Courrier des lecteurs

Euthanasie, la grande hypocrisie

Lundi 26 Juin 2017 - 14:44

Euthanasie, la grande hypocrisie
Si l'espérance de vie tend à augmenter grâce aux progrès médicaux dans nos contrées occidentales (malgré la "malbouffe", les OGMS et autres pesticides que les USA entre autres tendent à nous imposer), il est un constat que le vieillissement ne se fait pas toujours dans de bonnes conditions au point que les dépenses de santé sont de plus en plus lourdes pour nos gouvernements. On vieillit, certes, mais dans la souffrance avec des pathologies qui pour certaines augmentent : cancer, Hypertension et crises cardiaques, diabète, cholestérol, alzheimer... en raison notamment de notre mode de vie : stress, mauvaise alimentation, manque d'exercice physique.

Nos hôpitaux sont aujourd'hui remplis de malades en état végétatif, immobiles dans leur lit, sans aucun espoir de guérison, sans aucune visite et n'attendant plus que la mort, alors qu'ils sont en grande souffrance, eux, et leurs proches quand ils en ont. Ils voudraient mourir et être libérés de ces souffrances mais on ne leur permet pas ! Ils coûtent une fortune pour la collectivité, alors qu'on ne peut plus rien faire pour eux ! quel gâchis !
Très logiquement un grand nombre de médecins avancent leur "liberté de conscience" pour ne pas aider à faire le geste fatal, d'autres, très courageusement souvent dans des services palliatifs -où ils côtoient quotidiennement la souffrance et savent vraiment ce qu'elle est,- le font discrètement, respectant la volonté du malade et souvent de ses proches mais à leurs risques et périls risquant en effet d'être déchus de leur emploi et condamnés par la justice.

Alors parlons "lois" et justice justement. Lors de ces dernières élections, qui a osé aborder la question et aborder des solutions ?

Depuis un peu plus d'un an existe un document-téléchargeable sur internet- permettant à tout un chacun de refuser tout acharnement thérapeutique au cas où il deviendrait gravement malade. Mais qui le sait ? Et si la loi n'évolue pas et n'est pas complétée par un mode opératoire, qui osera accompagner les malades à l'issue fatale ? Celà ne suffit donc pas !

Seule une commission d'experts : médecins, psychologues volontaires par exemple devrait pouvoir statuer sur la demande du malade et de ses proches s'il faut ou non leur accorder l'autorisation d'abréger ses souffrances alors qu'il n'y a pas d'autres solutions possibles ni d'espoirs de guérison.

Seules des équipes médicales volontaires constituées dans chaque grande ville devraient pouvoir accompagner le malade vers la seule issue libératrice à laquelle ils aspirent, eux et leur famille.

L'équipe Macron et des Républicains en Marche osera t'elle faire ce progrès fondamental vers la liberté de conscience dans le respect de la dignité humaine ?

Patrice Louaisel
Zinfos974
Lu 547 fois



1.Posté par Richard Zoreil de Sin Dni le 26/06/2017 15:56

Eh bien Monsieur vous n'y allez pas de main morte dans vos propos

la mort, alors qu'ils sont en grande souffrance, eux, et leurs proches quand ils en ont. Ils voudraient mourir et être libérés de ces souffrances mais on ne leur permet pas ! Ils coûtent une fortune pour la collectivité, alors qu'on ne peut plus rien faire pour eux ! quel gâchis !


Ce n'est pas avec des courriers comme cela que l'on va prendre en compte les problématiques liées à la souffrance des personnes qui sont malades (jeune ou moins jeune).

Je ne sais pas de quelle sphère vous êtes mais la question a été abordée pendant les élections, en tout cas une majorité de candidats sont pour.

Moi personnellement j'y émets des doutes, ma sœur était dans un état végétatif, elle a coûté cher à la Sécurité sociale, elle a beaucoup souffert de son vivant mais jusqu'au dernier moment de sa vie elle voulait vivre, est-ce qu'il aurait fallu être contre son grè quand elle n'a plus été capable de parler !!!!!!!

C'est un vaste débat qui mérite une réflexion.....

2.Posté par Zarin le 26/06/2017 16:16

Euthanasie et régulation de la démographie

Les plus jeunes ne connaissent pas Soleil vert, un film dans lequel la surpopulation est la ruine de l'humanité. Des vieux allongés dans une salle tranquille, se font piquer et meurent en regardant un film qui montre la beauté de la nature avant....Avant que l'homme ne détruise tout. Hé bien ça y est on y arrive à l'euthanasie!

SOLEIL VERT Euthanasie et régulation de l'espèce - Nouvel Ordre Mondial
http://pourdemain.over-blog.net/article-soleil-vert-euthanasie-et-regulation-de-l-espece-64226256.html

3.Posté par Saint Chamond le 26/06/2017 16:48

Quand on est dans un état végétatif on a un EEG plat, soit aucune activité cérébrale (le syndrome kld) qui puisse signer une conscience ...donc on ne souffre pas selon le consensus médical établi, et on attend pas la mort.....merci de ne pas tout mélanger ( cancer, cholestérol lol, état végétatif) car ça n'aide guère à faire avancer le schmilblick.

4.Posté par Fidol Castre le 26/06/2017 17:10

Que monsieur Louaisel donne l'exemple. C'est bientôt le changement de saison et la grippe qui va avec. Ce sera l'occasion.

5.Posté par margouillat974 le 26/06/2017 18:56

Il arrive aussi à des personnes de sortir de l'état neurovégétatif!!! On ne fait pas de détail on euthanasie quand même?
Merci à nos grands professeurs d'avoir "inventé" la mort "par encéphalogramme plat". On ne meurt plus à la maison, entouré des siens, dans son foyer. On meurt à l'hôpital, après que les Diafarus de service aient "tout tenté" (entendez par là que vous avez servis de cobaye et ne vous lâcherons que lorsque tout les essais auront été menés et les résultats enregistrés).
Ils venaient, la larme à l'oeil, vous demander si vous acceptiez de donner des petits bouts de votre défunt. Aujourd'hui, plus besoin de votre avis, ils peuvent se servir, SAUF, si de son vivant, l'intéressé s'est inscrit sur le registre des refus de don d'organe.
Il faut aussi savoir que les organes convoités ont une durée de vie hors du corps , très courte....
Ce n'est pas encore "soleil vert", mais on va finir par y arriver!!

6.Posté par JANUS le 27/06/2017 08:06

Le postulat de base de votre réflexion est erroné ...

L'espérance de vie dans les pays occidentaux est en baisse depuis quelques années ...

Nous avons passé le sommet de la courbe de GAUSS, et sommes en train de redescendre ...

La base étant fausse, c'est toute votre réflexion qui manque de crédibilité ...

7.Posté par Reunionnaise le 27/06/2017 13:24 (depuis mobile)

Qui décide du départ vers l''autre bord ? Le même que celui qui a décidé de donner la vie. Mais les athées ne veulent pas l''admettre alors ils se prennent pour des dieux. Mais de tout petits dieux misérables alors car quand on voit l''état du monde !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Septembre 2019 - 16:52 Va-t-on retrouver la Veuve ?

Lundi 16 Septembre 2019 - 14:24 Ensemble vivons la paix