MENU ZINFOS
Société

"Et si le virus c’était nous ?" Elles alertent en photos sur la pollution liée aux masques jetables


Les masques jetables, composés de matière thermoplastique, constituent une lourde menace pour l'environnement. Conscientes de l'urgence de réagir pour limiter les dégâts, une photographe sous-marine et une monitrice de plongée ont décidé d'allier leurs passions pour réaliser une campagne de sensibilisation. Un cri d'alarme qui vient du cœur.

Par - Publié le Mardi 21 Juillet 2020 à 16:30 | Lu 2160 fois

Photos : Charlotte Boiron et Eva Langlois
Photos : Charlotte Boiron et Eva Langlois
Des dizaines voire des centaines d'années. C’est le temps qu’un masque jetable pourrait mettre pour se décomposer. Car s’il ressemble à du papier, il est en réalité composé de polypropylène, un dérivé du pétrole, classé dans la catégorie des matières thermoplastiques. Pas vraiment fantastique.
 
Avec sa généralisation depuis la crise Covid, c’est donc une nouvelle vague de pollution qui commence à s'écraser sur les océans, autour de notre île comme ailleurs. Alors pour sensibiliser le grand public, deux amoureuses de la nature ont eu une idée : faire passer le message en photo. C’est ainsi que Charlotte Boiron, photographe sous-marine, et Eva Langlois, monitrice de plongée, se sont lancé le défi de mettre en garde sur la pollution en alliant leurs deux passions. Leur campagne de sensibilisation, basée sur quatre photos, a été présentée ce mardi à Kélonia. 

Privilégier les masques en tissu réutilisables

"Les masques chirurgicaux se retrouvent dans les océans. On le constate tous les jours", rapporte Charlotte Boiron, consternée. "Ces masques ne sont ni biodégradables, ni recyclables. Le fait qu'ils soient jetables cause de gros problèmes de pollution", alerte Eva Langlois, irritée à la vue de ces objets immergés. 

Les deux femmes veulent être claires : "On ne dit pas ne de pas porter de masque, mais on incite à porter des masques en tissu réutilisables. Ça aiderait déjà pas mal la planète". Et en cas d'utilisation d'un masque jetable, il est évidemment impératif de les jeter "à la poubelle" (un déchet jeté dans la nature est transporté par le vent ou les cours d'eau et termine sa course dans la mer). La consigne vaut aussi pour les gants, également retrouvés sous l'eau bien que leur usage pour lutter contre le Covid soit contre-productif.

Pour leur opération sensibilisation, Charlotte et Eva ont réalisé deux shootings : l’un au cap Lahoussaye, l’autre dans un bassin de Kélonia. Car les tortues font partie des victimes directes puisqu'elles ingèrent régulièrement des déchets (ce qui peut bloquer leur tube digestif et provoquer la mort).  La plupart des espèces marines sont d'ailleurs impactées par cette pollution qui termine sa course... dans nos assiettes.

"L'objectif du masque est de sauver des vies, et pas le contraire"

Pour donner plus de poids à leurs images, Charlotte et Eva ont décidé de les accompagner de messages forts. Exemple : "Et si le virus c'était nous ?", questionne l'un de leur slogan. "Protection ou pollution ?", interroge un autre.

Convaincues de l'urgence d'une prise de responsabilité collective, Charlotte et Eva comptent sur une diffusion la plus large possible, grâce aux médias, aux réseaux sociaux, et pourquoi pas à la rentrée aux établissements scolaires. "Nous souhaitons du fond du cœur que ces photos fassent le tour de la terre et des océans, et qu’elles atteignent chaque personne", expriment-elles. Car comme le souligne Stéphane Ciccione, le directeur de Kélonia, "l’objectif du masque est de sauver des vies, et pas le contraire".






Marine Abat
Journaliste - En charge du secteur Ouest - Fortement attachée aux valeurs du développement durable... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par francais le 21/07/2020 17:42

allez go on ne porte plus de masques , les tortues sont sauvés et nous on crève la bouche ouverte

2.Posté par Lora le 21/07/2020 18:35

Belles photos et pas besoin de longues explications. Félicitations Mesdames.

3.Posté par Cusset EMON le 21/07/2020 18:39

La réponse est dans la question.

4.Posté par Mangue Piment le 21/07/2020 18:57

1.Posté par francais le 21/07/2020 17:42

Allez go on porte nos masques, on les met à la poubelle, les tortues seront sauvées et nous on crèvera (un jour c'est sûr) moins cons et moins makotes.

Mais votre post était ironique et non un soutien aux bandcochon pei, me trompe-je ?

5.Posté par NALA le 21/07/2020 19:03

Les gens sont macote! il y a des poubelles bordel! ca coute quoi de jeter les masques gants ,ds une poubelle! et ou Francais out commentaire lé à coté de la plaque!
La pas dit y faut pas porter des masques l'article y dit comment certaines personnes sont IRRESPONSABLES MACOTES . LFaut pas oublier en polluant nous avons le revers de médaille .

6.Posté par Thierrymassicot le 21/07/2020 20:08

La connerie humaine dans toute sa desplendeur.

7.Posté par eh oui! le 22/07/2020 05:46

Exactement , des études ( en chine mais aussi en Italie )qui gênent les politiques dans beaucoup de pays montrent un lien fort entre pollution et propagation du virus ...mais chut , les états s'en foutent et leurs amis industriels pollueurs les paient pour qu'ils ferment les yeux...
Du coup , la Réunion est bien placée avec tous les porcs qui polluent sans arrêt la nature , sur terre , en mer , dans les ravines avec quasiment la bénédictions de nos chers ( très chers) élus!!!

8.Posté par oli109 le 22/07/2020 04:31

La nature était la avant nous, elle le sera après, sont travail d'extermination du virus humain à déjà commencé et beaucoup n'en on pas conscience ou le réfute !

9.Posté par StDenis le 22/07/2020 09:21

Mais bien sûr que nous sommes la maladie majeure de notre planète!
Trop de makotes, de je m'en foutisme!
Qui se préoccupe de l'état de laTerre que nous allons laisser aux générations futures?

10.Posté par polo974 le 22/07/2020 12:22

et les capotes,
et les bouteilles (plastique et verre),
et les canettes,
et les barquettes,
et les pneus,
et les batteries,
et ...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes