Société

Expérimentation d’un accès au Piton de la Fournaise en cours d’éruption...

Samedi 15 Juillet 2017 - 14:43

Capture d'écran de vidéo d'Alain Bertil
Capture d'écran de vidéo d'Alain Bertil
... avec accompagnement sécurisé. Donc ce n'est pas pour tout le monde!

La Préfecture de La Réunion explique: "Ce jour en début d’après-midi, un groupe restreint de personnes dûment autorisées, encadré par des accompagnateurs moyenne montagne formés spécifiquement au risque volcan, bénéficiera d’une autorisation dérogatoire pour accéder à l’enclos".

Dans un communiqué, la Préfecture explique que "les acteurs de la sécurité du volcan organisent en effet une expérimentation pour ouvrir dans les meilleures conditions de sécurité, l’accès au Piton de la Fournaise en période éruptive".

Ce projet de mettre en œuvre un accompagnement du grand public dans l'enclos en période éruptive s'appuie sur une volonté de permettre un accès aux éruptions dans les meilleures conditions de sécurité possible.

Le dispositif, validé par les différents acteurs du volcan, prévoit :
- l'organisation coordonnée par les accompagnateurs et guides de haute montagne, réunis au sein de l'ASV (association sécurité volcan)
- la chaîne d'alerte déployée en cas d'accident lors d'un accompagnement ou en cas de modification brutale de l'éruption.

Les formations suivies par les accompagnateurs et guides sont un pré-requis pour l’obtention des autorisations d'accompagnement de public dans l'enclos en période éruptive.

Plusieurs acteurs du volcan se sont mobilisés sur cette formation pour permettre aux stagiaires d'appréhender les risques inhérents aux sorties sur site éruptif, de comprendre l'organisation des secours et d'évaluer les enjeux environnementaux pour éviter toute dégradation ou pollution du site du volcan, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Pour rappel, en dehors de cette expérimentation, et pendant la phase d’alerte 2-2 du plan "ORSEC* Volcan" : éruption en cours en cours, l’accès à l’Enclos Fouqué est interdit.
Zinfos974
Lu 10863 fois



1.Posté par Eh voilà c'est fait! le 15/07/2017 15:31

Ou comment mine de rien privatiser l'accès à l'enclos en faisant payer, pour l'instant lors des éruptions mais dans quelques temps , parions que ce sera permanent...

2.Posté par L histoire se repete le 15/07/2017 16:25

la region qui encaisse et rémunère l'association des accompagnateurs va faire payer 10 euros pour que les gens s'accommodent sans protester, puis augmentera les tarifs pour sélectionner par l'argent. Les tunnels de lave rapportent 5000 euros par mois, la salaire d'un medecin qui a fait 10 ans d'etude....

ca rappelle l'histoire de la glacière du maido qu'un certain morenas a privatisé avec la complicité du gouverneur de la colonie. On comprend mieux pour le parc national veut maintenir la presence de Mme Desbassyn dans l'enclos en donnant le nom du piton kala.

les esclaves peuvent continuer de baisser la tete. il n'y a rien d'autre a faire

3.Posté par Loranger le 15/07/2017 17:09 (depuis mobile)

Ils ont osé le faire!!!il y a un an deçà lors de cette formation je disait deja et je l écrivait sur cette page qu on allait nous priver de notre bien,notre patrimoine. Maintenant quand volcan i pete il faudra payer ces "dompteurs de laves" agréés!!!

4.Posté par Loranger le 15/07/2017 17:12 (depuis mobile)

Et pour les zones de baignades pas encore privatisées quand est-ce qu on forme ces agréés es-requins pour nous emmener barboter dans les 80 cm d eau du lagon?????

5.Posté par la prefecture privatise aussi la mer le 15/07/2017 18:27

Communiqué de presse de la prefecture
publié le 20 mars 2017

(...)
- privilégier la pratique collective des activités nautiques, sous l’encadrement et la responsabilité des professionnels de la mer ;

6.Posté par citoyen le 15/07/2017 18:32

Créole allons debout'
Si nous laisse faire ça nous lé mort
Dans ce communiqué que du mensonge
Juste faire payer pour quelques privilégiés
Allons met' ensamb'
Mobilisons nous

7.Posté par citoyen le 15/07/2017 18:36

Pardon je n'avais pas fini
Si personne ne bouge ce sera permanent
Ils sont en train de passer en force
cette éruption CT un test pour voir justement

8.Posté par SITARANE le 15/07/2017 22:50

Il faut juste boycotter, de toutes les façons, il n'y a rien à voir..............!!!!!!!!!! Encore un truc par et pour les GDF. Créoles rest out case ou achéte photo Gelabert.................

9.Posté par Dubois le 16/07/2017 08:28

Ils ont osé !!! Faire payer pour vor l'éruption, et les plus démunis privés du spectacle ? Bientôt ils fermeront tout le volcan, dès que quelqu'un chutera ce sera leur bon prétexte pour faire payer le moindre accès au volcan. NON NON NON pas question de céder au racket organisé.

10.Posté par Morenas le 16/07/2017 09:01

qu'en pense Antoine Fontaine et le cmap? c'est son patron tak qui est pourtant partisan de mettre un peage (et des camion bar) au volcan?

11.Posté par Ile privee pour riches le 16/07/2017 09:12

Mer privatisée
Volcan privatisé

Les Réunionnais sont pris pour des cons et incapables.
Considérés juste bons pour payer et dépenser dans les supermarchés.
La mentalité méprisante des décideurs persiste puisque les Réunionnais sont considérés inaptes à marcher au volcan, alors que des générations ont parcouru ses sentiers en période d'éruptions!

Les élus Réunionnais au conseil d'administration du parc national sont complices de cette mascarade?
L'ONF était auparavant au service des Réunionnais, balisait rapidement pour le public.
La Réunion devient elle ILE POUR RICHES?

12.Posté par Kayam le 16/07/2017 10:40

Si lé pou awar pliss la sékirité : lé bon ------ mé si pou zot fé payé apré : NON ! NON ! NON !!!! Zot y trouv toujour in moyen détourne en misouk pou vampiriz a nou : PA DAKOR

T kréol t ! Kwafé la ?? Mwin la fini di sak y rète a nou y rempli pi in'n ti bertèl ... é vien pa koz lindépendans' terlà parské volkan yabite La Réinion ...

(Revolution...in'n ti son dan'n zoreil en passan....)

13.Posté par F. le 16/07/2017 15:44 (depuis mobile)

Ce que l'article omet de dire :
Cette "privatisation" se monnaie 50€ par personnes pour avoir accès a ce site VIP
Comment privatiser la Réunion !

14.Posté par Michele le 16/07/2017 18:22

Extrait d'un article de l'AFP du 3 août 2007 : La ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, interrogée sur une possible réglementation des accès à certains massifs, la ministre a estimé: "Je me méfie si on veut réglementer la vie de chacun d'entre nous. Il faut faire confiance au bon sens et à la responsabilité des uns et des autres".

La Réunion est un département dans une situation sociale hors norme :
https://www.insee.fr/fr/statistiques/1291838

Toute tentative d'exclusion par l’argent de la population Réunionnaise du site symbole qu’est le volcan, va finir par péter à la figure des politiciens locaux.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >