MENU ZINFOS
Zinfos974
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion
Alertes infos :
Faits-divers

Expédition à la tronçonneuse contre son frère : Vanessa Lemerle reste en détention


Vanessa Lemerle est accusée d'avoir fait vivre une nuit de cauchemar à son frère, Nicolas, avec l'aide de son compagnon de l'époque.
Les enfants du notaire Paul Lemerle, décédé en 2015, se voueraient une haine tenace. Le couple comparaitra devant la cour d'assises en octobre prochain. En attendant, les deux accusés sont détenus.

Par Isabelle Serre - Publié le Mercredi 14 Juillet 2021 à 06:27

Vanessa Lemerle et Omar M'Barki sont accusés d'avoir fait vivre une nuit d'horreur à leur victime. (DR)
Vanessa Lemerle et Omar M'Barki sont accusés d'avoir fait vivre une nuit d'horreur à leur victime. (DR)
Vanessa Lemerle et son compagnon, Omar M'Barki, seront jugés devant la cour d'assises du 25 au 28 octobre prochains. Ils sont poursuivis pour des faits présumés de complicité d'extorsion avec arme, enlèvement et séquestration, auxquels viennent s'ajouter, pour lui, des violences aggravées.

On se souvient qu'en avril 2018, le couple avait été placé en détention provisoire, soupçonné de s'être introduit dans la maison de Nicolas Lemerle, le frère de Vanessa, de l'avoir séquestré, violenté et menacé afin qu'il accepte de régler au plus vite la succession de leur père, le notaire Paul Lemerle, décédé en 2015.

Litige successoral ? 

Omar M'Barki, masqué et ganté, aurait attaché sa victime à un arbre avec un tuyau d'arrosage.

Muni d'une tronçonneuse, il aurait tenté de convaincre son beau-frère en menaçant de lui couper les doigts. Le cauchemar aurait duré une bonne partie de la nuit.

Vanessa Lemerle aurait commandité l'agression à laquelle elle aurait assistée. Au petit matin, les amants auraient volé les cartes bancaires du frère et effectué un retrait avec l'une d'entre elles.

Vanessa Lemerle et Omar M'Barki, 23 ans, se sont rencontrés en métropole avant de devenir très vite un couple. Les éléments de l'enquête montrent que la quinquagénaire était vraisemblablement sous son emprise au moment des faits.

Sa version et celle de son co-auteur d'infortune divergeaient lors de leur garde à vue respective, raison pour laquelle ils avaient été placés en détention.

Vanessa Lemerle avait ensuite plaidé sa cause et obtenu une remise en liberté sous contrôle judiciaire en avril 2019. Elle avait interdiction d'entrer en contact avec M'Barki.

Sous contrôle judiciaire, elle est ivre au volant

Mais deux mois plus tard, ivre au volant, elle avait provoqué un accident sans gravité. Après avoir copieusement insulté les gendarmes qui avaient été dépêchés sur les lieux, elle avait été surprise en compagnie d'Omar M'Barki qu'elle "conduisait chez le médecin suite à une blessure au doigt".

Le couple avait repris la direction de la maison d'arrêt de Domenjod, où ils attendent leur procès aux assises.

Ce mardi matin, Vanessa Lemerle a une nouvelle fois  demandé aux magistrats de la chambre de l'instruction de lui donner une chance d'attendre son jugement libre. "Elle est est à bout. Elle n'a pas voulu comparaître", a fait valoir son avocat, Me Jean-Jacques Morel, qui a plaidé en l'absence de sa cliente repentie et prête à refaire sa vie en poursuivant des études d'avocate.

La robe noire a rappelé qu'elle avait déjà passé trois ans en prison pour des faits qui auraient pu être jugés devant un tribunal correctionnel. Le conseil a exposé des conditions de détention indignes pour l'accusée qui souffrirait de différents problèmes de santé graves. Il a plaidé pour un placement sous surveillance électronique.

Une "haine incroyable"

De son côté, l'avocat général à indiqué "avoir une lecture différente" concernant Vanessa Lemerle. "C'est une femme déterminée, elle l'a prouvé lorsqu'elle a décidé de ne pas respecter son contrôle judiciaire. Elle voue une haine incroyable à son frère et rien n'indique que cela a changé", a poursuivi Jean-Philippe Rey.

"On a parlé d'un litige successoral, mais il n'en est rien", a rebondi Me Morel, justifiant ses propos à l'appui de deux attestations de notaires en charge de la succession de Paul Lermerle, décédé en 2015.

À l'issue des débats, les magistrats de la chambre de l'instruction ont décidé du maintien en détention de Vanessa Lemerle.
 




1.Posté par Lulu le 14/07/2021 08:05

heu faire des études d'avocat.......c'est déjà mal barré avec un casier comme le votre!

2.Posté par DLT le 14/07/2021 09:06

Litige successoral, un cancer qui ronge les liens familiaux et laisse un blocage relationnel indélébile au sein des fratries. C’est une horreur.

Sinon, cette femme est allée un peu loin. « Elle voue une haine incroyable à son frère » ... La tronçonneuse était inutile pour le prouver.

3.Posté par pierre Paul jacques le 14/07/2021 09:14

voyeurisme

4.Posté par polo974 le 14/07/2021 10:45

""" Sa version et celle de son co-auteur d'infortune ... """

"infortune" ! ! ! Allô...
Payez-vous un dico pour lire la définition des mots...

sinon, une simple recherche sur internet, ça marche aussi...

5.Posté par Joseph le 14/07/2021 11:00

"Vanessa Lemerle et Omar M'Barki, 23 ans, se sont rencontrés en métropole"

Il n'y a pas assez de gens biens sous tous rapports ici, pour importer ce genre d'individu ?

6.Posté par Soizic974 le 14/07/2021 11:25

… études d’avocat 🤣🤦‍♀️

7.Posté par Choupette le 14/07/2021 11:46

Eh bien, c'est du propre.

Sa place est en taule; dehors, elle risque encore de se fourvoyer dans des rencontres inappropriées ... .

8.Posté par Zarin le 14/07/2021 15:44

Omar M'Barki
Les éléments de l'enquête montrent que la quinquagénaire était vraisemblablement sous son emprise au moment des faits.

Un peu de malgache :

BALITABE (« Grand-coquin ? », nom propre masculin, à connotation affective). Dans le domaine de la sexualité, un des surnoms en argot donnés aux verges de taille respectueuse ?!!!


Etudes Océan Indien

9.Posté par Lulu le 14/07/2021 17:46

Comment une si jolie fille peut arriver à cette extrémité......ressaisissez vous et passez à autre chose, pour ce qui est de devenir avocate heu bon c'est mal parti!

10.Posté par Sounouk ek la moru le 14/07/2021 17:50

Pourquoi à t on droit à la photo de cette demoiselle ? Qui a merdé toute sa vie certainement, mais pourquoi n à t on droit jamais aux photos de dealers ? De violeurs journalistes i aime pas creol blanc ?

11.Posté par 666 le 14/07/2021 21:47

Trop de la qualité...
Les grands parents créent une fortune, les enfants l'augmentent et les petits-enfants la dilapident.
Hériter rend oisif

12.Posté par Coco le 14/07/2021 22:12

@04 Polo vous m'avez faire perdre du temps! J'ai cru étonné, qu'nfortune s'écrivait avec un -m! Puis sachant très bien l"écrire et ce qu'il voulait dire, j'ai pris le temps d'aller sur un dico net et je lis: Malheur, son co auteur de malheur!
Où est le problème à part votre commentaire?
Vous avez un dico spécial? si oui, pouvez-vous me donner la définition du mot terrorisme, il en existe 163 selon deux chercheurs ou racisme, qui en à tout autant!
@10 photo, photo, même dans Voici, ils refusent de publier, selon moi, les photos de stars avec des lunettes de soleil!
@08 Zarin, quoi??? vous parlez du phallus de son compagnon d'infortune? Vous l'avez vu? Il mérite de finir en prison pour LUI???

13.Posté par Sissi le 14/07/2021 22:16

@Zarin

Dans votre centre, on étudie les Balitabes de tout l'océan indien?
Je peux vous transmettre un CV;)

14.Posté par Sissi le 14/07/2021 22:17

@09 Lulu

Vous comprenez beaucoup plus qu'une fille moche extorque de l'argent à son frère avec une tronçonneuse?

15.Posté par Sissi le 14/07/2021 22:21

L'amour est une maladie qui peut toucher plus ou moins gravement les personnes et les personnes belles sont plus touchées car eles ont plus d'opportunités que les plus moches!
Ce couple est très atteint.

16.Posté par Freedom le 15/07/2021 09:48

Cest pas un peu comme ici quand y partage le bien na toujour un malfonder pas d'accord si mi comprends bien le papa les mort en 2015 et en 2018 le garçon y veux pas partager dou l'agressivité de la sœur si je comprends non ??

17.Posté par Zola le 16/07/2021 02:20

@16 freedom
Oui j'ai compris comme vous aussi mais ce n'est pas avec ce résumé journalistique qu'on va pouvoir juger d'une situation, alors autant qu'ils nous amusent un peu!

18.Posté par Zoumine le 25/10/2021 12:55

Impensable ! Nous etions scolarisées en 6ème chez les religieuses. A 50 ans tu ne fais plus ce genre de chose.. mais bon la tomate gâtée c est elle.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









Publicité


 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes