MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

FSU Réunion : pourquoi faut-il faire grève le 9 avril ?


Par Marie-Hélène DOR - Publié le Jeudi 12 Mars 2015 à 09:20 | Lu 409 fois

FSU Réunion : pourquoi faut-il faire grève le 9 avril ?
Janvier 2015 aura vu la Grèce signifier leur congé aux laudateurs des politiques ultra-libérales en œuvre en Europe, ces politiques qui auront réussi le tour de force de mettre le peuple Grec à genoux tout en prétendant l'aider à se relever d'une crise financière dont il n'est pas responsable. C'est pourtant lui qui en aura payé le prix le plus fort : récession, chômage, paupérisation, suppression massive d'emplois dans les services publics, catastrophe humanitaire......

L'austérité ne se cantonne pas à réduire les finances publiques mais s'accompagne d'attaques répétées contre toutes les dispositions protectrices des salariés et les structures de solidarité -dont les services publics font partie- présentées comme des freins à la croissance. Ces orientations commencent cependant à rencontrer des résistances hors de Grèce et recourir au 49.3 pour imposer la loi Macron est incontestablement un déni de démocratie mais aussi et d'abord un aveu de faiblesse. Le décalage par ailleurs est immense entre l'élan démocratique dont s'est glorifié le gouvernement le 11 janvier au nom de la liberté d'expression, -qui lui a valu de remonter dans les sondages-, et ce passage en force législatif.

Pour la FSU, ce projet de loi n'est qu'un empilement de mesures destinées à donner des gages à Bruxelles sur un niveau de déficit public "acceptable" sous réserve de la mise en œuvre de "réformes" dites structurelles.

Il prévoit d'affaiblir les Prud'hommes, la médecine du travail et l'inspection du travail, de simplifier les licenciements, de libéraliser le travail dominical et de nuit avec de surcroît des contreparties financières inégalitaires voire inexistantes et renvoyées à la négociation locale.
Parallèlement les CHS-CT, compétents en matière de santé au travail et conditions de travail sont dans le viseur du MEDEF qui en réclame la disparition.

Ces projets se situent dans le contexte du Pacte de Responsabilité payé 50 milliards par les services publics et leurs agents. Car il s'agit de compenser les milliards de ressources qui feront défaut à l'État après la suppression des cotisations familiales jusqu'alors dues par le patronat.

C'est pour cela que les salaires dans la FP sont toujours gelés, que les créations d'emplois sont toujours à la traîne, que les rares emplois créés sont pour la plupart précaires, que l'autonomie financière des universités est toujours une catastrophe, que le niveau des retraites et des minima sociaux est régulièrement écorné, que le SMIC n'a pas bénéficié d'un "coup de pouce" depuis des années,......

Dans ce contexte la réforme territoriale est porteuse des plus grandes inquiétudes.
Mais il ne s'agit pas juste de faire des économies, il s'agit aussi d'étouffer toutes les poches de résistance ; on le voit très clairement avec la loi Macron et les exigences du MEDEF mais le phénomène est en réalité en œuvre depuis longtemps notamment dans les services publics où les réformes successives ont favorisé l'individualisation des situations via entre autre une politique indemnitaire ciblée au détriment des salaires pour tous, l'instauration de hiérarchies intermédiaires au détriment du collectif, les "réformes" au détriment des cœurs de métier, la culture managériale du chiffre au détriment des missions et le leurre du dialogue social.

C'est pourquoi la FSU estime urgent aujourd'hui de peser sur les débats du Sénat qui doit à son tour examiner ce projet de loi et s'opposer le plus massivement possible à la cure d'austérité qui n'en finit plus et n'est porteuse que de régressions.

Notre département qui ne parvient pas à se redresser d'une situation sociale dramatique a besoin d'une ré-orientation urgente des politiques économiques et sociales.

S'il est trop tôt pour imaginer le devenir du séisme politique grec et les marges de résistance de son nouveau gouvernement face aux menaces, chantages et ultimatums, la FSU soutient l'idée que l'aspiration à la justice sociale doit prospérer partout.
Le 9 avril sera l'occasion de le dire haut et fort.

Marie-Hélène DOR, Léandre BILLAUD
Secrétaires départementaux FSU Réunion




1.Posté par Titi or not Titi le 12/03/2015 22:18

La point Honte !!!!!

Zot y commence Trembler de Vos Superbes Avantages !!

Nous on sait gérer les Crises !
On fait avec, on s'organise, on s'expatrie ...
Vous, Vous allez Tomber de Haut, de très très Haut !!

Depuis 3 Ans que ca Dure !! Vous étiez Ou !! Au Seychelles, au Ski, ... ??

Aprés Nous, C'est Vous ! Gout Aster !!

Vos Dépenses publique a l'Année : 2000 Milliards €
Une Pacotille, les 50milliards !
On a Fermé les Robinets, allez Pomper ailleurs ou Chez Vous !

Avec 2 SurSurRenumerations vous pouvez créer 1 emploi !!
Pas besoin de Réfléchir trop longtemps !!

Chiche !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes