MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Faire des bénéfices n'est pas bénéfique


- Publié le Mardi 15 Juillet 2014 à 11:50 | Lu 535 fois

Faire des bénéfices n'est pas bénéfique
Point de vue exprimé par Pierre MAGNIN en réponse à la tribune publique de David NOUAL réagisant aux propos d'Ivan HOAREAU.
 
Contrairement aux dogmes économiques, le bénéfice n'est pas le moteur d'un développement harmonieux de la société par les entreprises mais bien l'un des freins majeurs de l'économie.
 
En effet, une entreprise ne peut générer de bénéfice qu'en créant un déséquilibre dans l'un ou plusieurs des facteurs suivants :
 
    les ressources naturelles qui sont exploitées non seulement sans considération de l'impact sur les écosystèmes (comme la déforestation amazonienne alors que la majorité de l'oxygène de la planète en provient) mais aussi en spoliant les peuples autochtones tels les peuples kanaks, amérindiens, arctiques, … (la liste est longue) ;
 
    ses fournisseurs qui sont parfois contraints à des tarifs intenables ou étranglés par les délais de paiement ;
 
    ses employés dont les salaires connaissent d'une part une répartition disproportionnée (du stagiaire employé gratuitement au PDG surrémunéré) et d'autre part des discriminations selon sexe ou l'origine. A l'extrême, cela se manifeste par les nouvelles formes d'esclavage caractéristiques des délocalisations industrielles vers les pays à bas salaire. Signalons aussi l'absence de prise en compte de la dimension collective du travail.
 
    ses clients qui payent trop cher des produits dont la qualité et la longévité sont sacrifiés pour imposer des achat récurrents (obsolescence programmée) sous la pression de la publicité et du marketing ;
 
    la recherche et le développement qui sont souvent sacrifiés sur l'autel du profit tout comme la démarche qualité de même que le respect de l'hygiène et de la sécurité au travail
 
    les investisseurs, notons que les financiers sont rarement perdants et que les pertes concernent généralement les petits porteurs d'action.
 
Ces déséquilibres induits par les entreprises générant des bénéfices se répercutent dans la société et sur l'environnement où ils provoquent par leur accumulation les catastrophes sociales, écologiques mais aussi économiques qui nous frappent.
 
De Ford à Google, de nombreux exemples ont pourtant démontré l'effet positif d'une recherche d'équilibre et devrait inciter les chefs d'entreprise à s'accorder avec les syndicats pour améliorer l'hygiène et la sécurité au travail.
 
Les économistes doivent concevoir des outils et des indicateurs capables d'évaluer les impacts d'une entreprise ou d'un service public sur les individus et la collectivité ou démontrer que la prise en compte de l'impact environnemental ne se limite pas à du « green washing ».
 
C'est à nous, citoyens, de réfléchir à des concepts comme le revenu de base par exemple qui différencie le revenu (moyen d'assurer la subsistance de l'individu) de l'activité (participation de l'individu à la société) et à réclamer une transition politique pour refonder la société sur de nouveaux paradigmes socio-économiques.




1.Posté par Mange out... le 15/07/2014 18:46

...zef.

2.Posté par Grain2Sel le 15/07/2014 23:10

Je n'ai jamais lu un tel galimatias illisible, imbuvable et à ce point éloigné des réalités.

1) Les ressources naturelles ne sont pas des ressources tant qu'on ne sait pas à quoi elles peuvent servir. Exemple : Pétrole, Uranium, Fer, ... La déforestation amazonienne n'est pas due à l'exploitation de ressources naturelles, mais uniquement à la culture de denrées alimentaires pour les USA et l'EU et nullement pour l'exploitation de ressources naturelles. Et en tout cas, ça donne des emplois aux Brésiliens (à moins que vous ne soyez contre).

2) Tous les fournisseurs sont contraints de faire avec des délais intenables et des prix très très serrés (demandez à IBM pour ses contrats avec l'armée US, ou à Peugeot ou même à ... Monsanto).
D'autres fois, des contrats ont une bonne marge financière ce qui permet de se rattraper.
Pour le savoir, il faudrait avoir créé une société commerciale normale.

3) Un stagiaire est là pour apprendre et dans certaines sociétés, ils sont rémunérés assez correctement. Il n'y a que dans le système français qu'ils sont gratuits (pour des durées inférieures à 3 mois, sinon, ils sont payés).
Les PDG français sont payés normalement. Juste un exemple : Combien de personnes sur cette planète peuvent diriger une boîte comme l'Oréal, Renault/Nissan, IBM, Airbus ? Vous ?
Un patron qui est très bien payé ne choque que s'il mène la société à la faillite, s'il lui fait gagner de l'argent et conserve des emplois voire embauche, pas de problème pour moi.
Les discriminations sexuelles restent très largement une légende. J'ai souvent demandé à mes collègues combien elles gagnaient. Réponse : même somme que moi. J'ai même eu des collègues étrangers nettement mieux payés que moi. Peut-être est-ce qu'on comptabilise aussi les périodes durant lesquelles elles s'occupent de leurs enfants dans la somme globale. C'est vrai c'est scandaleux !!!

4) L'obsolescence programmée est une pure légende urbaine ou politique (sauf à de très rare exception près). Cela montre une méconnaissance crasse des systèmes économiques.
Ce sont les consommateurs qui demandent des produits moins chers et donc, on rogne sur la qualité. Tout à fait classique.

5) La R&D est tellement sacrifiée que les progrès technologiques sont perpétuels et innombrables (comparez simplement la technologie actuelle à celle d'il y a 20 ou 30 ans - Un gouffre sépare les deux). La R&D en France est sacrifiée à cause des impôts trop lourds qui assassinent les PME qui préfèrent partir.

6) Les financiers sont très souvent perdants. Quand on mise sur un poulain on prend un risque (c'est ce que fait un banquier, un Business Angel, un capital risqueur, etc.etc.) Sans les financiers, il n'y aurait tout simplement pas d'entreprises qui se créeraient et donc pas d'emplois. Il est normal qu'on paye le risque pris (parfois énorme).

Au lieu de nous exposer des sophismes approximatifs vous feriez mieux de retourner à vos chères études et essayer de comprendre le monde qui nous entoure.

C'est vrai qu'avec vos théories fumeuses qui ne se basent que sur des mensonges ou des demi-vérités vous risquez de ne pas aller très loin.

C'est vrai qu'un État qui nous ponctionne jusqu'à 75 % de nos revenus n'y est pour rien dans les malheurs qui nous accablent.

C'est vrai que vous-même, vous ne dépendez pas d'un système à bout de souffle et totalement gangrené par une idéologie broyeuse de vie (sauf pour ceux qui acceptent le système, comme vous).

La seule chose qui n'ait jamais été essayée dans ce pays, c'est le Libéralisme.

Enfin si ! Cela a déjà été essayé en France et ça s'appelait : Les 30 glorieuses.

Partout où le libéralisme a été essayé, il a fonctionné pour le plus grand bien des Travailleurs et des Créateurs de richesses.

Pour finir, méditez un peu cette phrase : La réalité, c'est ce qui reste quand on cesse de croire au reste.

3.Posté par Kokoriko le 16/07/2014 10:18

Logique coco dans toute sa splendeur, un discours à la Pol Pot (fin de la diatribe particulièrement inquiétante ) ... la faillite de l ' URSS semble déjà oubliée puisque ces doux rêveurs n'ont pas renoncé à nous imposer leurs délires marxistes.

4.Posté par Borlo le 17/07/2014 10:29

Trop drole de lire un ramassis de cliches et de stupidites pareil, retourne a l'ecole cretin, l'economie cela peut s' apprendre!

Lecon nº1: " les benefices d'aujourd'hui sont les investissements de demain"
Lecon nº2: les impots et taxes se prelevent sur les benefices, sinon, ils tuent les emplois...
Lecon nº3: la solidarite par la redistribution est financer par les taxes et impots: plus de benefices, plus de redistribution...
Mais cela doit deja etre bien compliqué pour un cerveau formaté au communisme le plus ideologique et nauseabond qu'il soit...

5.Posté par nicolas de launay de la perrière le 17/07/2014 11:30

david noual ? non sans déconner.. est il besoin de répondre à ses élucubrations ?

6.Posté par Logique le 20/07/2014 22:19

Que dire de cette lecture?
L'autogestion comme horizon, la redistribution parfaite de revenus inexistants et autres rèves merveilleux, pavés d'intentions illusoires traçant la route d'un enfer déjà vu?

Il faut se réveiller avant d'ecrire des stupidités encore pire, cher auteur...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes