Politique

Européennes : Stéphane Bijoux veut faire en Europe ce que Macron ne fait pas en France

L’ancien journaliste de RFO vient défendre sur notre île les 79 propositions du programme LREM aux élections européennes. En 10ème position de la liste « Renaissance », il est le seul représentant En Marche des Outre-mer. Pour lui « L’Europe est une chance pour La Réunion, tout comme La Réunion est une chance pour l’Europe ». Reste à voir comment il compte défendre des propositions pour l'UE que son propre gouvernement refuse d'appliquer en France...

Vendredi 10 Mai 2019 - 11:57

Il le dit lui-même, les mots « Réunion » ou encore « outre-mer » ne figurent pas dans le programme de la liste Renaissance. Pour autant, Stéphane Bijoux en est convaincu : « Nous avons besoin à La Réunion d’une Europe forte, car elle est présente dans notre quotidien » explique-t-il, en évoquant les différents chantiers en cours sur notre île, financés par l’Union Européenne.
 
Stéphane Bijoux sera présent sur notre île « jusqu’à la dernière ligne droite de la campagne électorale ». Aux côtés du nouveau référent local du parti La République en Marche, Farid Mangrolia, le candidat vient présenter les grandes priorités du programme proposé par la liste « Renaissance », seule liste « pro-européenne » selon lui, en comparaison avec les listes « d’extrême droite et d’extrême gauche ».
 
Un programme qui semble surfer sur les sujets brûlants de l’actualité, alors même que le gouvernement d’Emmanuel Macron peine parfois à y répondre : alors que « l’affaire de siècle » poursuit l’Etat pour inaction climatique, que les gilets jaunes demandent plus de justice sociale, et que les mouvements #Meetoo ou #balancetonporc ont libéré la paroles des femmes, que retrouve-t-on dans les grands thèmes du programme LREM pour l’Europe ? L’environnement d’abord, la justice sociale ensuite, et les droits des femmes notamment.
 
Si certains électeurs peuvent se réjouir de voir ces thèmes abordés à l’échelle de l’UE, reste à voir comment ces questions ont été traitées à l’échelle de notre pays par ce même parti politique…

Une sortie du glyphosate d’ici 2021
 
« On propose une banque du climat, 1000 milliards d’euros à investir pour de nouvelles activités liées à la défense de l’environnement. On a un vrai patrimoine sur cette île-là, il faut le protéger », explique Stéphane Bijoux, qui souhaite également voir l’Europe interdire le plastique non-recyclable d’ici 2025.
 
Mais parmi les propositions environnementales du programme, on trouve également celle-ci : « Sortir du glyphosate d’ici 2021 ». Ce qui peut laisser perplexe lorsque l'on sait qu’au niveau national, tous les amendements proposant une sortie du glyphosate d’ici 2021 ont été rejetés à l’Assemblée nationale par … les députés issus de la majorité LREM. Même lorsque l’amendement était proposé par un député LREM comme c’était le cas en septembre dernier !
 
« Ce qui n’a pas marché au niveau national, nous le ferons marcher au niveau européen », répond Stéphane Bijoux. Faut-il encore qu’ils ne votent pas contre leur propre proposition…

Respecter la démocratie en Europe… et en France ?
 
« Les pays de l'UE qui ne respectent pas les libertés individuelles, ou encore la liberté de la presse doivent être sanctionnés plus durement. On ne peut pas avoir un pied dedans et un pied dehors », Stéphane Bijoux est catégorique.
 
C’est pourquoi la liste Renaissance propose de « conditionner l’accès aux fonds européens au respect de l’Etat de droit » . Voilà de quoi faire rire jaune certains porteurs de gilets, victimes de violences policières, de contrôles arbitraires et d’arrestations préventives lors des manifestations qui secouent le pays depuis plus de six mois.
 
Et évoquer la liberté de la presse quand des journalistes sont eux aussi victimes de violences policières lors des manifestations, que certains ont été placés en garde à vue, et qu’une tentative de perquisition a été menée à Mediapart suite à l’affaire Benalla… 

Un « Pacte Simone Veil » mais toujours pas de ministère
 
« Nous harmoniserons par le haut les droits des femmes en Europe », indique le programme de la liste Renaissance, qui veut faire de la cause féministe une de ses priorités. Les candidats proposent ainsi un « Pacte Simone Veil », dont les pays signataires devront introduire dans leur législation des mesures de protection des droits des femmes.
 
Mais certaines pourraient douter de la sincérité de cette proposition au regard de ce qui a déjà été fait par Emmanuel Macron :
 
Durant sa campagne présidentielle, le futur président de la République s’était engagé à créer un « ministère plein et entier des droits des femmes ». Mais neuf mois plus tard, c’est le ministère tout entier que Macron fait disparaître, pour créer à la place un secrétariat d’Etat, réduisant ainsi son impact et son budget…
 
« Mais on a des résultats, et c’est ça qui compte » répond Stéphane Bijoux, sans plus de précisions.

« Un referendum pour ou contre Macron »
 
« Ceux qui veulent transformer cette élection en referendum, je dis qu’il n’est pas possible de se faire kidnapper ce scrutin européen. Ce vote est trop important pour le transformer en autre chose qu’une opportunité de prendre en main notre destin. » affirme Stéphane Bijoux.
 
Un vote « contre Macron », c’est ce à quoi ont appelé plusieurs partis d’opposition à l’occasion des élections européennes. Une idée qui pourrait séduire certains électeurs si l’on se fie au mécontentement manifesté par les « Gilets jaunes » depuis plus de six mois.
 
Mais le candidat réunionnais l’assure, « l’ennemi caché dans cette élection, c’est l’abstention ». Il compte ainsi sur le soutien local des maires de l’Entre-Deux, Sainte-Rose, Saint-Philippe et Trois-Bassins, pour inciter les Réunionnais à voter lors de ces élections européennes.
 
Les marcheurs « pour l’Europe » ambitionnent de pouvoir créer un grand groupe centriste au sein du parlement européen, « pour empêcher les gros groupes de gauche et de droite déjà existants de décider sans nous », explique Stéphane Bijoux.
Charlotte Molina
Lu 4021 fois




1.Posté par GIRONDIN le 10/05/2019 12:11

..... financés par l’Union Européenne...... 🤔

Euh !!!!!!

Donne moi 100 euros
Je te rends 70 si tu construis un mur, Tu mettras un panneau : mur financé par Girondin.....
On ME dit merci ! Et fissa


Il est ici pour un rapprochement familial ?????

2.Posté par Batofou974 le 10/05/2019 12:41

Tout le monde fait de la politique maintenant, à croire que c'est devenu un passe temps où l'on gagne ....de l'argent ! Non mais faut vraiment être abruti pour croire que ces types qui ont dejà tout veulent défendre ceux qui n'en ont pas ! Tous ces péquenauds n'ont qu'un objectif : se faire du fric sans se casser le fion ! Pourquoi il demande pas un deuxième emploi comme maçon ? C'est aussi défendre les intérêts de la Réunion non ? Pfttt, encore un qui se croit sorti de la cuisse Jupiter (l'autre "surnom de macron au passage").
Allez du vent ; bijou /

3.Posté par David le 10/05/2019 11:24

non merci, ont a deja un aperçu de quoi est capable lrem et beaucoup d'autres d'ailleurs 😞

4.Posté par Denis le 10/05/2019 13:32 (depuis mobile)

Le petit prince et son équipe d arrogant , m obligé à voter pour le RN de Marine.

5.Posté par Le travail ne rapporte pas le 10/05/2019 13:42 (depuis mobile)

Et un de plus qui a compris qu''il y a du fric à s''en mettre plein les poches sans se forcer . On se tue au travail tandis que les politiques vivent confortablement et très longtemps et les indemnités tombent comme les crottes de cabri.

6.Posté par Dederun le 10/05/2019 13:51 (depuis mobile)

Encore un magicien, faut vraiment être très très con pour croire encore des guignols de ce genre

7.Posté par Leonardevincui le 10/05/2019 13:53 (depuis mobile)

(...) Tous au Frexit,aux chiottes les petites affaires de la mondialisation de nos partis traditionnels. PS/PC/FI - LR/Centriste/UDI/RN/MODEM et autres.Yab Yvelines

8.Posté par sim le 10/05/2019 13:53

8000 par mois député 8000€ par mois journaliste , et divers autres portes monnaies c 'est presque 30000€ plus con tu meurs

9.Posté par la cata le 10/05/2019 14:07

trop drôle ce charlot! aucun risque pour le peuple !

10.Posté par Zilé zone le 10/05/2019 14:15

LAREM, très peu pour moi. Ils sont capables d'aller peindre l'océan et vendre "la cendre à la salette"....

11.Posté par Babafigue le 10/05/2019 14:32

Mais le candidat réunionnais l’assure, « l’ennemi caché dans cette élection, c’est l’abstention ».

Ça dépend pour qui.
Si les abstentionnistes sont des déçus de LREM alors oui.
Si ce sont des déçus des autres partis alors c'est une aubaine.
Et inversement.

Mais au final seul la majorité de votants comptera donc gardez vos fausses indignations.
L'ennemi caché c'est la ploutocratie financière qui décident déjà sans nous.

12.Posté par Rhum Quina le 10/05/2019 14:40

Macron voulait rassembler la France : elle n’a jamais été autant divisée !

C’est presque une loi de l’histoire que les hommes politiques aboutissent le plus souvent au résultat contraire de ce que leur volonté tentait de dicter aux événements, et cela en proportion même des moyens employés.

Napoléon 1er avait, pendant quelques années, conduit la France à dominer l’Europe tandis qu’elle grossissait à 130 départements, de la Baltique à l’Adriatique. Depuis, elle est revenue à peu près à sa surface de l’Ancien Régime, agrandie de la Savoie, de Nice et d’Avignon, mais légèrement écornée sur sa frontière nord, la plus tragiquement insuffisante. Sa population, la plus importante d’Europe au XVIIIe siècle a stagné par rapport aux autres. Si on compare la boulimie napoléonienne à la prudente et lente absorption des Bourbons, on s’aperçoit que la France a peu perdu de leurs conquêtes en Europe. L’action de longue durée, assurée par tout un peuple dirigé par une suite d’hommes avisés et opiniâtres, est plus efficace que le volontarisme d’un seul.

C’est manifestement ce que le narcissique Macron n’a pas perçu. Il voulait changer le pays, en finir avec les Gaulois réfractaires, rassembler la gauche et la droite derrière une élite de « sachants », et préparer la France au grand large de la mondialisation, en passant par une Europe « inclusive ».

Le résultat est grotesque et ferait rire, s’il n’était calamiteux pour notre pays. La France n’a jamais été aussi divisée : les 33 listes déposées pour les élections européennes en témoignent. Si une très relative unité les parcourt, elle est négative et repose sur une hostilité au chef de l’État, dont l’étendue et la vigueur ont eu peu de précédents. Parmi les nombreuses fractures qui fissurent la société française, la plus grave est celle qui oppose la France d’en haut, trop intelligente sans doute pour être comprise, et celle d’en-bas qui continue depuis 25 semaines à manifester avec le soutien d’un grand nombre de Français. Depuis le mois de novembre, si le mouvement des Gilets jaunes s’est déporté sur la gauche et séduit moins des électeurs de droite, néanmoins remontés contre le pouvoir, si le nombre des manifestants diminue, sa persistance prouve une réprobation vivace du gouvernement et de la personne qui l’incarne.

De samedi en samedi, un autre divorce préoccupant se fait jour : dans une démocratie, la police n’est pas celle du pouvoir contre le peuple, elle doit être la sécurité pour tous, avec une fermeté digne en proportion des actes commis. Face au risque du terrorisme islamique et à la montée de la délinquance, plus que jamais les forces de l’ordre doivent être le prolongement armé du peuple qu’elles protègent. Elles doivent être au sein de la population, comme un poisson dans l’eau. Or, chacun sait qu’elles ne le sont plus depuis longtemps dans certains quartiers à reconquérir, et voici que le spectacle constant d’affrontements entre des manifestants et une police vouée davantage au maintien de l’ordre qu’à la sécurité, offre plus l’image d’un régime répressif que d’une démocratie apaisée. Malheureusement, même s’ils demeurent minoritaires, certains comportements de policiers sont indignes, et creusent un fossé dangereux entre la population et « sa » police. La responsabilité de la chienlit actuelle est évidente : elle réside entièrement dans un pouvoir méprisant et maladroit que la majorité du peuple rejette, même si elle n’exprime pas un souhait unique pour le remplacer.

40 % de votants aux élections européennes, et 33 listes, dont 3 se réclamant des Gilets jaunes. Très peu auront des élus, sept sans doute au maximum. Les députés se disperseront dans les groupes du Parlement européen et la France y pèsera encore moins que par le passé, dans un contexte qui, cette fois, s’éloignera totalement des voeux de M. Macron, puisque les « nationaux » auront gagné en importance. D’après les sondages, le président actuel motivera 18 % des électeurs à voter pour lui, mais incitera 44 % à se mobiliser contre lui.

En deux ans, Jupiter est descendu de l’Olympe, de mauvais gré, et sa volonté de changer le pays brutalement n’a abouti qu’à accentuer les résistances qu’il dénonçait !

Source : "Boulevard Voltaire"
Christian Vanneste
Ancien député UMP, Président du Rassemblement pour la France, Président de La Droite Libre

13.Posté par Vive le Sud le 10/05/2019 14:59 (depuis mobile)

Sanctionnons La politique du gouvernement et de la majorité régionale( qui roule pour lrem) carton rouge pour vous

14.Posté par Monique depite le 10/05/2019 14:59 (depuis mobile)

EN TOUS CAS J VOTERAIS PAS POUR LE PARTI DE MACRON....POGNONS DE DINGUE...

15.Posté par FREXIT le 10/05/2019 15:18

réponse à GIRONDIN
Entièrement d'accord. Chaque fois que l'on voit "Financé par l'Union Européenne" cela veut dire que cela nous a coûté entre 30 et 40 % plus cher.
La route des Tamarins financé par l'Europe fait 33 Km.
Si nous étions souverain chez nous nous aurions pu fair une route de 30 à 40% plus longue, ou la même pour 30 à 40% moins cher.
Il faut vraiment être un ignorant volontaire et/ou attardé mental pour ne pas comprendre cette seule (mais non unique raison) de quitter la prison de l'Union Européenne.
Sauf bien sur pour la meute obéissante imbibée de propagande TV.
FREXIT FREXI FREXIT

16.Posté par Bleu outre mer le 10/05/2019 16:20

Politique est un métier très lucratif qui donne la possibilté de créer des emplois à la famille ou aux copains, être un bonimenteur s'apprends vite.........

17.Posté par GIRONDIN le 10/05/2019 17:09

FREXIT
T'as pas 100 balles? Lol

18.Posté par Pro no stick le 10/05/2019 17:39 (depuis mobile)

Quel niais...

19.Posté par Manu le 10/05/2019 18:02 (depuis mobile)

Député européen 8000 euro brut le top du top payé à faire du blabla écolo la total le rêve pour tous ..blabla

20.Posté par Doudou le 10/05/2019 18:09 (depuis mobile)

Charles attends 😂😂😂!!

21.Posté par parlamer le 10/05/2019 18:41

LAREM :

LA REPUBLIQUE ENFUMMEUSE MENSONGERE

22.Posté par PAUL le 10/05/2019 18:42

A regarder ces 3 clouws sur la photos je me dis pas une seule buletin le 26/05/19 car le soi disant responsable d'en Marche Réunion est un bini bi oui preuve gouyave de france a décider que ca sera Stéphane Bijoux comme candidat et vous fermer vos G;;;;;;; Mr H CHANE TEF avait raison de démmissioné
Conclusion tout sauf MACRON

23.Posté par JORI le 10/05/2019 20:02 (depuis mobile)

15. Frexit. Comment pouvez vous prétendre que hors de l''Europe on aurait pu faire une route des tamarins plus longue ou moins coûteuse ?. C''est facile à dire une fois que c''est fait. Avez vous prévu de financer une nouvelle route de Cilaos ??.

24.Posté par JORI le 10/05/2019 20:05 (depuis mobile)

15. Frexit. Je fais partie des 45% des gens qui paie l'impôt pour que d'autres puissent bénéficier d'allocations, avec votre frexit est il prévu que je garde ce pognon ?.

25.Posté par la langue na poin le zo le 10/05/2019 20:11

L'Europe !!! L'Europe!!! Es-ce une impression que depuis que l'on est dedans on est de plus en plus pauvre ? non je me trompe alors !!!!!! je dois être le seul plus pauvre alors!!!!!Zot i prend nous po sac i pendille sous ventre le boeuf

26.Posté par Jp POPAUL54 le 11/05/2019 09:49

Les français ne vont pas voter contre Macron mais contre sa politique placebo..
Comment peut on trouver des solutions pour l'Europe alors que l'on ne sait même pas trouver les bons remèdes aux maux français !!!

27.Posté par Hardcore le 11/05/2019 13:15 (depuis mobile)

Lol Stéphane bijoux c'est le monsieur qui a été supprimé de l affiche électorale officielle cf https://eu-renaissance.org/fr/notre-projet télécharger le programme et magie, il a disparu de l affiche ... Merci qui ?

28.Posté par entre deux le 11/05/2019 13:27

ENTRE DEUX SANCTIONNE STÉPHANE BIJOUX CANDIDAT DE MACRON MÊME VALLY VOUS MENTIS POUR VOUS DIRE LE CONTRAIRE DANS CES RÉUNION DE POLITIQUE DÉGUISER EN RÉUNION DE DINGUE

29.Posté par dodo le 11/05/2019 15:50 (depuis mobile)

Encore un qui veut se partager la part du lion ?? A croire que la politique atire la convoitise.Il croit pouvoir changer le monde avec leurs beaux discours!ne soyer pas dupe tu ne changera rien comme les autres ont en fait auparavant!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 1 Décembre 2019 - 19:35 St-Paul : Fabrice Marouvin officialise sa candidature