avoir eu d'informations de la part de la mairie depuis la commission de sécurité réalisée en 2017.


C'est un véritable coup dur pour l'auberge du Joyau des Laves, réputée sur l'ensemble de l'Île depuis 1997. Son propriétaire, Frédéric Spielman, a vu son établissement fermer brutalement ses portes en avril dernier, suite un "manque de professionnalisme de la part de la mairie de Sainte-Rose", comme il nous le confie. 

Une commission de sécurité a été réalisée en janvier 2017 dans le restaurant. Cependant, aucun retour n'a été fait au restaurateur pendant toute cette période, aucun rapport ni prescription ne lui ont été transmis, indique-t-il. "J'aurais presque pu oublier", ajoute l'intéressé. "Evidemment d'éventuels travaux ont été évoqués oralement", souligne Frédéric Spielman. Des travaux qu'il déclare avoir réalisés depuis, sans attendre un quelconque retour. Il appuie également le fait que ces travaux n'auront dans tous les cas pas pu faire l'objet d'une fermeture. 

Un arrêté "illégal et injuste"

Lorsque l'arrêté municipal de fermeture immédiate tombe, Frédéric Spielman tombe des nues. D'autant qu'ils lui reprochent "une histoire de gaz", pourtant déjà signalée lors de la commission de sécurité de 2013. "Cela prouve bien l'incohérence de la mairie, qui n'a même pas pris acte des faits pour la nouvelle commission". 

Suite à l'arrêté, l'établissement a dû fermer ses portes en l'espace de seulement dix jours. Or son avocat, Me Michel Lagourgue, affirme que la mairie aurait pu demander un délai d'au moins un mois. "Cela m'aurait permis de réaliser les travaux demandés et de ne pas en arriver là". En effet, les mois d'avril et mai sont très importants pour les professionnels du tourisme. Cela permet de palier le mois de juin beaucoup plus creux. 

C'est tout un domaine qui s'effondre 

Au-delà d'un restaurant de perdu, c'est tout un domaine qui part à vau-l'eau. En plus d'être restaurateur, Frédéric Spielman est avant tout producteur de bananes. Une production qu'il a vue partir en fumée après le passage de la tempête tropicale Fakir. Il espérait pourtant pouvoir la continuer. "Je n'ai pas encore annoncé la nouvelle à ma fille, qui est partie en métropole pour étudier les spécificités de l'agriculture pour pouvoir reprendre le domaine".

"Je ne roulais déjà pas sur l'or, j'aurais voulu me battre mais il était plus favorable pour moi de déposer le bilan", confie-t-il. Contraint de liquider son affaire, Frédéric Spielman ne compte pas baisser totalement les bras. "On va demander des dommages et intérêts à la mairie, il va falloir qu'ils se réveillent". Cela fait un mois que les derniers documents ont été transmis à la municipalité de Sainte-Rose, mais il n'a pas eu encore le moindre retour de leur part. 

Le maire de Sainte-Rose consterné revendique

"Je n'ai fait qu'exécuter la demande du Préfet", déclare fermement Michel Vergoz, le maire de Sainte-Rose et membre de la commission de sécurité. "Cela fait 3 fois que les commissions passent, depuis 2013 on lui communique, vous pensez réellement qu'il est possible de ne pas avoir de compte-rendu suite à une commission de sécurité". "Je le reçois comme un ami et au final il me prend pour son persécuteur, je lui tends la main et il me la mord". Lorsqu'il lui a parlé de ces courriers non reçus, il aurait avoué en tête à tête : "c'est peut-être les lettres recommandées que je n'ai jamais ouvertes". 

Selon le maire, Frédéric Spielman est un homme qui a déjà eu mille problèmes, notamment convoqué aux Prud'hommes. "C'est une personne que j'aime beaucoup, je le reçois dans mon bureau, je tente de l'aider car il a une belle infrastructure dans les mains et il annonce qu'il souhaite attaquer l'arrêté? Très bien, mais il pousse le bouchon trop loin". Plusieurs fois, il lui a demandé de chiffrer les travaux de remise en sécurité de son établissement, il en a été incapable. 

Erratum : Nous avions précédemment indiqué que cet établissement était labélisé Gîte de France. Le réseau d'accueil touristique souhaite apporter un démenti. Le Joyau des Laves n'est plus labelisé depuis 8 ans. 
Charline Bakowski
Lu 24910 fois



1.Posté par Veridik le 17/05/2018 14:05 (depuis mobile)

C'est fini aussi pour le village bienvenue

2.Posté par touriste régulier le 17/05/2018 14:12

Continuez à faire fermer les fleurons du tourisme sur l'île et vous allez pouvoir bientôt vous passer des touristes

3.Posté par Nicolas le 17/05/2018 14:31

La Loi rien que la Loi
Si il n'est pas en conformîté avec la Loi il lui lui appliquer
les sanctions qui vont avec
Manifestement il se fout de la gueule du monde.

4.Posté par Lilly le 17/05/2018 15:32 (depuis mobile)

On ferme les gîtes, on ferme les restaurants de plage... Bientôt les touristes ne viendront plus, et on aura plus d'endroit pour partir en week end...

5.Posté par Tanguy le 17/05/2018 15:43

on aimerait bien connaître les raisons de sa fermeture,......

6.Posté par Andy le 17/05/2018 15:51 (depuis mobile)

Voilà une très bonne nouvelle, la nourriture était infâme, le service extrêmement long, les tarifs pratiqués prohibitifs, Il ne s''agissait ni plus ni moins que de la nourriture type barquette de snack bar, présenté dans une assiette. Une Arnaque

7.Posté par Andy le 17/05/2018 15:55 (depuis mobile)

Oui, il faut fermer les gîtes et les restaurants de plage et autres etablissements qui ne respectent pas les règles et surtout un certain niveau de qualité de prestation, trop de snack et de pseudo restaurant font manger de la merde au clients.

8.Posté par BONLANGUE le 17/05/2018 16:09

Vergoz dehors !

9.Posté par Lolivier le 17/05/2018 16:19

Quel dommage, une des plus belles auberges de l'est qui ferme. Les propriétaires étaient adorables et vous faisait visiter les champs de bananiers et de chou palmiste (en entrée ou en carry, un régal !). Il ne va plus rester grand chose à Sainte Rose ...

10.Posté par Fdp le 17/05/2018 16:38 (depuis mobile)

Continuer à protéger les gros , Qu en est il des grosses enseignes qui abuse de position hégémonique sur les entreprises locales ? Ou sont donc les contrôles ? Lorsque vous aurez tuer le tourismes les entreprises PME locale Qu en sera t il?

11.Posté par Zoreilles le 17/05/2018 17:12 (depuis mobile)

Vergoz veut la mort de sainte rose 😢

12.Posté par HOAREAU le 17/05/2018 18:59

On venait à Piton Sainte-Rose pour y manger, c'était une excellente table.

BRAVO AUX POLITIQUES.

13.Posté par Choupette le 17/05/2018 19:16

C'est toujours de la faute de l'autre ... .

14.Posté par Une histoire de goûts le 17/05/2018 19:43

@6.Posté par Andy

« ... surtout un certain niveau de qualité de prestation, trop de snack et de pseudo restaurant font manger de la merde au clients.»

Pour le savoir il faut y avoir goûté, n'est-ce pas ? Et qui sait, c’est peut-être vous qui avez des goûts de chiottes... !

15.Posté par payet le 17/05/2018 20:49

Je suis désolée pour eux, ils étaient des professionnels.

16.Posté par loulou le 17/05/2018 21:13

monsieur les paillotes qui puent moches et sales une France à deux vitesses vive la réunion sans les cancres de la république la conformité des paillotes réveillez vous créoles

17.Posté par wayan le 17/05/2018 21:18

c'est sur que c'était des professionnels. toujours du palmiste frais, et une cuisine créole authentique et revisitée. EUH,le Andy qui produits des propos incohérents doit se tromper d'établissement, à moins qu'une envie de médiser se fait trop forte. QUEL SUBTILITÉ

18.Posté par margouillat974 le 17/05/2018 22:00

Je n'ai jamais mangé dans cette auberge, aussi je me garderai bien de porter un jugement sur la nourriture servie.J'aurai pu comprendre un arrêté municipal, préfectoral concernant l'hygiène, mais pas concernant la sécurité!!
S'il y a un incendie, un court-circuit et à moins que le toit de ce restaurant ne soit si lourd et si vétuste qu'il ne risque de tomber sur la tête des clients, il y a sûrement d'autres raisons qui nous manquent pour expliquer un tel arrêté.

19.Posté par bois grand le 17/05/2018 22:36

Certains gîtes, chalets, devraient aussi être fermés, car dangereux, non conformes au niveau des normes de sécurité...De plus la main d'oeuvre est rarement déclarée et donc rarement payé. Une honte de tels établissements... Il en existe portant pas mal dans le sud sauvage...A croire que ce secteur de l'île se croît épargné de tout contrôle...

20.Posté par herve le 18/05/2018 07:52

j y suis alle trois fois et j etais asse satisfait de l ensemble, evidemment ce n est pas un hotel 5 etoiles mais j'ai deja ete decu par les prestations de ces hotels ...

Pour ce restaurant au cadre symatique, peut etre un manque de choix au niveau des aperos et une nourriture bonne mais pas superbe

pour y retournet j etais dans l ensemble satisfait et un prix raisonnable

21.Posté par Mano le 18/05/2018 07:50

C’est bien d’avoir une vigilance sur la sécurité et l’hygiène alimentaire des structures de touristiques mais de là à le faire fermer c’est un peu gros .... Mais quand n’est-il pour la sécurité et l’hygiène alimentaire de nos petits écoliers ? L’année dernière votre cuisine centrale et les satellites ont étés contrôler par la Direction de l’Alimentation de l’Agriculture et de la Forêt (DAAF), pointant ainsi des défauts dans le mode de stockage, de conservation des denrées alimentaires, dans la confection des repas et les conditions de transport de ces derniers (non résolus à ce jour). Qu’avez-vous mis en place ? Avez-vous fermé les établissements concernés ? Quand n’est-il des cantinières sans formation dans la restauration et notamment en cuisine qui n’ont aucune notion du grammage alimentaire en restauration collective ? Ce respect de la réglementation et de l’arrêté de la préfecture doit certes être appliqués comme vous le citez Mr le maire mais elles doivent être aussi exemplaires

22.Posté par Réveillez vous le 18/05/2018 10:37

Si cela a été transmis y a bien remise contre signature non ?


j'aime bien le "Je n'ai pas encore annoncé la nouvelle à ma fille, qui est partie en métropole pour étudier les spécificités de l'agriculture pour pouvoir reprendre le domaine"."

Ben la si elle l'apprends via la presse ....


"Plusieurs fois, il lui a demandé de chiffrer les travaux de remise en sécurité de son établissement, il en a été incapable. "
Ben il demande juste 3 devis et c'est tous....c'est pas lui qui chiffre directement mais bien un professionnel

23.Posté par Justin le 18/05/2018 13:14 (depuis mobile)

Comme si lu té pas au courant. N''importe quoué.

24.Posté par zanatany le 18/05/2018 15:39

A quand les contrôles de poulets grillés, barquettes de fruits, vente à la sauvette sur le bord des routes ???
On laisse le travail au noir se développer et après plus de travail pour les professionnels !

Les maires et leurs adjoints laissent ces ventes sauvages sans bouger... Ils touchent des pots de vins ?


25.Posté par mailanzzzé le 18/05/2018 16:10

mi koné pa travail au noir . Ek Chalet mi ca va bat carré Paris...soldes lé pa cher...

26.Posté par Politique le 18/05/2018 17:59 (depuis mobile)

Décision politique ?

27.Posté par c encore moi :-) le 19/05/2018 00:46 (depuis mobile)

Si zot i laisse krev boug la mi koné pu zot.

28.Posté par Justedubonsens le 19/05/2018 08:30

Allons arrêtez d'accabler le maire ou les autorités.Le boug prétend qu'il n'a pas eu connaissance de rapports ou autres compte-rendus. Il prend les enfants du bon dieu pour des canards sauvages ou quo ?. Son avocat spécialiste des recours en tous genres quand il fait de la politique, n'aurait pas attaqué l'arrêté en référé s'il était illégal ? Alors il faut arrêter de prendre les lecteurs pour des imbéciles. Il a été forcément mis en demeure d'exécuter des travaux qu'il n'a jamais réalisé depuis 2013 comme il le dit lui-même. Les autorités auront attendu 5 ans avant de commettre un arrêté de fermeture. Spielman a largement eu le temps de se mettre en conformité, ce qu'il n'a pas fait. Comme dit proverbe chinois : "ce n'est pas le doigt qu'il faut regarder mais ce qu'il désigne !"

29.Posté par PFFFFF le 21/05/2018 14:47

Si le principe à RUN est de fermer tout ce qui est illicite il ne restera que quelques fonctionnaires!

30.Posté par alcide le 21/05/2018 17:02

29.Posté par PFFFFF le 21/05/2018 14:47

...et beaucoup de malokis...

31.Posté par métropolitain le 21/05/2018 20:29

C quoi malokis?

32.Posté par alcide le 21/05/2018 21:59

@31.Posté par métropolitain le 21/05/2018 20:29

C quoi malokis?



Vous venez sûrement de débarquez sur l'île et vous ne tarderez pas à l'apprendre ...sûrement à vos dépens...

33.Posté par métropolitain le 22/05/2018 11:38

Merci de na pas m'avoir renseigné. Suspense, suspence.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter