MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

FSU : Nomination du nouveau recteur


Par Marie-Hélène DOR, Christian PICARD - Publié le Mardi 8 Mars 2016 à 05:41 | Lu 389 fois

FSU : Nomination du nouveau recteur
La FSU Réunion plaide depuis des années pour que les postes disponibles dans les Services Publics de la Réunion puissent être occupés par des candidats issus de notre territoire. Il s'agit bien de dire que si des compétences réunionnaises existent, elles doivent être valorisées.

C'est pourquoi elle s'est battue aux côtés des enseignants mutés en métropole et continuera à le faire puisque le ministère n'ouvre toujours pas assez de postes au mouvement malgré les besoins. La FSU a été une des premières organisations syndicales à défendre le principe d'une priorité pour les mutations dans le cadre d'un barème transparent, ce qui s'est traduit par l' inscription du Centre des Intérêts Matériels et Moraux (CIMM) dans le projet de loi « Déontologie » . Il reste toutefois limité aux enseignants du secondaire et aux agents des Finances Publiques. La FSU défend son extension à tous les fonctionnaires soumis à un mouvement national de mutation.

La nomination de Velayoudom Marimoutou est historique puisque c'est la première fois que la Réunion aura un recteur issu de son territoire. Nous ne pouvons que nous en réjouir. Au delà du symbole, elle constitue une formidable opportunité pour notre académie.

En matière de politique éducative, la FSU revendique une série de mesures qui jusqu'à présent ont rencontré bien peu d'écoute de la part de l' administration :

Plan de rattrapage
Nous demandons depuis des années un plan de rattrapage en postes -personnels techniques, administratifs, de santé et sociaux, d'éducation, d'enseignement- pour faire face aux retards considérables et aux problématiques d'échec scolaire et d'illettrisme, dont les taux sont bien supérieurs aux taux métropolitains. C'est un enjeu d'égalité territoriale. Pour la rentrée prochaine et au vu des dotations connues, nous craignons qu'une fois de plus des postes restent vacants dans de nombreuses disciplines et secteurs et que les moyens en remplacement soient toujours notoirement insuffisants pour assurer la continuité du service public d'éducation.

Langue régionale
Le créole doit prendre la place qui lui revient dans l'enseignement. Au même titre que la nomination du recteur, il est urgent qu'un geste fort permette enfin la reconnaissance de la langue réunionnaise. Elle est encore trop peu prise en compte dans notre académie où son enseignement reste marginal. En outre, la réforme du collège menace son existence même dans les quelques collèges où elle existe.
Formidable outil de réussite et vecteur d’apprentissage de la culture réunionnaise, la langue régionale doit être proposée dans toutes les écoles, collèges et lycées.
Cela passe par une politique volontariste de l'institution et l'ouverture d'un plus grand nombre de postes au Capes de créole. Une première étape pourrait déjà consister à donner des heures de créole à tous les enseignants de LCR en poste, beaucoup d'entre eux étant en effet cantonnés à l'enseignement de leur seconde discipline.

Santé scolaire
Les infirmièr/es scolaires doivent être en nombre suffisant pour faire face aux besoins, bien supérieurs à ceux de métropole. En outre, ils/elles ne peuvent se voir imposer des missions qui ne sont pas les leurs. Ils/elles doivent pouvoir se consacrer entièrement à leur cœur de métier qui repose sur un partenariat renforcé avec les équipes éducatives.
Université et problématique de l'éloignement
Le ministère ne tient pas compte de l'éloignement dans le calcul de la dotation aux universités. Ainsi le coût des déplacements pour les missions ou celui du matériel pédagogique et de recherche pèsent plus lourdement sur le budget de l'université de la Réunion. Le « manque à gagner » a été chiffré à 2,5 millions d'euros. Il est urgent de prendre en compte cette problématique et d'y répondre. C'est là aussi un enjeu majeur d'égalité territoriale.

Calendrier scolaire
Chacun est conscient que les fortes chaleurs et les difficultés routières dues aux fortes pluies de la saison sont préjudiciables aux apprentissages mais aussi à l'accès à certains établissements scolaires. Le calendrier actuel, de plus en plus identique à celui de métropole, est inadapté. La coupure de décembre-janvier est par ailleurs un non-sens pédagogique. La proposition d'un calendrier climatique ne peut pas être simplement rejetée d'un revers de la main. Un véritable débat non partisan et centré sur l'intérêt premier des élèves doit être sérieusement mené. Il y a urgence. De même il est urgent de se pencher sur l'état du bâti scolaire, en particulier dans le primaire.

Tous nos établissements scolaires devraient disposer des moyens de l'Éducation Prioritaire avec des classes à effectifs réduits et davantage de personnels. C'est un enjeu de développement, dans une région où la jeunesse représente 50 % de la population et où les besoins de formation sont importants face à un taux de chômage très élevé.

Sur ces sujets, la FSU compte sur le nouveau recteur pour porter une attention fine à ces problématiques spécifiques dans le cadre d'un dialogue véritable qui se traduise dans les faits.

FSU Réunion, le 8 mars 2016




1.Posté par Bof le 08/03/2016 10:49

Il va vite se rendre compte , à l'épreuve du terrain que la Réunion est encore une république bananière où les élus ( ou les ex élus) font ce qu'ils veulent ( comme l'autre taré véreux de St Louis qui n'est officiellement plus rien mais qui a fait fermer les écoles la semaine des fortes pluies alors que sont gros nounours de paille ne réagissait même pas à ce coup de force!)

2.Posté par Mwa la pa di le 08/03/2016 11:02

Vous êtes sur de ne pas vouloir vous plaindre car le recteur n'est pas une femme Réunionnaise ????

3.Posté par CITOYEN974 le 08/03/2016 14:03

Histoire de recteur
Par cette nomination, c'est une reconnaissance de l'enfant et le modèle pour l'élève réunionnais. La Réunion a étée, est et saura être encore le berceau d'hommes et de femmes qui ont marqué l'histoire de la France à plusieurs niveaux. La liste serait trop longue.

Par cette nomination, tout ce qui possible dans les autres départements ultramarines, devient possible à La Réunion après 70 ans le départementalisation. Il ne suffit pas de se contenter de postes subalternes, notre jeunesse et ceux qui ont fait action de mobilité doivent désormais occuper des postes de hautes responsabilités et de hauts cadres tant bien dans le public que le privé. Ces postes ne doivent pas être réservés q qu' à une élite bourgeoise ou à des réseaux bien infiltrés.

Le Réunionnais doivent oser et reprendre leur juste place à compétences égales sur tous les plans. La Réunion ne doit pas être le cimetière des éléphants. Il est temps de régler les problèmes au lieu de les déplacer.

Ce n'est qu'un recteur, certes, mais avec une vision de l'école sous les tropiques qui plus est, avec une réalité vécue. c'est le retour au pays d'un enfant ou l'itinéraire d'un élève réunionnais... à la tête de l'académie.

4.Posté par SIMPLE REUNIONNAIS LAMBDA le 08/03/2016 15:46

TOTALEMENT D'ACCORD AVEC "CITOYEN 74 " ( post 3 ) ! ! LE PROGRAMME DÉTAILLé PAR LA FSU EST CELUI DE CETTE ORGANISATION . IL RESTE A FAIRE LA SYNTHÈSE DES PROPOSITIONS DE TOUTES LES SYNDICATS DES ENSEIGNANTES DE L'ÎLE !!!

5.Posté par VPV le 08/03/2016 16:00

Vous nous emmerdez royalement avec votre préférence régionale qui n'a pas de sens aux yeux d'un républicain et pourquoi ne pas appliquer cela à toutes les régions de France ? Vous êtes encore dans le schéma que vous voulez rejeter en victimisant les réunionnais mais ne parle t on pas de français tout d'abord et d'êtres humains ? A force de renoncer à votre évolution intellectuelle vous allez vous prendre les pieds dans dans la m... enseigner le créole alors que la majorité des gamins ne parlent pas correctement le français, surréaliste et indigne car en faisant cela vous renoncer à la tentative d'égalité des chances, connaissez vous de nos jours un diplôme validé en créole ? C'est du populisme de bas étage afin de capter le pouvoir, c'est donc politique et indigne d'un syndicat ! je renonce l'an prochain à me syndiquer à la FSU car je ne me reconnaîs pas du tout dans ces prises de position radicalement "nationalistes" et anti républicaines !

6.Posté par L'Ardéchoise le 09/03/2016 01:17

Krasucki-ki-ki-syndicat caca !
FSU-su-su-syndicat cucul...

7.Posté par lesseps le 09/03/2016 09:21

et dire qu'ils (FSU) ont pris certainement plusieurs heures syndicalistes (où ils ne font pas cours à nos enfants !!!) pour pondre ce communiqué de plaintes et lamentations... Baissons le nombre d'heures syndicales à ces fainéants et ils seront déjà beaucoup plus présents devant nos élèves !! pour œuvrer à leur réussite, vu que cela semble leur préoccupation majeure :) Nous verrons bien jusqu'à quel point ils seront prêts à certains sacrifices eux-aussi ...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes