MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Et si nous changions notre vision de la santé mentale !


Par JCC - Publié le Lundi 9 Mars 2020 à 09:46 | Lu 375 fois

Chaque année, maisons des usagers, familles, usagers, associations, professionnels, hôpitaux psychiatriques et partenaires organisent de nombreuses manifestations dans le cadre national mais aussi à la Réunion, des Semaines d’Information sur la Santé Mentale (SISM) qui s’adressent au grand public en ce mois de mars.
 
Avec pour thème cette année "Santé mentale et discrimination". Cette 31ème édition 2020 sera l'occasion d'échanger autour de l'impact des discriminations sur la santé mentale des personnes concernées par des troubles psychiques, confrontées de manière plus en plus importante aux discriminations.
 
Cette année encore des nombreuses idées et d’actions seront proposées dont l’objet premier, la promotion de la santé mentale dans le but d'informer, de sensibiliser et de lutter contre la stigmatisation cœur de tous les maux.
 
Pour mémoire, les Semaines d’Information sur la Santé Mentale (SISM)  créées à l’origine par l’Association Française de Psychiatrie (AFP), et actuellement coordonnées par plusieurs partenaires dont l’UNAFAM (Union Nationale des Amis et Familles de Malades psychiques) existantes depuis 1990 en Métropole.
 
Approches thérapeutiques multidisciplinaires
 
Relayées depuis quelques années par des actions fortes, d’information, de sensibilisation, de faire connaitre la véritable panoplie d’outils existante, telles que les offres de soins extrahospitalières diversifiées, illustrant le virage ambulatoire développé, se sont les démarches et approches menées par l’Établissement Public de Santé Mentale de la Réunion (EPSMR). De plus, devenu Établissement pivot de la psychiatrie de l’Océan Indien.
 
Raison pour laquelle, l’information sur la santé mentale constitue un enjeu majeur et un temps privilégié permettant de s’adresser à un public qui n’est pas habituellement sensibilisé aux questions de santé mentale. Celle-ci dans un double but "de pédagogie et de dédramatisation", introduisant les diverses approches thérapeutiques multidisciplinaires dont le choix repose entre autres, à la culture qualité dans la culture du personnel de l’EPSMR. Hôpital où j'ai aussi  investi  professionnellement avec fierté et honneur pendant de nombreuses années.
 
C’est ainsi, conférence, débat, projection de film seront sûrement demain, l’occasion pour l’EPSMR et de ses experts d’apporter analyse, réflexion et éclairage de ce que la discrimination sur des formes différentes, peut engendrer et impacter sur les personnes encore plus fragiles touchées par des troubles psychiques.
 
Parce que tout au long de la vie, les discriminations sur la santé mentale peuvent se manifester par des pratiques diffuses, ancrées encore solidement dans la société et parfois dans le fonctionnement des institutions. Qu’il faut aujourd’hui trouver un lieu favorisant l’écoute, un espace sécurisé pour mieux partager, échanger afin d’accueillir, de soutenir, d’accompagner les familles et patients confrontés avec cette souffrance dans les espaces thérapeutiques existants. C’est habituellement l’objet exprimé de ces SISM.




1.Posté par Kayam le 10/03/2020 15:45

Mis à part la présence des professionnels de santé, les personnes qui souffrent de problèmes psychiques sont je suppose dans une grande solitude. Ils doivent être face à aux-mêmes en se voyant double dans leur tête, pensant parler à des gens, être persuadés de tenir une conversation sensée...

Nous, les gens "normaux" avons peur d'eux car on ne sait pas ce qui peut leur passer par la tête. Leurs attitudes sont tellement soudaines et imprévisibles que nous les redoutons.

Ce n'est pas à tout le monde d'avoir ce courage de supporter les délires quotidiens d'un étranger venu se reposer et se ressourcer à l'EPSMR. On ne sait pas si un jour on sera à leur place...juste un mauvais moment mal tourné dans une vie simple peut conduire à des actes barbouillés au moral, ces actes ne trouvant plus de place et de logique dans la tête et c'est suffisant pour se retrouver dans cet hôpital.

Les "vrais fous et les vraies folles" de la société ont quand même de la chance d'avoir des docteurs et soignants qui leur donnent encore de l'étincelle dans la vie et vous pouvez vous en féliciter. De votre force, de votre courage et de votre soutien.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes