Faits-divers

Etang-salé: A 59 ans, il fantasme sur sa voisine lesbienne et l'agresse

Vendredi 7 Septembre 2018 - 12:03

Etang-salé: A 59 ans, il fantasme sur sa voisine lesbienne et l'agresse
Il a fait de son fantasme une réalité et dans son délire est allé jusqu’à agresser sa voisine. Hier, Louis T. bientôt 60 ans comparaissait devant le tribunal correctionnel de St-Pierre pour avoir pratiqué de force un cunnilungus à sa voisine de 28 ans. Les faits se sont produits au matin du 1er janvier 2018. 

Louis a une libido plus élevée que la normale, ont constaté les experts, et depuis que sa femme malade n’est plus capable de le satisfaire, il passe beaucoup de temps à regarder des films pornos. L'homme à une préférence marquée pour les mises en scènes de couples lesbiens. Alors quand le quinquagénaire apprend que deux jeunes femmes se sont installées dans l’appartement en face, Louis commence à se faire ses propres films. 

Il commence son approche le 29 décembre dernier, il sait que Clara (prénom d’emprunt) passe les fêtes de fin d’année seule. Louis l’accoste dans la résidence. La jeune femme bouleversée se prépare à aller enterrer l’un de ses chats sur la plage. Visiblement, il l’a suit et l’aborde une nouvelle fois. Au bout d'à peine 2 minutes de discussion, Louis tente sa chance et annonce crûment à Clara son désir pour elle. Celle-ci refuse ses avances. 

Des regrets uniquement pour sa femme et ses filles

Le quinquagénaire revient à la charge le 1er janvier en milieu de matinée. Il profite d’un pique-nique en famille du côté du Tévelave pour s’éclipser et parvient à s’introduire dans l’appartement de la jeune femme. Il lui explique s’être disputé avec sa femme, demande des faveurs sexuelles que Clara refuse évidemment. Mais Louis insiste et dit qu’il ne partira que lorsqu’elle lui aura montré son sexe. Terrorisée, Clara finit par s’exécuter dans l’espoir qu’il s’en aille. Peine perdue dans le scénario pervers du père de famille, il s’agit davantage d’une invitation. Il s’empare alors de la victime et lui inflige un cunnilingus. Clara réussit à se dégager de son emprise, recroquevillée contre un mur en pleurs. Pourtant, Louis ne semble pas voir le mal, s'étonne le tribunal. "Tu es comme ma fille", lui a-t-il même lancé avant de partir. 

Ce n’est qu’une dizaine de jours plus tard que la jeune femme se décidera à porter plainte. Terrorisée à l’idée qu’il revienne et malgré une précédente plainte déposée pour agression sexuelle classée sans suite. 

Ce jeudi à la barre du tribunal, Louis ,hébété, nie les faits et assure qu’elle était consentante, n’exprimant que des regrets pour sa femme et ses filles présentes dans la salle. Le quinquagénaire ira pourtant en prison pour un an assorti une autre année de sursis et 2 ans de mise à l’épreuve. Le tribunal a également prononcé l’interdiction de se présenter au domicile et d'entrer en contact avec la victime.
PB
Lu 8729 fois



1.Posté par Qb le 07/09/2018 14:06 (depuis mobile)

Pas d'inscription ai fijais??!!

2.Posté par Modeste le 07/09/2018 14:24

.....qu'est ce que cela veut dire "Terrorisée à l’idée qu’il revienne et malgré une précédente plainte déposée pour agression sexuelle classée sans suite".....! merde alors!

3.Posté par Choupette le 07/09/2018 18:36

Enterrer son chat sur la plage, ben voyons.

A moins que ça ne soit un jeu de mots. En créole, on prononce bien le "chatt' ... .

En tous cas, c'est dégueulasse.

4.Posté par Rhum Quina le 08/09/2018 16:28

Castration obligée !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 17:53 Disparition inquiétante depuis le 13 novembre