Courrier des lecteurs

Expérience numineuse provoquée par la pièce "Les femmes savantes" chez Lionel Naccache

Dimanche 1 Septembre 2019 - 11:35

Expérience numineuse provoquée par la pièce "Les femmes savantes" chez Lionel Naccache
Imaginez un Professeur de neurologie, fine fleur de la recherche en sciences de l’esprit en France. Lionel Naccache nous habitue à emprunter très souvent des chemins hors normes. Il assiste en octobre 2016 au théâtre de la Porte-Saint-Martin, à Paris, à une représentation des "Femmes savantes".

L’expérience de cette comédie, magistralement crée par Molière, aura eu un tel effet que le Professeur Naccache décida d’en extraire une sorte d’archéologie conceptuelle hypothétique, neuro-scientifiquement éclairée. Dans ce nouvel opus, (1), à notre connaissance, il est le premier qui légitime ouvertement la sphère subjective humaine comme pouvant faire objet d’investigation scientifique. Nous avons connu cet auteur depuis son ouvrage, déjà hors norme, sur "Le Nouvel Inconscient. Freud, le Christophe Colomb des neurosciences", 2006. Dans le parcours de cet auteur, nous avons toujours regretté de le voir minimiser l’apport du psychanalyste Carl Gustav Jung.

Du fait de "l’effet" qu’aura provoqué cette pièce de Molière sur le cerveau de ce chercheur, nous lui proposerions le concept phénoménologique d’ "effet numineux" pour tenter d’élucider les conséquences de ce qui émane potentiellement de cette pièce ‘‘Les femme savantes’’ au point d’élargir la cognition de ce chercheur et de nous en faire profiter. Il dit du "malaise contemporain" qui nous toucherait, "empli de symptômes qui renvoient à la connaissance, tantôt à la sexualité, mais qui n’auraient jamais été analysés comme relevant d’un même trouble situé à l’intersection de ces deux domaines". Ce livre s’emploierait à déchiffrer ce malaise "en postulant l’existence d’une névrose pétrie de connaissance et de sexualité". Ce "complexe des femmes savantes" apparaît, dit Naccache, "comme l’une des signatures de notre modernité".

Jung a théorisé l’effet "numineux" qui vous fait vous transformer immédiatement en ré-envisageant les perceptions extérieures tout en réalisant que celles-ci vous transforment instantanément de l’intérieur comme vous ne l’avez jamais ressenti. Et surtout lorsque vous avez une connaissance approfondie du fonctionnement du cerveau et que vous avez minimisé l’importance de la sphère subjective. Une impression de "prise de conscience" intuitive semble se révéler comme une évidence engendrant une plus grande cohérence dans votre sentiment de vous-même et dans vos acquisitions (même scientifiques).

En 1937 Jung évoque ce concept pour évoquer un dynamisme de la psyché, dans "Psychologie et religion", page 114, (1958). Le “numinusum” serait une expérience du sujet indépendante de sa volonté…

Les apports non publiés de la psychanalyste Anne Altman offrent une piste de travail: considéré du point de vue subjectif, au niveau de l'expérience qu'un individu peut en faire, se ressent comme un champ idéo-affectif doté de "numinosité". Ce terme de numinosité qualifie ainsi cette expérience de saisissement, de fascination ou d'effroi devant "le mystère disproportionné du sacré". Cette psychanalyste se réfère effectivement à Jung. L'expérience de l'archétype de la femme (ou de l’homme) se projetant comme "savant", pour compenser un complexe, serait dotée d'une charge "numineuse" qui se manifeste dans les comportements individuels et dans des situations typiques que sont les situations sexuelles, sociales, économiques, éthiques, au point d’y inclure (universellement ?), selon Naccache, le genre masculin.
  1. Nous sommes tous des femmes savantes, O. Jacob, 2019.
Frédéric Paulus
Lu 727 fois



1.Posté par Zarin le 01/09/2019 13:02

Carl Gustav Jung, dans le cadre de sa psychologie analytique, rattache le numineux aux archétypes, formes symboliques innées et constitutives de l'inconscient collectif.

Rupert Sheldrake parle de « champ morphogénétique de
conscience ». Cette notion de champ contient celle
d'inconscient collectif tout en allant au-delà.

2.Posté par Paulus Frédéric le 02/09/2019 11:32

Réponse de F.P :
Effectivement C.G. Jung et R. Sheldrake furent parmi les premiers à mentionner cette dimension sous-jacente dont nous n’avions pas conscience. Jung l’a localise dans l’inconscient collectif, Sheldrake y intègre la dimension génétique. Le vivant n’est pas compartimenté.

Une vision intégrée, pour des esprits occidentaux qui séparent plus qu’ils ne rassemblent, est en train de se faire !

De nos jours, et avec les prouesses technologiques appliquées aux sciences de l’esprit, ce qui fut nommé « numineux » par Jung peut être sensiblement ré-envisagé et peut-être selon la filiation des travaux de Maurice Merleau-Ponty et sa phénoménologie de la perception. Poursuivant les intuitions du philosophe, le neurobiologiste Francisco Varela (1) avec sa découverte de l’enaction cognitive incarnée et sa connaissance de la prodigieuse connectivité et associativité neuronale (et gliale), nous aurions les processus sous-jacents éveillés ou diurnes (lors des activités oniriques) à la prise de conscience dont Varela disait : « soudain je me rends compte que ».
C’est là que la prise de conscience associée à l’effet numineux qui, sur le plan cérébral devrait correspondre à un « embrassement cérébral ». Stanislas Dehaene aura mentionné la réalité dans « Le code de la conscience », (2017), de cet « embrasement » qui serait associé phénoménologiquement aux prises de conscience justement, un préalable à notre proposition d’interprétation de la créativité générée par la vision de cette pièce « Les femmes savantes » chez Lionel Naccache.

Etant donné l’esprit formidablement « plastic » et créatif de ce chercheur, il était quasiment inévitable que le processus (« numineux » ? ) ne se solde par cet ouvrage "Nous sommes tous des femmes savantes". Ouvrage qui fera, notamment, la joie des professeurs de littérature dans les Collèges et les Lycées pour accompagner l’œuvre de Molière.

(1) Francisco Varela, Evan Thomson, Eleanor Rosh, L’inscription corporelle de l’esprit, Seuil, 1993.

F.P, le 02/09/19.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Septembre 2019 - 16:52 Va-t-on retrouver la Veuve ?

Lundi 16 Septembre 2019 - 14:24 Ensemble vivons la paix