MENU ZINFOS
Social

Fed’Action : "Les petits industriels de l’alimentaire sont amenés à disparaître"


La nouvelle loi de Modernisation de l’Economie votée récemment par les députés à l’Assemblée nationale, et qui relève le seuil d’autorisation d’implantation des surfaces commerciales de 300 à 1.000 mètres carré, marque la fin des industriels en alimentaire selon Ibrahim Patel, président de l’association Fed’Action (Fédération Départementale des Associations d’Artisans, de Commerçants et de Travailleurs Indépendants Organisés de la Réunion). D’autre part, le chômage rampant, lié à la crise économique globale, contribuera à asphyxier l’économie réunionnaise.

Par Karine Maillot - Publié le Vendredi 12 Décembre 2008 à 07:18 | Lu 527 fois

Fed’Action : "Les petits industriels de l’alimentaire sont amenés à disparaître"
Ibrahim Patel président de Fed'Action, s’est montré très inquiet hier lors de sa conférence de presse. La nouvelle loi de Modernisation de l’Economie met selon lui en péril les industriels réunionnais du secteur alimentaire." Entre 2009 et 2014, c’est plus de 25.000 mètres carrés de surfaces supplémentaires qui sont prévus par le groupe Leclerc".
Avec l’arrivée de Leclerc l’année prochaine, qui d’ailleurs vient tout juste de négocier de nouveaux tarifs encore plus bas avec ses fournisseurs, les petites surfaces ont vraiment du souci à se faire."Ils ne vont pas survivre bien longtemps. Je les invite à travailler en flux tendu au maximum, et de réfléchir à une stratégie d’attaque, face aux grands groupes qui les grignotent tout doucement. Le concept Leclerc n’est de toute façon pas adapté à la condition économique réunionnaise", dénonce le président de Fed'Action.
De plus, ce même groupe importera l’intégralité de sa marchandise, et ne réinjectera donc pas d’argent dans l’économie locale. Par exemple, ses boites de boissons gazeuses seront commandées à Dubaï.
Par ailleurs, Ibrahim Patel se préoccupe aussi de l’arrivée probable du groupe allemand "Lidl" qui est actuellement en prospection sur l’île, et qui risque tout autant de contribuer à la mort des petites entreprises alimentaires."Ce gros groupe projette lui aussi de créer plus de 25.000 mètres carré de surfaces de vente en alimentaire. Si les politiques les laissent faire, c’est la mort assurée des commerces indépendants ".
Certes, la conjoncture actuelle et l’évolution de l’économie globale imposent les règles: les plus gros écrasent les plus petits…"La nouvelle loi de Modernisation de l’Economie veut avant tout donner plus de pouvoir d’achat aux consommateurs, en leur donnant le choix entre différents modes de distribution, et en multipliant le nombre d’opérateurs, pour que les distributeurs soient en concurrence et baissent leurs prix…"(extrait du rapport du ministère de l’économie).
Sachant que ce sont les petites entreprises qui embauchent à hauteur de 85% sur notre île, l’offre d’un plus grand pouvoir d’achat s’adresse à qui, si ces mêmes consommateurs sont au chômage ?



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes