MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Ethique pour les générations futures, à propos des incinérateurs d’ordures ménagères


Par Dr Bruno Bourgeon, vice-président de l'Espace éthique de La - Publié le Vendredi 20 Février 2015 à 16:01 | Lu 845 fois

L’éthique s’articule autour de ces notions : le respect de la dignité humaine, la bienfaisance, la non malfaisance, la solidarité, la justice. La dignité humaine est ce qui fait de l’homme un personnage unique rendant sacrée son existence. La bienfaisance peut se définir comme faire le Bien au sens d’Aristote. La non-malfaisance est le principe qui veut que nos actions, quand bien même seraient-elles bonnes, ne doivent pas pour autant nuire à autrui. Le principe de solidarité s’entend comme le fait de s’identifier à l’autre et de le traiter en conséquence, de le traiter comme si soi-même est autrui (Ricoeur). La solidarité s’applique non seulement aux autres vivants mais également aux enfants qui ne sont pas encore nés (Jonas). La justice est le fait de tendre à ce que tous soient traités équitablement. Ces notions devraient guider nos choix de société : elles ne le font pas.

Les incinérateurs d’ordures ménagères (IOM) sont nés du mythe du feu purificateur. Depuis des millénaires les hommes ont enflammé pour rendre propre et pur. Cependant la science nous a appris que l’incinération transforme sans détruire, sans nettoyer, sans purifier. Aussi est-il illusoire de penser que l’incinération ne laisse aucun déchet. Au contraire. Aucun IOM n’échappe aux lois de la Physique. Ainsi qu’une gigantesque cigarette, l’IOM rejette dans l’air des milliers de composés complexes, des métaux lourds, des poussières, des particules ultrafines dont les toxicités sont reconnues. Tout aussi problématiques, les mâchefers, issus de la combustion, sont concentrés en toxiques qui pour certains sont quasiment indestructibles par la Nature et finissent à un moment ou à un autre dans les graisses animales puis s’accumulent dans les tissus de l’homme, dernier maillon de la chaîne alimentaire. Les conséquences sur la santé humaine des pollutions produites par les IOM ne sont pas encore toutes connues malgré ce qu’affirment les industriels ; en revanche celles qui le sont ne laissent pas d’inquiéter : il n’est pas neutre que le Conseil National de l’Ordre des Médecins ait demandé un moratoire sur ces équipements lors du Grenelle de l’environnement.

Outre les effets sur la santé humaine, la pollution irréversible des milieux est certaine.

Enfin l’installation d’un IOM a des effets indirects tout aussi redoutables : il doit fonctionner à plein régime systématiquement pour être rentable économiquement. La question de réduction du volume total des déchets est obérée pour deux ou trois décennies alors que le nombre d’habitants de l’île va croître de 25% d’ici là. La conséquence sera de transformer notre île en gigantesque décharge définitive. Ajoutons la pullulation des ravageurs tels les moustiques ou les rats.

Les principes de l’éthique sont ici mis à mal, puisque nous laissons derrière nous de plus en plus de déchets et que l’IOM ne résoudra rien. En conséquence la construction d’un IOM peut être déclarée non éthique. La seule solution éthique aux problèmes des déchets est la réduction du volume de déchets par habitant. Dans l’intervalle, il convient de trier au maximum les déchets afin de pouvoir réutiliser ce qui est réutilisable, recycler ce qui est recyclable. La base de l’économie circulaire.

« La Terre n’appartient pas à l’Homme, c’est l’Homme qui appartient à la Terre » (Sitting Bull).


Dr Bruno Bourgeon, vice-président de l’Espace éthique de La Réunion




1.Posté par Mehmet le 20/02/2015 20:49

Merci, Docteur Bourgeon pour vos paroles plein d'humanisme et de bon sens. Il faut espérer pour les générations futures que vos confrères élus, les Dres. med. Fontaine, Mallet et Sudre partagent votre sens d'éthique et se mobilisent enfin contre les lobbyistes pro incinérateurs du PS et JP Virapoullé au bénéfice des actionnaires des groupes SUEZ et VEOLIA. Comme vous l'avez si bien décrit les IOM , maintenant appelés "multi-filières avec unité de valorisation énergétique", représentent un danger pour la population
(y compris faune et flore) et une absurdité économique pour l'ile.

2.Posté par KLD le 20/02/2015 22:10

de l'absurdité ....... merci dc Bourgeon !

3.Posté par Grain 2 Sel le 21/02/2015 00:53

Manipulation, amalgames, fausses vérités.

Les écolos font feu de tout bois (non, il n'y pas de faute, il n'y a qu'une seule branche).

D'après ce Bon Docteur, il vaut mieux continuer à s'intoxiquer en ne rien faisant.

Bon, il est clair que ce Bon Docteur, très largement estampillé à gauche estime que tout va bien et comme tous les gens de gôche, la morale leur appartient en propre et ils sont dans le camp du Bien.


Pourriez vous, s'il vous plait, mon bon docteur nous donner une contre étude économique argumentée qui permet de comprendre comment un incinérateur doit tourner à plein pour être rentable économiquement ?

Pourriez vous s'il vous plaît nous proposer une étude d'impact économique sur la restructuration de la filière déchet ?

Vous savez, un truc qui s'appelle la Science et la Raison qui nous permettra à NOUS de choisir EN TOUTE CONNAISSANCE DE CAUSE.

Comme quoi, on peut être docteur et complétement teubé.


PS: J'ai beaucoup aimé le passage avec les "Gentils Indiens Morts Qui Me Donnent Raison Parce Que Je N'ai Pas Tort, Non Mais Heu !" (tm) qui permet d'appuyer le côté "La Morale Est De MON Côté". Pathétique.

4.Posté par TILOOT le 21/02/2015 05:51

monsieur avant de faire votre ordonnance et donneur de leçon sur les incinérateurs
prenez votre bâton de pèlerin et votre allez voire la catastrophe écologique que nous fait
vivre tout ses pollueurs la société qui gère le site d enfouissement de SAINTE SUZANNE
avec la complicité du MAIRE actuel qui ne cesse de prendre les terrains agricole tous
autour pour le bien fait de sa poche et au détriment de toute sa population
oui il a d autre façon de géré les déchet mais pour polluer la santé vous préférer remplir votre poche et NOUS DÉTRUIRE NOTRE SANTE

5.Posté par charles du brule le 21/02/2015 08:22

Au-delà du recyclage qui est une première étape pour une gestion plus éthique de nos déchets, il faut développer le ré-emploi de nombreux "déchets", ce qui permet d'éviter la phase de transformation nécéssitée par les recyclages. Cela est généralisé pour les véhicules (marché de l'occasion et "casses") et moindrement dans les brocantes mais il y aurait beaucoup à faire pour éviter de se contenter de jeter aux ordures ce dont on n'a plus besoin.
voir
[http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9emploi]

6.Posté par ALEXANDRA le 21/02/2015 08:42

aux détracteurs du Dr BOURGEON, je leur demande de bien vouloir s'informer au lieu de raconter des bétises.
L'incinérateur est toxique ! en France son nombre décroit chaque année et il ne pourra plus être construit en 2020 car interdit par Bruxelles.
Il y a une alternative Française qui réduit tout...mais cela n'est pas assez juteux pour nos politiques incompétents !!!

7.Posté par Grain 2 Sel le 21/02/2015 15:31

@Alexandra : Bien vu. C'est pour cela qu'il y a un incinérateur en plein centre de Monaco. Mots clefs : Incinérateur Monaco. Ils parlent même de le moderniser pour répondre au futures normes européenne anti pollution.
Oui, on construit de moins en moins d'incinérateur parce que le nombre d'incinérateurs nécessaires suffit. Il faut prendre en compte le facteur de rattrapage.

Où sont vos études épistémologiques permettant de nous faire une idée de la dangerosité d'un incinérateur moderne construit après 2000.

En fait, je me rends compte en écrivant ces quelques lignes que vous êtes contre la Nature et contre l'écologie dans sa globalité, et vous ne voulez surtout pas que les Réunionnais trouvent du travail.

Car un incinérateur permettrait de rationaliser le processus de gestion des déchets, d'augmenter la proportion de déchets triés, de favoriser le développement économique par des emplois utiles et rentables car les déchets valent chers et sont économiquement rentables (250 € la tonne de bouteilles en plastique). Et cela permettrait de réduire nos impôts locaux.

On pourrait enfin exporter du savoir faire et contribuer ainsi largement au rayonnement économique de la Réunion. On pourrait même imaginer d'importer des déchets résiduels des autres iles qui elles aussi croulent sous les déchets. Ce qui permettrait d'exporter un service et de faire entrer des devises. La Réunion deviendrait un centre écologique important dans l'Océan Indien.

Enfin, un incinérateur pourrait augmenter la production électrique de notre île car pour l'instant, on importe en masse du fuel et du charbon pour répondre au besoin énergétique de la Réunion.

N'oublions pas qu'énergie = développement économique

Vous voulez rouler à l'électrique ? C'est bien, mais ce ne sont pas vos panneaux solaires pleins de poisons (voir fiche wikipédia) qui vont apporter une réelle solution.

Bon, j'anticipe tout de suite l'argument du C02 produit : Prouvez moi que ce gaz est toxique et je serai d'accord pour combattre l'incinérateur. Ou alors, arrêtez tout de suite de respirer (oui oui, vous produisez du CO2 en respirant....).

Donc:
* Vous détestez les humains et les réunionnais car vous ne voulez pas qu'ils aient une vie meilleure non subventionnée,

* Vous détestez la Nature car vous préférez le status quo actuel qui consiste à mettre sous le tapis nos déchets (il y a une décharge clandestine enterrée à Saint-Benoît) et donc à polluer le sol puis les autres êtres vivants

* Vous détestez tout ce qui a un rapport avec le progrès qui est la seule chose qui nous permettra de nous sauver car seul le progrès et l'innovation nous permettent de mieux gérer l'énergie utilisée. Il n'y a qu'à voir la différence entre nos téléphones mobiles d'il y a 20 ans et maintenant pour s'en convaincre. Combien d'emplois et de travail ce progrès technologique apporte ?

Fondamentalement, je ne pense pas qu'il y ait une différence philosophique entre un écologiste de base et un Kmer Rouge.

Je sais... je sais... je suis un sale co%

8.Posté par Bruno Bourgeon le 21/02/2015 15:58

Merci à mes défenseurs, je veux ici m'adresser à mes détracteurs : à TILOOT, courageux pseudo, que la gestion du CET de Sainte-Suzanne soit à vos dires une catastrophe, ce sont vos propos, les fuites des CET à partir de déchets non dangereux seront toujours moins dangereux qu'à partir de déchets dangereux.
A Grain 2 sel, encore un courageux pseudo, il est démonstratif que vous exigiez toujours des preuves de solutions alternatives quand es solutions actuelles ont montré leur inanité sinon leur dangerosité. Mais je vous prends au mot et vous invite à aller voir ces articles sur la santé autour des incinérateurs (étude de l'OMS au-dessus de tout soupçon, article du Monde sur la Suède obligée d'importer les déchets de Norvège pour les brûler (comme quoi il faut toujours nourrir le Moloch sinon ce n'est pas rentable), et enfin article du Midi Libre, où, en dépit des normes à venir, dont l'interdiction à partir de 2016 de construire des centres de tri mécano-biologique, ce qui st prévu dans le package actuel proposé à La Réunion par le CG.
Un dernier point : plutôt que de demander à ceux qui écrivent sans pseudo des preuves, et je viens de vous en donner, dévoilez vous et apportez des preuves inverses. Enfin, dès qu'on est à bout d'arguments, le point Godwin n'est jamais loin (écolo bôbî, la gôche, limite insultant en effet) : alors, Grain2 sel, vous auriez mieux fait de ne pas le mettre...

9.Posté par Bruno Bourgeon le 21/02/2015 16:01

J'ai oublié les références pour Grain 2 sel :
1°) BEH thématique 7-8, page 74, 17 février 2009 : Effets sur la santé des incinérateurs d’ordures ménagères : résultats d’un groupe de travail d’experts de l’OMS
2°) http://ecologie.blog.lemonde.fr/2012/09/22/a-force-de-trop-recycler-la-suede-doit-importer-des-dechets/ : « Mais le problème, si l'on peut le qualifier ainsi, c'est que les capacités d'incinération du pays s'avèrent bien supérieures aux quantités de déchets produits (2 millions de tonnes chaque année). Pour faire tourner ses usines, et éviter de perdre de l'argent, Stockholm a alors récemment commencé à importer des ordures depuis l'Europe : 800 000 tonnes par an, qui proviennent majoritairement de la Norvège voisine, où les prix encore élevés de l'incinération rendent plus rentables un traitement dans un autre pays. »
3°) http://www.midilibre.fr/2014/12/18/ametyst-l-agglo-s-entete-zero-dechet-s-inspirer-de-la-reussite-de-san-francisco,1100051.php

10.Posté par noe le 21/02/2015 17:12

Pour éviter qu'on vandalise les tombes , je préfère qu'on incinère les cadavres des morts et jeter leurs cendres dans l'Océan Indien pour qu'ils puissent naviguer au gré des vagues pour l'éternité sans déranger les vivants telle la "Marie Galante" ....

Il faut installer un incinérateur dans chaque commune et supprimer les cimetières , lieux lugubres et pas attirants surtout vers minuit ...

11.Posté par ALEXANDRA le 21/02/2015 19:30

A GRAIN DE SEL:
Monaco n'est pas en Europe !!!
Un incinérateur détruit l'atmosphère, souille les nappes phréatiques, ses dioxines apportent le cancer.....
Intéressez vous aux rapports du Professeur BELPOMME Cancérologue notoire
Et de grâce, informez vous des dangers plutôt que de voir le grossissement des portefeuilles des élus !!!
Et surtout n'oubliez pas que la facture, même si vous êtes malade, c'est vous et vos descendants qui vont la payer !!!
Vous êtes hors sujet avec vos argumentaires qui ne reposent sur rien de légitime. Avez vous fait des études sur le sujet ? Etes vous un éminent ingénieur ? ???
Connaissez vous les normes de Bruxelles ?????
Je vous invite à revoir votre copie

12.Posté par L''''Ardéchoise le 21/02/2015 21:26

Grain 2 sel, c'est facile d'accuser les autres de ne pas aimer Dame Nature en produisant des arguments spécieux.
Vous dites que les panneaux solaires sont plein de cochonneries et vous vous félicitez ensuite des progrès des téléphones portables.
Pour ce progrès, il a fallu des déforestations importantes pour produire les ressources minières nécessaires à ces téléphones et autres appareils gourmands en métaux rares.
Ces déforestations ont pour conséquence directe la suppression de l'habitat des grands singes, bien plus en voie de disparition que certains requins...
Les incinérateurs actuels quant à eux sont une catastrophe environnementale (pour les humains, la faune, la flore) et la réduction de déchets et le recyclage doivent devenir des priorités absolues !

noe, moi j'aime bien les cimetières, ce sont des lieux calmes et sereins, où les cons ne le sont plus car réduits au silence.
Et puis à minuit, les feux follets, c'est très gai !

Monaco est en Europe, si-oui, je confirme !!!

13.Posté par Dignité le 21/02/2015 22:53

Ce dossier des déchets ménagers je le connais bien pour l'avoir vécu en interne et non comme certains qui s'en font une opinion en lisant les médias qui disent tout et n'importe quoi.
Les écolos, les belles âmes... je les ai eus en face de moi. Leur mot d'ordre c'est le tri des déchets. Il "faut" forcer les citoyens à trier les déchets pour faciliter leur recyclage. Moi, je leur disais que même si le tri est fait au maximum (campagnes de communication appropriées..) il restera toujours des déchets dans les poubelles. Qu'en fait -on? Les centres d'enfouissement sont saturés et le foncier pour en faire d'autres est de plus en plus rare et cher. Ils me répondaient toujours qu'il était possible de porter la solution tri à 100 % et à ainsi se passer des centres d'enfouissement. Oui, mais comment forcer les gens à trier? Verbalisez me disaient-ils. Oui, même si on verbalise, il restera toujours un résiduel de déchets à traiter . Qu'en fait-on ? Ce que vous voulez mais surtout pas d'incinérateur. Vous voulez la solution " méthanisation" ? Non, ça sent trop mauvais aux alentours et les riverains vont se rebiffer.
La solution c'est un couplage (ou un panachage) de différents équipements dont un incinérateur d'une capacité de 100 000 tonnes (on produit 500 000 tonnes de déchets par an).
Les incinérateurs des années 70/80 ont été effectivement très pollueurs. Ce n'est plus le cas maintenant avec des technologies innovantes et sécurisées. Les incinérateurs modernes n'émettent que de la vapeur d'eau. Les déchets qui en sortent à la fin du processus de traitement sont des concentrés de toxines inertes destinés à être enfouis dans des décharges de classe 3 ultra sécurisées.
Sur la dangerosité des incinérateurs les scientifiques de l'INERIS estiment que c'est une idée dont il faut tordre le cou.
Les écolos, sur le sujet, pensent détenir la vérité suprême. Or, tout le monde sait qu'il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.
Pour terminer ma prose, je dirai que la plupart des grandes métropoles du monde sont équipées d'incinérateurs ( Paris aussi) et les gens qui y vivent n'en sont pas effrayés. Il n'y a que les écolos d'ici qui s'inquiètent pour eux.

14.Posté par ALEXANDRA le 22/02/2015 10:53

au post 13:
vous oubliez de dire que le nombre d'incinérateurs a diminué et qu'ils dégagent toujours des toxicités (par exemple toxicité de niveau 4, on est passé au niveau 3), que de nombreux rapports font état de tout ce qui dangereux pour l'homme, les êtres vivants, les nappes phréatiques, le réchauffement de la planète, les cancers, les métaux dans la culture .....
Il me semble que vous aussi êtes assez sourd.....

15.Posté par Ti yab dé o le 22/02/2015 10:57

Ceux qui savent ont le devoir d'informer disait je ne sais qui (confucius peut - être).
Aucun incinérateur moderne n'a fait l'objet d'études approfondies sur ses effets pour la santé humaine et ou flore et faune.
Les exploitants nous disent qu'il n'y a que des vapeurs d'eau et que les dioxines(diox langage courant) sont neutralisées mais on les enfouit quand même dans des CET de classe 3.
C'est vrai qu'à l'école d'ingénieur dans ma spécialité je n'ai pas beaucoup étudié les dioxines.
Mais pour avoir été amené à collaborer avec des chimistes et biochimistes, je sais que les dioxines sont complexes, instables et quoi qu'on en disent dangereuses.
Les diox sont de sorte H(hydrogène) et N(azote).
Je laisse aux spécialistes leurs grands développements et aux amateurs leurs grandes volontés d'affirmer n'importe quoi.
A mon sens le débat est faussé par les grands groupes qui parasitent les études sur les déchets et de l'institut national.
Les composés organo-phosphorés peuvent très bien tenir la route si on maitrise les odeurs. Et ça on sait faire.

16.Posté par sansfrontiere le 24/02/2015 10:17

ti yab dé o, sur les grands groupes, tu as raison. Les études sont totalement parasitées. Moi , bien que chimiste , j'ai du mal à y trouver mon chemin. Les dioxines doivent être traitées à une température supérieure à 800 degrés.Je sais que des poches à l'intérieur, ont des températures inférieures,donc danger. A Hénin Beaumont , un nouvel incinérateur devrait être mis en fonction milieu 2015, http://www.bioenergie-promotion.fr/34721/recyclage-biogaz-et-csr-pour-remplacer-lincinerateur-de-henin-beaumont/
le coût semble raisonnable. C'est un procédé allemand . pour ceux qui maitrisent l'allemand http://www.zak-ringsheim.de/

17.Posté par polo974 le 25/02/2015 09:13

grain (2 sel) dit:
""" Car un incinérateur permettrait de rationaliser le processus de gestion des déchets, d'augmenter la proportion de déchets triés, de favoriser le développement économique par des emplois utiles et rentables car les déchets valent chers et sont économiquement rentables (250 € la tonne de bouteilles en plastique). """

une fois incinéré, question tri, il n'y a plus grand chose à faire,
et ce qui peut être fait en amont, peut aussi être fait sans incinérateur.

c'est donc un argument fallacieux visant à brouiller la donne.

le reste ne vaut pas beaucoup mieux (manque de réels arguments et attaques inutiles)...

je remarque aussi que l'argument "trouver du travail" ressemble de plus en plus à une sorte de point godwin dans les débats politico-économiques...

18.Posté par Grain 2 Sel le 26/02/2015 22:01

@Polo "une fois incinéré, question tri, il n'y a plus grand chose à faire,
et ce qui peut être fait en amont, peut aussi être fait sans incinérateur."

Euh.... C'est l'inverse. On tri, puis on brûle le non-recyclable. Et après on se demande !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes