MENU ZINFOS
Sport Réunion

Euro de volleyball : Un jeune réunionnais s'illustre en équipe de France


Stephen Boyer, 23 ans, originaire de la Réunion, a brillé par sa classe en quart de finale de l'Euro de volley, en dominant l’Italien Ivan Zaytsev, considéré comme une légende à un poste qui demande de la maturité.

Par - Publié le Jeudi 26 Septembre 2019 à 09:30 | Lu 3417 fois

Crédit Photo FB Stéphen Boyer
Crédit Photo FB Stéphen Boyer
Avec 25 points en trois sets, dont neuf aces, Stéphen Boyer est crédité d'une performance remarquable qui permet à l'équipe de France d'accéder en demi-finale de son Euro. Mardi à Nantes face à l'équipe d'Italie, le jeune réunionnais a dominé la légende, Ivan Zaytsev, qui finit crédité de deux points rapporte La Voix du Nord.

Comme l'explique Silvano Prandi, son coach à Chaumont : "Stéphen a un grand caractère, il n’a peur de rien. Dans les moments de grande pression et décisifs, il veut être un joueur important. C’est le plus grand talent physique en général que j’ai vu dans ma carrière d’entraîneur de haut niveau. Si sa tête peut accompagner sa croissance, il peut devenir l’un des tout meilleurs joueurs au monde".
 
Après trois ans à Chaumont où il a été sacré champion de France en 2017,  sa saison à Vérone, en Italie, lui a fait passer un cap sur un poste d’attaquant principal. "On a les deux pointus (avec Jean Patry, 22 ans) les plus jeunes de l’Euro. Kurek, MVP l’an dernier (champion du monde avec la Pologne) a 31 ans, Atanasijevic, un autre pointu mythique, 29 ans. C’est normal que Stéphen ait des irrégularités, on travaille sur ça. Mais, appréciait le sélectionneur après la qualification, c’est incroyable comme depuis un mois, un mois et demi, il est à l’écoute, il essaye de gérer son service. Tout le monde est patient avec lui. On a aussi retravaillé sa course d’élan, son attaque et son bras. Il s’ouvre tout doucement et quand on le voit sourire, c’est magnifique", explique Laurent Tillie, le sélectionneur de l'équipe de France.  

De nature réservée, Stéphen Boyer est volontiers comparé à Daniel Narcisse. Ils ont en commun une détente verticale impressionnante. Pour autant, Stéphen Boyer reste humble et préfère mettre l'équipe en avant : "C’est le travail qui paye. Je me sentais bien, j’avais la confiance des autres. On a tous fait notre travail, on est 14, 14 dangers, c’est notre force. Mais on n’a pas fait la moitié du chemin. Alors que la France affronte la Serbie vendredi à Bercy, C'est tout un pays qui est derrière cette belle équipe qui renverse tout sur son chemin." 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes