Blog de Pierrot

Fallait-il ou pas passer en alerte rouge?

Jeudi 18 Janvier 2018 - 10:38

Capture d'écran mtotec
Capture d'écran mtotec
Depuis l'annonce un peu après 8h de la décision du préfet de ne pas passer en alerte rouge, les réactions des Réunionnais ne cessent de pleuvoir, que ce soit sur les radios, sur les réseaux sociaux ou dans les commentaires des sites d'information.

Il est vrai qu'il est difficilement compréhensible de recommander aux habitants du Sud de l'ile de rester chez eux, tout en refusant de déclencher l'alerte rouge.

On les place alors face à un dilemme : ou je prends la route pour aller travailler et je risque ma vie, ou je reste chez moi en sécurité comme me le conseille le préfet mais je perds une journée de travail.

Et pour la majorité des salariés qui touchent le SMIC, la réponse s'impose comme une évidence : ils ne peuvent se payer le luxe de perdre les 53€ net que représentent une journée de travail.

Pour autant, le préfet pouvait-il faire autrement?

Un préfet, qu'on le veuille ou non, est lui aussi tenu de respecter un certain nombre de règles. Même si c'est difficile à comprendre pour le Saint-Pierrois ou le Tamponnais qui doit affronter des pluies diluviennes, une alerte rouge est essentiellement liée à une menace de vents cycloniques. Et pas aux fortes pluies.

Au vu des vents qui touchent actuellement l'ile, l'alerte rouge ne se justifiait donc pas.

Autre donnée à prendre en compte : l'alerte rouge est un système départemental et ne peut être morcelé. Autrement dit, il est impossible de mettre en place une interdiction de circuler uniquement dans le sud, tandis que le reste de l'ile resterait en alerte orange.

Dans un tel système, comment feraient les forces de l'ordre pour le faire respecter? Où placer la frontière? Comment faire avec tous ces automobilistes qui habitent dans le Sud et qui viennent travailler dans le Nord? Ou inversement. Faudrait-il mettre des barrages sur la route des Tamarins?

Par ailleurs, les mêmes qui critiquent sur les radios la décision du préfet de ne pas avoir déclenché l'alerte rouge lui reprocheraient de l'avoir fait alors qu'à Saint-Denis il fait un temps quasi normal.

On le voit bien, c'est impossible.

Quelle solution alors?

Peut-être profiter des Assises du risque qui doivent se tenir en juin, ou celles des Outre-mer pour proposer une sorte d'"alerte rouge pluie" qui prévoirait une interdiction de circuler sur l'ensemble du territoire en cas de fortes précipitations.

Certains y pensent déjà du côté de la préfecture...
Lu 16761 fois
Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par pata974 le 18/01/2018 07:44

vrai boulot de journaliste...bravo !!!

2.Posté par La vérité vraie... le 18/01/2018 10:52

Le préfet n'a pas pris ses responsabilités. Point. Il vient de se discréditer aux yeux de la population et surtout aux yeux des différents élus qui ont bravé son autorité en déclenchant des alertes rouges communales. De l'incompétence à tous les étages. Le principe de precaution n'a pas été appliqué au nom de leur économie de merde.

3.Posté par titi974 le 18/01/2018 10:59

par principe de précaution il vaut peut être mieux appliquer une sécurité accrue même si tous les endroits de l 'île ne sont pas logés à la même enseigne surtout pour une période de courte de durée ...

4.Posté par Jmd le 18/01/2018 08:00

Quelle est la composition d’un cyclone ? (Le mot tempête ne nous parle pas dans les Mascareignes).

5.Posté par Baptiste le 18/01/2018 11:06 (depuis mobile)

Il fallait rester avec l'ancien système, on fonctionnait comme les Mauriciens. Comme pour tout on valve la Réunion sur la métropole alors qu' on voit très bien que ce n'est pas adapté.

6.Posté par lollll le 18/01/2018 11:12

Il est ou le principe de précaution? RAF des considérations économiques. Est ce qu'il pense aussi aux gens qui doivent traverser vers le nord avec le risque de chutes de pierres, d'arbres, crues de ravines, routes inondées, etc... A un moment donné le bon sens doit l'emporter sur les chiffres du vent. Je conseille à toute les victimes de porter plainte contre le préfet pour mise en danger de la vie d'autrui. Déjà, en temps normal, les routes sont pourries à la Réunion mais dans ces conditions, la décision du préfet est juste criminelle.

7.Posté par Médiazot le 18/01/2018 11:13 (depuis mobile)

A quoi sert cet article, si ce n''est relancer le débat ?
On est dans une cour de récré. Prenez vos responsabilités de journalistes. Vous êtes très lus en ce moment par la force des choses, alors élevez les réflexions au-delà du commérage Freedom

8.Posté par cmoin le 18/01/2018 11:15

C'est en effet le problème:l'alerte rouge ne se déclenche qu'avec le vent fort,ils s'en foutent carrément si il pleut beaucoup,qu'il y ait des radiers submergés ou des inondations,ils s'entêtent à ne regarder que le vent!

9.Posté par GIRONDIN le 18/01/2018 11:15

Lu fait comme lu veut, lu commande pas moins !!!!!!!!

10.Posté par Jmd le 18/01/2018 08:16

La Réunion a un relief qui permet d’évacuer l’eau avec force............un cyclone est fait de vent puissant et d’eau...le danger est permanent.

11.Posté par PATRICK CEVENNES le 18/01/2018 11:19

fukcd473
Quoi que l'on puisse dire, l'activité économique est de toute façon impactée que le phénomène soit intense ou modéré.
S'il revient au Préfet de prendre les mesures qui s'imposent, peut-être faudrait-il laisser les pleins pouvoirs aux Sous-Préfets.
Si j'en crois les dernières nouvelles, le nord et l'ouest sont peu impactés par le phénomène, donc alerte orange. Quant à l'est et le sud, le passage en alerte rouge serait approprié.

12.Posté par miss421 le 18/01/2018 08:19

comme disais un auditeur sur la radio fodrai mettre en allerte rouge par zone concerner sinon lol.Mais bon cetais juste une idée pe etre on c jamais

13.Posté par titi974 le 18/01/2018 11:25

pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer pour satisfaire tout ces technocrates et mecs de bureaux qui en compliquant tout se croient important pour la société ...si par exemple simplement le préfet pouvait déclarer sur les zones les plus impactées de l 'île l ' alerte rouge et laisser l 'orange sur les zones les moins touchées ce ne serait pas plus simples et satisfaisant quand à la sécurité des habitants la en l 'occurrence le sud de l 'île mériterait d ' être en alerte rouge sans que cela n 'empêche le nord d 'être lui en alerte orange...

14.Posté par FF le 18/01/2018 11:34

J'ai un vague souvenir d'une sous préfète je crois, qui avait levé l'alerte sur l'ouest, à contrario du reste de la Réunion. C'était il y a plusieurs années. Ca me paraît logique de distinguer les territoires au vu de la géographie de l'Ile...

15.Posté par Dragons le 18/01/2018 11:39

Pour une question de sécurité, même si le temps est clément pour une partie de l'ile, il serait préférable d’être en alerte rouge pour protéger les citoyens des zones impacté (Sud-Ouest / Sud / Sud-Est)

16.Posté par amina le 18/01/2018 11:49

Pour ceux qui ne comprennent rien!le préfet respecte les règles;quand il y a eu de fortes pluies la semaine dernière pourquoi n'avez vous pas réclamé l'alerte rouge?Vous allez me répondre parce que ce n'était pas un cyclone!mais là aussi ce n'est qu'une tempête tropicale!

17.Posté par Marie le 18/01/2018 12:15

ah oui titi974 l'alerte par secteur n'est pas gérable imagine celui qui bosse à st denis et qui habite le sud....je pense que chacun peut à son niveau voir la difficulté et prendre les mesures qui s'imposent soit en déposant une fiche de congés s'il ne peut pas se déplacer c'est tout.....alors pourquoi faire compliqué quand on peut faire plus simple......!

18.Posté par ali le kafhir le 18/01/2018 12:29

bref c'est de la faute a la réglementation
en tout cas une nouvelle alerte est née
"faites comme si c'est l'alerte rouge"
nos cousins mauriciens doivent bien rigoler

19.Posté par Graton le 18/01/2018 12:49

Le préfet prend un avis éclairé des services de météo France. rappelons simplement que les modèles numériques des sites météo étrangers faisaient passer le machin à plusieurs dizaines de km au large de l'ile.
Météo France eux ne savaient pas clairement jusqu'à hier soir où allait passer le phénomène, il ne faut pas tirer sur l'ambulance mais demander à l'Etat de leur fournir des ordis avec une puissance de calcul plus importante.

20.Posté par 974 le 18/01/2018 12:57

@post 16

Merci de cette analyse totalement inintéressante.

21.Posté par Siegfried le 18/01/2018 12:58 (depuis mobile)

Le sud est en alerte forte pluie et vent. Les directives préfectorales sont de ne circuler qu''en fonction des possibilités et des nécessités. Cela semble clair. On reste où on est si c''est dangereux !

22.Posté par de974 le 18/01/2018 13:21

Après il ne faudra pas s'étonner un jour que pendant une alerte rouge personne ne la respecte vu que l'on laisse le choix à tout un chacun de sortir ou pas suivant l'endroit où on se trouve. Les policiers dans le bas de la rivière ont eu le choix et malheureusement ils ont fait le mauvaix choix.

23.Posté par maty le 18/01/2018 13:25

vous vous imaginez empêcher les gens du Nord de se déplacer pour aller dans l'ouest ou le Sud?Un peu de bon sens!

24.Posté par titi974 le 18/01/2018 13:35

Mais bien sur que cela est gérable post 17 Marie le principe de l ' alerte rouge dans le sud pour un employé qui bosserait dans le nord est qu' il soit tout simplement couvert de son absence dans l 'entreprise auprès de son patron rien de compliqué la dedans ....car pourquoi bloquer une île dans ses déplacements ou activités à 100 % quand seulement 30 % est impacté il faut parfois voir un peu plus loin que le bout de son nez.

25.Posté par N’importe quoi le 18/01/2018 13:48 (depuis mobile)

Merci d’expliquer la différence entre votre «  interdiction de circuler sur l’ensemble du territoire » et l’alerte rouge actuelle.
Ça aurait changé quoi dans la situation actuelle, le Nord aurait aussi été concerné malgré lzs conditions localement c

26.Posté par bibik le 18/01/2018 14:42

Effectivement une bonne analyse.. avec quand même un petit oubli qui a son pesant d'or..
Les Maires peuvent prendre de leur cotés des arrêtés pour prévenir du danger. Protéger ses administrés.. Alors que certains élus, ne font que s'exprimer sur " restez-chez vous" Ils devraient plutôt prendre la décision selon les communes de tout bloquer.. ou pas.. du coup les travailleurs se verraient excusés.

27.Posté par mazenbron le 18/01/2018 14:55

Une idée comme une autre: si l'alerte rouge ne peut se déclencher qu'à partir de 150 km/h, remplacer le préfet par un radar,qui ne sera pas plus con et surement plus économique...

28.Posté par boulguitta le 18/01/2018 15:03

post 15 d accord avec toi arretons de regarder le protocole vents forts etc pour passer en alerte rouge
ce qui importe c est la sécurité et la vie des gens meme si cela n'est que pour 1/3 de la population réunionnaise
faisons preuve pour une fois d'empathie et de fraternité , solidarité valeur de la France

29.Posté par klod le 18/01/2018 15:04

factuel : pas de vent cyclonique , pas d'alerte .

il faut bien des normes pour déclencher l'alerte rouge et elles sont respectées.

le reste relève du bon sens ................. de moins en moins partagé dans notre civilisation des loisirs et de "que fait l'état" ?

Et rien n'empêche les maires de prendre les mesures adéquates en fonction de la situation .

assez pleurer créole ! pov run 974.

30.Posté par Piere le 18/01/2018 15:48

Mr préfet à dit dans la mesure du possible(tout est dit)

31.Posté par Jiji le 18/01/2018 16:39

Que c'est compliqué . . . . De satisfaire tout le monde.
Imaginons que le préfet enclenchait l'alerte rouge , au regard des conditions atmosphériques du sud, la levée de boucliers serait venue , immanquablement , des habitants de la région nord et en partie de ceux de l'ouest.
La difficulté vient peut-être du goût de nos compatriotes pour la controverse, le plus bel exemple étant donné sur les ondes de notre super radio fruit d'homme.
S'il est interdit d'interdire, il n'est pas interdit de prendre ses responsabilités ; et il serait raisonnable que ceux d'entre nous qui attendaient le déclenchement de l'alerte rouge, fassent comme si celle ci était effective.
Et " en même temps" ce matin dans l'ouest j'ai vu un brave jardinier , bravant les pluies intermittentes , venir avec son équipe accomplir la prestation qu'il effectue régulièrement, et pour laquelle il est payé. A ma connaissance il est rentré chez lui heureux de n'avoir pas pris de retard sur son planning.
Dans la vie il y a des gens qui prennent leur responsabilité

32.Posté par GODEFROI1099 le 18/01/2018 16:57













N'importe quoi. Dans ce cas pourquoi un Préfet à la tête de la Réunion. Mettons un ordinateur central sous forme d'intelligence artificielle lequel prendra les décisions en fonction des données préétablies si le jugement humain ne doit se référer qu'à des considérations scientifiques.










33.Posté par HUG le 18/01/2018 17:08

que de paradoxes dans vos propos, dans vos comportements..


34.Posté par ONE le 18/01/2018 17:11

« Ils ne peuvent se payer le luxe de perdre les 53€ net que représente une journée de travail » la vie ne vaut pas plus que 53€? Je sais bien que tout est relatif mais quand même!

35.Posté par FF le 18/01/2018 18:06

En tout cas, sur ces dernières décennies, on a toujours été en alerte rouge lorsqu'un cyclone passait aussi près de nos côtes. Et j'ai toujours connu une interdiction de circuler lorsque les conditions sont défavorables comme aujourd'hui.
Soit les autres préfets étaient trop laxistes, soit notre actuel préfet a le goût du risque !

36.Posté par Moi président le 18/01/2018 19:07

Des radiers submergés, il y en a à chaque épisode de fortes pluies, quand des cyclones sont loin de nos côtes.
Personne ne parle de danger.

Là on en parle, parce qu'il y a la perspective de rester à la case en étant payé.
La question c'est ça, et rien d'autre.

Mais quand on reproche au préfet et aux patrons de privilégier l'argent au détriment de la sécurité, c'est que soi-même on privilégie la sécurité par rapport à l'argent.
Donc on reste chez soi, avec arrêt-maladie si ça peut changer quelque chose au regard des conventions collectives existantes, et on est donc en parfaite cohérence avec ses idées.

37.Posté par Simandèf le 18/01/2018 19:36

Alerte orange on peut aller travailler,
alerte rouge on ne peut pas aller travailler
donc comment aller travailler quand on nous recommande de peut pas circuler et qu'effectivement on ne peut pas rouler ?

38.Posté par lect974 le 18/01/2018 21:08

"une alerte rouge est essentiellement liée à une menace de vents cycloniques" ...alors si on suit cette logique, l'alerte ORANGE ne se justifiait pas non plus car l'alerte orange signifie qu'il y a potentiellement des vents cycloniques qui peuvent nous affecter dans les 24 heures. Pourquoi avoir alors maintenu l'alerte ORANGE, il aurait du lever l'alerte ORANGE dès ce jeudi 8 heures puisqu'il savait que les vents qui allaient affecter la réunion n'étaient pas de nature cyclonique selon la réglementation.

39.Posté par gouverneur974 le 18/01/2018 22:07

L'alerte rouge sert à confiner la population pour la protéger d'un risque. il pourrait y avoir une alerte pour d'autres catastrophes.
L'économie ne peut pas prévaloir sur le prix d'une vie. Un mort serait un mort de trop!
Sécurité et protection de la population!
Ce Préfet a été limogée de Martinique et il vient ici pour faire n'importe quoi : départ immédiat! Celui qui l'a précédé était bien!

40.Posté par Tchip @39 le 19/01/2018 00:43

Rectification il a ete limogé de Guadeloupe et a fait 8 mois mais bon la Réunion c'est pas les Antilles hein?!

41.Posté par Jean le 19/01/2018 06:36

Risquer sa vie pour ne pas perdre 53€, et dépenser 60€ pour 1Kg de Bichiques...

Donc la vie de certains Réunionnais vaut moins qu'un Kg de Bichiques !

42.Posté par brocoli le 19/01/2018 11:37

Ah ! avec ces questions d’alerte rouge il faut relativiser
Dans le cas d’un cyclone on a interdiction de sortir …
et dans d’autres cas d'alertes rouges qu’on rencontre dans la vie on est plutôt dissuadé d’entrer …

43.Posté par areteksa le 19/01/2018 11:49

La phrase "Le préfet n'a pas pris ses responsabilités" n'est pas la réalité
car "prendre ses responsabilités" ce n'est surement pas prendre la décision qu'on voudrait mais c'est bien prendre une décision et l'assumer, ce qu'il a fait.

Ceux qui veulent que le préfet décide à leur place de ce qu'ils doivent faire face au danger (par ex aller dehors ou pas) réagissent en assistés. C'est ça la réalité.

44.Posté par Moi président le 19/01/2018 17:36

@41 : d'autant plus qu'il suffit de passer cette absence en jour de congé payé, et il n'y a pas de perte de salaire.

45.Posté par Pamphlétaire le 04/02/2018 13:07

Il était une fois un roi qui voulait aller à la pêche. Il appelle son météorologue et lui demande l'évolution pour les heures suivantes. Celui-ci le rassure en lui affirmant qu'il pouvait y aller. Le roi va tranquillement à la pêche car pas de pluie prévue. Pour plaire à la reine il met ses plus beaux atours. Sur le chemin, il rencontre un paysan monté sur son âne qui en voyant le roi dit : "Seigneur mieux vaut que vous rebroussiez chemin car il va beaucoup pleuvoir dans peu de temps". Bien sûr, le roi continue en pensant :
"Comment ce gueux peut-il mieux prévoir le temps que mon spécialiste diplômé grassement payé
qui m'a indiqué le contraire". Poursuivons... Et c'est ce qu'il fait... mais il se met bientôt à pleuvoir à torrents.
Le roi rentre trempé, la reine se moque de le voir dans un si piteux état. Furieux, le roi revient au palais et congédie illico son météorologue, puis il convoque le paysan lui offrant le poste vacant... Mais le paysan refuse en ces termes : "Seigneur, je ne suis pas celui qui comprend quelque chose
dans ces affaires de météo et de climat, mais je sais que si les oreilles de mon âne sont baissées cela signifie qu'il va pleuvoir ". Et le roi embauche l'âne... C'est ainsi que commença en FRANCE la coutume de recruter des ânes pour les postes de conseillers les mieux payés. C'est depuis ce moment, que fut décidé de créer une école : l' E.N.A. (l' École Nationale des Ânes) et ses diplômés, dont nous pouvons mesurer,
tous les jours, les brillantes compétences.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie