MENU ZINFOS
Société

Évasan : Les professionnels de santé demandent la limitation des vols en provenance de Mayotte


La Communauté des Professionnels de santé de La Réunion et l’Union Régionale des Médecins Libéraux de l'Océan Indien ont alerté le gouvernement sur les évacuations sanitaires provenant de la zone Océan Indien. Ils estiment que le cadrage sanitaire de ces patients est inexistant ou, au mieux, inadapté et augmente le risque épidémique à La Réunion.

Par Nicolas Payet - Publié le Mercredi 1 Juillet 2020 à 15:29 | Lu 9027 fois

Évacuation sanitaire à l'aéroport Rolland Garros
Évacuation sanitaire à l'aéroport Rolland Garros
Alerte rouge! Voilà le message que la Communauté des professionnels de santé de La Réunion (CPSR) et l’Union Régionale des Médecins Libéraux de l'Océan Indien (URMLOI) ont lancé aux autorités. Dans un courrier adressé à la ministre des Outre-mer, au ministre des Solidarités et de la Santé, au Préfet de La Réunion et à la Directrice de l'ARS de La Réunion, les professionnels de Santé mettent en garde contre la recrudescence de cas importés de Covid-19 depuis la zone Océan Indien. Selon eux, cette situation "risque de compromettre la relative accalmie que nous vivons depuis le déconfinement, en faisant courir un risque épidémique à notre département".

Le risque vient des pays de la zone OI

Si les deux organismes médicaux considèrent les évacuations sanitaires en provenance de Mayotte comme totalement sécurisées, ils constatent un nombre croissant de cas importés hors des circuits identifiés. Ces derniers viennent "de départements voisins encore en zone orange ou de pays de la zone Océan Indien (Madagascar, Comores ...) où la circulation du virus Covid -19 est encore très active".

Les professionnels de santé affirment que "ces patients sont hospitalisés ou vus en consultation sans précautions de dépistage avant l'embarquement, ou une sérologie qui peut être négative en cas d'infection avérée (défaut de technique ?) et trop souvent à l'arrivée sur notre territoire, il est constaté une absence de consignes ou des consignes erronées en termes de durée d'isolement et de dépistage virologique". Ils indiquent que ces rapatriements sanitaires, parfois avec des accompagnants, réalisés par des compagnies d'assurance en provenance de Madagascar arrivent sur l'île avec un cadrage sanitaire inexistant ou inadapté et sont vus en consultation sans le respect des mesures de quatorzaine préalables.

Des patients ont été contrôlés positifs cette semaine en provenance de la zone, alors qu'ils étaient hébergés dans leur famille ou chez des amis sans mesures particulières. Ils clament donc que "le risque principal se situe désormais au niveau du flux d'arrivants venus de la zone Océan Indien où la circulation virale reste très active".

Des solutions proposées

Pour éviter que l’épidémie finisse par prendre réellement à La Réunion, la CPSR et l’URMLOI demandent la limitation du nombre d'évacuations sanitaires de recours au motif strictement nécessaire et urgent ainsi qu’un dépistage systématique du Covid-19 par PCR avant toute évacuation sanitaire organisée par le secteur public ou par les assurances, en vol commercial ou sur avion sanitaire dédié. Lors des hospitalisations, les organismes souhaitent une mise en quatorzaine stricte avec PCR de contrôle à J14 (ou J7 en cas de PCR négative) avant la levée d'isolement. Lors des consultations, ils veulent la mise en quatorzaine stricte avec PCR de contrôle à J14 dans un hébergement, si possible dédié, est indispensable avant la consultation. Cette consultation ne pourra avoir lieu avant J14 de l'arrivée (ou J7 en cas de PCR négative) sur le territoire et la possibilité de faire ces consultations en vidéoconférence si nécessaire.

"Au niveau du département, il est impératif que des règles spécifiques aux arrivées de la zone Océan Indien soient mises en place. Compte tenu de l'actuelle circulation virale dans la zone, nous ne souhaitons pas lever la septaine à partir de juillet comme il est envisagé de le faire pour les passagers en provenance de la métropole", est-il précisé dans le communiqué.

Les deux groupements estiment nécessaire que les vols venant de Mayotte soient limités au strict nécessaire et interrompus pour les autres pays de la zone Océan Indien. Un contrôle strict des rapatriements sanitaires en provenance de Madagascar doit être effectué et la mise en quatorzaine maintenue pour les arrivants de la zone Océan Indien. Des structures d'hébergement doivent être prévues pour ces arrivants, car "l’expérience montre que l'isolement est le plus souvent illusoire dans les familles". Enfin, le dépistage avant le départ, mais également à J14 avant lever de la quatorzaine, doit être maintenu.

Concernant les voyageurs en provenance de métropole, les préconisations des professionnels de santé sont toujours les mêmes, à savoir un test réalisé 72 heures avant le départ, septaine à l'arrivée sur le département avec limitation de la vie sociale et test à J7. "Il ne s'agit pas, bien évidemment, de paralyser l'île, mais de trouver ensemble les solutions qui permettront d'éviter une catastrophe sanitaire tout en permettant la reprise de la vie économique", tentent de rassurer les professionnels de santé.

La CPSR et l’URMLOI pensent "qu’une rencontre locale avec l'instance de dialogue médicale instaurée depuis le confinement est fortement souhaitable afin d'envisager les organisations nécessaires à la mise en place des mesures de protection pertinentes qui permettront de protéger notre population".




1.Posté par Ti Tangue confiné le 01/07/2020 15:38

La pa C envoye encore ...confinement koné pas hygiène koné pas ...après y rode bâton tonton ....solidarité oui mais pas jusqu’à....

2.Posté par zanatany le 01/07/2020 15:53

Quand on voit sur flightradar24 tous les jours l'avion d'évacuation sanitaire aller et revenir de Mayotte cela coute des millions à l'état ( 8 accompagnants par vol pour une évacuation) pour aider des personnes qui ne font rien pour se protéger là bas !

C'est inadmissible...

3.Posté par Mimi le 01/07/2020 15:58

Dommage, l'économie passe avant notre santé et nos vies. Nos petits granmounes vont payer de leurs vies après avoir travaillé tant d'années vu qu'ils sont les plus à risques.

4.Posté par StDenis le 01/07/2020 16:12

Totalement d'accord J'espère que leur demande sera entendue et comprise!

5.Posté par blablabla le 01/07/2020 16:30

ils ont raison, et je les soutiens à 100 %. Nous sommes relativement protégés ici car nous avons fait ce qu'il fallait pendant le confinement.. A eux d'en faire autant , le gouvernement les aide déjà tellement...

6.Posté par Fou dehors le 01/07/2020 17:11

Ifo arête..... J usqua quand nous va gagner supportte

7.Posté par Mwin la pa di le 01/07/2020 18:02

C est évident

8.Posté par Veridik le 01/07/2020 18:10

De toute façon tout a été géré à la OneAgain depuis le début...

9.Posté par Abd_qy976 le 01/07/2020 18:24

Il nous faut des vols directe vers la métropole comme ça il n y aura pas d'escale à la Réunion. Personne n a crié quand la dengue a été importé de la Réunion. Je pense que si c etait l inverse, on allait entendre parler pendant plusieurs années.
Qu'ils autorisent Kenya air pour les vols vers la métropole.

10.Posté par Abd_qy976 le 01/07/2020 18:27

Meme si on arrête les liaisons avec Mayotte, le virus circulera toujours pour une raison, les Reunionnais voyagent vers la métropole et vice-versa.

11.Posté par neandertal le 01/07/2020 18:57

C'est faux pour Madagascar!
Qui vient de là bas en ce moment? Uniquement des rapatriés Français avec tests départ ou arrivée et transitent pour aller en métropole.
Même les rapprochements impérieux famille sont laissés de cotés. Il faut laisser les Malgaches voyager et nous y aller car l'UE accorde à la Serbie à l'Uruguay le Maroc la Tunisie la Géorgie l'Algérie le Canada la Chine etc... de reprendre les échanges pourquoi pas Madagascar qui n'est pas plus pas moins touché que bien de ces pays?

12.Posté par Dr anonyme le 01/07/2020 19:11

Respirer 10 heures durant l'air d'une cabine d'avion portant 400 personnes dans laquelle se trouve, possiblement (faute de test préalable), un seul porteur du coronavirus est encore une source toujours actuelle de préoccupations pour les candidats au voyage.

En raison, surtout, de la circulation de l'air durant le vol. Accessoirement si on est obligé de supporter à ses côtés un passager qui tousse et éternue sans cesse.

Les compagnies devraient mieux nous expliquer comment cette crainte peut disparaître et par quels procédés elle peut y parvenir. On me souffle à l'oreille que des filtres décontaminent cet air de façon permanente. Bon ! Je ne suis pas rassuré.

En effet, s'il existe des filtres capables de retenir les virus, si ces filtres contiennent ces virus lors des nettoyages après les atterrissages, c'est donc qu'ils étaient dans la cabine au moins 10 heures au bénéfice de tous les passagers.

Et puis souvenez-vous comment la RÉUNION a reçu la plus grande partie des personnes infectées par cette épidémie ? Réponse : par les avions essentiellement non et avec la négligences des responsables ?

Sans des explications sérieuses fournies par les médecins d'ORLY, je ne suis pas disposé à voyager. Je connais l'un de ces médecins. Il n'est pas du tout rassurant à ce sujet.

Il faudrait que tous les candidats à un voyage en avion passent un test réalisé en une heure avant l'admission en cabine. Ces tests existent déjà avec une goutte de sang ou avec de la salive avec un résultat immédiat.

EasyCov, le test salivaire de dépistage rapide (en 30 minutes) du Covid-19, à lecture simplifié, développé par le laboratoire Sys2Diag (CNRS-Alcediag et SkillCell) indique avoir obtenu "de très bonnes performances" en phase préliminaire de ses études cliniques sur le terrain.

Il suffit de prélever de la salive - l'un des principaux vecteurs du virus - et de la placer avec les réactifs à 65°C pendant 30 minutes. Le personnel soignant peut alors lire le résultat à l'œil nu" indique le laboratoire le 27 avril. "Parallèlement, la chaîne de développement, de production et de distribution s'organise pour un déploiement rapide et massif du test aux personnels de santé dès le mois de mai" précise le laboratoire

Nous sommes bien fouillés par les services de sécurité, pourquoi pas ? En cas de positivité le passager refusé devrait être remboursé et être obligé de voir de suite son médecin traitant.

Pas d'accord ?

13.Posté par TICOQ le 01/07/2020 19:30

Ah ben ça y est enfin des médecins montent au créneau, espérons que le message sera compris par le préfet pour que la Réunion ne devienne pas la "Guyane de l'océan Indien".

14.Posté par Malouin le 01/07/2020 19:32

Les glands sont de sortie.. Ceux qui bloquent l'été sinon du décret 2020 377 du 31 mars 2020 n'ont qu'à s'en prendre qu'à leurs confrères qui bloquent l'afflux de professionnels de santé diplômés hors UE à Mayotte..

15.Posté par Habitant le 01/07/2020 19:39

Nous vivons sur une île, c'est à la fois notre force et notre faiblesse.
Notre force car il nous a été facile de nous isoler lors du début du confinement, et comme le virus a peu circulé, nous étions tranquille.
Notre faiblesse aussi pour la même raison, nous sommes isolés, loin de tout avec une densité de population importante; il suffit d'une étincelle, et cela se propagera encore plus vite qu'en métropole.
Et ce d'autant plus que l'on peut remarquer un peu partout que plus grand monde ne porte de masque ni ne respecte les gestes barrières.
Enfin, on parle des pays de l'Océan Indien, mais permettez moi de douter de la capacité de l'ARS à suivre correctement les milliers de passagers qui débarquent maintenant chaque semaine à la Réunion en provenance de l'Hexagone!

16.Posté par Jirayasama le 01/07/2020 20:26

Dommage que vous êtes pas crédible comme journal. Mais l'idée est bonne.

17.Posté par DIDIER NAZE le 01/07/2020 20:34

Limitation des vols en provenance de Mayotte .....mais aussi de la Métropole.....et autres. ...je validé !!!😕😨😲

18.Posté par etonnant le 01/07/2020 20:42

L'ordre des médecins pourris démasqués qui ne veulent pas tester et soigner les français

et qui veulent flinguer ceux qui essaayent de respecter leur serment d'hypocrate....:

Le Canard Enchaîné vient de dévoiler un rapport provisoire de la Cour des comptes étrillant le Conseil national de l’Ordre des médecins.

La Cour dénonce une comptabilité «insincère», des «approximations, manques, erreurs» et «écritures délibérément faussées». Par exemple, l’aménageur du nouveau siège de l’Ordre «a perçu 8,8 millions» d’euros entre 2016 et 2018, loin du devis initial, de 4,9 millions, soulignant de plus une hausse de 55% des «petits achats» informatiques (tablettes, portables, ordinateurs), entre 2011 et 2016, et l’absence d’environ 150 de ces appareils, un préjudice chiffré à près de 300.000 euros selon le Canard.

Le rapport des Sages révèle aussi des «pratiques de recrutement» fort avantageuses pour les enfants, nièces, épouses, belle-sœurs de membres de l’Ordre qui ont obtenu des promotions éclair.

Enfin ce rapport pointe, et c’est le plus drôle, des «rémunérations déguisées» des membres du Conseil national de l’Ordre des médecins, qui auraient atteint jusqu’à 90.000 euros par an pour certains membres.

Mais surtout, corroborant les assertions de Christian Perronne, ce document met en exergue un certain laxisme et un manque de transparence concernant les liens entre laboratoires pharmaceutiques et médecins: séjours aux Bahamas, à l’île Maurice ou Hawaï financés par des laboratoires, «à hauteur de 27.500 euros», etc.

19.Posté par Ti'Teub 974 le 01/07/2020 22:17

Nhon dhon ! Yana la traddission zissi - fo raispèkté - c touz paraiye pou zot toute !

20.Posté par Colombo le 01/07/2020 20:36

Drôle de conception de la coopération régionale ! Quand il y a problème chacun chez soi !

21.Posté par Misogyne le 01/07/2020 23:12

Post 11: Merci de dénoncer cette espèce de manie des réunionnais à toujours vouloir rendre Madagascar source de tous les maux. En effet, résident moi-même à Mada depuis 11 ans, force m'est de constater que le virus ne circule qu' à Tana et Tamatave, un peu à Tuléar et pas du tout ailleurs (j'haite à Majunga: 0 cas). De plus les contrôles sont extrèmement stricts au départ de Tana pour les français qui souhaitent se rendre à La Réunion (essentiellement des retraités). Alors pourquoi ces accusations mensongères, messieurs les journalistes? Seriez-vous aigris de constater que Mada, malgré ses faibles moyens, a mieux géré la pandémie que La Réunion avec ses subventions exhorbitantes tombées du ciel métropolitain? Un peu d' honnèteté intellectuelle svp!

22.Posté par La vérité si je mens ! le 02/07/2020 05:07

Du bon sens de ces professionnels de santé

Que fais le petit télégraphe en préfecture et la boulette Martine ?

Semble t-il avec un remaniement ministériel éminent , ces 2 là sont plongés dans leur valise ?

23.Posté par Créole de la Réunion le 02/07/2020 05:14

Post 18

Je ne vois pas le rapport !!!
Vous êtes Hors sujet !!!

24.Posté par Lysou le 02/07/2020 05:56

Ces professionnels ont raison!! : une contamination est plus proche de nous qu'on ne le pense. Situation 'vecue hier et choquante: j'ai ma mère hospitalisée et une famille proche venant d'Alsace il y a à peine 2 jours ne respectant aucunement la septaine (dejà vu plusieurs personnes) donc allait venir la voir l'après midi.
J'ai prévenu le service hospitalier concerné qui m'informe que debordé il serait difficile de les en empecher mais il a quand même pris note.
J'ai pu contacter in extremis un membre de la famille en question pour la dissuader de venir. ..
Il y a des gens qui prennent tout ça à la legère. Où est l'ars et son suivi avec un train de retard? ??

25.Posté par ZembroKaf le 02/07/2020 08:54

"le risque principal se situe désormais au niveau du flux d'arrivants venus de la zone Océan Indien où la circulation virale reste très active".

Pour l’instant un vol "commercial" de Air Austral par semaine (RUN/DZA)...AUCUN vol "commercial" en provenance des pays de zone OI !!!
Les vols "EVASAN" sont sécurisés...hôpital à hôpital...les patients n'ont aucun contact avec le public !!!
Les vols qui posent problèmes ce sont les vols en provenance de la Métropole en majorité et du non respect de la "septaine" 😡
@12 Dr Anonyme
👍
Je rajouterais même avec le "port du masque" 😷pendant tout le vol (entre 10h30/11h30)....le masque sera retiré pendant les 2 repas (diner/pdj)...quand on dort ( généralement on bouge/on tousse /on éternue/on rôte...)...le masque ne reste pas sur le visage...et la recirculation de l'air c'est tous les 3 minutes...😷
L'Ordre des Médecins...😱😂

26.Posté par Toby le 02/07/2020 10:02

L'OMS a prévenu.
Le pire est à venir.

Alors oui, prenons les mesures nécessaires afin de protéger La Réunion pour le moment plutôt épargnée.
Et, oui à La quatorzaine pour les arrivées de Mayotte.
Visiblement il faudrait également beaucoup plus surveiller et éduquer les gens qui arrivent par avion de l'extérieur.
Plus tard on dira : si on avait su, si on avait fait...
Mais avec des "si" c'est de la musique qu'on aura !
Et ça sera pas la fête de la musique mais plutôt des fausses notes !
Espérons maintenant qu'on entende ces professionnels de santé mais surtout qu'on les écoutes !!!

27.Posté par komssameme le 02/07/2020 14:29

Plus que temps de réagir et d'alerter sur les craintes des réunionnais de subir une vague de l'épidémie. Plus de contrôle et d'application des précautions exigées. On constate des rassemblements sans respect des gestes barrières et de distanciation, une majorité de gens ne portent pas de masque, cela fait peur.

28.Posté par Dignité le 02/07/2020 20:12

Post 21,
C'est sûr qu'avec la décoction pour venir à bout du virus vantée par votre Président, Madagascar a pu et a su passer "entre les gouttes" du fléau qu'est la covid-19.
Ce qui est certain, et ce malgré vos quolibets, c'est que la Réunion a respecté les consignes du confinement et s'en est, à ce jour, bien sorti au vu du nombre de cas positifs révélés.
Cependant, cette situation favorable est menacée par l'arrivée massive et incontrôlée de personnes de la zone OI qui viennent d'endroits où le confinement décrété n'est pas du tout suivi, voire complètement ignoré.
Et c'et là que je m'élève contre les décisions ayant permis ces entrées sur notre sol en considérant que les comportements vertueux des réunionnais face à la crise sanitaire ne doivent pas être piétinés et banalisés par ceux et celles qui se comportent avec m'enfoutisme et ignorance.
Je serais un responsable dépositaire d'un pouvoir de décision en la matière, je refoulerais tous ces gens qui viennent chez nous pour continuer à vivre comme si de rien n'était en exposant notre population au virus dont ils sont porteurs.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes