MENU ZINFOS
Santé

Etude sur les diabétiques: 1000 personnes seront tirées au sort à La Réunion


Par Zinfos 974 - Publié le Lundi 23 Septembre 2019 à 17:13 | Lu 2423 fois

Le diabète est un fardeau majeur et grandissant de santé publique: il concerne 3,3 millions de personnes en France et La Réunion est particulièrement concernée. Santé publique France, l’Assurance Maladie, la Sécurité sociale des indépendants, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et la Haute Autorité de santé (HAS) lancent une nouvelle étude sur le diabète afin de mieux connaître l’état de santé, la qualité de vie, le recours aux soins et le coût des soins des personnes traitées pour un diabète et d’en étudier les évolutions.

Cette étude, qui a commencé en mars 2019 en métropole, sera lancée courant septembre à La Réunion auprès des patients diabétiques. L’Agence de Santé Océan Indien soutient financièrement la mise en œuvre de cette étude, dont les résultats pour La Réunion sont attendus pour la mi‐2021.

7,5% à La Réunion contre 5% au niveau national

Le diabète est un fardeau majeur et grandissant de santé publique. Sa fréquence a considérablement augmenté au cours des deux dernières décennies. Il concerne 3,3 millions de personnes en France et devrait toucher 592 millions d’adultes dans le monde d’ici 2035. La Réunion est particulièrement concernée par cette pathologie avec une fréquence du diabète sous traitement médicamenteux de 7,5% pour 5% au niveau national en 2016.

Conduite pour la première fois à la Réunion en 2007, Entred (Echantillon national témoin représentatif des personnes diabétiques) est la seule étude qui permet de fournir des informations à la fois d’ordre épidémiologique, médical, économique et social sur les personnes traitées pour un diabète en France.

Ces informations sont indispensables pour élaborer les stratégies de prévention essentielles à l’amélioration de l’état de santé, des pratiques médicales et de la qualité de vie des personnes diabétiques. Entred répond aux besoins d’informations de l’ensemble des acteurs de santé agissant dans le domaine du diabète.

Les résultats sont attendus à partir de mi-2021

Cette nouvelle étude permettra de comparer la situation du diabète à La Réunion à celle des autres territoires. Elle vise également à décrire : les évolutions survenues dans le parcours de soins, les évolutions sur le long terme de l’état de santé des personnes diabétiques et de leur qualité de vie et les évolutions récentes dans la prise en charge de la maladie telles que le recours aux objets connectés ou aux applications de santé.

L’enquête est menée au niveau national auprès d’un échantillon de 13.000 personnes diabétiques sous traitement médicamenteux, dont 1000 personnes à La Réunion tirées au sort par la Caisse Générale de Sécurité Sociale. Les résultats, pour la Réunion, sont attendus à partir de mi-2021.




1.Posté par Bleu outre mer le 23/09/2019 17:43

C'est un fléau et aussi. Aujourd’hui plus de 1,9 milliard d’individus de plus de 18 ans sont en surpoids et parmi eux 650 millions de personnes sont Obèse ne pas oublier les maladies lié à l'obésité (diabètes, cardiaques, respiratoires, endocriniens). Le chiffre est prévu à la hausse d’ici peu. Nous savons que cela coutent cher en soins, paradoxe cela rapporte plus à certains, la consommation et la surconsommation font le plaisir des uns aux détriments des autres. Nos chères politiques peï en sont ou dans la prévention et dans la régulation de certains produits ?........

2.Posté par mise en garde le 23/09/2019 19:51

Les médicaments sont des « drogues » des produits dangereux. Lorsqu’il s’agit de soigner une maladie, c’est souvent le seul remède, et l’on subit, souvent sans trop de soucis, les effets secondaires.
Par contre, le fait de prendre des médicaments dans un but uniquement esthétique peut mettre votre vie en danger.
Pour le Mediator, il faut savoir que ce médicament avait été mis au point pour soigner le diabète de type 2, il ne devait être prescrit que par les diabétologues. Or, certains médecins généralistes l’ont prescrit comme coupe faim, dans un but uniquement esthétique sans un régime alimentaire indispensable. On ne le répétera jamais assez : il ne faut pas abuser des médicaments quand ce n’est pas une nécessité absolue ! Or, en France, l’on consomme vraiment trop de médicaments et souvent n’importe comment !

3.Posté par LAMPION le 23/09/2019 20:21

Me concernant , en décembre dernier j'ai une pré-alerte au diabète. Ce que j'ai fait, suppression du sucre dans le café et toute boisson sucré et mangé beaucoup légumes cuits à la vapeur.
Dernière prise de sang il ya trois semaine et plus rien.

4.Posté par Veridik le 23/09/2019 20:41 (depuis mobile)

Mais les yaourts contiennent de toute façon davantage de Sucre donc où est le problème?

5.Posté par Olivier le 23/09/2019 23:11

Le sucre est une drogue légalisée par le système, car le lobby du sucre est puissant.
N'oublions pas que des familles esclavagistes à la Réunion se sont grandement enrichies et continuent de le faire grâce à ce filon pourri (sucre de canne).
Une réforme agraire est nécessaire d'autre part pour l'autosuffisance alimentaire et couper cette maudite filière canne à sucre.

6.Posté par Robert le Diable le 24/09/2019 09:23

Bonjour,
Ce que l'on oublie souvent c'est que le taux de glycémie est lié aux triglycérides. Plus votre taux de triglycérides est élevé, plus vous avez de "chances" de développer un diabète de type 2.
Je suis devenu diabétique de type 2 en en prenant pas en compte cette donnée. Trop de graisses animales font monter les triglycérides. Résultat, j'ai supprimé toute forme de graisse animale (donc tout produit laitier et toute viande rouge), mangé du poisson et des légumes, beaucoup de légumineuses (lentilles, grains, etc) et le taux est redevenu normal. Le diabète de type 2 est réversible, il faut le savoir.
Pour ceux que cela intéresse, je conseille de visionner le documentaire sorti en 2011 et disponible sur Netflix, la santé dans l'assiette (forks over knives en anglais), on y apprend des choses édifiantes, et qui peuvent avoir une répercussion non négligeable sur la qualité de vie.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes