MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

"Expérimentation", "adaptation", etc "i achète pas lapin dann’ tente couvert !"


- Publié le Vendredi 13 Mai 2016 à 16:26 | Lu 463 fois

"Expérimentation", "adaptation", etc "i achète pas lapin dann’ tente couvert !"
Nous voilà reparti dans un débat encore plus long que la guerre de cent ans! Entre d’un côté, les partisans de "l’expérimentation" emmenés par Jean-Paul Virapoullé et la majorité régionale, et de l’autre les partisans de "l’adaptation" emmenés, semble-t-il, par Gilbert Annette, Huguette Bello et Thierry Robert. Plus précisément entre les partisans de l’article 73 de la Constitution française et de l’autre, les partisans de l’article 72 de la même Constitution.
 
Et voilà les uns qui veulent donner "des cours du soir" aux autres, et les autres qui veulent expliquer les avantages d’un article par rapport à l’autre ! Un débat de "juristes", un enchevêtrement de lois, de décrets et autres textes dans lequel le moindre des citoyens ne parvient plus à retrouver le moindre fil !

Mais depuis quand l’article 72 a-t-il fait pousser d’un seul nœud une canne et depuis quand l’article 73 a-t-il fait pousser un seul grain de maïs ? L’un et l’autre n’ont jamais fait bouillir, un seul instant, la marmite d’un chômeur, d’un planteur ou d’un ouvrier du BTP !

Cela fait presque trois-quarts de siècle que l’on débat des lois et de leurs articles, i débatte, i sobatte et tout, et quel en est le résultat concret ? Puisque, pour reprendre les propos de Jean-Paul Virapoullé il s’agit aujourd’hui de  "bâtir notre nouveau modèle de développement économique" ; opinion d’ailleurs partagée par pratiquement tout le monde qui considère que le système actuel est "à bout de souffle".

Il ne faut jamais oublier que les lois, d’une manière générale, ont été faites par les hommes, à un moment donné, pour servir un projet. "Projet de société",  "modèle de développement économique", social, etc. Et ces lois sont modifiées, pour les adapter autant que nécessaire aux projets, par les hommes. Souvent d’ailleurs les mêmes ! On l’a bien vu avec le chapelet de lois de programmation et d’orientation qui se sont succédé depuis la loi Pons. Lois qui ont été votées le plus souvent par les mêmes majorités, voire les mêmes personnes.

Au fond, chacun de Bernard Pons à Dominique Perben, de Perben à Brigitte Girardin, sans oublier les autres, dont les fameux " EGOM " (Etats généraux de l’outre-mer sous Sarkozy) a fait son "expérimentation " ou son "adaptation". Et nous, nous en avons été les cobayes. Jusqu’à aujourd’hui, vouloir "bâtir un nouveau modèle de développement économique".

Autre exemple, celui de Victorin Lurel qui nous a enfumés avec sa loi sur les prix et qui en propose une autre, sur "l’égalité réelle" qui va nous boucaner ! : "Totor" laissera son nom à des lois dont nous serons les éternels cobayes.

En fait, les lois, les décrets, les "expérimentations" et autres "adaptations", l’article 72, 73 et autres, ne sont que des moyens.

Mais, quel est le but poursuivi, quels objectifs se donne-t-on ? C’est là, la vraie question. Celle qui mérite débat.

Réclamer, comme le fait le Conseil régional, le "droit à l’expérimentation" en matière fiscale, mais pour quoi faire ? Pour lever davantage d’impôts, comme cela se voit pour les impôts locaux ? Pour exonérer davantage ceux qui le sont déjà et transférer la charge sur ceux qui tirent le diable par la queue ?... Comme cela se fait déjà !

Il faut le dire. Etant entendu que, là encore, concernant la fiscalité, il ne s’agit que d’un moyen et non d’un but.

Concernant l’aménagement du territoire pour lequel on demande le "droit à l’expérimentation", de quoi s’agit-il sinon, là encore, d’un moyen ?

Rien n’interdirait à certain, au nom de ce droit, de vouloir faire un port ici, un autre là-bas et un troisième ailleurs. Pourquoi pas d’ailleurs, un port en eau profonde à… Cilaos? Prenant en compte le réchauffement climatique, la montée des eaux ! Avec une remontée du bras de Cilaos avec des écluses, ce qui contribuerait à booster le développement touristique !

Et pour compléter, cerise sur le gâteau, un aéroport international par-dessus, entre le Piton des Neiges et le Grand Bénare, avec descente sur Cilaos par téléphérique, puis héliportage vers les destinations finales ! Et pourquoi pas d’ailleurs, pendant qu’on y est, une NRL faisant le tour de l’île ?... Quand on a une "golden card", " il n’y a pas de complexe à avoir" : il faut faire chauffer la carte ! La cinquième puissance économique peut bien nous payer cela, non ?
 

La question de la coopération régionale, troisième pilier de la démarche régionale, est encore plus complexe. Car, il ne s’agit pas simplement de dire "Paris i commande pas nous" et en même temps, aller "solliciter (à Paris ou à Bruxelles) des adaptations", mais bien de rechercher des points de convergence et de responsabilités partagée, dans un partenariat réel, respectueux des uns et des autres, des intérêts des uns et des autres au service d’intérêts communs. Et à cela, il convient d’ajouter, au plan strictement régional, le rétablissement d’une confiance partagée, ce qui est loin d’être gagné d’avance. Etant entendu que l’arrogance, d’où qu’il puisse venir, est la pire des choses.

Le CESER (Conseil économique, social et environnemental régional) a une opinion quelque peu différente sur cette question. Et il l’a dit clairement, par son avis et par la voix de son président, à l’occasion de sa session plénière qui s’est réunie le 26 avril.

Pour le CESER, le plus important c’est d’avoir un projet pour La Réunion, et c’est le projet qui commande tout. C’est à partir de lui que doivent être définis les moyens nécessaires à sa réalisation. Et non l’inverse. C’est là un peu sa doctrine depuis plusieurs années.

Cela a été sa position lors des Etats généraux de l’outre-mer (EGOM) organisés sous Nicolas Sarkozy, lorsqu’il a proposé au Conseil régional que la Réunion tienne, sur place, ses propres Etats généraux. A l’initiative du Conseil régional, chef de file, dont cela était la compétence.

Certes, cela aurait demandé davantage de temps, car il ne s’agissait non pas d‘organiser un combat de chefs dans les superstructures, une sorte de bataille de cerfs-volants, en haut là-bas, et qui plus est, pour beaucoup, ont perdu le fil les reliant au sol, mais bien d’organiser le débat le plus large avec toutes les forces vives et le plus grand nombre de citoyen(e)s. Dans l’esprit du précédent historique.

On a préféré "danser sur la musique" de Paris ! Tout le monde est sorti de là-bas content, assuré d’avoir "été entendu", rassuré… on en voit le résultat !

Pas un projet saucissonné aux gré et volontés – ou visées électorales -  de chacun et de chacune. Non! Un projet d’ensemble, puisqu’il s’agit de " bâtir notre nouveau modèle de développement" et que tous, ou presque, considèrent aujourd’hui que le système est arrivé au bout du rouleau et qu’il faut le rénover.

Quitte, certes, à l’échelonner dans le temps dans sa programmation et sa mise en œuvre, car chacun – et sur ce plan tout le monde peut être d’accord – admet que rien ne peut se faire d’un coup.

Comme la bonne cuisine : on détermine le cari qu’il faut faire, puis on met en face les moyens nécessaires à sa réalisation : la marmite, les ingrédients, les épices… et les bons cuisiniers qu’il faut, avec les compétences qu’il faut. Pas l’inverse. Autrement, cela risque d’être davantage un potoloc !

Tout cela pour dire qu’il nous est demandé de nous prononcer sur les moyens – lois, décrets, art 72, 73, plus " l’expérimentation" voire " adaptation" "spécificités" et même "égalité réelle" sans que l’on sache le contenu: c’est vouloir nous vendre, comme dit le Créole, "lapin dan’ tente couvert" !

Et chacun sait, à la Réunion du moins, " i achète pas lapin dan’ tente couvert " ! 
Non ! C’est par le programme, les programmes, qu’il faut commencer, en débattre ici même pour arriver à ce qui correspond le mieux à nos besoins, et ensuite, ensuite seulement débattre des moyens à mettre en œuvre pour le réaliser.

Georges-Marie Lépinay




1.Posté par kld le 13/05/2016 19:15

un plaisir que de lire M. LEPINAY ! un peu de bon sens , merci !

2.Posté par Ray_au_Port le 13/05/2016 19:57

"...i achète pas lapin dann’ tente couvert ! "

Que nenni !

La bonne expression créole est la suivante :

«Coq y bataille pas dann' tente ! »

3.Posté par Merlin le 13/05/2016 20:05 (depuis mobile)

Le CESER est un organe de consultation et non de décision . Apres bat la Lang c'est plus facile que mettre ses mains à l'action. Ensuite faire de l'ironie sur l'avenir de la Reunion c'est pathétique .

4.Posté par LoL le 13/05/2016 20:20

Mdrrr...

Quand y connait pas les expressions créoles, on n’écrit pas !!!

5.Posté par Pfff le 13/05/2016 20:24

C'est quelqu'un qui écrit sous couverture pour Thierry Robert ....

Pourquoi les dépités de la raie pue bic n'ont pas bouger leur Q depuis qu'ils sont en place pour tirer cet article, si ça les dérange autant que cela.

Ils ne font rien, à part critiquer !!!

6.Posté par Stéphane le 13/05/2016 20:50 (depuis mobile)

Merde le courrier le lire me fait dormir. Court vous pouvez pas le faire

7.Posté par Ti coq capon le 13/05/2016 21:15

Oté, ça ti coq japon l'a dit a ou fait courrier là !!!

Vi coné que lu lé député et que si vraiment, il voulait travailler pour les réunionnais, il aurait bouger ses F.... pour amender cet article.

Dis a lu "allez pousse brouette dans la pente Bel-Air"

8.Posté par le pis... le 13/05/2016 21:43

Georges-Marie, A fòs frékanté chyen, ou ka trapé pis !!!

9.Posté par Vlan le 13/05/2016 21:45

Achté van pou vann lè

10.Posté par Huguette le 13/05/2016 22:50 (depuis mobile)

Non mais enfin huguette t'a pas trouvé autre que lepinay? Ancien de témoignage , communiste qui t'a suivi? Ancien dû CESER et le la CGTR? T'a pas trouvé mieux que lui pour faire passer ta tribune ? Tu ne pouvais pas signer toi meme ? Ma pauvre

11.Posté par GIRONDIN le 13/05/2016 22:55

1.Posté par kld
Mr Lepinay écrit sous couverture d'après le @5 pff, excellent non, t'en penses quoi ?
Lu doit bien rire, amateur de chasse au lièvre il doit aussi apprécier le dicton créole revu et corrigé....

Il va apprendre en lisant certains posts que finalement l'article 72/73 fait bien bouillir la marmite de certains....

Au plaisir de vous lire Mr Lepinay

Entendu à la radio:
Paul au Roi kaf: alors comment la passer zelection St Benoît ?
Le Roi kaf à Paul : n'a mette ti poule la sorte ti canard !
😁

12.Posté par Zoizo le 15/05/2016 12:47 (depuis mobile)

A moin mi dis coq y batail pas dans tente mais dans rond si huguette bello na point courage votee qu elle aussi y doit demissionner

13.Posté par kld le 15/05/2016 18:17

fevtivement Girondin , pff a toujours des commentaires d'un intérêt certain , et même d'un certain intérêt.........je plaisante, bien sur .

14.Posté par "Vieux Créole" le 16/05/2016 17:12

" Le donneur de leçons" de Saint-André se souvient-il encore dans quelle circonstance particulière, l'amendement de son Frère Sénateur( cosigné par lui) a été voté ?, Se souvient-il encore de son intervention furieuse et tonitruante , à la télé en 1995 , contre la volonté de Chirac et de Jospin de continuer ,l 'extension de toute la législation sociale française aux quatre D.O.M. . LE 3ème CANDIDAT BALLA DUR était farouchement contre une telle décision et notre "donneur de leçon " qui soutenait ce dernier ,AUSSI !!! BON NOMBRE DE REUINNAIS (dont moi ) NE L'ONT PAS OUBLIé !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes