Courrier des lecteurs

Examen critique de la décision gouvernementale d'imposer une limitation à 80 km/H sur le réseau routier

Lundi 8 Janvier 2018 - 10:16

Bien sur chaque accident mortel est un drame et je comprends tout a fait que l'Etat se préoccupe dans sa mission régalienne de sécurité de limiter ce nombre de drames. Il y a 3500 morts sur les routes, mais 15 000 décès par accident domestique, 10 000 suicides dont personne ne semble se préoccuper.

L'argument principal des promoteurs de la limitation de vitesse se résume à dire que en baissant la limitation, on va mécaniquement baisser le nombre de victimes sur la route.

Le second  argument est d'exposer que la mise en place des radars routiers a entraine une baisse du nombre de victimes.

On peut objecter a ce qui tient plus de l'affirmation que de l'analyse ,les arguments suivants :

-Il n'y a pas d'analyse de l'accidentologie.

La limitation sera sans effet sur les écervelés qui dévalent des rues a fond de train, ou font les beaux devant un lycée avec un véhicule qu'ils ne maitrisent pas, perdent le contrôle de leur véhicule et fauchent des piétons.
Il en va de même avec les accidents liés au franchissement des passages à niveau, des accidents de bus qui se font percuter par un camion etc. Et pourtant toutes les victimes de ces accidents sont comptées dans la même statistique alors que chaque type d'accident mériterait un traitement spécifique.

Or l'accident résulte toujours d'un comportement inadapté du conducteur. Les éléments comme l'état du véhicule, l'état de la chaussé, la météo, la vitesse sont des éléments aggravants mais pas forcément des éléments causals. C'est parce qu'un conducteur a eu une mauvaise appréciation d'une situation qu'il cause un accident.

C'est donc sur le comportement  qu'il faut agir.

-la sécurité routière se résigne à l'accident.

Les promoteurs de la limitation n'envisagent pas une baisse des accidents, ils n'en parlent jamais. Ils imaginent simplement que en cas de choc plus la vitesse sera faible, plus les personnes impliquées auront des chances de s'en sortir. Ils ne disposent d'aucune analyse d'accidentologie, mais induisent par analogie qui si la mise en place des radars a entrainé une baisse des victimes, alors une baisse de la limitation entrainera une baisse des victimes.

Mais les faits sont têtus, car dans un choc frontal ou latéral, que les véhicules roulent a 80 ou a 90 les dégâts seront peu ou prou identiques.

-une vision limitée du comportement.

L'affirmation qui nous est proposée est simpliste : la vitesse est cause d'accident. Or comme je l'ai indiqué plus haut c'est le comportement inadapté qui est en cause.
Démontrons par l'absurde : la pluie est cause d'accident, il faut interdire la pluie !

Au lieu d'agir sur un seul facteur externe à l'accident il serait préférable d'agir sur ce qui crée le comportement du conducteur, sa formation, sa consommation d'alcool ou de drogues, sa capacité physique et intellectuelle (et oui il faut voir et comprendre les panneaux)

-des statistiques volontairement incomplètes.

La sécurité routière n'utilise qu'un seul indicateur qui est celui du nombre de victimes. Le nombre d'accidents n'est jamais évoqué, pas plus que celui des blessés.

-Or il serait interessant de rapprocher le nombre de victimes du nombre de véhicules en circulation. Plusieurs dizaine de milliers de véhicules supplémentaires sont mis en circulation chaque année. Il y a probablement  32 millions de véhicules immatriculés en France. L'Etat doit être capable de connaître le nombre de véhicules en circulation pratiquement heure par heure dans le pays. Ce chiffre n'est jamais donné.

Si on rapporte le nombre de décès sur la route au nombre de véhicules immatriculés, ils représentent  0,00010%.  Mais tous ne circulent pas en même temps. Alors imaginons qu'il n'y ait que 1 million de véhicules qui circulent, le chiffre est alors de 0,0035%.

-Plus le nombre de véhicules augmente, plus les occurrences d'accident augmentent. Pourquoi n'y a t il pas de corrélation entre ces deux courbes ? Parce que le nombre de décès rapporté au nombre de véhicules en circulation montrerait une baisse !

-Aucune corrélation n'est jamais exposée sur l'impact des améliorations techniques des véhicules sur la mortalité, depuis la mise en place des ceintures de sécurité, les colonnes de direction rétractables, les zones d'absorption de choc, les appuis tête, les freins à disque avec abs etc

Conclusion :

Cette « mesure » peut être adaptée a certains tronçons routiers surchargés en ile de France , n'est basée sur aucune analyse d'accidentologie sérieuse.

La formation continue du conducteur est en permanence repoussée. On donne le permis comme on donne le bac pour des raisons électorales. L'Etat se borne à attendre des constructeurs de véhicule qu'ils améliorent encore  la sécurité active et passive des véhicules.

Ma conclusion est que comme toujours ce sera le citoyen lambda qui sera sanctionné, mais au fond n'est ce pas cela la raison de cette mesure faire rentrer un impôt supplémentaire invisible en se cachant derrière des « éléments de langage » pseudo sécuritaires.
 
Jean-Francois Beaufrere
Lu 598 fois



1.Posté par Bruno Bourgeon le 08/01/2018 10:56

En Formule 1 , si l'on peut établir cette analogie, les circuits s'améliorent (l'état des routes), la sécurisation active et passive des bolides s'est considérablement renforcée, lesquels bolides vont de plus en plus vite malgré les limitations de puissance et de volume des des moteurs. Avec tout cela, la mortalité en Formule 1 s'est tarie, il y a eu encore quelques cas graves d'accidents comme ce pilote français dont j'ai oublié le patronyme. Mais le dernier mort de Formule 1, ça remonte à longtemps, alors qu'antérieurement il ne se passait pas une année sans mortalité : Jochen Rindt, Ayrton Senna, François Cevert, et j'en oublie...
Alors oui : la sécurisation passive et active, la qualité du revêtement routier, les contrôles d'alcoolémie, font bien plus pour la diminution de la mortalité routière que la limitation de vitesse.

2.Posté par margouillat974 le 08/01/2018 11:31

Plus il y a de véhicules sur les routes, plus le risque d'accident augmente, C.Q.F.D !

3.Posté par Nivet Alain le 08/01/2018 12:48

Jean-François Beaufrère, et Dr Bourgeon., je ne contredirai pas votre analyse "qui tient la route". Permettez-moi, cependant de vous proposer ma vision des choses.
Au sujet des comportements, oui, il y a beaucoup à revoir. Il est dit que les comportements au volant sont les reflets des comportements individuels dans la vie courante...Or, comme la société est en pleine mutation, souvent négative, il va être dur d'y remédier.
JFB fait le parallèle, pour étayer son propos, entre le nombre de décès sur la route et le nombre de décès dus aux accidents domestiques ou aux suicides. Si les comportements peuvent être canalisés, sanctionnés, voire anticipés sur la route, il n'en est pas de même pour les deux autres cas de décès.
JFB , avance qu'il n'y a aucune analyse d'accidentologie. Et pourtant, l'implantation des radars, ronds points et autres gendarmes couchés sont la résultante du repérage de zones accidentogènes. Si ces radars influent sur les comportements, l'incidence sur l'accidentologie est encore faible. D'ailleurs vous aurez remarqué, comme moi, que, sur certains tronçons de l'île, le conducteur ou pilote de deux roues ralentit avant , et accélère après le radar. Certes, il y a des radars embarqués.......insuffisants!
Comparons le réseau secondaire, au réseau principal voir autoroutier. J'entends par là des réseaux autoroutiers à péage et certaines voies gratuites mais à l'aspect autoroutier telle la liaison Bordeaux/ St Jean de Luz. Le réseau secondaire est souvent de très mauvais revêtement, souvent il est à deux voies, parfois trois, les bornes téléphoniques en cas de panne ou d'accident inexistantes, les voies de dégagement idem, la distance de sécurité non respectée, l'absence d'aires de repos.et j'en passe. Sans compter la traversée de nombreux villages qui entraine un effet accordéon qui a pour effet d'énerver l'automobiliste. L'encombrement aussi involontaire car recommandé par Bison Futé en cas de grosse affluence. Sans oublier les poids lourds, danger omniprésent, surtout en cas de dépassement !
JFB sous estimes la réduction de 10 Km/h. De face, additionnées, ces vitesses donnent 20 Km/h. Un choc frontal contre un mur à cette vitesse avec des enfants à l'arrière......Cela donne une idée..
Et la raison majeure qui pousse à réduire la vitesses dans le réseau secondaire, outre les infrastructures à revoir, est la rapidité d'intervention et d'évacuation des secours.Optimisée sur autoroute et limitée sur les axes secondaires.
Bien sûr, comme le dit le Dr B; La sécurité à bord des voitures s'améliore ! Hier encore dans auto moto celle des VOLVO, faisait de ses véhicules les leader en la matière mais il n'empêche que tous ces progrès techniques ne font toujours pas des conducteurs lucides et responsables.
En conclusion, oui, il faut travailler sur les comportement, et sur l'apprentissage de la conduite en amont. Oui, il faut travailler sur les équipements routiers et automobiles. Oui, il faut revoir totalement notre réseau secondaire désuet et dangereux......Oui, il faut réduire la vitesse dans l'attente !
Des chiffres :3649 morts en 2014, et qui n'a pas baissé. Ce chiffre devrait être rabaissé à 2000 en 2020 avec cette nouvelle disposition. Le Premier ministre table sur une diminution de 200 à 400 par an, ce faisant, et qui n'est pas rien
Espérant avoir amené ma pierre au débat qui est loin d'être clos,

Cordialement,

Alain NIVET,
IDSR.





Cordialement,
A.N.

4.Posté par JORI le 08/01/2018 14:05

1.Posté par Bruno Bourgeon le 08/01/2018 10:56
Pour une fois j'abonde dans votre sens. Comme quoi!!.

5.Posté par tribuni militum le 08/01/2018 18:35

pour post 3: vous n'apportez aucune contre démonstration.

6.Posté par Nivet Alain le 08/01/2018 19:52

Tirbuni militum alias.......Allez voir votre ophtalmo et puis relisez ma dernière phrase :"espérant avoir amené ma pierre à un débat qui est loin d'être clos"...!!!. Je traduis: "voici ma vision de la problématique". Pourquoi voulez vous que je m'oppose à JFB et à DB, qui participent avec raison et leur conception argumentée , au débat ?

A.N.

7.Posté par Nivet Alain le 08/01/2018 20:25

Pour rester dans le sens de mon propos, j'aimerais mettre l'accent sur la désinformation . Il y a peu,ce soir, sur Antenne Réunion qui reprend, comme vous le savez TF1, la question était le parallèle entre un pays nordique (la Suède, mais j'ai un doute) qui est passé de 80 à 90 Km/h sur son réseau secondaire alors que la France (sic) "à contre courant", réduit sa vitesse passant de 90 à 80 Km/h. Mais où je parle de manipulation de l'information, c'est que cette augmentation de la vitesse en Suède s'est faite suite à un très gros investissement en matière de sécurité. Alors que notre réseau secondaire réclame une très sérieuse mise aux normes sécuritaires, donc un investissement financier considérable.......Et ça, peu en parlent !

A.N.

8.Posté par JORI le 08/01/2018 23:04

6.Posté par Nivet Alain le 08/01/2018 19:52
"Tirbuni militum alias...", ce ne serait pas un pseudo ça???. Alors votre résolution!!. Que c'est dure de se la fermer, hein!!.

9.Posté par Nivet Alain le 09/01/2018 12:26

JORI, puisque vous me titillez, me provoquez, depuis quelques jours, afin que je cède, je vais vous répondre.Ce, dans l'espoir de ne plus avoir à vous subir.

En matière de pseudos, il y a des gens connus, style leader d'opinion (politique , syndicaliste, élu, Haut fonctionnaire,engagé, cadre, etc....) .Ces gens là, pour beaucoup, ont un devoir de réserve et ne peuvent s'afficher. Cependant, ils souhaitent donner leur avis sur ce qui se lit sur ZINFO. Ce qui est l'objet d'ailleurs de ce titre.
Et puis il y a aussi les écrivains, mais le pseudo porte un autre nom. Ceux-ci le font pour diverses raisons,notamment pour tester l'impact de leurs écrits sur le public.Jean-Louis Debré par exemple écrit ainsi des polards sous un pseudo
Il y a aussi des personnes charmantes telles les dames qui interviennent souvent sur ce site et qui doivent avoir leurs raisons
Toutes les cas sus cités ont ceci en commun : réflexion, tolérance, respect de l'autre dans sa personne et ses idées.
Quant à vous les Jori, Lesseps, Klod et autres allumés, vous n'apportez rien au site. Vous vous contentez de contredire tout le monde systématiquement sans argumenter, pour le plaisir d'em.......les gens.Il semble que vous en tiriez une jouissance. En sus, même pas capables de ponctuer sans beuglements tel MDR, comme le disent les ado à la récré.Je continuerai à répondre aux pseudos des catégories citées en préambule . Quant aux trois ou quatre charlots dont je connais les pseudos, .et le style, s'il en ont un et qui ne trompe pas (je les reconnaîtrai), je maintiens que je ne vous répondrai plus.

A.N.

10.Posté par ADP le 09/01/2018 12:48

Ça représente combien de panneaux de signalisation à changer cette nouvelle mesure?

11.Posté par JORI le 09/01/2018 17:20

9.Posté par Nivet Alain le 09/01/2018 12:26
C'est bien ce que je disais et que vous confirmez donc, difficile pour vous de se la fermer.
Vous pourrez trouver tous les justificatifs que vous voulez mais les faits sont là.
De plus, qu'apportez vous même au site, sinon votre avis plus que subjectif ce qui forcement fait réagir. D'autant plus quand vous prenez les français pour des cons, incapables de penser par eux mêmes, sous entendant qu'heureusement que vous êtes là, avec vos amis, pour nous ouvrir les yeux!!.
Et je conclue mes posts de la façon que je veux, même si cela ne vous plait pas mais qui vous permet d'étaler votre bêtise. MDR

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Novembre 2018 - 14:49 Plus grave que les émeutes