Education

FSU : "L'élève réunionnais est sacrifié"

Mardi 26 Avril 2011 - 17:26

Le ministre de l'Education, Luc Chatel, a confirmé ce matin sur les ondes de RMC l'évaluation donnée la semaine dernière par le SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire. En tout, ce sont "1.500 classes" qui seront supprimées à la rentrée prochaine. Une logique comptable et démographique qui exaspère le représentant de la FSU, Christian Picard.


FSU : "L'élève réunionnais est sacrifié"

Le ministre de l'Education, Luc Chatel, a annoncé ce mardi sur RMC qu'"environ 1.500 classes" seraient fermées dans le primaire à la prochaine rentrée, confirmant du coup le présage du SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire établi la semaine dernière. 

Pour légitimer son action, Luc Chatel a ajouté qu'il y aurait 25 élèves par classe en maternelle (contre 27 dans les années 90) et 22 dans le primaire (23) à la rentrée, assurant qu'il y avait "plus de professeurs et moins d'élèves" qu'il y a 15 ans : "245 000 classes de premier degré à la rentrée, c'est sensiblement le même chiffre qu'il y a quatre ou cinq ans", a affirmé le ministre de l'Education.

"Une logique démographique qui peut se comprendre dans certains départements métropolitains mais pas à la Réunion"
, s'exclame Christian Picard, secrétaire départemental de la FSU.

"Des collèges et des lycées sortent de terre chaque année dans l'île", ce qui marque selon lui la véritable différence avec ce qui peut se produire en métropole. "L'éducation n'est plus la priorité de ce gouvernement", ajoute-t-il, dépité.

"Le recteur suit les ordres"

Preuve de cette aberration, le syndicaliste et par ailleurs parent d'élèves pense que la situation n'est pas comparable à celle qui prévalait dans les années 90. "Il y a 15 ans, les élèves et les professeurs n'étaient pas les mêmes. L'instituteur est devenu désormais à la fois un psychologue, un assistant social, voir un médecin scolaire". Bref, de quoi faire émerger l'idée que selon lui cette suppression de classes, pour ne pas dire non renouvellement de départs en retraite, pénalisera à coup sûr les élèves des familles déjà en difficulté.

Quant à la prise en compte de la spécificité démographique locale, Christian Picard pointe du doigt la non réactivité sur ce dossier de Mostafa Fourar. "Le recteur suit la feuille de route du gouvernement. Il n'est qu'un administratif qui suit les ordres. Quelle trace va-t-il laisser de son passage dans l'académie ?", questionne-t-il ironiquement.

"L'élève réunionnais est sacrifié", selon lui. "Ce gouvernement n'a pas compris que l'Education nationale constitue l'un des piliers de notre société, bien au-delà des clivages politiques. Il suffit de voir comment les parents se battent pour placer leur enfant dans les écoles privés…", affirme-t-il amèrement.
A la Réunion, la carte scolaire proposée par le ministre de l'Education nationale prévoit 36 suppressions de classes à la rentrée 2011-2012.
Ludovic Grondin
Lu 1783 fois



1.Posté par Anti cons et connes le 26/04/2011 18:00

D'un autre coté, j'ai parfois été dans des classes de 36 élèves dans les années 70. Je n'ai jamais eu l'impression que le nombre de condisciples constituait une difficulté pour les élèves. Les enseignants s'en plaignaient, et nous ne comprenions pas pourquoi puisqu'il y avait suffisamment de chaises. C'était encore plus flagrant pour la génération de mes parents et grands parents pourtant ils avaient un niveau bien meilleur que le nôtre. Sur les bancs de la fac, il y avait des centaines d'étudiants.
Le taux d'échec ne s'expliquait pas par le nombre.
Dans tous les cas nous arrivions a entendre la voix des enseignants et nous arrivions à lire le tableau.

2.Posté par noe le 26/04/2011 18:39

Le vrai pou­voir en matière d'éducation se situe désor­mais plus à Bercy que rue de Grenelle...Le minis­tère des Finances a d'autant plus de poids pour dic­ter ses choix à la rue de Grenelle que la volonté poli­tique est faible, dif­fuse et incons­tante.
L'éducation n'est plus la priorité absolue .... C'est la casse de l' Ecole ...Ce ne sera plus 150.000 jeunes qui sortiront chaque année du sys­tème sans diplôme ni formation.... mais 200 000 - 300 000 jeunes ...

3.Posté par Kinn le 26/04/2011 18:41

Bin... venez voir au Chaudron si c'est plaisant de travailler avec des classes de 23 élèves!!!
N'importe quoi ce gouvernement, encore une fois... La Réunion a besoin de soutien pour ses enfants!!!

4.Posté par Ba-bête à manger du foin le 26/04/2011 18:44

Les élèves des années 70 étaient sensiblement différents de ceux d'aujourd'hui : ils respectaient leurs enseignants! Et n'avaient pas les mêmes sollicitations extérieures, n'avaient pas le chômage et l'assistanat en ligne de mire, mais par contre avaient l'envie de réussir!
Au cas où vous ne vous en seriez pas aperçu, la vie à bien changé depuis 40 ans, et encore plus depuis l'époque de vos grands parents, mais peut-être vous éclairez-vous encore à la bougie et vous habillez-vous en peaux de bêtes?
Et si un nombre suffisant de chaises suffisait, ça se saurait.

5.Posté par jeune socialiste le 26/04/2011 19:43

Le sacrifice est constitué dès qu'on met un gosse dans l'école publique, qu'on le confie aux mains de gauchiottes dont le but n'est pas d'éduquer mais de formater le gamin à la pensée gauchiste....le décérébrer en un mot.

6.Posté par Tanbi le 26/04/2011 21:15

5.Posté par jeune socialiste le 26/04/2011 19:43

Toc toc toc...Cambronne c'est toi derrière ce post?

7.Posté par Andre CHAUCHET le 26/04/2011 21:46

Bravo, POST.5 J'abonde dans votre sens,L'école !le principal enseignement,Est...POLITIQUE,depuis quelques années?regardez,la grande majorité des POLITIQUES SONT des enseignants ? ou des enseignants SYNDICALISTES??La devise du syndicalismes "LE SYNDICALISME N'EST RIEN D'AUTRE QU'UN REGULATEUR DE PRESSION?PAS.......UNE FORCE DE COMBAT!!!"Après il ne faut pas s'étonner,que le département de la Réunion,est celui ou se trouve le plus d'iillétrés en France?? chercher l'érreur!!!Il faut arrêter de pleurer? les moyens ils y sont!C'est la ...volontée qui n'y est ..plus?
Non je ne veut pas aller faire le prof en métropole...Je veux rester près de la famille,Arrêté ,VOS JEREMIADES,D'ENFANTS ...GATES!!! D'être LAXISTES AVEC CERTAINS ENFANTS?eux ils ne demandent pas que mieux d'apprendre!!Hélas ce n'est pas le cas depuis trop longtemps maintenant???la politique vous vous en occupés que lorsqu'il y a des élections,et non au détriment des gamins?? ....BASTA!!

8.Posté par bertel le 27/04/2011 11:51

"6.Posté par Tanbi le 26/04/2011 21:15
5.Posté par jeune socialiste le 26/04/2011 19:43
Toc toc toc...Cambronne c'est toi derrière ce post?


On ne sait pas... On ne peut pas savoir... "il" a réactivé chikun !

Bertel de Vacoa

9.Posté par le congo chez tintin le 27/04/2011 13:17

Les élèves des années 70 étaient sensiblement différents de ceux d'aujourd'hui

--------------------------------

Foutaises, l'homme est le même par nature quelque soit la période...que tout ait changé autour ok, mais pas la nature des enfants !

Ceux de nos jours profitent de la faiblesse de leurs enseignants, alors qu'avant il fallait faire gaffe aux baffes et au mécontentement des parents. Ils n'avaient pas l'autorité dans le sang, c'est l'enseignant qui imposait son autorité !!!


Vises donc the wire sl e6....tu as une gamine incapable de faire un devoir genre un bus part avec 10 passagers, quatre montent ensuite et trois descendent....
Son frère lui dit, fatigué de la voir aussi nulle; je te confie dix doses de dope à vendre, tu en vends trois et on t 'en refile quatre en plus à vendre.....miracle la réponse vient de suite !

le frère s'étonne...pourquoi t'arrives à compter des doses et pas des passagers....réponse :.if you get wrong, you' re fucked up...à savoir tu te gourres et tu gagnes un baisement par le dealer au dessus de toi...forcément, ça motive !

10.Posté par Ba-bête à manger du foin le 27/04/2011 18:42

Sieur Tintin, que de mépris pour les enseignants ! (ce n'est pas votre premier commentaire...)
Comme vous avez du souffrir sur les bancs de l'école! Je vous plains sincèrement d'avoir eu à supporter ces faibles "gauchiottes" ('c'est de vous, n'est-ce pas, dans un mail de début mars? à moins que vous ne soyez également "jeune socialiste")
Ou alors vous avez pris des baffes, par l"enseignant, puis par vos parents mécontents?
Aujourd'hui, l'élève qui prend une punition va pleurer auprès de papa et/ou maman, et l'enseignant
reçoit trop souvent en retour des insultes, des coups parfois...

Heureusement, il y a pas mal d'enseignants qui font de la résistance, qui aimant leur métier, qui le font bien et dont le souci est l'intérêt des élèves!

11.Posté par le congo chez tintin le 27/04/2011 18:48

Sieur Tintin, que de mépris pour les enseignants ! (ce n'est pas votre premier commentaire...)

---------------------------------------------------------------------------

ne qualifies pas tes gauchos propagandistes d'enseignants, c'est une insulte pour les véritables enseignants !


Les "enseignants" n'ont plus d'autorité, pas le droit de donner des punitions ?
Mais n'est ce pas là justement la conséquence des théories fumeuses soixante huitardes...genre l'enfant roi...ou il est interdit d'interdire, le tutoiement institutionnalisé...les enfants de summer hill bla bla bla ???

Vous récoltez la merde que vous avez semé (vous ou vos prédécesseurs gauchiasses), je ne vous plains pas....j 'avoue même prendre un certain plaisir à vous voir pleurnicher sur les dégâts, et être mdrrr quand je lis qu'un gamin de onze ans tape son prof !!!

12.Posté par Chikun le 27/04/2011 20:26

Hier,26 Avril 2011, les taux d'intérets à 5 ans de la Grèce sont passés à 17% et ceux du Portugal à 11,62% !!!!!!! C'est important car ce qui est en train de se passer en Grèce et au Portugal c'est ce qui se passera demain en France. Et les Français ont le droit de connaître à quelle sauce ils vont être mangés et les sacrifices qui vont leur être demandés.
C'est le début de la fin de l'Euro et les enseignants continuent tous à vouloir creuser le déficit de la France . Mon Dieu , les enseignants ne réfléchissent-ils donc pas ?
"Ba-bête à manger du foin" que fais-tu dans cette turpitude des surrémunérés (apparzatchiks soviétoïdes aux 120 000 analphabètes et tout le temps en Vacances, en grève ou en arrêt maladie) alliés aux squatteurs dénoncés par mon camarade Gamarus , super coco de saint paul. ?
La gestion communale de Claude Hoarau est - elle un exemple pour la France ? On le dirait.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter