Zot Zinfos

Étang de Saint-Paul : Les causes prévisibles d’un désastre

Mercredi 24 Juillet 2013 - 15:57

Il est facile après coup de lever les bras au ciel en poussant des cris d’orfraie. Cet incendie, largement prévisible, aurait pourtant pu être facilement évité, par quelques mesures simples et efficaces.
Mais voilà, dans une zone aussi fragile, sèche, humide ou pourrissante en partie, les précautions élémentaires ont été négligées.

Depuis belle lurette, il n’y a plus d’entretien autour et à l’intérieur de l’étang. La présence d’un animateur, plein de bonne volonté au demeurant, n’y change rien si l’on n’y met pas les moyens humains et matériels. Cet étang et son environnement ont pourtant été classés en milieu naturel sensible et l’on y compte des centaines d’espèces animales et végétales endémiques, dont de très nombreuses en voie d’extinction. Cherchez l’erreur.

On ne touche plus à rien, on laisse s’entasser ajoncs et papyrus secs dont l’aimable propriété est de s’enflammer à la demande (comme l’avoune non entretenue du Maïdo). Les propriétaires terriens plantant du piment sont surveillés comme du lait sur le feu (c’est le cas de le dire). Lorsque l’un d’eux, dont les terres se trouvent sur l’emprise du Parc national, a le culot de dégager des chemins d’exploitation, il se retrouve assommé d’amendes se comptant par centaines de milliers d’euros. Alors que ces chemins sont bien appréciés des pompiers en cas de sinistre. L’écobuage de protection de l’étang, même intelligemment conçu, est proscrit. Cherchez encore l’erreur.

Tout est donc laissé à l’abandon par ceux qui ont la charge de l’entretien officiel, ce qui est une curieuse et triste façon d’envisager l’écologie : après la pollution que l’on n’a pas empêchée, voici donc maintenant les incendies, que l’on n’a pas su (voulu) prévoir ; parce que les administrations concernées se sont mêlées… de ne rien faire !

Il faut bien entendu mettre en protection un périmètre raisonnable. Mais il l’est tout autant de mettre en valeur les hectares environnants, la présence de l’être humain, dûment informé et conscient de son environnement, étant une garantie de sauvegarde de cet environnement.
Souvenons-nous des enseignements de Jacques Lougnon : « L’Homme et la Nature doivent vivre ensemble, pas l’un contre l’autre ! »

Dans des zones aussi belles, nos cousins de l’île Maurice ont créé des marinas dans une démarche d’éco-tourisme incontestable. Aquaculture, rizières, maraîchages divers, radeaux de surveillance et de tourisme, tout concourt à un développement harmonieux ménageant le souci économique à celui de protection indispensable. Nous avons trois décennies de retard sur eux. Ce n’est pas rien mais il n’est pas trop tard.
Depuis plus de vingt ans, nos éditions ont publié les délicieux ouvrages de Marie Winter, sur des textes de Daniel Vaxelaire, Paysages et animaux de La Réunion, soulignant la beauté mais aussi l’extrême fragilité de ces milieux sensibles.

Alors, que fait-on ? On continue de sur (ou sous) fonctionnariser le site avec les gâchis que l’on sait ? Ou on crée une charte qualité combinant harmonieusement écologie et tourisme ? Il faudrait bien, aussi, que les responsables se retroussent les manches pour s’attaquer aux causes du mal ; et non plus à ses seuls effets comme c’est actuellement le cas pour les requins.

Christian Vittori
Christian Vittori
Lu 391 fois




1.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 27/07/2013 12:09

*Très bien, VITTORI !

*Mais pourquoi ne pas identifier les « administrations concernées » ?

*Et, au premier chef, la très médiatique Huguette BELLO, député-maire de St Paul et PORTE-POISSE avéré de SA part privée de SON pays : SON Saint Paul, SES constructions illégales (…), SON Maïdo, SON Étang, SES plages, avec SES pancartes fantômes… ; le tout livré à l’ignoble crasse, à la monumentale incurie et donc au feu, aux requins et autres « misères » dont, là encore, PERSONNE ne s’étonne… « Act of God », bien entendu !

2.Posté par Maman scandalisée le 29/07/2013 08:43

@1.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD

Madame, suite à l'excellent article de Christian Vittori, vous oubliez d'inclure dans votre implacable constat que parmi les incompétents courtisans de la Reine Huguette, figurent les inutiles zélu-e-s d'EELV incapables de régler les problèmes environnementaux de la commune,.. mais qui sont favorables à la dépénalisation du zamal dont on connait les conséquences dramatique sur notre jeunesse !!!

3.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 29/07/2013 10:14

À Post.2 – « Maman scandalisée » :

*Mon blog vous l’apprendrait : nous ne cristallisons pas sur les mêmes « scandales » (et pour cause…) ; et, je connais mieux (et pour cause !!!) la « Reine Huguette » que les obscur-e-s « zélu-e-s EELV ». Calmée ??

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >