MENU ZINFOS
Communiqué

FMF Réunion: Vote de la loi de santé demain, un vrai déni de démocratie !


- Publié le Lundi 16 Novembre 2015 à 17:05

Mesdames, Messieurs les Députés de la Région Réunion,
 
Vous savez l’importante mobilisation depuis des mois des médecins libéraux contre le projet de loi de modernisation de la santé présenté par Mme MS Touraine.

Les soignants de France   demandent que chaque député relise, en son âme et conscience,  le  texte de loi qu'on va leur faire voter,  en écoutant  l'angle de lecture que leur donnent  les soignants depuis plus de trois ans.

Les voix des professionnels de santé contre cette loi se sont unanimement tues en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre,   et leur dévouement a primé immédiatement sur le combat qu'ils avaient de nouveau engagé,  le matin même des attentats, pour informer des risques  contenus dans cette loi. Les soignants se sont  rendus  immédiatement disponibles au service des Français  conformément aux  valeurs qui les animent authentiquement chaque jour. Ils  demandent solennellement que les députés tiennent compte de ce civisme qui les prive de demander à la majorité un moratoire à  cette loi qui risque d’aggraver les inégalités de santé, contrevenir aux valeurs  de solidarité et d’égalité face à la maladie et amoindrir  l’indépendance du médecin et son engagement personnel  dans le colloque individuel avec leur patient.
 
Le report de cette loi  qui pourra  être revotée ultérieurement avec les vraies réformes attendues par les professionnels de santé, serait une preuve de la confiance attendue par les soignants en échange de la loyauté qu’ils ont montrée , la marque du respect de leurs professions indispensables dans la société et le signe d’un engagement fort et réactif des femmes et hommes politiques dignes des plus grands.

Cette mobilisation des médecins libéraux de toute la France s’est illustrée avec force vendredi dernier dans la journée. Puis sont survenus dans la soirée les évènements dramatiques de Paris. Dès 23h vendredi soir, tous les syndicats de médecins libéraux ont ensemble levé le mot d’ordre de fermeture des cabinets et de grève des gardes. Dans le même temps, ils ont annulé la manifestation nationale prévue pour lundi 16 novembre 2015 devant l’Assemblée Nationale, où le passage de la loi de Madame Touraine était prévu.

Dans cette période où l’unité nationale est attendue, les médecins libéraux ne comprennent pas que le gouvernement et la ministre de la santé annoncent en urgence aux députés le report du vote en 2ème lecture au 17 novembre 2015 d’un texte de loi unanimement rejeté par la profession et générant dans la société et la population les divisions et les clivages que vous connaissez.

 Il serait une grave erreur politique de profiter de cette atroce adversité  pour  voter cette loi sans plus de concertation avec le monde de  la santé et ne  pas reconnaître que  l’actualité a stoppé le combat des soignants engagés contre cette loi. Le passage en force de cette loi dans les conditions actuelles serait vécu par l’ensemble des médecins libéraux comme indécent, irrespectueux et provocateur.

Les  députés prendront individuellement leurs responsabilités à l’Assemblée Nationale. Le monde de la santé saura reconnaître  l’engagement démocratique au service du peuple français.

Je vous remercie de l’attention que vous porterez à cet appel.

Bien respectueusement,

Dr Philippe de CHAZOURNES 
Président de la Fédération des Médecins de France à la Réunion, FMF Réunion
 



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes