MENU ZINFOS
Communiqué

Extinction Rébellion Réunion : Pourquoi ils ont ciblé les banques


Dans un communiqué, les militants d'Extinction Rébellion Réunion reviennent sur leur action de ce samedi à Saint-Leu. Un "die in" avait été organisé devant deux banques.

- Publié le Dimanche 13 Octobre 2019 à 14:16

Photo : Facebook Extinction Rébellion Réunion
Photo : Facebook Extinction Rébellion Réunion
Le groupe Extinction Rébellion Réunion a organisé sa première action ce samedi à Saint Leu en ciblant seulement deux banques pour des raisons pratiques. Cette action s'inscrit dans le cadre de la mobilisation mondiale du mouvement Extinction Rébellion déjà implanté dans 70 pays à travers le monde.
 
Nous avons décidé de cibler les banques en raison de leur responsabilité dans le financement des énergies fossiles. En effet, en France, quatre banques d'affaires, la BNP, la Société Générale, le Crédit Agricole et le groupe BPCE (banque populaire-caisse d'épargne ) continuent de financer massivement les projets d'extraction de pétrole, de gaz ou de charbon, des énergies dont on sait combien elles impactent les conditions de vie sur terre.
Les chiffres sont édifiants :
- Sur 10€ investis dans les énergies en France, 7 servent à développer les énergies fossiles contre seulement 2 pour les énergies renouvelables.
- Depuis 2009, les 5 principales banques françaises dont les quatre précitées, ont consacré 129 milliards d'euros aux énergies fossiles contre seulement 18 pour les énergies renouvelables.
- Pire encore ! la BNP, sponsor officiel de la COP 21, a accordé un prêt en 2016 d'un milliard d'euros pour l'extension d'une mine de charbon en Allemagne.
 
Ces banques sont également responsables de l'assèchement des finances publiques en organisant une évasion fiscale via leurs centaines de filiales dans les paradis fiscaux. La BNP et le Crédit Agricole ont respectivement ainsi créé 782 et 1005 sociétés offshore dans ces zones de non droit fiscal.
Le gouvernement et la classe politique de manière générale se sont rendues coupables de complicité en ne créant pas les conditions permettant d'empêcher cette spoliation, qui se traduit de manière concrète pour les Français par des coupes dans les services publics et une augmentation des taxes en tout genre.
 
Les banques sont des acteurs utiles de la vie économique. Mais les outils financiers doivent être mis au service de l’intérêt général qui inclut le développement durable et une transition énergétique planifiée. Et non servir exclusivement les intérêts d’une infime partie de la population, la plus nantie de surcroît.
En tant que citoyens et surtout clients indispensables, nous avons la possibilité d'agir et nous pouvons faire en sorte que l’argent que nous leur confions soit mieux utilisé. Car c’est avec notre argent qu’elles agissent, nos salaires, nos revenus et nos épargnes !
A défaut d’infléchissement de leur politique financière, à nous de choisir les banques qui privilégient les financements de projets plus en phase avec l'urgence écologique. Il en existe au moins trois en France !
Nous avons tous un rôle à jouer et pouvons donc réorienter notre argent pour forcer les acteurs financiers à stopper des investissements qui ne sont pas compatibles avec l’avenir auquel ont droit les générations futures. Les multinationales qui sont financées par ces banques devront aussi rendre des comptes.
 
Le groupe Extinction Rébellion Réunion organisera très prochainement de nouvelles actions afin de continuer à sensibiliser les réunionnais sur la nécessité de refonder de fond en comble cette société, surdéterminée par la dimension économique. Si les dirigeants du monde entier, manipulés par les acteurs financiers, n’ont à offrir à leurs peuples que la consommation comme seul horizon, à nous d’inventer une nouvelle façon d’habiter le monde, en respect avec la nature qui nous a engendré et qui nourrit l’humanité depuis la nuit des temps. Parce que les ressources naturelles sont limitées bien entendu.  Mais aussi parce qu’il nous faut redécouvrir et développer les autres dimensions qui font la spécificité de l’espèce humaine, pour laquelle le bien-être ne se résume pas aux besoins primaires et au confort matériel.
Ce n’est pas parce que le chemin sera long et difficile qu’il ne faille pas commencer ! Nous n’avons pas le choix si nous voulons laisser à nos enfants un monde qui soit aussi viable que celui que nous ont transmis les générations passées.
Nous invitons tous ceux qui partagent ces préoccupations à nous rejoindre, pour peu qu’ils adhèrent à la philosophie de la non-violence, sur l'adresse suivante : lareunion@extinctionrebellion.fr




1.Posté par Heuuu excusez moi ! le 13/10/2019 13:34

Dans cette bérézina financière seulement 3 % des masses monétaires sont injectées dans l économie réelle ...Les banques de dépôt et de prêt sont mortes (n en déplaise) et n investiront pour l’heure au mieux que dans l énergie « la moins coûteuse, stricte nécessaire et qui rapporte sur le court terme » ce qui n est pas le cas des ENR de leurs points de vues.Entamer une telle action est illusoire tout comme croire que le coût de l énergie va faiblir un jour ou l autre ... À ce jour les banques de régulation doivent investir l équivalent de 4 euros pour obtenir un euro de croissance ... Alors que d un autre côté parier à la baisse sur le marché financier via des produits de type (RTO

2.Posté par Grangaga le 14/10/2019 02:34

Bann' ki d'sa mèrr' là....
A mwin ki domann' in finans'man po fé in z'élévaz'.... z'andètt'........
Zot' y donn' pa mwin........
La Tèrr' y tournn', atann' zott' va warr' kan son ki va viré....
Sovv' ki pé, li lé pa po dirr' pliss' ké l'étèrnité.....
Anfin d'kontt', toutt' z'afèrr' lé fé po dirr' in tan......
Nana la vi, la pipi...pardon, la maladi, aprè nana la morr'.....
Antretan si li gainll' rézénéré, li dwa konètt' koué y fo fé.....
Dann' l'inivèrr', gardd' bann' z'étwal' filantt' là.......
Zot' tan lé fini, malgré zot' z'ané limièrr' là, y rann' l'amm' kantt' mèm'......

Mè de grass'.....sou prétèx' la planètt' Tèrr' lé an danzé.........
Assé domann' fé la lwa, po fé pay' touzourr' lo pli..."peti".....
Plantt'.....pié d'bwa, lé pli konkré.......

3.Posté par Oscar DUDULE le 14/10/2019 11:50

Le samedi matin les banques ne sont elles pas fermé??

4.Posté par JORI le 14/10/2019 16:27

" implanté dans 70 pays à travers le monde", est ce le cas aussi aux US, en chine et en inde par exemple??.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes