Société

Fakir, Dumazile, Berguitta...Les agriculteurs désespérés. Les prix des légumes vont encore augmenter

Samedi 28 Avril 2018 - 00:36

"Il ne faut pas espérer une aide de l’Etat avant la prochaine saison cyclonique", ironise Jean-Michel Moutama. Fakir a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Les militants de la CGPER se sont donné rendez-vous au Piton Hyacinthe, ce mercredi, au lendemain du passage express mais intense de la tempête. 

Depuis le mois de décembre, les récoltes des maraîchers sont mises à rude épreuve. Ava, Berguitta, Dumazile…et les aides promises tardent à venir. "L’arrêté reconnaissant l’état de calamité agricole, attendu depuis le 31 mars, n’a toujours pas été pris", s’agace Jean-Michel Moutama, vice-président de la CGPER. 9 millions d’euros de dégâts ont été chiffrés sur les deux dernières tempêtes. Avec Fakir, l’ensemble de l’île a été touchée et " il faudra compter au moins la même somme", évalue-t-il. Quant à l’aide d’urgence de 2000 euros par hectare, elle arrive au compte goutte selon le syndicat.  

"Beaucoup de promesses ont été faites", déplore Guy Alanvert, président de la CGPER. Des dossiers ont été remplis mais retournés, incomplets, fautes de pièces justificatives comme des photos des sinistres. 

Les légumes vont pourrir 

Pascal Payet, jeune agriculteur, cultive salades, carottes, choux, poireaux et pommes de terre sur 2,5 hectares. Si à première vue, les légumes paraissent avoir tenu le coup, dans quelques jours, "la terre gorgée d’eau et le soleil vont quasiment tout faire pourrir". Conséquence pour les consommateurs, les prix des légumes frais risquent une nouvelle fois d’augmenter. 

A la demande du syndicat, une réunion s'est tenue mercredi après-midi en présence de Cyrille Melchior, président du Département. "Toutes les filières sont touchées, même les cannes qui se sont couchées vont créer un terrain propice à la prolifération des rats sans parler de la baisse de richesse", précise Jean-Michel Moutama. La CGPER espère être rapidement entendue faute de quoi, elle prévoit déjà une mobilisation prochainement devant la préfecture.

Prisca Bigot
Lu 2886 fois



1.Posté par Pamphlétaire le 28/04/2018 04:10

L’homme est comme un laboureur qui ne sais pas si la pluie va tomber sur son champ, mais seulement que, s’il ne sème pas, aucune récolte ne poussera, même si la pluie tombe. Il doit donc agir comme si la pluie de la grâce devait tomber sur son champ et se préparer à la recevoir : Jacques Attali dans Blaise Pascal ou le génie français.

Est-ce que des subventions vont être données aux citoyens lambda pour être privés de fruits et légumes ou pour les payer plus chers?

2.Posté par yanamare le 28/04/2018 05:07

y a pas qu'eux qui sont désespérés. les consommateurs aussi. nous commençons à être en carence grave. Et pourquoi l'état ne nous viendrait pas en aide aussi en aidant la filière import de légumes le temps que ça reprenne. y a pas que l'eau qui est vitale. les légumes aussi. on va tous tomber malades et la sécurité sociale et les patrons paieront nos absences et manque de performance.

3.Posté par maroco le 28/04/2018 08:28

le feuilleton "pleureurs and co à la recherche de subventionssss" peut commencer.

4.Posté par rené le 28/04/2018 09:54

et les subventions aussi

5.Posté par Antiflic le 28/04/2018 11:53

Ils doublent ou triplent le prix des légumes
Après ils pleurent et demande des subventions A verser rapidement

Ils nous prennent pour des c...

6.Posté par JORI le 28/04/2018 16:36 (depuis mobile)

Bienvenue au pays des subventions.

7.Posté par pierrot le 28/04/2018 17:42

A la Réunion, il faut mettre en route rapidement et développer les cultures de légumes et de fruits bio, sans pesticides ni engrais chimiques bien évidemment, bons pour la santé. A commercialiser ensuite sur tous les marchés forains de l'île et dans les commerces à des prix raisonnables. Il y a de grands besoins à ce sujet et cela donnerait de l'emploi. C'est l'avenir car actuellement, les cultures bio font défaut, elles sont rares, très chers et de qualité médiocre. De plus, les fruits importés actuellement venant d'Egypte, d'Afrique du Sud sont de mauvaise qualité (les pommes, les poires sont sans saveur, sans odeur, idem pour les agrumes). Faut faire venir rapidement des bonnes pommes et poires qui viennent de régions de métropole, de bonne qualité, de bonne saveur, à des prix raisonnables ainsi que des légumes frais de très bonne qualité.

8.Posté par Alain Dimitri le 29/04/2018 09:06

opération pourrait dire arnaque mauvais temps = subvention et augmentation chercher l'erreur c'est toujours les mêmes qui encaissent et les mêmes qui passent à la caisse .....

9.Posté par dadou le 29/04/2018 06:15

A tous les critiqueurs, n’hésitez pas à planter vos légumes et fruits, meme en appartement c’est possible ! Et vous aurez un aperçu des dégâts provoqués par l’humidité et l’excès d’eau et de chaleur !!
A chaque fois je constate que lorsqu’il s’agit de travailleurs, il y a beaucoup de réactions mais pour les élus véreux c’est le désert !!
Ils vont demander des subventions qui n’arriveront pas ou très peu !!
Je préfère voir mes impôts aider ces personnes plutôt que remplir les poches des politiques !

10.Posté par fabrice le 29/04/2018 11:22

@7.Posté par pierrot . Je partage tout à fait votre point de vue.

11.Posté par Christophy le 29/04/2018 11:30

@2.Posté par yanamare. Bien dit. Je suis en accord avec vous. Les légumes et fruits frais c'est bon pour notre santé, mais actuellement, cela pose de sérieux problème pour trouver de très bons légumes et fruits, les conserves c'est pas top non plus (j'ai même vu des conserves de légumes avec des rajouts de sucre ce qui est très mauvais pour notre santé, avec le diabète, etc....). On a vraiment besoin d'importations de légumes et fruits venant des régions maraîchères de métropole et par pitié qu'on arrête de faire venir des pommes et des poires infectes d'Afrique du Sud par exemple. En ce moment, franchement les légumes ne sont pas bons, restent longtemps sur les étals et n'ont aucun goût et à des prix exhorbitants.

12.Posté par fabrien le 30/04/2018 13:08

11.Posté par Christophy. même avis et faudrait que les importateurs de fruits et légumes changent de fournisseurs car franchement pas fameux les fruits et légumes d'importation, y a peu de temps j'ai acheté des pommes de terre de métropole, aucun goût. On n'est pas gâtés avec tous ces légumes et fruits alors qu'on nous rabâche qu'il faut consommer 5 fruits et légumes par jour, on en est bien loin.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter