MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Evacuations sanitaires de Mayotte : Mme Ladoucette et l'ARS font prendre des risques inconsidérés aux Réunionnais


Par - Publié le Mercredi 24 Février 2021 à 23:46 | Lu 20157 fois

La fameuse barge entre Grande Terre et Petite Terre, où les délais d'attente sont parfois de plusieurs dizaines de minutes
La fameuse barge entre Grande Terre et Petite Terre, où les délais d'attente sont parfois de plusieurs dizaines de minutes
Gouverner c'est prévoir. Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'ARS n'a rien prévu concernant Mayotte.

Je ne prétends pas être médecin, mais il y a des choses que même un gamin de 10 ans comprendrait une fois qu'on lui aurait donné tous les éléments du dossier.

L'une des premières choses qu'on a dû dire à Mme Ladoucette, la directrice de l'ARS, quand elle a pris ses fonctions à une époque où l'ARS de La Réunion chapeautait encore Mayotte, c'est que les infrastructures sanitaires sont totalement insuffisantes dans l'ile aux Parfums.

Dans ce contexte, l'une des principales priorités des hauts fonctionnaires qui occupent les postes de direction à l'ARS et qui y touchent de très gros salaires, c'est justement d'imaginer tous les scénarios catastrophes possibles et de mettre au point des plans pour apporter les solutions les plus pertinentes.

Le constat est aujourd'hui accablant, ils ont échoué.

Quelle est la situation ?

Cela fait des semaines que l'on sait que le nombre de malades du Covid va exploser à Mayotte du fait de la présence avérée et massive du variant sud-africain chez son voisin comorien. Et du fait des échanges continus entre les différentes iles de l'archipel, soit au travers des liaisons aériennes régulières, soit au travers de l'arrivée quotidienne de plusieurs kwassas kwassas remplis de migrants illégaux.

On aurait pu interrompre les liaisons aériennes entre les iles, on ne l'a pas fait.

On aurait pu déployer les moyens militaires pour tenter d'intercepter les kwassas kwassas, on ne l'a pas fait.

Jean-François Collombet, le préfet de Mayotte, a beaucoup parlé, beaucoup promis, garanti que les mesures adéquates avaient été ou allaient être prises, mais le résultat est là : Mayotte était et est toujours une passoire et on y entre, encore aujourd'hui, comme dans du beurre.

Une catastrophe sanitaire pourtant largement prévisible

Cela fait donc des semaines, peut-être même des mois, que l'on savait de façon certaine qu'on allait au devant d'une catastrophe sanitaire.

Cette certitude était d'autant plus forte que Mayotte est très différente de La Réunion. Une bonne partie de la population vit entassée dans des bidonvilles, plusieurs générations se côtoient dans des cases minuscules, sans aucun respect possible des gestes barrière. Ajoutez à cela que 40% de cette population ne dispose pas d'eau potable, que près de 50% des personnes vivant à Mayotte sont des clandestins sans papiers qui rechignent donc à se manifester auprès des autorités, et que le niveau de vie est très bas, beaucoup plus bas qu'à La Réunion, et vous avez tous les ingrédients de la catastrophe annoncée.

Ce qui se passe aujourd'hui était donc largement prévisible.

Transférer les malades vers La Réunion plutôt que de les soigner sur place

Face à cette catastrophe annoncée, que pensez-vous que fit l'ARS ?

Elle aurait pu augmenter le nombre de lits de réanimation... Elle aurait même pu construire en urgence un nouvel hôpital. La crise a commencé il y a plus d'un an maintenant et rappelons-nous que les Chinois en ont construit un en 10 jours !

Et bien non, l'ARS avec Mme Ladoucette à sa tête a préféré imaginer un plan consistant à évacuer les malades les plus gravement atteints vers le CHU de La Réunion !

Cette solution pourtant cumulait tous les handicaps.

Avant d'être évacué, le malade qui, rappelons-le est déjà dans un état critique, va subir un véritable parcours du combattant.

Il va d'abord falloir préparer son évacuation, le transborder de son lit dans une ambulance, direction l'aéroport. Sauf qu'on est à Mayotte et que le CHM est situé sur la Grande Terre et l'aéroport... sur la Petite Terre.

Entre les deux, la barge avec ses dizaines de minutes d'attente.

Arrivé en Petite Terre, direction l'aéroport, où il sera à nouveau manipulé par les personnels soignants pour être transvasé dans l'avion, puis de prendre la direction de La Réunion.

Temps total écoulé : environ 8 heures !

N'oublions pas cette phrase d'un médecin : "A chaque étape de la manipulation, il y a un risque pour le patient, que son état se dégrade, qu'il décède pendant le transfert".

Etonnez-vous ensuite si de nombreux patients sont décédés dans les heures ou les jours qui ont suivi ces évacuations sanitaires !

Et je ne parle pas des risques que ces différentes manipulations font courir au personnel soignant accompagnant ces évacuations.

Et voilà que maintenant, alors que La Réunion connait à son tour un risque de saturation de ses capacités en lits de réanimation, on envisage d'affréter un Boeing 777-300 pour évacuer le trop plein de cas graves de La Réunion vers la métropole. Temps de vol 11 heures, auxquelles il faut rajouter les heures de préparation avant l'évacuation plus les heures de transfert jusqu'à l'hôpital une fois arrivés en métropole. De l'avis de nombreux médecins que nous avons interrogés, beaucoup n'y survivraient pas. C'est peut-être d'ailleurs pour ça que cette solution tarde autant à être mise en place.

Pourquoi ne pas avoir augmenté les capacités en lits de réanimation de Mayotte ?

Autre remarque pleine de bon sens que m'a faite un médecin : "Pourquoi évacuer les malades dans un état souvent déjà critique vers La Réunion ? Il aurait été beaucoup plus simple, et beaucoup plus sûr pour le personnel soignant, de transférer ces derniers à Mayotte pour qu'ils soignent les malades sur place. Ces médecins et infirmiers sont en pleine forme et pour eux, quelques heures de vol ce n'est rien. Alors que ça peut être mortel pour un malade en réanimation".

Dit comme ça, ça semble une évidence. Alors, pourquoi ne l'a-t-on pas fait ?

Nous sommes dit-on la 6ème ou la 7ème puissance au monde, et nous serions incapables d'envoyer à Mayotte le personnel soignant en nombre suffisant ?

Nous serions incapables de louer, ou de construire, un hangar et d'y créer le nombre de lits de réanimation suffisants ?

Notre armée est capable d'aller faire la guerre aux quatre coins du globe, de soigner ses blessés, et nous n'aurions pas la capacité de construire un hôpital militaire et d'y accueillir les malades mahorais ?

Qu'est devenu Le Mistral, ce porte-hélicoptère que l'on peut transformer en navire hôpital de 69 lits ? Il a fait un petit tour à Mayotte pour y transporter du matériel qu'il est venu récupérer à La Réunion, puis il est tranquillement rentré en métropole...

Il y a des choses que je ne comprends pas.

Au lieu de tout cela, on a préféré transférer entre 5 et 6 malades tous les jours de Mayotte à La Réunion, au point que maintenant, ce sont les capacités en lits de réanimation du CHU qui frisent la saturation et que nos fameuses têtes pensantes de l'ARS sont maintenant obligées d'envisager le transfert de patients réunionnais vers la métropole. Avec tous les risques que j'ai décrits plus haut !

Que se passerait-il en cas de catastrophe aérienne à La Réunion ?

Je conclurai par une série de questions que je transmets à Mme Ladoucette, puisque maintenant les journalistes n'ont plus la possibilité de l'interroger lors des conférences de presse. A croire qu'elle a peur qu'on ne lui pose des questions dérangeantes... Peut-être qu'elle pourra me répondre à l'occasion de la prochaine.

Selon la directrice de l'ARS, la situation est toujours sous contrôle et les capacités de La Réunion en lits de réanimation ne sont pas saturées. J'ai un gros doute, mais faisons semblant de la croire.

Comme je l'ai dit plus haut, gouverner c'est prévoir.

Que se passerait-il si demain La Réunion connaissait une catastrophe aérienne ? Où seraient soignés les blessés ? Disposerions-nous encore des capacités suffisantes pour les soigner sur place ?

Merci de me répondre, Mme Ladoucette.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

81.Posté par Sylviane PAULINET le 09/03/2021 20:12

pour NONO
les décideurs ne sont que très rarement inquiétés pour les décisions inadaptées conduisant à des catastrophes. Ils viennent, font n'importe quoi et repartent plus loin recommencer les mêmes idioties. Ils sont même souvent promus, voire décorés.......l'administration est emplie d'erreurs et d'inepties pour lesquelles "c'est la faute à personne"

80.Posté par Nono le 09/03/2021 19:33

Dite moi tous c donneur d’ordre il risque quoi juridiquement

79.Posté par Fred B le 05/03/2021 18:55

Je ne vois pas le dénigrement de Mayotte dans l'article, l'auteur fait juste un constat réaliste, non complaisant, non "passage dans le sens du poil".
Sinon lors des précédentes vagues, on a bien utilisé en Europe des tentes sanitaires qu'on appelle les Barnum. C'est bien moins cher et plus rapide à installer en situation d'urgence qu'un hôpital militaire.
Il y aurait peut-être un manque de proactivité des autorités. Il serait bien qu'ils s'expliquent sur le non choix des tentes sanitaires et aussi sur "l'oubli " de la possibilité d'envoyer tout simplement du personnel soignant sur place (sic l'auteur).

78.Posté par Ad976 le 02/03/2021 11:00

C'est bien Sylviane de mentionné la réalité des choses, avant l'ARS océan indien dirigé depuis la Réunion dont le budget a été utilisé en grande partie à la Réunion, Mayotte ne recevait que les miettes. Les hôpitaux réunionnais ont été bien équipés. Quand quelqu'un se présentait au CHM avec des symptômes grave on l'évacuer vers la Réunion. Un système qui arrangé les politiciens Réunionnais qui étaient au courant mais qui désavantage les Réunionnais et les Mahorais. C'est ce qui va se répéter avec les autres structures qui ont juste les antennes à Mayotte qui embauchent une ou deux personnes et à la Réunion ils sont plusieurs, ils sont à Mayotte que pour capter les sous et les utilisés auX sièges. La liste est tellement énorme que si on les liste vous aller à quel point c'est injuste.

77.Posté par JORIELE974 le 02/03/2021 09:00

@ post76 je plussoie tout est politique paris traine les pattes donnez des leçons à l'humanité ils savent le faire mais s'occupez correctement de mayotte c'est une autre paire de manche, occupez vous de vos enfants mayotte mérite mieux mais ça c'est un autre histoire!

76.Posté par Sylviane PAULINET le 01/03/2021 22:14

on ne rappellera jamais assez qu'on subit aujourd'hui les conséquences des choix politiques de l'ARS fusionnée jusqu'en 2019. Les crédits pour La Réunion et Mayotte arrivaient à La Réunion et Chantal de Singly a mis en place un dispositif qui a suréquipé La Réunion, le CH de Mayotte ne constituant qu'un satellite, les EVASAN ont été mis en place et le Dr CHIEZE, IGAS, est venu pour gérer la généralisation des EVASAN Myotte-LA Réunion, au lieu de développer et d'équiper le CH de Mayotte (combien d'années pour obtenir les crédits pour les blocs opératoires, pour l'hôpital de Petite-Terre) je rappelle que fut un temps on n'avait pas intérêt à être en urgence vitale entre le vendredi et le dimanche, les EVASAN ne fonctionnant que 4 jours par semaine ! Donc les mahorais, comme les réunionnais sont victimes aujourd'hui de politiques de santé décidées dans un ministère parisien et appliqué fidèlement par une ARS aux ordres. La création d'une ARS Mayotte ne permet pas de rattraper l'immense retard et la directrice de Mayotte est bien obligée de gérer la pénurie, donc elle evasane à tour de bras pour ne pas voir mourir les mahorais du COVID et pendant ce temps là Paris réfléchit en espérant quoi ????

75.Posté par Eva FONTAINE le 01/03/2021 12:58

Monsieur DUPUY dit haut ce que beaucoup de gens pensent. Quand on parle comme Monsieur DUPUIS, on est traité de raciste.
Quel réunionnais serait d'accord pour aller se faire soigner dans un hôpital parisien, s'il chope la COVID ? 11 h d'avion, déracinement... et j'en passe ? car on doit laisser la place aux EVASAN.
Selon les dires de Madame VOYNE , de la préfecture... l'hôpital réunionnais appartiendrait aussi aux populations de la zone océan indien. Qu'ils aillent dire cela aux bretons,...de laisser leur place dans leurs hôpitaux et d'aller se faire soigner aux Antilles... MDR.

74.Posté par JORI le 28/02/2021 22:18

64.Posté par Pascule le 27/02/2021 08:12
Ou miss tout en gueule.
"vous n'avez pas les c******s d'en faire autant", de faire quoi exactement ?.
Vous, déjà porter plainte, on sait que vous ne l'avez pas fait !.
Donner les références de mes posts dans lesquels il y aurait les propos que vous m'attribuez, j'attends toujours.
Alors venant de vous me dire ça, c'est presque un compliment !!.
Question jalousie, n'est-ce pas vous qui enviez mon post que j'aurais eu par piston ou jalousez mon piston que j'aurais eu pour avoir un tel poste que vous n'avez pas eu ?. Là encore, venant de vous c'est un peu comme un compliment.
Ceci dit vos propos prouvent le fait que vous n'êtes que tout en gueule. 😂😂😂

73.Posté par ehoh le 28/02/2021 12:27

sauf à disposer de ressources naturelles conséquentes, énergétiques surtout, il n'y a d'intérêt à garder ces territoires qu'à condition, et même pour des coûts prohibitifs sans retour d'investissement, qu'ils soient l'outil du rayonnement de la France mais pas seulement, aussi en tant qu'outil stratégique de repositionnement de forces expéditionnaires sur zone océan indien et pacifique. C'est à dire à être et demeurer positionnés à proximité ou sur les routes maritimes destinées aux trafics de marchandises.
Ce qui n'est pas à confondre avec une politique gouvernementale démocratique et électorale de court terme qui diffuse idéologies, promesses et prétentions, tout en sachant qu'un territoire ultramarin se pense sur le long terme car il constitue la manifestation d'une néo-politique de comptoir.
Si la France se désengage, ce seront les puissances émergentes qui prendront sa place.
Ce qui signifie que la démocratie se pense à court terme, que la France se pense à très long terme, et que la république détricote la France pour habiller la démocratie. Chacun son échelle et son importance.
La France est une civilisation capable d'inspirer, d'édifier et d'élever ses ouailles comme chacun peut le constater. Pour s'en rendre indispensable, c'est une autre affaire.

72.Posté par JORIELE974 le 28/02/2021 11:20

oui il y a des réunionnais là bas de très gros chefs d'entreprises et des profs métros j'en ai connu aussi mais qui ont fuis cette île tout n'est pas rose , les attaques c'est comme partout , je n'ai pas la mémoire courte ils sont dans le giron de la france depuis fort bien longtemps ou est le travail réalisé? c'est vrai la départementalisation est récente il y urgence à construire un deuxième hôpital mais là c'est une autre histoire, la france devrait taper plus fort dans la zone afin d'éviter cette masse chez eux mais c'est une utopie, mayotte est française sur papier administrativement comme nous, posez vous analyser la culture des mahorais est bien différente leur histoire la cuture je cherche vraiment la france dans ce dom je n'y vois pas et je ne m'y retrouve pas non plus! la priorité de la france ce n'es past mayotte pour le moment

71.Posté par Mallol le 28/02/2021 03:03

Vous avez la mémoire courte. Souvenez-vous de la Réunion au début de la départementalisation, il n’y avait rien aussi. Il ne faut pas oublier que Mayotte est département depuis mars 2009 et que tout ne peut pas être comme à la réunion aussi rapidement. Mayotte avance à marche forcée vers la modernité mais cela prendra du temps.

Concernant le désiré largage de Mayotte, inutile d’y penser cela n’arrivera jamais maintenant qu’ils sont département, c’est comme si on disait de larguer l’Auvergne. Donc plutôt que de dénigrer les Mahorais, aidons les a s’équiper et se mettre au niveau de la Réunion le plut tôt possible.

Mayotte est dans une situation difficile, notamment dut au fait que les Comoriens qui ont demandé l’indépendance le regrette tous et ont qu’une envie, venir à Mayotte française. Au passage les indépendantistes réunionnais devraient méditer l’absurdité de leur cause s’il leur reste un neurone survivant.

Malgré tous les problèmes locaux, la qualité de vie est top à Mayotte. Les jeunes réunionnais boudent et préfère rester à tenir les murs, mais de nombreux jeunes métropolitains y trouve du travail facilement avec le plus beau lagon du monde à proximité ou on nage avec les tortues et les raies (moment unique).

J’ajoute que les mahorais sont des gens très accueillant qui ne crie pas "zoreil dehors" a tout bout de champs sans même savoir pourquoi. Ils ont bien comprit que la France est leur meilleur avenir et il ne crache pas dans la soupe. Zot lé pas couillon comme 2 , 3 .

70.Posté par JORIELE974 le 27/02/2021 21:22

@ post 69 que paris donne les moyens à cette île sarko est allé faire le beau en 2012 ; mayotte est française un deuxième hôpital s'impose nous sommes solidaires mais que la france fasse son boulot au lieu de faire la belle sur la place du monde et de donner des leçons au monde, et que les politiciens locaux fassent leurs jobs. SI paris n'a plus les moyens de ses ambitions qu'elle largue mayotte , avez vous vu l'état de cette île? honte à la france!

69.Posté par Mallol le 27/02/2021 18:15

Jusqu’à peu de temps l’Ars était basé à la réunion qui a littéralement pillé l’argent disponible pour le bien exclusif de la Réunion sans rien faire pour Mayotte. On dit quoi au français de Mayotte, mourrez chez vous, on ne veut pas de vous ?

Quand la Réunion a besoin de renfort de métropole, on dit pareil au français de la réunion ?

Arrêtez de faire la pleureuse, la Réunion peut accueillir ses concitoyens français sans problème et si cela devait arriver, la métropole pourvoira au manque par milliards comme cela à toujours été le cas a la réunion ou l’argent de métropole coule à flot. C’est pas la classe politique locale qui se gave qui dira le contraire.

68.Posté par JORIELE974 le 27/02/2021 12:54

@ post 67 au lieu de baver les soins peuvent se faire ici mais que l'état donne les moyens à ce dom la réunion ne pourra pas tout supporter c'est 4 evasans par jours et nous payons l'incompétence de nos politiques et le laisser du confinement de nos voisins mahorais, vous êtes aussi français par intérêt, poussons les murs usons nos soignants s'il n'y a plus de places que l'état réquisitionne votre logement à bon entendeur salut courage courage !@ mallol nous serons deux à subudorer

67.Posté par Mallol le 27/02/2021 11:37

@post 66
À votre avis, le sillon de la réunion, c'est l’amour de la France ou son intérêt ?
On devrait demander à la moitié des gens à la réunion qui travail comme fonctionnaire si c’est l’amour de la France qui les guide ou l’appât du gain avec les sur rémunérations et tous les détournements d’argent public financé par le travail de TOUS les Français.

4 evasan par jour, c’est 4 français soigné par jour, où est le problème ? nos frères français de Mayotte lé pas plus mais lé pas moins non plus. Vous connaissez bien cette formule, je subodore ?

66.Posté par JORIELE974 le 27/02/2021 09:42

oui ils sont français le drapeau de france flotte dans un département qui ressemble plus à une île abandonnée que la france donne les moyens à ce dom , en lisant les gens parlent du racisme je rigole demandez à un comorien comment son frère mahorais le considère comore et mayotte sont de soeurs jumelles une qui est resté dans le sillon de la france par intérêt et l'autre est parti vers son indépendance, pirrot tu as raison il faut mettre sur la place publique l'incohérence du préfet et de madame ladouceur une vraie l'eau sucrée, poussons les murs usons nos soignants et la blague la situation est catastrophique à l'île bour bon 4 évasans par jour!

65.Posté par Mallol le 27/02/2021 09:14

J'hallucine quand je vois tous les commentaires idiots et raciste. Les mahorais sont français et les hôpitaux de la Réunion leur appartiennent comme à tous les Français.

Normal qu’ils viennent s’y faire soigner. Beaucoup souhaiteraient laisser mourir les mahorais au profit de leur petit confort quotidien. Vous me faites vomir avec certaines remarques débiles de raciste primaire qui font honte à la Réunion.

64.Posté par Pascale le 27/02/2021 08:12

@ToutEnGueuleMaisRienDansLaCervelle: vous c'est pas mieux avec vos yaka fokon.... 😂😂😂 vous n'avez pas les c******s d'en faire autant 😂😂😂 parce que vous êtes et resté tout en g****e 😂😂😂
Faut arrêter de jalouser les autres 😂😂😂 misteur tout en g****e 😂😂😂

63.Posté par JORI le 26/02/2021 16:10

61.Posté par Riviere Pascal le 25/02/2021 21:16
Tout comme vous, on compte sur les autres ! 😂😂😂

62.Posté par Clackhanoo le 26/02/2021 14:50

Un beau concentré de démagogie et de bêtises (tant dans l'article que dans des commentaires).
Finalement, nous sommes "un faille" peuple même si la densité de super spécialistes en épidémiologie, en médecine, en logistique... est la plus forte du monde (malheureusement, nous sommes -apparemment- les seuls à le savoir).
Et en plus on hurle de douleur avant que le coup soit porté; bonjour la résilience.
Les personnes que vous mettez au pilori font au mieux pour gérer la situation en fonction des moyens. Et dans ce contexte de crise dans lequel divers intérêts sont "antagonistes", leur objectif est de prendre les moins mauvaises décisions. On peut se contorsionner, faire des bonds, faire des " sans touche"... Il n'y a pas de "bonne décision" (qui satisferait tt le monde) .
ils ont plutôt réussi jusqu'à présent .malgré et critiques, attaques et insultes gratuites incesssantes (saluons leur courage).
Tout ce que nous avons de mieux à faire c'est d'appliquer les gestes barrière et d'inviter nos proches à en faire autant.
Vous pouvez ne pas être d'accord avec les décisions de ceux qui gèrent cette crise (surtout que vous n'avez pas connaissance de l'ensemble des contraintes). Mais il n'y a rien de moins productif que de mettre en cause (gratuitement et publiquement) la compétence de ceux qui préconisent la vigilance et la prudence.
Vu la teneur des commentaires, nous devrions nous réjouir de ce que les décisions soient prises par des fonctionnaires: au moins leurs réflexion et décisions se font dans arrière pensées électoralistes , comme pour des élus ( collectivités terrioriales, parents d'élèves, syndicats, associations....)

61.Posté par ehoh le 26/02/2021 09:35

à vous lire, il est évident que le vivre-ensemble a du plomb dans l'aile. A vous lire, il ressemble à un canard boiteux. A vous lire, il est à se demander ce que nous tous ferons dans l'hypothèse où se réaliseraient les prophéties qui consistent à penser une raréfaction des ressources en eau douce et en nourriture, à penser les changements climatiques majeurs qui pousseront à des migrations massives, a fortiori vers les endroits encore préservés et prospères. Allons-nous nous barricader, empêcher toute entrée humanitaire sur notre territoire, refouler notre prochain ?

60.Posté par Camille le 26/02/2021 06:41

Cet article au râlent xénophobe envers les mahorais, son auteur oublie exprès de mentionner que sur 10 malades évacués de Mayotte à la Réunion, 8 sont arrivés en kwassa depuis les Comores.
Le préfet demande aux pêcheurs de surveiller l'arrivée des kwassa, sachant que 3 pêcheurs sur 4 à Mayotte sont des comoriens. Ils laissent passer les embarcations remplies de leurs frères et sœurs malades en acceptant quelques billets d'euros que ls passeurs leur offre. C'est un vrai trafic connu et protégé par la préfecture de Mayotte

59.Posté par Olivier le 26/02/2021 02:20

Il faudrait un tribunal populaire pour billant et ladoucette

58.Posté par Roots le 26/02/2021 00:18

Acharnez-vous sur Mayotte et sur les Mahorais comme si l'épidémie y a été créée à Mayotte. Pauvre humains. Les mahorais ont demandé à surveiller leur frontière par eux-mêmes, la France ne veut pas. Alr tant que la situation ne s'apaise pas à Mayotte, La Réunion va subir, c'est une réalité et une évidence. Que les Réunionnais le veuillent ou non ça va être comme telle.

57.Posté par PaulMonPote le 25/02/2021 22:18

LES explication à tous ces Protocoles sanitaires sans queue ni tête, les réponses à toutes vos interrogations vous seront données par Des Sages qui nous parlerons sans tabou Si On se donne la peine de les trouvés.

56.Posté par JORI le 25/02/2021 21:51

59.Posté par Pascule le 25/02/2021 20:53
Ou miss tout en gueule.
Votre très haut niveau d'études ne vous a pas amené à apprendre à lire ??. Ce qui est entre guillemets est une reprise de texte, donc la réf à partir de laquelle je commente.
En revanche, toujours pas de réf des posts où j'aurais les propos que vous m'attribuez miss tout en gueule ??
Toujours pas de nouvelles non plus de votre dépôt de plainte miss tout en gueule ?? 😂 😂 😂

55.Posté par Riviere Pascal le 25/02/2021 21:16

Bonsoir,
Pourquoi personne ne porte plainte contre ses hauts fonctionnaires, ils sont intouchables ? A la RÉUNION la crise sanitaire aurait pu être gérée de manière plus logique. AÉROPORT = PASSOIRE - CONTRÔLES = PASSOIRES -
Pourtant ses responsables avaient du recule de ce qui se passait dans le monde. Le soucis c'est qu'ils continuent ........

54.Posté par Pascale le 25/02/2021 20:53

@ToutEnGueuleMaisRienDansLaCervelle: question yaka, fokon, etc. vous êtes un expert et personne ne peut vous détrôner!!! 😂 😂 😂 Misteur tout en g****e 😂 😂 😂 ou sont vos références? 😂 😂 😂

53.Posté par Francesco le 25/02/2021 18:24

Cher M. Dupuy
Une phrase dans votre édito m'a interpellé : comment, les journalistes de La Réunion acceptent de venir à des "conférences de presse" où ils n'ont pas le droit de poser une question?
J'ai quelques amis dans le métier et, au temps où le Quotidien était un journal fier et libre, au temps où Freedom était une radio rebelle, on n'aurait jamais vu ça. Même René Martin-Darène, le légendaire patron du "JIR" ancien régime, n'aurait jamais accepté de venir prendre en note les déclarations de n'importe qui - comme si c'était une bulle papale - sans avoir le droit de faire son métier.
Il est vrai qu'on a déjà vu les télés se laisser convoquer au palais préfectoral par notre vice-roi ("J'ai décidé", aime-t-il dire), mais là, on atteint des sommets.
Si encore ces gens tellement imbus d'eux-mêmes, tellement supérieurs aux pauvres citoyens ultramarins, étaient efficaces, on leur pardonnerait. Hélas…

52.Posté par JEAN-MICHEL BERTRAND le 25/02/2021 17:57

Bien d'accord avec René Paul. Afin d' éviter la langue de bois, on peut dire que l'article de Mr Dupuy suinte le racisme le plus crasse. Evidemment il faut caresser le lecteur dans le sens du poil dans une île où les français mahorais sont appelés "comors", où une partie de la population ignore ou fait semblant d'ignorer que Mayotte c'est la France, que son drapeau est bleu-blanc-rouge, que les mahorais sont donc français. Sous toute une série de critiques semblant réalistes, l'article ne peut avoir comme conclusion....que Mayotte se démerde ! Etre français, Mr Dupuy c'est saluer notre devise : dans "Liberté, égalité, fraternité" il y a FRATERNITE. Tout "bon français, tout bon réunionnais" se devrait être aux côtés des mahorais dans la détresse comme on peut espérer que la France hexagonale sera aux côtés des Réunionnais si ceux ci sont dans la détresse. Certes la solidarité peut entraîner des désagréments mais sans cela serait ce vraiment de la solidarité ?
PS: Reprocher à la préfecture de Mayotte d'être "légère" dans la lutte contre l'immigration est surprenant quand on sait que cette préfecture a lancé un appel scandaleux aux pêcheurs et loueurs privés de bateaux pour arrêter les "kwassa-kwassas"!

51.Posté par Choupette le 25/02/2021 16:56

50.Posté par mister Magoo

Et en quel honneur, une secrétaire a le droit de la ramener sur un sujet aussi brûlant. Elle n'aurait pas besoin d'un petit vaccin pour la calmer ?

Tout le monde y va de son grain de sel et ça part en vrille ... .

Le virus et ses variants entrent par la très grande porte de l'aéroport, et on ferme les restos. Trouvez l'erreur ... .

50.Posté par En douceur et profondeur ... le 25/02/2021 14:35

La Réunion va très vite devenir Porte Mayotte sans qu'on ait le temps de s'en apercevoir !

49.Posté par TICOQ le 25/02/2021 13:45

Après "Martine à la plage", il faut que je relise "Martine nous l'a fait à l'envers".

48.Posté par TICOQ le 25/02/2021 13:41

38.Posté par L''''arbre en colère le 25/02/2021 10:39
Attention Monsieur Dupuy, retournons la situation. Imaginons qu' il arrive la même chose à La Réunion, une épidémie se déclare ici et pas là-bas.....


SI C'EST UNE BLAGUE, ELLE EST BONNE :)

47.Posté par TICOQ le 25/02/2021 13:40

Nos très chers €€€ élus locaux auront-ils les c... le courage de demander des comptes au préfet, à l'ARS, au rectorat pour qu'ils expliquent leur incapacité et leur incurie dans la gestion de cette crise ??

Mesdames, messieurs les élus de tous bords, à vous la parole.

46.Posté par Franky le 25/02/2021 13:21

Tout ce beau monde qu’on voit à la télé ( préfecture, ars, et j’en passe) ne veut pas trop remuer la fourmilière tous pensent à leur déroulement de carrière.

45.Posté par mister Magoo le 25/02/2021 13:13

j'ai entendu la jeune secrétaire du Préfet indiquer dans une interview ce matin que le CHU de Bellepierre appartient à la France et pas aux réunionnais....

j'ai déjà entendu des imbéciles s'exprimer mais à ce niveau là de bétise, je crois que l'on bat un record.
Et cette bétise ne manque pas de sel quand on sait la responsabilité du Préfet qui n'a pas fermé les liaisons aériennes à temps avec Mayotte et qui vient nous culpabiliser aujourd'hui.
Les réunionnais ne sont donc plus chez eux à la Réunion, il y a d'autres priorités, Mayotte ne fait partie

44.Posté par Ça finira par péter.. le 25/02/2021 12:27

Depuis le temps que ce pays tourne à l'envers...!

43.Posté par Anonymous le 25/02/2021 12:25

2 questions: que font nos élus locaux? Ne sont ils pas en place pour défendre les intérêts des Réunionnais?
Un silence qui en dit long.
Par contre si la population se met en rogne et à manifester en masse, la on les verra devant les caméras

42.Posté par Choupette le 25/02/2021 11:55

10.Posté par René-Paul

Vous devriez y aller donner de votre temps et de votre personne. Ils ont besoin de vous là-bas.

_________________

ils ne sont pas gênés, ces gens qui touchent un si gros salaire pour parader au lieu de faire leur boulot ? Comment peuvent-ils encore se regarder dans la glace ?

Moi, j'aurais honte.

41.Posté par Ladoucette dehors le 25/02/2021 11:44

La poin un moyen pou ke Ladoucette i démissionne et ke i amene le Billant incapable avec elle?, A koi i serve l'ARS???Femme la la coule créole avec le Billant pantin incompétent. Zot la ramene tous les jours mahorais ici par Evasan. L'hopital lé sous tension par ki??? Si demain créole i tombe malade, ou ssa i ssa soigne a nou vu ke mahorais i occupe la plus grande partie des lits??? En plus zot band chiffres lé trafiqué ssa !!! A kan la démission de ces 2 M..... de Ladoucette et Billant???

40.Posté par JORI le 25/02/2021 11:24

16.Posté par tantine le 25/02/2021 07:28
"faut alerter reporter sans frontières et amnesty international.", yaka, fokon, etc. Pourquoi ne le faites vous pas vous même ?? 😂 😂 😂

39.Posté par Nazbroke le 25/02/2021 10:49

Ici a la reun quand sa deconne c'est souvent la faute des voisin ou de le metropole....vos dirigeants sont incompétents?la reunion ne veut plus prendre ses responsabilités?eh oui un peu de compétence moins de mafia moins de pleurnicherie et peut-être suon y arrivera...

38.Posté par L''''arbre en colère le 25/02/2021 10:39

Attention Monsieur Dupuy, retournons la situation. Imaginons qu' il arrive la même chose à La Réunion, une épidémie se déclare ici et pas là-bas. Vous seriez le premier à demander de l'aide à nos "amis mahorais", appelant à la solidarité , fraternité....de grands mots que vous savez sortir du placard quand ça vous arrange...

37.Posté par Briandoht le 25/02/2021 10:30

Pourquoi montrer du doigt l'ARS ? La décision d affecter les malades de Mayotte vers la Réunion en dépit de la capacité très limité de lits de réanimation doit logiquement provenir de leurs autorités hiérarchiques .

36.Posté par Dédélaminette le 25/02/2021 10:28

Arrêtez de croire que c’est mme Ladoucette qui prend ces décisions
Paris se fout de la Réunion et de Mayotte, ils ont dit ensorte a zot dans l’océan indien plutôt que de prendre le problème directement à Mayotte en y envoyant des renforts et en créant un hôpital militaire qui ne sera jamais de trop. et voilà c’est la Réunion qui prend.maintenant que ça commence à être tendu Paris s’inquiète d’une rébellion et dit au préfet de faire semblant d’agir
Arrêtez de croire que préfet et ARS prennent des décisions ce ne sont que des pions placés là par le pouvoir
Réveillez vous

35.Posté par MICHOU le 25/02/2021 10:11

La REUNION était indemne de cas Covid, comment expliquer que des rapatriements sanitaires canalisés , organisés puissent propager le virus?
Pourquoi les agences de voyages ont elles eu le droit, au moment d'une crise aussi grave brader des billets jusqu'à 318e AR?
Comment de hôtels, locations saisonnières ont pu accueillir des gens alors que la crise était au plus fort?
Comment , alors qu'on interdit à un jeune réunionnais de venir au chevet de sa grand mère , les variants ont ils pu entrer? Pourquoi et comment le virus se propage t il alors qu'on nous met toutes ces restrictions de plus en plus difficiles?
Jusqu'à quand nos nerfs supporteront ils tout ça.
Chaque plaie, chaque épidémie à chaque époque a une fin, comment se fait il que là ça semble impossible?
Quand aurons nous de vraies réponses aux vraies questions?

34.Posté par Mougeon le 25/02/2021 10:06

Madame la sucette, mr le préfet et consorts, prennent vraiment des décisions qui demain pourrait mettre la vie des reunionnais_es en danger.

Y a de quoi s' inquiéter, quand on voit la façon dont les choses sont gérées actuellement.

33.Posté par MICHOU le 25/02/2021 10:02

A 93 Montreuil est en Seine Saint Denis

32.Posté par MICHOU le 25/02/2021 10:00

Bravo pour votre article qui pose les vraies questions et qui change des propos agressifs contre les malades.
Malheureusement, vous avez pu constater comme nous que la gestion depuis le déconfinement est catastrophique, anxiogène, insécurisante et maltraitante. Le laxisme d'un côté et un étouffement de l'autre conduisent à un climat de perte de confiance, de suspicion, de parano et de peur du lendemain qui peuvent à terme générer des débordements regrettables.
L'agressivité monte, la colère gronde et on s'en prend déjà verbalement aux uns et aux autres.
Jusqu'à quand?
On nous a promis un mieux à chaque fois et chaque fois on a resserré d'un cran et le virus est toujours là, encore plus dangereux.
Comment peut on nous faire croire qu'on maîtrise la situation et qu'on prend les bonnes décisions quand elles sont incohérentes, sans résultat?
A quand une vraie lueur d'espoir?
A quand des réunionnais responsables avec tous le respect des gestes barrières et pas de rencontres informelles sans précaution sous prétexte qu'on est de la famille ou qu'on se connaît!

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes