MENU ZINFOS
Société

Extinction Rébellion Réunion dit stop à la publicité dans les espaces publics


Par Nicolas Payet - Publié le Vendredi 31 Janvier 2020 à 09:15 | Lu 1431 fois

Des messages de "conscientisation" qui ne manquent pas d'humour
Des messages de "conscientisation" qui ne manquent pas d'humour
Excédé par les publicités qui envahissent les espaces publics et naturels de l’île, le mouvement Extinction Rébellion Réunion a, mercredi, mené une action dans plusieurs villes du département. Au Tampon, St-Joseph ou encore St-Leu, les militants ont tagué des panneaux publicitaires. 
 
"Nous dénonçons la publicité agressive organisée avec l’assentiment des élus locaux qui autorisent l’installation de panneaux publicitaires géants (4x3m) aux entrées des villes, mais également dans le cœur de nos centres de vie", lance Extinction Rébellion.
 
"Le dernier modèle de voiture, une marque d’alcool ou de parfum, une promotion dérisoire sur un produit alimentaire ou des destinations touristiques bien souvent inabordables pour la plupart des Réunionnais…", pour le mouvement cette pollution visuelle incite à la surconsommation "néfaste pour l’environnement"  pour des produits "souvent fabriqués dans des conditions épouvantables". 
 
Profitant des élections municipales, Extinction Rebellion Réunion demande d’enlever l’ensemble des panneaux d’affichage à usage commercial sur le domaine public, d’interdire l’éclairage nocturne des panneaux, d'interdire l’installation de nouveaux espaces publicitaires. Le lancement d’une concertation publique régionale et/ou communale sur la présence d’affichages publicitaires sur les propriétés privées "qui permettent à leurs propriétaires de gagner de l'argent" est également demandé.  
 
"Il est temps que les élus de La Réunion prennent conscience de l’urgence écologique démontrée par la communauté scientifique internationale et que des mesures immédiates soient prises pour préserver à la fois notre environnement, mais aussi notre cadre de vie".   

Extinction Rebellion Réunion invite la population à rejoindre le mouvement qui "n’accepte pas ce projet de société imposé par des intérêts industriels privés qui se fait une fois de plus au détriment de l’intérêt général". 








1.Posté par Tristan Lefebvre le 31/01/2020 10:15 (depuis mobile)

Les veaux aiment.

2.Posté par Roberto le 31/01/2020 11:20

Bravo les amis!

3.Posté par Lucie974 le 31/01/2020 13:12 (depuis mobile)

BRAVO!!! Entièrement d''accord je veux les arbres pas les pubs.
Ces publications gâche le décor naturel de notre île.
Trop surconsommation, Trop plastique,Trop gaspillage détruise l''environnement.🌏Réduire, Recycler, Réparer.

4.Posté par Fredo974 le 31/01/2020 15:49 (depuis mobile)

Vive la pub !

5.Posté par Roberto le 31/01/2020 16:17

@4: et les animaux morts! on sait Fredo, on sait....

6.Posté par Zozo sur le net le 31/01/2020 18:34

Oui, une île c'est fragile, nous devrions faire figure d'exemple face à toutes les mégalopoles.
Mille bravos, mille mercis à ces guerriers des temps modernes!!!

7.Posté par Fredo974 le 31/01/2020 18:35 (depuis mobile)

Groupuscule d'extrême gauche de retour de vacances !

8.Posté par Jamblon le 31/01/2020 20:09

Tiens aucune action pendant les vacances scolaires et là tout d un coup.
C est vrai que pendant les vacances les avions sont vides.

9.Posté par Jamblon le 31/01/2020 20:22

Mon dieu seigneur marie joseph!
La 1er extinction des cerveaux est en marche en tout cas.
Moi aussi je veux des tulipiers du Gabon en nombre. Ah non mince C est une espèce invasive tueur de biodiversité.
Et le captur fait un carton ( arbres) à la Réunion avec ou sans panneau 4 par 3.

10.Posté par Publivore le 31/01/2020 20:29

Vive les arbres à chat !!!
Il faut contacter la communauté Amish au plus vite.
Les amish de mes amish sont mes amish.

11.Posté par Ouais... le 01/02/2020 07:41 (depuis mobile)

Qu ils commence par vide le rond point, qui est un domaine public,qu ils occupent contre l avis de beaucoup de monde. Ces personnes ne représentent nt pas la popolation qu on les degage

12.Posté par Roberto le 01/02/2020 10:21

Et depuis quand les gauchistes ont le droit de prendre des vacances? incroyable ça!

(nonobstant le fait que ces gens là peuvent prendre des vacances comme les fafs d'en face, on peut aussi considérer qu'il est préférable de lancer une action quand une population est présente... mais c'est sans doute compliqué à comprendre pour ceux dont la disponibilité du cerveau est mise à mal par la pub....)

Et depuis quand un public occupe un espace publique? qui serait tellement plus joli avec une vingtaine de panneaux 4 par 3...

13.Posté par AZALA le 01/02/2020 10:40

Un ramassis de profs bobo gaucho et ecolo a deux balles!!

14.Posté par Kaloupilé le 01/02/2020 13:31 (depuis mobile)

Un public occupe un espace public lorsque de fait l occupation de cet espace est accaparé par une minorité qui a réussi à transformer cette espace en dépotoir à ciel ouvert

15.Posté par Roberto le 01/02/2020 13:39

@13: j'ai pas compris l'argument en faveurs des pubs! Comme disent les profs bobo gaucho (vous avez oublié islamo): pouvez vous développer votre pensée?

16.Posté par Zozo la plume le 01/02/2020 13:40 (depuis mobile)

Posons une question simple.
Le rond point des azalées est il beau, écologique depuis l installation des pseudo GJ ?
Canapé moississant, tentes plastiques, boue, parking, voitures garées en continue, amoncellement de bric et de broc, cage à poule.

17.Posté par Fred le 06/08/2020 08:45

Vraiment marre de la pub. La vrai place de la pub c'est dans les chiottes. C'est de la MERDE.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes