MENU ZINFOS
Météo

Fakir: Évitez tout déplacement sur tout le département


La Préfecture le rappelle: il est conseillé d'éviter de circuler à cause des nombreuses vigilances météorologiques en cours sur l'ensemble de l'île:

Par Admin - Publié le Mardi 24 Avril 2018 à 09:17 | Lu 9325 fois

La forte tempête tropicale FAKIR était située à 60 kilomètres au Nord de La Réunion à 07h locale ce jour mardi 24 avril 2018, en déplacement vers le Sud-Sud-Est à 30 km/h.

Météo France à émis des bulletins de vigilance :
Une vigilance renforcée vents forts est en vigueur sur l’ensemble du département.
Une vigilance renforcée fortes pluies est en vigueur sur les zones Ouest, Sud et Sud-Est.
Une vigilance forte pluies est en vigueur sur l’Est et le Nord.
Une vigilance forte houle concerne les côtes Ouest, Nord et Est de la pointe des Aigrettes à la pointe de la Table.
La cellule de veille hydrologique a émis un bulletin de vigilance crues : les précipitations entraînent une élévation des niveaux d'eau notamment sur les bassins versants de la Rivière Saint-Denis, Rivière des Pluies, Rivière Sainte-Suzanne, Grande Rivière Saint-Jean, Rivière des Marsouins, Rivière des Roches, Rivière des Remparts, Rivière Langevin, Ravine des Cabris et Ravine Blanche.

De nombreux axes routiers sont coupés, ne tentez pas de franchir les radiers submergés et les ravines et rivières en crue.

Compte tenu des conditions météorologiques défavorables qui concerne l’ensemble du département, le préfet de La Réunion appelle l’ensemble de la population à ne pas se déplacer sur tout le territoire. Les personnes ayant déjà quitté leur domicile doivent se mettre en sécurité et s’abstenir de reprendre la route sans s’être informées au préalable des conditions de circulation.

Cette situation de force majeure est la conséquence d’un renforcement inattendu de la forte tempête tropicale FAKIR et de son déplacement à une vitesse exceptionnelle.

Pour rappel, le préfet a décidé de mettre en œuvre les dispositions d’ « alerte météorologique » du dispositif spécifique ORSEC événements météorologiques dangereux.

Au regard de la situation, dès hier, le préfet de La Réunion a décidé la fermeture des établissements scolaires publics et privés (écoles, collèges, lycées) et des crèches ainsi que la suspension des circuits de ramassages scolaires pour la journée du mardi 24 avril par mesure de précaution.


Le préfet de La Réunion appelle chacun à faire preuve de la plus grande vigilance, notamment sur le réseau routier. Il est indispensable de se tenir informé et de respecter les consignes des autorités :

Se tenir informé régulièrement sur l’évolution du phénomène en suivant les prévisions météorologiques à la radio ou à la télévision ou sur les répondeurs de Météo France : le 0892 68 08 08 pour les prévisions météorologiques et le 0897 65 01 01 ;
Ne pas entreprendre de longues randonnées en montagne ou des sorties en mer ;
Soyez prudents dans vos déplacements en évitant, de préférence, les secteurs forestiers.
En aucun cas, le franchissement de ravines, de rivières ou de radiers submergés ne doit être tenté à pied ou en voiture.
Ne pas s’approcher du rivage en cas de houle ;
Pour les plaisanciers et les professionnels de la mer : ne prenez pas la mer, renforcez les amarres des bateaux à quai ou protégez les embarcations en les mettant à l’abri ou en les sortant de l’eau ;
Vérifier l’arrimage des machines, outils et matériaux sur les chantiers et exploitations agricoles ;
Rentrez les animaux domestiques et d’élevage ;
Si la situation de votre domicile l’exige (zone inondable, bord de mer bordure de ravine,…), prenez toutes les précautions nécessaires à la sauvegarde de vos biens face à la montée des eaux, préparez-vous à l’évacuation éventuelle de celui-ci.
S’assurer de connaître le numéro du centre d’hébergement le plus proche de son domicile, au besoin en appelant sa mairie ;
Contacter son établissement de santé habituel pour les personnes qui suivent un traitement médical, en particulier les insuffisants rénaux et les insuffisants respiratoires.
Adapter sa conduite par temps de pluie : chaussée glissante, adhérence des pneus et visibilité réduites doivent inciter à la plus grande prudence. Pour plus de sécurité, il faut réduire sa vitesse, augmenter la distance de sécurité avec le véhicule qui précède et allumer ses feux de croisement.


Droit pour les salariés ou agents

Pour rappel, le Code du travail prévoit que le salarié ou l’agent  placé dans l'impossibilité de se rendre au travail ou d'arriver à l'heure en raison d'une intempérie ne peut pas être sanctionné par son employeur. L'absence ou le retard du salarié en cas d'intempérie (tempêtes, fortes pluies, impraticabilité des routes suite à des inondations....) n'est pas une faute s'il lui est impossible de se rendre au travail, on parle de force majeure.

Toutefois, dans ces circonstances, l'employeur n'est pas obligé de rémunérer le temps d'absence du salarié (sauf convention ou accord collectif plus favorable).
Le montant retenu sur la paye du salarié doit être strictement proportionnel à la durée de l'absence.

Afin d'éviter une retenue sur salaire, l'employeur peut proposer au salarié de récupérer ses heures d'absence, d'imputer l'absence sur ses congés payés ou, s'il en bénéficie, sur ses jours de réduction du temps de travail (RTT), ou de recourir au télétravail.


Rappel sur les règles de sécurité à respecter pour conduire prudemment sous la pluie :  

Réduisez votre vitesse, sur chaussées séparées de 110 à 100 km/h, sur les routes de 90 à 80 km/h, en agglomération la vitesse reste limitée à 50 km/h.
Lorsque la visibilité est réduite à 50 m à cause d’une forte pluie ou du brouillard, ne roulez pas au-delà de 50 km/h.
Allumez les feux de croisement et les feux de brouillard avant en cas de forte pluie. En revanche, il est interdit d’utiliser les feux de brouillard arrière.
Augmentez les distances de sécurité, un espacement de 3 secondes entre votre véhicule et celui qui vous précède garantit un arrêt sans risque en cas de problème.
Aérez l’habitacle pour éviter la formation de buée sur vos vitres.
Éviter de surprendre les autres usagers. Pour cela, il est recommandé de ne pas ralentir brusquement et de préciser suffisamment à l'avance ses intentions via le clignotant en cas de changement de direction.
Contrôlez régulièrement l’état des balais d’essuie-glaces (état et propreté des lames), des pneumatiques (usure, état et pression) et de l'éclairage.
Focus sur l’aquaplaning : un danger invisible mais bien réel :l’aquaplaning correspond à la perte de contact avec la surface de la route, causée par l’infiltration de l’eau entre les pneus et la route, sans pouvoir être évacuée. Ce phénomène qui survient en cas de conduite sous la pluie peut provoquer la perte de contrôle du véhicule.

Numéros de téléphones utiles : SAMU 15, Pompiers 18, Police et Gendarmerie 17.


Restez informés en écoutant les médias et en consultant les sites Internet :
Préfecture de La Réunion : http://www.reunion.gouv.fr/
Vigicrues Réunion : http://vigicrues-reunion.re/
Météo France : http://www.meteofrance.re/
Twitter : @Prefet974/




1.Posté par Vu un avion le 24/04/2018 10:43 (depuis mobile)

Vu ce matin un avion qui allait atterrir à été obligé de remettre les gaz.

2.Posté par Foutage de gueule ? le 24/04/2018 10:58 (depuis mobile)

Foutage de gueule ?

Et l'alerte rouge c pour qui ?

3.Posté par Une question le 24/04/2018 11:03 (depuis mobile)

Peut on porter plainte contre le préfet pour non assistance à personne en danger ?

Il n y a pas eu d alerte rouge ?

4.Posté par mouton noir le 24/04/2018 11:22

"Ne pas entreprendre de longues randonnées en montagne ou des sorties en mer"

donc des courtes pas de soucis ?

5.Posté par Nephelus le 24/04/2018 11:26 (depuis mobile)

Mr le préfet va t''''en !! Tu sert à rien !!

6.Posté par Choupette le 24/04/2018 12:09

C'est Haarp qu'il convient d'accuser ... .

7.Posté par Payet en colère le 24/04/2018 12:13

C'est facile de dire de limiter ses déplacements mais dans quelle conditions?
sur la route , le vent déportait les voitures ce matin: doucement ou vite !
A partir de quand on est répréhensible ou pas au travail de ne pas s'être déplacé!!


8.Posté par Le Bougre le 24/04/2018 12:13 (depuis mobile)

Pourquoi porter plainte
On vous demande de rester chez vous.
Stop à la mauvaise fois

9.Posté par kat le 24/04/2018 12:38

Il y en a qui demandent l'alerte rouge,c'est du n'importe quoi!pour une aussi petite dépression?Il y a des endroits où on ne peut pas circuler et là c'est au maire de décider et puis on est assez adultes pour savoir ce qu'on peut ou ne peut pas faire.Personne ne vous oblige à ne pas sortir de chez vous mais n'obligez pas ceux qui jugent qu'ils n'en ont rien à craindre.

10.Posté par Choupette le 24/04/2018 12:51

7.Posté par Payet en colère

Relire les consignes du Préfet à ce propos.

C'est pourtant pas difficile.

Quelle mauvaise FOI !

11.Posté par vince le 24/04/2018 13:17

a choupette
peut etre ou na pas de patron ou sinon ou travail pas mais nous autre navons pas le choix c travail malgre les consigne déile du prefet c pas li notre patron

12.Posté par ventus le 24/04/2018 14:02

"Personne ne vous oblige à ne pas sortir de chez vous" Ben mon employeur non? Parce que pas d'alerte rouge = travail ou congé mais si je n'ai pas de congé... C'est une absence...

13.Posté par L’ours le 24/04/2018 14:20 (depuis mobile)

Il faut changer de préfet pour en avoir un qui a les c... de prendre des décisions.
[MODERE]

14.Posté par aieaieici le 24/04/2018 14:34

Le Bougre

"On vous demande de rester chez vous."
Oui sauf qu au tribunal si tes pas la ca pose probléme lol

kat
vous avez peut etre rien eu chez vous...mais regarder les images st andré..et mm ici st benoit y a des maison qui ont bien déguster....SI VOUS AVEZ EU DE LA CHANCE C4EST BIEN MAIS PENSEZ AU AUTRES

15.Posté par ecolo le 24/04/2018 15:52

Si vous préférez risquer votre vie plutôt que lâcher 1 journée de salaire dans le pire des cas, c'est votre problème.

16.Posté par ventus le 24/04/2018 18:23

15.Posté par ecolo le 24/04/2018 15:52

Si vous préférez risquer votre vie plutôt que lâcher 1 journée de salaire dans le pire des cas, c'est votre problème.


C'est vrai que le Réunionnais est bien connu pour avoir tellement d'argent qu'il peut facilement se passer d'une journée de salaire sans soucis.

C'est aussi bien connu que tout les patrons réunionnais sont super sympa et laisse ces employés prendre des jours sans soldes à la volée...

Vivre dans le pays des Bisounours c'est bien mais dans la réalité... La précarité des emplois réunionnais ne colle pas avec vos propos... Désolé

17.Posté par ecolo le 24/04/2018 19:57

La Réunion c'est clairement le pays des Bisounours oui par rapport à la métropole, notamment la région parisienne.

Des températures agréables, une société tranquille, du soleil, et ça arrive à se plaindre en permanence. Feriez mieux d'aller vivre quelques années dans des endroits froids et gris en métropole, et vous vous plaindrez moins.

18.Posté par ventus le 24/04/2018 21:04

17.Posté par ecolo le 24/04/2018 19:57

La Réunion c'est clairement le pays des Bisounours oui par rapport à la métropole, notamment la région parisienne.

Des températures agréables, une société tranquille, du soleil, et ça arrive à se plaindre en permanence. Feriez mieux d'aller vivre quelques années dans des endroits froids et gris en métropole, et vous vous plaindrez moins.


Et c'est tellement dommage de dire cela a quelqu'un qui est actuellement à Paris depuis 10 ans.

Partir à cause du chômage ne m'a pas fait oublier d'où je viens et ne m'a pas mis des œillères sur la situation de mon île... Allez sans rancune ;-)

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes