MENU ZINFOS
Mayotte

Face à la violence, les élus de Mayotte appellent à une journée "île morte" ce jeudi


Afin de mettre l’État face à ses responsabilités dans la situation de violence croissante que connaît l’île, les élus mahorais annoncent une journée "île morte" ce jeudi et pour une durée indéterminée. Les écoles du premier degré seront fermées tandis que le ramassage scolaire n’aura pas lieu. Un mouvement soutenu par les forces de l’ordre et la communauté mahoraise de La Réunion.

Par - Publié le Mercredi 14 Septembre 2022 à 16:18

Un mois après le passage de Gérald Darmanin, Mayotte est au bord de l’explosion. Ces derniers jours, les faits de violence sont de plus en plus nombreux, poussant les élus à réagir. Hier, les maires, les parlementaires et les conseillers départementaux se sont réunis afin de trouver comment agir face à une situation de plus en plus intenable.

Lundi déjà, des discussions entre élus avaient abouti à des pistes comme demander des comptes aux associations financées par le Département pour lutter contre la délinquance, des décasages (c'est-à-dire l'expulsion des habitants de constructions illégales) et la reprise des terrains occupés. 

​Finalement, c’est hier que les élus ont pris une unique décision avec une journée "île morte" dès jeudi. Les écoles du 1er degré seront fermées, le ramassage scolaire ne sera pas assuré et il est demandé aux parents de garder leurs enfants à domicile. Une décision qui court jusqu’à nouvel ordre.

Les élus mahorais espèrent ainsi mettre l’État devant ses responsabilités en faisant appliquer la loi à Mayotte comme en métropole. Ils sont soutenus par le syndicat Alliance Police 976 qui demande plus de moyens pour assurer la sécurité dans l’île. Ils demandent notamment des renforts de gendarmes mobiles et du RAID.

À La Réunion, le Collectif Ré-MaA, "résistance Réunion/Mayotte en action", va se mobiliser dès 8h devant la préfecture en soutien et pour sensibiliser sur la situation. "Mayotte debout face au terrorisme, nous ne pouvons pas laisser nos familles se faire tuer et notre île brûler sans réagir. L’heure est grave !" souligne le collectif.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par virusbonnet 120 le 14/09/2022 17:45

un drapeau flotte mais la culture l'éducation le savoir être pauvre France ou ton drapeau flotte même sur un tas de fumier le coq chantera , avec une carte d'identité chinoise en main je ne serai jamais un chinois, la chance de la France c'est le métissage elle n'est pas de moi mais d'un fou ou d'un aveugle certainement!

2.Posté par Vital le 14/09/2022 18:32

Avec un décret l état français a voulu faire d un peuple à peine sorti des coutumes tribales( polygamie,loi des cadi ...)en des français à part entière
On mesure les résultats à fayard comme à mayotte aujourd hui .

3.Posté par Baboî le 14/09/2022 18:50

Il faut aussi que les politiques de Mayotte se prennent en charge et assument leurs comportements. Il faut être exemplaire pour demander de l'être.
MAYOTTE n'aurait jamais du être française. Bien évidemment que la population souhaitait l'être afin de profiter du système français. Les politiques demandent sans cesse à l'Etat l'égalité financière. Mais cela ne sera pas. Cela ne l'est pas à La Réunion qui est pourtant Département Français depuis beaucoup plus longtemps. Je me rappelle que le SMIC a été pendant très longtemps inférieur ici qu'en métropole. La Réunion a eu des très bons hommes politiques dont certains sont encore vivants de tous bords politique. Ils avaient un vision municipale et Régionale. Beaucoup d'activité de production existent ici. Mais cela n'est possible que s'il y a suffisamment de personnes qui veulent travailler. Je ne dis pas qu'il n'y en a pas à Mayotte mais je crois qu'il n'y en a pas assez . Trop de Mahorais ne cherchent qu'à profiter du système. Beaucoup trop. Et trop de Politique profitent du système sans avoir aucune vision pour leur département.
Et bien sur le tout est aggravé par un afflux permanent d’immigrés provenant des COMORES. L’État n'a pas fait son devoir de reconduite à la frontière. Mais les politique Locaux que font ils pour renvoyer les Comoriens chez eux ? Que font ils pour bloquer les bateaux ? Rien car ils estiment que c'est à l'Etat de le faire ! Donc ils se déchargent et vont hurler au scandale. Ce qui est inefficace aujourd’hui avec nos Présidents successifs qui se désintéressement de l'Outre Mer.
Aides toi et le ciel t'aidera ...... alors commence à trouver des solutions à Mayotte par les Mahorais et n'attends pas le bon dieu Etat

4.Posté par Dj974 le 14/09/2022 19:09

Non, il faud appelé ça la journée du démon, du linchage, de la correction, de l’ordre, du nettoyage….

5.Posté par Letrublion le 14/09/2022 19:26

J'ai une solution....les charters ? Vous connaissez ?
Il y a une île, la Réunion je crois, poubelle de la zone, qui est prête à recevoir tous les voyous , criminels, fous, sans papiers qui vous gênent aux entourages !
Allez-y, les élus , NUPES inclus, les attendent à bras ouverts, ils ont grand besoin de leurs bulletins de vote !
Pauvre France, dans un gros caca....

6.Posté par La vérité si je mens ! le 14/09/2022 20:10

Marrant ces élus mahorais avec leur doléance , mord ton pouce maintenant .

Des coups de pied aux fesses pour marcher droit , cessant d'attendre que des allocations .

Victor Hugo : « Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l’action »

7.Posté par Nic-ta-lope et autres le 15/09/2022 11:09

Un mois après le passage de Gérald Darmanin, Mayotte est au bord de l’explosion
..................................

MACRON, DARMANIN ? Des compétents.......

Faut envoyer de force à Mayotte les marcheurs (type jacobin) lutter contre l'insécurité.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes