International

Europe : Les chèques n'ont plus la cote, sauf en France

Lundi 13 Septembre 2010 - 15:51

Europe : Les chèques n'ont plus la cote, sauf en France
Selon les statistiques de la BCE (Banque de France) publiées lundi dernier, les Européens sont de moins en moins nombreux à utiliser les chèques comme mode de paiement. "Le nombre de transactions par chèque a diminué de plus de 7,5% en 2009", précise le communiqué, qui indique que la tendance s'est accélérée l'an passé.

Les pays tels que l'Allemagne, la Belgique, la Suède et la plupart des pays d'Europe de l'Est n'utilisent les chèques qu'une fois sur 1.000.

Mais les Français continuent d'utiliser les chèques comme mode de paiement dans 19,1% des transactions, soit seulement -2,8% par rapport à 2009. La France est devancée par Chypre avec 27,4% des paiements et Malte avec 38,8%.

En revanche, le paiement par carte bancaire en France a augmenté de 6,8% en 2009 et représente 40% des transactions. Mais les plus grands utilisateurs de la carte bancaire sont la Suède, le Portugal et le Danemark, qui l'utilisent pour 60% de leurs paiements.

Selon le communiqué de la BCE, 726 millions de cartes étaient en circulation en 2009, un chiffre plutôt stable.
Karine Maillot
Lu 1799 fois




1.Posté par Michel Gangaye le 13/09/2010 16:55

J'ai déjà avancé l'idée de la suppression de la monnaie fiduciaire sur le forum Zinfos974. Concernant les chèques en bois que beaucoup de commerçants sont victimes, c'est de la fausse monnaie scripturale. Aucun juriste a décidé t'attaquer les banques sur cette base pour les mettre en face de leurs responsabilités, c'est quand même elles qui fournissent les chéquiers à leurs clients.

Il y a un abus incroyable de chèques en bois à la Réunion à cause du laxisme des banques, et les escrocs en profitent.


2.Posté par boyer le 13/09/2010 21:18

je paye systématiquement mes commandes sur internet par chèque. uniquement par chèque. Quand un vendeur ne prose pas le paiement par chèque, je le zappe.

A aucun moment mon numero de carte bancaire ne passe sur mon ordinateur.

3.Posté par DGS le 13/09/2010 22:00

M. Boyer, savez-vous qu'un simple petit appareil loué à la banque permet de ne pas accepter les chèques frauduleux. Cet appareil à consultation du fichier des chèques irréguliers est disponible pour quelques euros par mois chez toutes les banques.
Seulement les commerçants ne n'en équipent pas. J'admire leur façon de traiter le client. Si c'est quelqu'un de bien habillé, pas de contrôle. Merci Mr Mme, à la prochaine.
Si c'est un ti boug du coin, alors lui doit présenter deux pièces d'identité.
Tant les gens continuent à croire que tout ce qui brille est de l'or, ils seront trompés.
Le chèque irrégulier ne peut donc exister que si le commerçant veut.
M. BOYER, ne mettez donc pas la faute sur les banquiers. Et ces banquiers , je ne les porte pas dans mon coeur, mais il faut être réaliste et rester juste dans ses propos.
IL y a des clients qui trompent les banques, mais ils ne le font pas longtemps.

4.Posté par boyer le 14/09/2010 05:18

DGS je crois que tu fais un maillage avec Michel Gangaye.

Sinon il faut effectivement nationaliser les banques non pas pour des histoires de cheques ou de cartes de credit mais parce qu'il faut fermer la bourse et transformer le credit aux entreprises et aux usagers en service public.

5.Posté par Bibe le 14/09/2010 10:26

J'ai l'impression que la diversité des moyens de paiement à tendance à s'amenuiser. Hier chez un commerçant : paiement par chèque à partir de 7 € d'achat + vérification auprès du fichier BdF et par carte à partir de 15 €.

J'ai le sentiment que le paiement auprès des commerçants est de plus en plus difficile au point qu'on se pose la question de savoir si la tendance s'inscrit dans le temps de façon croissante. On observe un arbitrage du type "je préfère pas vendre plutôt que faire face au risque d'impayé". La conséquence de cet arbitrage pourrait être l'utilisation croissante d'espèce et du coup une augmentation de la production d'espèce (billet + pièce) entraînant de l'inflation si je ne me trompe pas. D'où la question : va-t-on voir apparaitre encore de l'inflation et dans quelle proportion ? Je crois que cette question mérite d'être posée.

6.Posté par Michel Gangaye le 14/09/2010 13:07

Bibe: La grande quantité des espèces sur le marché local entrainent forcement de l'inflation, les prix étant souvent fantaisistes. Chaque mois une grande quantité d'espèces quittent les DAB pour alimenter le commerce avec son impact sur la vie chère. Les espèces ont des effets pervers sur l'économie locale, les trafiques de tous genres, la prostitution, l'immigration.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie