Société

Fabriquer des respirateurs avec une imprimante 3D ? Des Réunionnais tentent le coup

Imaginez un instant que des particuliers et des professionnels puissent depuis chez eux, fabriquer des visières, des masques, voire même peut-être des respirateurs. C’est le pari un peu fou qu’à lancé Greg sur les réseaux sociaux, rejoint depuis par une cinquantaine de passionnés et de propriétaires d’imprimantes 3D. À travers un groupe Facebook créé il y a à peine 24 heures, tout ce petit monde s’organise: "le but c’est déjà de voir ce qui est possible, on veut tous trouver une utilité dans cette crise".

Jeudi 26 Mars 2020 - 17:22

En ces temps de crise, l’homme se démarque autant par son égoïsme que par ses élans de solidarité. Après la razzia dans les supermarchés, et les cambriolages de centres médicaux, voici une initiative spontanée qui redonne foi en l’humanité. 
 
Voilà qu’une cinquantaine de Réunionnais s’organisent sur Facebook depuis 24 heures pour tenter de fabriquer du matériel médical à l’aide d’imprimantes 3D, pour aider les personnels soignants, les malades, et le public face à la menace grandissante du coronavirus.
 
C’est Greg qui a lancé l’idée, après être tombé sur le projet open source "Ventilaid" sur internet: un prototype de respirateur développé librement par des ingénieurs et designers en Pologne. Tout le monde peut contribuer au projet ou utiliser les avancées déjà réalisées par ses fondateurs.
 
"Fabriquer un respirateur fiable et utilisable dans les hôpitaux à partir d’une imprimante 3D reste encore très compliqué. La liste des contre-indications est trop importante et ce sont des machines à la technologie poussée" précise Greg, "le modèle susceptible d’être produit dans un futur plus ou moins proche correspond à un modèle des années 80, mais qui reste efficace dans certains cas".
 
Stephane est un des administrateurs du groupe Facebook "Les imprimeurs 3D solidaires du 974" qui prête main-forte à Greg pour organiser les bénévoles et définir les projets réalisables.
 
Ainsi des groupes travaillent déjà sur un modèle de visières, de pièces pour des masques à oxygène, et sur ces fameux respirateurs.
 
Certains ont fait part de leur souhait d’aider financièrement le projet, ou encore de prêter des locaux si nécessaire. La solidarité est au rendez-vous. 
 
Il ne manque que l’aval des autorités sanitaires
 
"Pour l’heure, nous avons commencé à parler de ces projets avec des amis qui travaillent dans le milieu médical. Mais il nous faudrait pouvoir nous entretenir avec les autorités sanitaires ou le centre hospitalier, afin de connaître les besoins, et savoir ce qu’on peut faire", explique Greg.
 
Car l’efficacité de ces prototypes doit encore être testée, et pouvoir produire en quantité suffisante, demande de la préparation.
 
"Il nous faudrait une ligne officielle, un responsable qualité ou quelqu’un qui connaît exactement les procédures et qui pourrait nous orienter et évaluer ce qu’on fait."
 
Avec des instructions claires sur ce qui est faisable, combien il en faudrait, et à qui les distribuer, la belle équipe pourrait bien faire la différence lorsque l’épidémie de coronavirus atteindra son pic sur notre île.
 
 
Lu 7545 fois
Charlotte Molina
Poseuse de questions qui fâchent, j’aimerais pouvoir arrêter la musique qui joue constamment dans... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par nono le 26/03/2020 17:46

Trop génial (si vous y arrivez)

2.Posté par Momo le 26/03/2020 18:23

Il faudra aussi faire des capotes sinon la population augmentera trop vite dans 7,8,9 mois !

3.Posté par MôveLang le 26/03/2020 18:39 (depuis mobile)

C'est bien de rêver, mais comme ça doit arriver quand ce ne serait qu'un lointain souvenir, pourquoi faire ?

4.Posté par Blablabla ! le 26/03/2020 18:48 (depuis mobile)

Superbe initiative les gars et très franchement je vous souhaite de réussir.

5.Posté par Grondin le 26/03/2020 22:20 (depuis mobile)

En Italie ils sont parties la dessus pour gagner du temps, à étudier peut être,
https://creapills.com/masques-plongee-respirateur-isinnova-covid-19-20200324

6.Posté par Targie le 26/03/2020 22:47 (depuis mobile)

Des idées il y en a ! Des créations il y en a ! La suite n''est pas toujours là, pour soutenir des projets intéressants, dommage pour certaines idées qui pourraient aller loin !!!

7.Posté par Ti Boug' la le 27/03/2020 03:12

Votre générosité, votre sens de responsabilité et votre élan de coeur sont remarquables et surtout bienfaiteurs, quelle que soit l'issue de votre projet. Vous apportez la démonstration du maintien et surtout de la plus haute mobilisation des valeurs humaines, dont solidarité et fraternité, dans des périodes où l'humain peut peut être face à de grands questionnements et de grands doutes. Toute notre gratitude et notre entier soutien. Que votre initiative exemplaire redonne espoir et sagesse á celles et ceux qui en ont besoin. Merci du plus profond du coeur.

8.Posté par Axel Ardan le 27/03/2020 07:14

C'est génial mais assez consternant que ce ne soit pas le gouvernement qui gère ce genre d'étude.

9.Posté par polo974 le 27/03/2020 11:21

Gros pb de stérilisation...

Allez, une idée: pour le soufflet en mode usage unique: gaine souple de VMC, existe dans différents diamètres.

Le projet en question est loin d'être finalisé (euphémisme)...

10.Posté par la science fictive le 27/03/2020 13:50

Le plus difficile c est fabriqué cette fameuse imprimante 3D qui nécessite un développement haute technologie et d ingénierie .En fiction tout est possible comme faire un film ou écrire un livre.Fabriquer des petits objets élémentaires nécessitant des matières 1ere de base relève déjà de l exploit ,pourquoi pas,mais de là concevoir un appareil respiratoire est utopique et relève de l hallucination. Soyons sérieux! Surtout en cette période. L impression 3D n est pas une banale imprimante même des scientifiques en quête d'exploration de l'univers l'imagine pour tout fabriquer à des années de lumière de la terre, un véritable machine magique de rêve!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Avril 2020 - 15:05 La SAPMER passe au drive