Economie

Exportation de mangues: Mise en place d'un groupe de travail

Jeudi 26 Septembre 2019 - 10:30

Exportation de mangues: Mise en place d'un groupe de travail
Le nouveau règlement phytosanitaire entrera en vigueur le 14 décembre prochain. Afin d'anticiper sur la problématique des exportations de fruits, une réunion s'est tenue à la préfecture en présence des organisations de producteurs, des expressistes, de la DAAF, des transitaires ainsi que de la chambre d'agriculture. 

Le nouveau règlement prévoit un double contrôle physique des marchandises, un au départ de la Réunion et un à l'arrivée à Paris. Un traitement est également prévu pour la mangue, suscitant de grandes inquiétudes chez les professionnels mais aussi chez les particuliers désireux d'envoyer des colis pour les fêtes de fin d'année. 

S'il n'y a pas de réelles avancées, un groupe de travail par filière est mis en place à partir du 4 octobre, le but étant de faire remonter des propositions à l'état au début du mois de novembre. À ce jour, les demandes de dérogation pour le letchi et l'ananas sont restée sans écho. Concernant le report de  la reforme, il y a visiblement peu de chance que cela aboutisse. 

Cette réforme, à l'origine de l'Europe, a pour but d'empêcher de nouveaux parasites d''entrer sur le territoire européen. À compter du 14 décembre, La Réunion sera considérée comme un pays tiers en matière de contrôle, mais européen en matière de traitement. Cela signifie que l'utilisation de traitements, à l'instar des pays tiers, n'est pas possible compte tenu du positionnement de la Réunion sur le marché de l'ultra frais. 
Regis Labrousse
Lu 1783 fois




1.Posté par libre echangisme, nac et horticulture le 26/09/2019 12:38

ca serait interessant de savoir comment cette mouche est arrivée à la reunion. A la reunion la pluspart des pestes vegetales ont ete introduites par des horticulteurs. le business des plantes ornementales coute cher

2.Posté par La vérité vraie... le 26/09/2019 13:46

Mongrolia, Bouaoune, Camalon ou Stéphane Bijoux ont-ils pris la parole s'il-vous-plaît ? Je n'entends les marcheurs que lorsqu'il y a des élections. Où sont-ils ? Que font-ils ? Insistent-ils auprès du gouvernement ou de Girardin sur cette question ?
Pas de miss concernée, pas de gros chefs d'entreprise, rien que de petites gens...résultat : personne au rendez-vous. Mais continuez à faire des groupes de travail, ça marche bien ça : on l'a vu sur la problématique des prix en outremer ou la surremunération...

3.Posté par Choupette le 26/09/2019 14:07

C'est bizarre ce -presque- embargo sur nos exportations qui sont, somme toute, assez discrètes car destinées à la famille ou aux connaisseurs.

Qui veut couler La Réunion ? Notre île était protégée et réputée pour ses productions locales sans concurrence pour le goût.

S'il y a des parasites ici, ils viennent bien de quelque part. Notamment la mouche dorée et autres insectes néfastes à nos cultures. Qui a lâché dans la nature ces gros lézards et ces mouches ... ?

Rien n'arrive par hasard. Ce serait intéressant de savoir si Madagascar est autorisé à exporter ses letchis vers la Métropole, par exemple. Gare aux retours de marmites ... !

4.Posté par georgio le 26/09/2019 15:28 (depuis mobile)

A Cause d''une mouche toute une filiere y ecroule ! Comment ce mouche la arriver? Est ce que tous ca le fruits y sorte dans d''autre pays apres na point controle et y rentre sur le territoire?! A nous meme territoire cobaye comme chygungunya....

5.Posté par GIRONDIN le 26/09/2019 16:14

L'occasion ou jamais d'arrêter d'exporter à grand coup de subvention des fruits.
Plantez et cultivez sak nous mange ici !

6.Posté par Kayam le 26/09/2019 17:18

Rien qu'à voir ces caisses pleines de belles mangues, ça donne envie de se goinfrer sans modération ! La famille va avoir l'eau à la bouche sans pouvoir y goûter, si c pas malheureux... à qui la faute ?

Il y a des ravageurs qui ont été amenés :
- en misouk ?
- en non-connaissance de cause des dégâts qui allaient toucher nos arbres fruitiers ?
Ces saletés de merle maurice là...

7.Posté par Ehkolobobo le 26/09/2019 18:19 (depuis mobile)

Attention ! Greta veille..Plus d'insecticide, faut laisser les mouches se reproduire, pas tuer les lézards, encore moins la vermine, EELV veille sur vous...Ne mangez plus, sinon vous chierez de trop et ce n'est pas bon pour notre planète..Greta a dit

8.Posté par Samwinsa le 26/09/2019 18:58 (depuis mobile)

Fo pa ce mouche là en métropole, mais ici la Réunion, lé pa grave... Et i di nou na traitement égal ? Kisa la laisse sa rentré ici alors??

9.Posté par Tamere le 27/09/2019 06:18 (depuis mobile)

Travail...a la reunion....j'ai peur

10.Posté par polo974 le 27/09/2019 09:22

""" Afin d'anticiper sur la problématique des exportations de fruits ... """

Anticiper, la belle blague, le règlement existe depuis fin 2016 et c'est seulement maintenant qu'ils se réveillent ! ! !

11.Posté par balayedovantzotportavant le 27/09/2019 11:21

cette mouche est arrivée pour détruire les vignes marrones qui poussent dans les ravines maintenant à force de jouer à l'apprenti sorcier le mal est fait et la production locale est menacée un gros manque à gagner le créole il sera toujours le bouffon de la goyave de France!

12.Posté par Pamphétaire le 27/09/2019 18:36

Mangez local il a été dit et redit par plusieurs "visionnaires" pas de frais de port, pas de frais de... Au fait, le letchi a bien augmenté sur les étals à la Réunion de 262 % en 40 heures, entre le 31 décembre 2001 à 17 heures et le 2 janvier 2002 à 9 heures, n'est-ce-pas ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie