MENU ZINFOS
Faits-divers

Etang-Salé : Le président et le trésorier ont aussi été les bénéficiaires de "l'action sociale" de leur association


Des dizaines de milliers d’euros détournés, du travail dissimulé, de l’abus de confiance… Le tribunal de St-Pierre s’est ce jeudi penché sur les mouvements de fonds de deux associations de l’Etang-Salé créées par Fred Lapierre et Eric Cheng Chung Wah. Et derrière la création d’emplois verts, d'"actions sociales" le tribunal s'est penché sur les petites magouilles mises en place par les deux hommes et dont ils ont en partie bénéficié.

Par - Publié le Vendredi 18 Décembre 2020 à 10:19 | Lu 4734 fois

Etang-Salé : Le président et le trésorier ont aussi été les bénéficiaires de "l'action sociale" de leur association
C’est sur les conseils du maire qu’une première association pour l’aménagement, le développement du quartier des Sables de l’Arda est créée en 2010, affirme d’emblée le prévenu Fred Lapierre. Celui qui est directeur des moyens généraux de la Civis en prend la présidence. Quelques années plus tard, une deuxième association voit le jour toujours dans le but de créer des emplois verts en mobilisant des fonds de la Région. Puisqu’il occupe à ce moment-là des fonctions d’élus, Fred Lapierre décide de céder son poste de président pour celui de trésorier. Eric Cheng Chung Wah lui succède donc à la tête de cette nouvelle structure. Le jeune homme a un bagage universitaire, a été également formé à la Civis et est depuis 2014 responsable financier à Ileva. 

Pour autant, le jeune cadre qui a appris la gestion et la comptabilité n’émet aucune objection aux mouvements de fonds frauduleux. Face aux interrogations du tribunal, il avoue plutôt sa "naïveté". Fred Lapierre pour la deuxième fois de l'après-midi a lui pêché par "bonté". L’ancien élu met plutôt en avant les "540 personnes qui ont trouvé du travail" ou encore les factures d’eau payées pour des administrés, l’aide aux familles dont les enfants partent en France…

Un voyage de 3 semaines payé par l'association 

Si la justice s’est intéressée à ces deux associations c’est parce que des courriers anonymes ont été adressés au parquet. Fred Lapierre est désigné dans plusieurs témoignages comme étant l'un des principaux bénéficiaires du détournement d’argent mais aussi de blanchiment. Des sommes ont été retirées du compte de l’association par chèque ou espèce puis données à un tiers, dont un des cousins de Lapierre, qui lui remettaient ensuite l’argent en main propre.

Accompagné d’une autre personne, il a également bénéficié d’un voyage à 20.000 euros pour participer à des étapes du Tour de France. Tout cela alors que l’association était dissoute.

Ces pratiques auxquelles s'ajoutent le paiement de dettes pourraient expliquer pourquoi les 137.000 euros restant sur le compte de l’association ont été siphonnés. 

L’épouse du président, Eric Cheng Chung Wah, a quant à elle été embauchée en tant que secrétaire sans que le nécessaire au niveau de la CGSS et l’URSSAF n’ai été fait fait, à part une première déclaration. Ni pour elle ni pour les emplois aidés de l’association, a constaté la justice. Le nouveau président s’est également octroyé un ordinateur et une enceinte achetés par l’association. 

"Tout cela avec de l'argent public"

"Je suis atterrée parce que je suis face à deux personnes qui ne se sentent responsables de rien", fustige le vice-procureur Benoit Bénard. "Plusieurs dizaines de milliers d’euros, ce n’est pas énorme mais c’est de l’argent public", lance-t-il faisant également aux deux prévenus qu’ils manipulaient de l’argent public. Les niveaux de responsabilité sont différents pour le parquet. "Eric Cheng Chung Wah a été instrumentalisé par Lapierre".
 

Pour leur défense, Me Ghislain Chung To Sang s’est attaché aux points de droit et a plaidé "pour une lecture civile du dossier" car selon lui ses clients s’étaient simplement "rendus coupables de négligence". 

Finalement, Eric Cheng Chung Wah a écopé de 8 mois de sursis simple, de l’interdiction d’exercer la fonction de trésorier ou de président d’une association durant 10 ans, d’une inéligibilité de 5 ans et la confiscation de l’ordinateur et de l’enceinte achetés par sur les fonds de l'association.

La même peine d’interdiction et d’inéligibilité a été prononcée à l'encontre de Fred Lapierre à laquelle s’ajoutent 18 mois de sursis simple et 50.000 euros d’amende. 


Prisca Bigot
En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Miro le 18/12/2020 18:59

oh ! les bougres .... je me sers d'abord, .... les autres ? ... s'il en reste et encore ! ..ce n'est pas sûr ! ....

2.Posté par Rue la gare le 18/12/2020 19:22

C est partout pareil la plupart du temps le maire est au courant
Combien de président d associations sont des employer communaux
Qui engraisse cette dérive
Nous sommes en confinement les associations ont ils hu leur subventions pour faire quoi
Il y a certain qui voyage aux frais de leur association d autre les bons de carburant

3.Posté par DOGOUNET le 18/12/2020 20:29

RAPPEL: PAGRAV ! Détourner l'argent public n'est pas voler pour nos élus-la-mok et leurs dalons...jusqu'à ce que le procureur y mette son grain de sable !

4.Posté par Dadou le 19/12/2020 08:45

Encore fred lapierre!!! C’est un peu bcp pour un homme qui se dit naif!! Et pas d’obligation de remboursement bien sûr !!

5.Posté par MICHOU le 19/12/2020 15:12

des sursis, des suspensions provisoires alors qu'elles devraient être à vie! 137000e, ce n'est ni de la naiveté, ni de l'égarement mais de l'escroquerie bien organisée.
Si les associations et le train de vie de certains étaient mieux surveillés on n'en serait pas là

6.Posté par Associations bidons le 20/12/2020 10:51

Combien d'association bidon à la run ???
Servent à détourner des fonds publics, avec la complicité des zélus

7.Posté par specialite locale le 20/12/2020 20:55

la gabegie et le détournement de l'argent public
à virer à vie de la fonction publique et à mettre au trou!

8.Posté par Claude le 22/12/2020 08:59

Pourquoi ne rembourse t'ils pas une saisie sur leurs revenus ou autre .
Ce n'est pas aux citoyens de payer ils ont les moyens quel exemple d'autres peuvent en faire autant ca crée 1 jurice prudence. Pas possible de les licencier fonctionnaires et ils seront payés mais une mutation avec un autre poste gérer la délinquance, l'incivilité ds ds quartiers chauds avec obligation de résultat peut-être envisageable.
LA IL FAUT MARQUER LE COUP LA JUSTICE DOIT ÊTRE EXEMPLAIRE 😬😬👎👎😡

9.Posté par Coq mauricien le 30/12/2020 11:35

J'ai toujours dit que la justice et faite que pour les racailles des fils de la justice.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes