Zot Zinfos

Exposition Gaston Monnerville: Combat pour les Libertés

Vendredi 4 Mars 2016 - 18:03

L'exposition GASTON MONNERVILLE, Combat pour les Libertés aura lieu le 08 mars 20165 à 18 heures à la Bibliothèque Départementale de la Réunion (entrée 173 bis rue Jean Chatel). Madame la Présidente du Département et diverses personnalités sont attendues.
 
Cette exposition, présentée du 09 mars au 9 avril,  à l’initiative de la Ligue des Droits de l’Homme à la Réunion. Cette initiative se situe  dans le double cadre de l’action permanente de la Ligue pour l’éducation civique et laïque à la Réunion d’une part et d’autre part du 70ème anniversaire de la loi de départementalisation, projet porté essentiellement en son temps par la LDH à la Réunion avec les VERGES, MONDON,VINH SAN, HINGLO, OYAPOURY, LUCAS et autres LEPERVANCHE, HOARAU et SALEZ parmi les ligueurs de l’époque les plus connus (« Ceux qui ont fait la départementalisation ») …De l'abolition de l'esclavage à la loi de départementalisation, redécouvrez la grande figure de notre compatriote Gaston MONNERVILLE, petit-fils d’esclave, devenu président du Sénat, l'un des pères de la départementalisation des 4 "vieilles", avec les "mousquetaires" réunionnais de la LDH. Cette exposition s'adresse d'abord au jeune public des établissements d’enseignement. Mais aussi aux jeunes de tous âges à qui Monnerville faisait cet appel : "VIVEZ DEBOUT, VISIERE HAUTE !"
 
Lu 406 fois




1.Posté par KLD le 05/03/2016 19:29

qui était contre localement à l'époque , toujours les memes ? ....je ne me souviens plus , lol ................ vite un cours de politique local !!!!!

2.Posté par " Veux Créole" le 06/03/2016 19:25

CETTE EXPOSITION SERA -T-ELLE BOUDÉE OU BOYCOTTÉE PAR "NOS POLITICARDS" " LOCAUX parce qu'elle est présentée à l'initiative de la "LIGUE DES DROITS DE L'HOMME" de la Réunion , comme celle que cette Association avait organisée sur le Parvis des Droits de l'Homme , à St-Denis, aprés les attentas de PARIS ???
Parmi les "autres Lepervanche ", je voudrais mentionner :Marc Servaux et tous les anciens partisans du" Front populaire "de l'île, et aussi des "Démocrates sociaux "- que certains appelaient "Démocrates chrétiens "- et également beaucoup de syndicalistes qui on constitué le "C.R.A.D.S. " (Comité Républicain d'Action Démocratique et Sociale ) à l'origine de la revendication du "statut départemental " !

3.Posté par KLD le 07/03/2016 07:14

merci "vieux créoles".

4.Posté par J. Claude Barret MAR/LPLP le 08/03/2016 09:15

La départementalisation de 1946, c’est le produit masqué d’un plus de colonisation par un pétainiste maquillé « en progressiste ». 1946 – la départementalisation Vergésienne et coloniale, pire qu’un cyclone, un tsunami dévastateur !!!
Le 16 mars 1946, de par leurs déclarations d’allégeance au colonialisme français, les deux agents dormant de la France à la Réunion, créent un précédent. Ils effacent la présence du peuple Réunionnais dans l’océan indien, frappent notre existence de réniyoné d’un déni insupportable…Ils défient et violent les recommandations de la SDN, l’ONU d’aujourd’hui, confinent notre pays dans l’hexagone, leur mère patrie, maintenant ainsi l’empire colonial menacé de disparition. De par cet acte de forfaiture, la Réunion, comme les autres 4 vieilles échappent à une décolonisation vraie - pour devenir un département français comme les autres en Europe. Abusée la population quasi analphabète et illettrée, la France coloniale devenait la Maîtr /o pole dans le langage parlé.

Une grande partie de la population a mordu et avaler l’hameçon empoisonné. Soixante dix ans après la trahison du vote des électeurs, les conséquences se font ressentir aujourd’hui. Raymond Vergès, et de Lepervanche avec Michel Debré en portent une lourde responsabilité de la déliquescence de la société réunionnaise perdue, avec les conséquences économiques subies aujourd’hui par les enfants de la Réunion, en perte d’identité, condamnés au chômage à la déchéance dans l’exil, ils perdent leurs repères dans une société étrangère qui les rejette, qui les déshumanise. Dans le même temps, à la Réunion, l’occupant importe ses ressortissants, les installe à la place de nos filles, de nos fils de nos enfants déportés. Une déportation organisée, voulu par le pouvoir à travers son BUMIDOM, - Une société commerciale dans ses statuts. Une sorte de Compagnie des Indes orientales en 1963 créée sous l’égide de Michel Debré avec son CNARM. Pour continuer dans la même activité fut créé en 1981 l’ANT, l’Agence nationale de la traite disaient certains. La continuité se fait avec l’ADOM – plus sournoise et cynique font que les victimes sollicitent eux même leurs départs/déportation dans la mobilité.
La recherche d’un emploi est plus qu’hypothétique dans cette France en proie à un racisme ambiant avec plus de 5 millions de chômeurs - où les basanés ne sont pas les bienvenus. Valls, le premier ministre français est arrivé à évoqué cet apartheid social. La départementalisation des Vergès et consorts a permis l’organisation d’un véritable génocide par substitution selon Aimé Césaire. On pouvait croire en 2016, cette période révolue où l’esclave rendait hommage et honoré leurs maîtres. Comment rendre hommage aux traitres à leur peuple ? Les forbans de la coloniale sont toujours d’active maquillé en LDH de l’homme blanc entendu

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >