MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Être ambulancier à la Réunion


- Publié le Mardi 23 Décembre 2014 à 09:45 | Lu 7515 fois

Être ambulancier à la Réunion, c'est subir un patron qui cherche a gagner toujours plus à moindre frais. C'est-à-dire, rouler avec une ambulance (bien grand mot, car souvent une épave roulante) peu ou pas équipée. Lorsque l'employé à le malheur de demander du matériel (masques à oxygène, gants, gel désinfectant, draps à usage unique), ce dernier se voit méprisé car son patron n'en voit pas l'utilité. Vous trouvez ça inadmissible, un ouvrier qui travaille sans ses outils ?

Être ambulancier à la Réunion, c'est se retrouver seul, peu de solidarité entre les employés pour faire avancer le métier. Et pourtant il y aurait de quoi. Pendant ce temps, le patron, lui, connaît les textes et pioche, comme dans un restaurant, à la carte, dans les articles qui avantagent ses finances.

Être ambulancier à la Réunion, c'est travailler successivement dans plusieurs entreprises pour essayer de tenir le plus longtemps dans, non pas la meilleure, mais la moins pire.

Être ambulancier à la Réunion, c'est travailler plus pour que le patron gagne plus et parte en vacances très régulièrement, s'achète la dernière voiture à la mode (chère de préférence). En aucun cas, le surplus acquis par le dur labeur des employés, n'est redistribué. Au contraire le patron ose demander encore plus d'heures, plus de disponibilités. Bien malheureux celui qui discute : « la porte est ouverte », « il n'y a pas meilleur patron que moi » !

Être ambulancier à la Réunion, c'est être témoin des fraudes de son patron à la Sécurité Sociale : falsification des prescriptions médicales de transport, facturation de transports non réalisés ou réalisés avec la voiture personnelle du patron et tout de même facturés en ambulance à la Sécurité Sociale, des transports multiples en ambulance (un Car Jaune serait moins rempli). On repassera pour la dignité du patient.

Être ambulancier à la Réunion, c'est transporter des patients fragiles, épuisés et qui ont droit à toute la considération possible. Pourtant, le patron n'hésite pas à les faire attendre une à trois heures parfois après leur consultation. Certains sont diabétiques, ils tombent littéralement de faiblesse, Mais diabétiques ou pas, tous ont droit à la meilleure des considérations. C'est de la maltraitance pure mais peu importe, tant que les sous rentrent !...et les patients sont trop vulnérables pour oser dire quoi que ce soit. Même au niveau des employés, une climatisation en état de fonctionnement permettrait un meilleur rendement car il y aurait moins de fatigue due à la chaleur. Mais non rien de tout cela, patients comme employés sont traités comme du vulgaire bétail, pendant ce temps, le patron roule dans sa voiture bien fraîche.

Être ambulancier à la Réunion, c'est, malgré toute sa volonté, être écœuré par des patrons qui ne connaissent pas le respect, l'humanité et l'empathie, qui cherchent par tous les moyens à s'enrichir un peu plus mais au détriment des gens, des organismes, de la société.

Être ambulancier à la Réunion, c'est travailler tout en sachant que son labeur ne sera pas rémunéré à sa juste valeur. Sur ses 10 heures de travail quotidien, c'est n'en n'avoir que 8 h 30 de payées, le reste c'est pour le patron qui se cache derrière l'accord cadre prétextant qu'il y a certaines périodes d'inactivité dans une journée. Pourtant dans sa journée de travail, si l'ambulancier a le temps de manger c'est un exploit. Et au mieux, il prend un casse-croûte à 15h. En effet, le patron préfère prendre plus de transports le midi, sans penser à son personnel. C'est aussi faire beaucoup d'heures supplémentaires mais ne pas les retrouver sur la fiche de paie (patron aveugle ou atteint de troubles de la mémoire). Difficile à croire ? Dans quelle autre profession peut-on faire ça impunément ? Travailler plus pour gagner moins comme on dit !

Être ambulancier à la Réunion, c'est être confronté à des gens qui tuent peu à peu notre belle profession, ces patrons qui ont parfois raison de notre passion et notre vocation.

Être ambulancier à la Réunion, c'est s'occuper des gens et délaisser sa famille, ses amis, mettre de côté sa santé (patients de plus en plus lourds, rythme de plus en plus soutenu, repos non respectés). C'est travailler les nuits, les jours fériés, les week-end sans rémunération supplémentaire, oui c'est possible !

Être ambulancier à la Réunion c'est avoir perdu la foi de remonter dans une ambulance, en sachant qu'on trouvera sûrement pire comme entreprise.

Être ambulancier à la Réunion, c'est être confronté au burn-out, être psychologiquement à bout, malgré toute la disponibilité que l'on donne, ce n'est jamais suffisant.

Être ambulancier à la Réunion, c'est travailler avec tout son cœur, avoir le sourire avec ses patients, leur changer les idées, parler de tout et de rien. C'est faire la réputation de l'entreprise où on travaille mais sans gratitude.

Avoir été ambulancier à la Réunion, c'est devoir tourner la page, à contre-coeur...

Une ancienne ambulancière




1.Posté par SM le 23/12/2014 12:12 (depuis mobile)

Il faudrait que les employés aient le courage de tout dénoncer s''il faut à des associations, sur internet, ....pour éveiller les consciences car c''est honteux de voir de pareilles injustices.
Bon courage à vous

2.Posté par noe le 23/12/2014 15:08

Métier en vogue !
On doit y faire plein de fric lors des transports ...

3.Posté par M le 23/12/2014 16:56

Il faut briser le monopole de ces ambulanciers. Vous verrez que cela ferait bouger les choses en partie. Halte aux privilèges! Stop aux abus

4.Posté par Le loup de Gevaudan le 23/12/2014 18:13

C'est comme le Loup de Gevaudan, tout le monde en parle, des fraudes, mais personne ne les voit! Ne pas oublier qu'Abdul Cadjee a commencé par transporter des malades avec son taxi... La fortune sourit aux audacieux!

5.Posté par Savigny joffrey le 24/12/2014 01:18 (depuis mobile)

A part te casser le dos et te vidé ..
Te faire bosser comme un acharné pendant des année pour finalement te punir comme un énfant parce-que une fois tu as dis non..
Aucune gratitude ni remerciement. . Mais beaucoup d''avertissement....

6.Posté par jul le 24/12/2014 11:28 (depuis mobile)

C la stricte vérité. 4ans amon actif a 27 piges, rupture conventionnelle je regardais trop mes heures; excuser du peu 50,60h/hebdo pour 1400€... Merci code du travail

7.Posté par Gaelle le 24/12/2014 12:53 (depuis mobile)

Ttes autres professions medicales et paramédicales ont obtenu gain de cause sur la valorisation de leur statut aupres du ministre de la sante pourquoi pas nous si personne ne bouge rien ne bougera.

8.Posté par Choupette le 24/12/2014 19:21

J'ai eu l'occasion de monter dans un de ces véhicules.

Je confirme vos propos. Je me suis demandée si j'étais vraiment dans une ambulance. J'aurais préféré aller à pied.

Prenez des photos des véhicules intérieur/extérieur. Faites un petit compte-rendu et adressez ça à qui de droit.

Bref, dé-non-cez !

9.Posté par anonyme le 26/12/2014 09:06

"Dans quelle autre profession peut-on faire ça impunément ?"

métier de la sécurité , pour avoir travailler pour l'ancien gérant de l'ex COPS, je peux vous assurez que je compatis

10.Posté par association des ambulanciers salariés le 11/03/2015 22:10 (depuis mobile)

Je vous annonce la création d''une association réservé uniquement aux salariés ambulanciers. La solidarité n''est pas le fort des ambulanciers, mais la sa va barder... laissez trainer vos oreilles... il y a de l''orage dans l''air pour les entreprises...

11.Posté par anonyme le 30/09/2015 16:43

Bonjour etre ambulancier a la Reunion ,c'est aussi transporter les patients a la chaine avec parfois 3 personnes en meme temps dans une ambulance et ce en depit de toute regle de securité.La moitié des personnes transportes n'ont aucune justifications medicales si ce n'est une certaine complaisance voire complicitée de certains medecins presses de prescrire une ambulance alors que le patient attends sagement au volant de sa voiture qu'on arrive.Il ne faut pas s'etonner que la plupart d'entres nous par la faute de pseudos patrons delaissent ce beau metier pour la passserelle as profiter en tant qu'il est encore temps

12.Posté par anonyme le 05/04/2016 17:36

Bonjour qu'en est-il de votre ' syndicat?

13.Posté par Samylyon le 15/05/2017 23:13 (depuis mobile)

Des clown ces mecs !! Sans pitié faut dénoncer directement au ministre courage aux ambulancier de la réunion courage aux patients

14.Posté par Crochette le 25/11/2017 09:59

Bonjour à tous moi je viens de metropole et plus particulièrement de la brigade des sapeurs pompiers de Paris. Je travaillais 24h/24h et 5j sur 7j avec 1300 euros alors ça me fait pas peur, et j'aimerai être recruté en ambulancier quelle boîte me conseillé vous merci.

15.Posté par David le 14/01/2018 19:25

Bonjour Crochette,

Je voudrais savoir si tu avais trouvé une place d'ambulancier a la Réunion car je suis aussi intéresser pour venir y travailler en tant que tel, merci d'avance pour ta réponse du moins si tu me lis un jour?! @ bientôt, cordialement.

16.Posté par Kenjee le 16/09/2019 19:18 (depuis mobile)

Bonjour, tous les propos dis ci dessus sont vrais, mais y aurait il une association ou un regroupement pour que tous les ambulanciers puissent adhérer ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes