MENU ZINFOS
Politique

Étang-Salé: L'opposition dénonce "de graves manquements d'une équipe municipale sans scrupule"


Mathieu Hoarau et l'opposition étang-saléenne s'inquiètent du dernier rapport de la Chambre régionale des comptes, qui a publié fin juillet son rapport sur la situation de la commune de l'Etang-Salé. Pour la CRC, "la commune doit se donner les moyens de vérifier les opérations confiées aux aménageurs du point de vue juridique", comme l'aménagement des secteurs de la Butte Citronelle, la construction du collège Simon Lucas ou encore la construction de la gendarmerie. Pour l'opposition étang-saléenne, ces choix d’aménagements "vont étrangler les citoyens". "Au regard de ce rapport CRC, ce sont a minima plus de 50 millions d’euros que devront payer en plus des coûts initiaux, la commune et donc les citoyens !", assurent-ils dans un communiqué.

Par Christelle Boyer - Publié le Mercredi 29 Juillet 2020 à 08:39 | Lu 3694 fois

Lors du Conseil Municipal de L’Etang-Salé du 24 juillet 2020 qui s’est déroulé durant 7h30, l’ordre du jour comprenait notamment :

- Un rapport de la CRC (période 2015-2019) cinglant de vérité qui fait froid dans le dos et dans les poches des citoyens !

- Des indemnités d’élus au maximum au sein de la mairie, dans les SPL et tous types de commissions, conseils d’administration, organismes (Sodegis, Sidélec...)

Les élus de la liste LVC accueillis dès les premières minutes par des pratiques de censure (interdiction de s’exprimer sur des points au motif qu’ils n’étaient pas présents lors de ces CM, coupures de micro) ont dû rappeler à M. Le Maire, que les principes républicains et démocratiques s’appliquent aussi à L’Etang-Salé et qu’ils y veilleront scrupuleusement.

Ils ont interrogé le maire, son équipe et notamment son 1er adjoint en charge des finances et des achats publics sur les très nombreux surcoûts financiers des opérations (d’aménagement, d’immobilier... ) mis en lumière par le rapport de la CRC. Aucune réponse digne de ce nom.

Au regard de ce rapport CRC, ce sont a minima plus de 50 MILLIONS d’euros que devront payer en plus des coûts initiaux, la commune et donc les citoyens ! malgré 3 projets abandonnés (utiles : crèche, jardin d’enfants, centre de réadaptation fonctionnelle...) et du patrimoine communal qui s’envole au profit du privé !

❖ Des choix d’aménagements qui vont étrangler les citoyens :

-Opération Vent Ilet : un terrain de 4856m2 en plein cœur du centre-ville a été déclassé des biens publics, vendu à OCIDIM 1 566 333 € à qui la commune rachète 734m2 de bureaux qui vont coûter 3 578 984€ utilisables pour 3 services comprenant 23 agents. Chercher l’erreur ! Convention avec la Semader alors que le maire en est le Président. Chercher les erreurs de droit ! : favoritisme, prise illégale d’intérêts, et détournements de fonds publics ?

- Opération Butte Citronnelle : A minima surcoût supporté par les fonds publics 20 MILLIONS € - Opération Zac Collège : avec 3 projets abandonnés sur cette Zac, le surcoût est de 7 à 10 MILLIONS €

- Projet Gendarmerie : Le surcoût est a minima de 18,5 MILLIONS€ et perte annuelle de 800 000 €
Si la mairie a oublié de récupérer 2,5 MILLIONS € de FCTVA et qu’une partie est déjà perdue en raison de la déchéance quadriennale, elle n’a pas oublié de faire subir aux citoyens de L’Etang-Salé une 1ère hausse de la contribution directe et se prépare à enclencher une 2ème hausse!

Il leur a semblé plus simple de racketter les citoyens que de gérer les fonds publics de la commune en bon maire et bonne mère de famille.

❖ Parmi les autres aberrations aux conséquences financières directement supportés par les citoyens :
-Eau & assainissement : 5,5 fois plus cher que dans les autres communes, soit 843€ par habitant - Régies : 4,5 % plus cher que les autres communes - Un Marché de gestion de Pub: déjà 200 000 € ! avec des frais de gestion à 27% - Des jetons de présence Sodegis à 41 000 € versés au 5ème adjoint non justifiés


❖ De graves manquements juridiques aux conséquences financières : -Non-respect du code des marchés publics
-Non-respect des règles de mise en concurrence -Non-respect du principe d’égalité de traitement des candidats -Non-respect des dispositions applicables en matière d’aménagement -Graves retards -Absence de sécurisation juridique -VEFA irrégulière (vente en l’état futur d’achèvement) -Mauvaise comptabilisation financière -Versement d’avances importants empêchant sur l’opération Vent Ilet de pouvoir demander des comptes sur la qualité des fondations du bâtiment -Pas de contrôle des concessionnaires - Non réalisation de logements sociaux entraînant des Amendes cumulées de plus en plus fortes ! ...

A la lecture de ce rapport CRC, le délit de favoritisme, la prise illégale d’intérêts et les détournements de fonds publics semblent constitués.

Les élus de la Liste LVC demandent audience à la CRC pour savoir si elle a déjà ou va transmettre ce rapport à La Procureure de la République du Tribunal judiciaire de Saint Pierre ; M. le maire leur ayant répondu qu’il ne savait pas si la CRC avait saisi la Procureure de la République.

Les élus de la Liste LVC sont déterminés à ce que les préjudices subis par la commune et ses citoyens soient réparés. Ils saisiront Madame la Procureure de la République si nécessaire et mettront en action l’article L2132-5 CGCT (code général des collectivités territoriales).

Concernant aux indemnités des élus siégeant à la Sodegis, au Sidélec, dans les nombreuses SPL (Grand Sud, Horizon, Maraina )..., la Liste LVC a exprimé officiellement sa position en faveur d’une baisse conséquente des indemnités des élus qui y siègeront : les diviser par 2 En effet, pour les élus de la liste LVC, il est indécent de continuer à verser des jetons de présence à 300€, 700 € à un élu pour siéger quelques heures (et ce parfois même sans preuve de réelle implication), qui plus est dans un contexte de crise sanitaire qui a nécessitait la distribution de colis alimentaire et de crise économique à venir !

L’éveil des consciences, qui a eu lieu à L’Etang-Salé, continuera à s’exprimer par l’action des 8 élus de la liste LVC au sein du Conseil Municipal, en attendant que les juridictions se prononcent sur leur protestation électorale, leur plainte pour fraude électorale et les 4 recours citoyens.


Les 8 élus de la Liste « La Voix du Citoyen »
Mathieu HOARAU, Louise Simbaye, Gilles Clain, Lucine Savigny, Harry Emma, Isaline
Tronc, Patrick Hoarau, Mylène Ip Wo Hing





1.Posté par Patrick Gilet le 29/07/2020 11:25

Et les frais d’avocat, on en parle ?

2.Posté par Concessionnaire le 29/07/2020 14:59

Tant qu a Lui il fait Fort ..
Mr qui a déja plein de casseroles
Si ou vient koté la KAZE... mi v pu voir out tete avec out NERVIS

3.Posté par groszozo le 29/07/2020 15:41

Cher Mathieu
Quand on veut enfumer avec des chiffres autant donner des éléments non vérifiables par le citoyen lambda.
Par exemple ne pas prétendre que le prix de l'eau est de 843 euros par habitant ce qui correspondrait à une facture de 2000 euros pour une famille de trois personnes.

4.Posté par Boy le 29/07/2020 21:17

Encore un qui se croit au dessus de tous surtout avec ses gros bras.
Tu hache y coupe gros bras pardon gros bois.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes