Courrier des lecteurs

Etats-Unis/Europe : Donald Trump a ouvert les hostilités

Mercredi 6 Juin 2018 - 11:45

La guerre commerciale a débuté. Après moult démonstrations de menaces et reports, Donald Trump a mis sa décision à exécution. La hausse des droits de douane sur l’acier et l’aluminium européens importés aux Etats-Unis est effective depuis le 1er juin.

Cependant la politique du président américain ne bénéficiera pas à ses électeurs : si le coût de l’acier importé aux USA augmente de 25% (10% pour l’aluminium), les voitures américaines vont enchérir, donc elles auront plus de mal à se vendre en Europe ou ailleurs. De plus, si l’Europe prend des mesures de rétorsion, d’autres secteurs américains seront en difficulté.

La question à laquelle Donald Trump répond mal se pose avec force : la remise en cause de la mondialisation. Cette mondialisation libérale, déjà rejetée par une majorité de Français en 2005 lors du non à la Constitution européenne. C’est contre elle que viennent de voter les électeurs italiens. Des chercheurs du FMI reconnaissent aujourd’hui dans un rapport une perte de confiance due aux dislocations de l'économie mondialisante. "De nombreuses personnes pensent que la mondialisation n’a pas donné lieu à des résultats justes", écrivent les auteurs de ce rapport qui ne mâchent pas leurs mots, estimant que "les dirigeants et ceux qui bénéficient le plus de la mondialisation sont irresponsables".

L'UE se présente comme... un "héraut du libre-échange ". Aux yeux de l’économiste belge André Sapir, du think tank Bruegel, "notre politique commerciale est un succès puisqu’elle réussit à avancer malgré la diversité des États membres. Elle reste un pilier de la politique extérieure de Bruxelles". De même, Cécilia Malmström, la commissaire européenne au Commerce, estime que, en multipliant les traités, "nous voulons prendre le leadership du libre-échange et du multilatéralisme". Or aucun pays ne s’est développé grâce au libre-échange. Tous ont bâti leur industrie sur des barrières protectionnistes, que ce soit le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Allemagne, le Japon, et, bien entendu, la Chine. Pour Ha-Joon Chang, professeur à Cambridge, tous les épisodes de développement réussis ont commencé par du protectionnisme. Imposer le libre-échange à l’Afrique a bloqué la réussite du continent. Dani Rodrik démontre depuis des années que le succès des pays asiatiques, qui contraste avec l’échec de l'Amérique latine, tient à la façon dont ils ont mis leur état interventionniste au service du développement. Enfin, Sapir et Malmström négligent les perdants du libre-échange, pour qui rien n’est fait. Même les manuels d’économie en conviennent : lorsqu’on ouvre les frontières, des biens importés moins chers affluent, et des milliers de gens, qui travaillent dans les usines moins compétitives, perdent leur emploi.

Selon les libéraux, les gains de pouvoir d’achat acquis par les consommateurs permettent de compenser les perdants, à qui on versera des allocations chômage et pour qui on financera des formations. Mais il faut un État pour organiser cette redistribution, ce qui contredit le message libéral. Un simple voyage dans les Hauts de France convaincra que cette redistribution n’a pas lieu.

Encourager le libre-échange conduit in fine à des aberrations écologiques. Un exemple ? Les gigantesques porte-conteneurs pouvant dépasser les 150000 tonnes en pleine charge, qui acheminent plus de 90% des marchandises de la planète, génèrent une pollution catastrophique. Ces navires utilisent du fuel lourd, et émettent des quantités sidérantes d’oxyde de soufre, les 15 plus gros navires répandant à eux seuls plus de soufre que toutes les voitures sur la planète. Or ces émissions sont responsables du décès de 60000 personnes en Europe chaque année.

L’UE a raison de défendre le multilatéralisme face aux décisions de Trump. Mais elle fait fausse route à vouloir signer de nouveaux accords de libre-échange, aux conséquences écologiques et sociales néfastes. Elle doit se mettre à jour, et mettre le commerce au service de la planète et des populations. Faute de quoi, qui peut dire jusqu’où ira le rejet des politiques et des partis politiques ? Et ce ne sera pas que de la faute de Donald Trump.

D'après Alternatives Economiques
Dr Bruno Bourgeon, président d'AID
Lu 634 fois



1.Posté par GIRONDIN le 06/06/2018 16:09

..... Ces navires utilisent du fuel lourd....

Vous êtes mauvaise langue.
Pour contrebalancer, des conteneurs sont désormais équipés de planchers en bambou et non qu'environ 16 000 EVP.

.... Lol

2.Posté par Le corbeau le 06/06/2018 16:15

LES BOUCS EMISSAIRES

Il semble que l'on se pose la question depuis toujours et à juste titre " En quoi les hommes qui vivent aujourd'hui sur cette terre sont-ils responsables de la mort du Christ il y a plus de 2000 ans " ?
Antérieurement, les hommes ont été accusé de désobéissance avec Adam et Eve.
Sont-ils responsables ou victimes d'une intelligence maléfique ??
Il semble que Jésus avait déjà demandé le pardon pour ses bourreaux en disant " Père pardonne leurs, ils ne savent pas ce qu'ils font ".
Si les religions existent, c'est pour dominer les hommes et leur donner une mauvaise conscience en les rendant responsable d'une mort alors qu'ils n'y sont pour rien.
Reste à expliquer, le mystère de la création du monde - mais ceci est une autre histoire qui nous dépasse.
On croit savoir - mais on ne sait rien - et ça, on le sait

3.Posté par " VIEUX CREOLE " le 06/06/2018 23:35

MONSIEUR " LE CORBEAU' VOS " COASSEMENTS" ( excusez-moi d’utiliser cette expression ! ) sont agréables à mes oreilles car ils révèlent un rationalisme que j'aime entendre bien qu'étant un croyant en continuelles recherches ... DONNER UN AVIS DÉFINITIF ( qui satisfasse tout le monde) à "la triple question transcendantale" : " qui sommes-nous" , " d'où venons-nous ", N'EST PAS POUR DEMAIN ... RESPECTONS DONC LES CROYANCES RELIGIEUSES - OU LA NON CROYANCE - DES AUTRES , dans la mesure où ces croyances et non- croyance , s'exercent dans l’esprit laïc de la devise de notre République ...

4.Posté par IlélàGogole le 07/06/2018 08:03 (depuis mobile)

Le commerce équitable qui profite qu''à nous c''est d''acheter sur Alibaba 10x moins cher que chez Eléphant Bleu. Local c''est bien aussi. Et sans frais de Porc.

5.Posté par IlélàGogole le 07/06/2018 08:08 (depuis mobile)

Le truc pas logique c'est d'avoir des pêcheurs bretons au chomage d'un côté, et brûler du gazoil de l'autre pour chercher du panga en Chine.

6.Posté par betimmonde le 07/06/2018 12:26

Cela se vérifie chaque jour .Ce sont les pays au tres bas cout de main d'oeuvre qui ,aujourd'hui ,aspirent toute l'Industrie et alimentent le commerce mondial..L'argent que nous déposons dans nos banques passe entre les pattes des managers pour s'investir en Chine ,au Maroc ou en Ethiopie en s'assurant ainsi de meilleurs dividendes .. Chez nous les usines ferment pour se reconstruire ailleurs .Chez nous le chomage de masse ,ailleurs de l'embauche .C'est le suicide des nations européennes qui garantissaient un honnete revenu aux artisans et aux ouvriers . Pour survivre le français doit accepter un salaire semblable à celui du chinois ou du turc . A moins que ,à moins que l'état défende son travail en arretant aux frontières les marchandises importées d'Asie et au cout pas tres honnete . Le libre échange nous interdit cette ultime précaution . Interdiction de l'Union . Pas de droits de douane aux frontières . Pas de protectionnisme intelligent comme le demandait Le front national .

7.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 08/06/2018 07:31

"Cependant la politique du président américain ne bénéficiera pas à ses électeurs : si le coût de l’acier importé aux USA augmente de 25% (10% pour l’aluminium), les voitures américaines vont enchérir, donc elles auront plus de mal à se vendre en Europe ou ailleurs".
.................................

Je ne crois pas car Trump ne taxera pas l'acier chinois (50 % de la production mondiale). Il commercera donc avec les chinois avec un prix préférentiel (pas plus cher que l'acier canadien), qu'auront obligation de lui concéder les chinois. En cas de résistance, le plus gros marché du monde (les USA) se fermera et le seul débouché pour les chinois sera l'Europe ce qui généra la fermeture de pas mal de structures en Europe (vu le coût de l'acier chinois qui pour gagner des parts de marché va casser ses prix).

Par ailleurs, cette décision va plaire aux électeurs de TRUMP (c'était une promesse de campagne).

8.Posté par Cactus le 08/06/2018 09:21

Quoi qu'il en soit le Président TRUMP à bien raison
de faire du protectionisme dans son pays on devrait
faire pareil et notamment en matière d'immigration
Seulement on est des pleutres....

9.Posté par Le corbeau le 09/06/2018 18:59

REFLEXION PERTINENTE

Il semble qu'après la vie, il y a la mort - c'est logique.
Mais après la mort, il y a quoi ??? - on ne sait pas ! et on ne peut rien affirmer sinon on est comme ceux qui affirment qu'après la mort, il y a 72 vierges qui nous attendent au paradis !!!
Il semble que la Nature c'est Dieu " détruire une forêt c'est créer un espace sec."
S'il y a action, il y a réaction de l'environnement.
La Vie engendre la vie, mais la mort ne peut rien engendrer puisqu'il est mort !!!
Tout ce que l'on sait aujourd'hui, c'est que Dieu n'est pas une personne physique

10.Posté par Le corbeau le 11/06/2018 15:36

LE SAVOIR UTILE

Il semble que l'on vit dans un monde manichéen, tout comme en électricité , il y a le pôle positif et le pôle négatif.
Mais il semble qu'il y a un 3ème élément, c'est là que se situe - l'être humain qui devrait maitriser toutes ces connaissances sinon, il y a action ou réaction ( le bien ou mal ).
Le péché n'existe pas, c'est une invention des religions pour donner mauvaise conscience aux hommes libres.
Certes, il y a une Intelligence Supérieure qui a créé l'Univers et ceux qui y vivent.
Ceux qui ne respectent pas les lois de la Nature seront punis et feront pénitence.
Là s'arrête notre savoir, le reste c'est de la mythologie.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous servirons à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie