MENU ZINFOS
Faits-divers

Faux-cils et marteau : L'équipée mortelle devant la cour d'assises


Février 2019, un sans domicile fixe était mortellement agressé au marteau à la Pointe du diable. Quelques temps plus tard, un autre homme était gravement blessé dans une attaque ressemblant étrangement à la première. Un mode opératoire choquant qui amène une femme et trois complices présumés dans le box de la cour d'assises ce mardi.

Par Isabelle Serre - Publié le Mardi 2 Novembre 2021 à 07:01

Marie Brenda et ses complices attiraient leurs victimes à la Pointe du Diable pour les détrousser.
Marie Brenda et ses complices attiraient leurs victimes à la Pointe du Diable pour les détrousser.
Marie Brenda Margery est soupçonnée d'avoir servi d'appât afin d'attirer [successivement dans ses filets]urlblank:https://www.zinfos974.com/Reconstitution-du-meurtre-aux-faux-cils-et-au-marteau_a157020.html deux hommes dont un a perdu la vie, frappé à coups de marteau. Trois complices présumés auraient joué un rôle dans l'équipée mortelle et se trouvent aux côtés de la  vingtenaire dans le box de la cour d'assises, ce mardi matin, et pendant quatre jours.

Le 16 février 2019, Charles Joseph Clain, un sans domicile fixe de 51 ans, était retrouvé blessé sur le parking de la Pointe du diable à St-Pierre. Son sac à dos contenant ses papiers d'identité et son téléphone avait été dérobés. Malheureusement, l'homme très abimé par une consommation régulière d'alcool n'avait pas survécu à ses blessures et était décédé quelques jours plus tard à l'hôpital.
Sa mort était cependant consécutive à de violents coups reçus sur la tête et au thorax, selon l'autopsie.

15 jours plus tard, une nouvelle agression se déroulait au même endroit et selon le même mode opératoire. La victime, visage tuméfié et crâne ensanglanté, frappée à l'aide d'un marteau, avait survécu. Sa carte bancaire avait été dérobée.
Des témoins de la scène avaient rapporté avoir vu sur place une femme dont les vêtements présentaient des tâches de sang. Elle était accompagnée d'un homme qui avait expliqué quelle avait été violée par la victime et qu'il l'avait défendu avec un marteau se trouvant toujours sur les lieux, raison pour laquelle ils étaient revenus. Un autre homme attendait pendant ce temps dans leur véhicule.

Les protagonistes avaient été identifiés et arrêtés. Petit à petit, l'enquête avait révélé que Marie Brenda Margery, qui avait l'habitude de se prostituer, proposait ses charmes à des inconnus qu'elle repérait dans un bar st-pierrois. Puis, elle les conduisait dans un coin tranquille. Mais en lieu et place d'une relation consentie, les hommes floués étaient agressés et détroussés avec le concours des complices.

Marie Brenda Margery et un de ses co-accusés encourent la réclusion criminelle à perpétuité pour un vol avec violences ayant entrainé la mort. Les deux autres comparaissent pour un vol avec arme et/ou non assistance à personne en danger.

Le verdict devrait être connu dans la journée de vendredi.



 




1.Posté par Zorro le 02/11/2021 17:13

Si Marie Brenda parvient à pleurer pendant ce procès, même des larmes de crocodile, elle écopera d’une peine légère, légère…

2.Posté par Andy le 06/11/2021 10:08

On récolte ce que l'on sème .
Il faudrait envoyer à la prison de Guyane , Mayotte , Madagascar ces horribles individus qui agressent les gens .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes