Océan Indien

Et si la DEAL donnait l'exemple à Mayotte en matière de propreté?

Dimanche 4 Décembre 2016 - 19:27

Lorsque l'étranger arrive à Mayotte, il est frappé par le niveau de salubrité de Mayotte :

- sale en milieu urbain du Nord (Acoua, Koungou, Bandraboua, Mamoudzou et ses quartiers de M'Tsapéré et Passamainty) et de l'Est (Bandrelé, Dembeni) avec des détritus alimentaires divers, canettes et bouteilles en plastique jonchent les rues et ruelles, les eaux usées vont dans les canaux et caniveaux)

- propre en zone rurale Sud et Ouest, agricole et boisée. L'exemple de politiques de propreté urbaine des maires de Tsingoni et surtout de Sada est remarquable.

Si on peut féliciter les élus ces dernières semaines de mettre le paquet pour sensibiliser la population à la nécessité de rendre Mayotte propre (le développement du tourisme créateur de richesses et d'emplois passe d'abord par là!), on peut se poser quelques questions sur l'action de l'Etat et de ses services.

S'il est vrai que l'Etat se concentre sur Petite Terre (un article prochain abordera cette situation qui pose questions!), il est tout aussi évident que ses services installés sur Grande Terre ne font pas grand chose de visible pour que la population se sente soutenue.

Si vous passez à côté de tous les bâtiments abritant les services de l'Etat à Grande Terre, tant à Mamoudzou centre qu'à Kawéni (Zone d'Activités) ou Tsoungou (banlieue), l'état de saleté des abords extérieurs de ces sites est choquant.

Rien ne coûte aux fonctionnaires en poste de faire des opérations coups de poing autour de leur lieu de travail : mais rien n'est fait! Paresse? Complexe de supériorité? Manque d'initiatives? Un peu de tout à la fois...

 

Des dépôts d'ordures à proximité immédiate des locaux de la DEAL
Des dépôts d'ordures à proximité immédiate des locaux de la DEAL
La Direction de l'Environnement (sic), de l'Aménagement et du Logement est un exemple criant de "je m'en foutisme" d'Etat.

Un tel dépôt d'ordures, entre la route nationale et le quartier de M'Tsapéré, devant le siège de la DEAL ne semble pas choquer ces fonctionnaires...

Il est vrai que ces mêmes agents, travaillant au respect de l'Environnement, ne doivent pas voir beaucoup de ce qui se passe puisqu'ils se sentent en sécurité dans leurs bureaux climatisés dans ce qui ressemble plus à un camp militaire retranché qu'à un service ouvert vers les élus et les acteurs citoyens...

On peut les comprendre, mais peut-on accepter que devant l'accès à la Direction (panneau bleu au fond de la photo), on tolère un dépôt d'ordure jouxtant un plateau sportif et les locaux d'associations de femmes et d'accès au Droit et d'accueil de victimes?

Des lavandières lavent leur linge à proximité des ordures
Des lavandières lavent leur linge à proximité des ordures
Ces mêmes femmes qui vont faire leur lessive (photo ci-contre) dans une eau nauséabonde coulant à 50m de la DEAL. Ces lavandières pauvres, habitant dans des maisons de fortune, savent-elles que la DEAL pourrait solliciter la DRASS (ARS) afin d'avoir une action prophylactique dans cette eau? Probablement non!

Quand je faisais mes photos, un jeune homme est venu me voir pour me montrer au loin la place du nouveau marché (bitumée, clôturée mais non utilisée) : à 100m de la DEAL, un individu vidait le contenu de son véhicule sur un dépôt sauvage, contre la clôture du marché, en plein soleil. Et le commentaire du jeune homme m'a glacé le sang : "C'est bien que vous vous intéressiez à la saleté de notre ville. Mais dites aussi que ce sont aussi les blancs qui jettent, pas seulement les Mahorais!"

L'individu qui jettait ses ordures au mépris de tous était en effet chef d'entreprise muzungou (blanc installé à Mayotte).

Et si La DEAL balayait d'abord devant sa porte pour l'exemple?

Omar M'Déré
Correspondant

Et si la DEAL donnait l'exemple à Mayotte en matière de propreté?
Omar M'Déré
Lu 2877 fois



1.Posté par Macote OI le 04/12/2016 20:29

Mayotte va reproduire les mêmes erreurs de la Réunion.
c'est la conclusion du récent forum tenu à l'Université de la Réunion le mois dernier.

2.Posté par Macote OI le 04/12/2016 21:15

pas de réaction de Pierre Balcon ??

3.Posté par Maitre CoNNar le 05/12/2016 00:19

Zot lé macotte même ......Zanette la fini monte la Chaumière ? Sarko navé rien pou fé ....

4.Posté par Courteaud le 05/12/2016 08:33

La Deal même à la Réunion, il y a une forme inefficacité Pierrot car des sîtes pourries apparaissent un peu partout et le Préfet ne réagit pas pourtant les auteurs sont notoirement connus mais les procédures n'avancent pas ......................................

5.Posté par Déchets ambulants le 05/12/2016 10:43

Là où ils s'établissent les problèmes liés à la cochonceté et à l'incivisme démarrent

6.Posté par Choupette le 05/12/2016 12:03

1.Posté par Macote OI

"Mayotte va reproduire les mêmes erreurs de et à la Réunion".

Eh oui, il y a aussi des lavandières qui reproduisent les mêmes gestes dans le petit bassin de la Grande-Fontaine à Saint-Paul. Elles lavent et se lavent dans un petit trou d'eau sale.

Mais c'est vrai aussi que les Blancs ne sont pas plus propres. J'ai déjà vu une métro balancer sa bouteille par la vitre de sa voiture en roulant sur la chaussée royale.

Leur arrogance et leur mépris, c'est ça qui est pénible.

7.Posté par 974 CHE le 05/12/2016 12:48

Que La Réunion s'occupe de ses problèmes, il y en a suffisamment et qu'elle arrête de rapporter les faits et gestes de ses voisins.

8.Posté par Olive le 05/12/2016 14:15

Allez voire le site de la REDETAR à saint Pierre , plus qu'une porcherie , un site à dépolluer . Merci le conseil général .

9.Posté par Isis le 05/12/2016 22:18

Ah ? Bah, c'est malheureusement pareil à la Réunion... Même quand il y a un lotissement qui se construit alentours de constructions existantes, paf ! On te voit des canettes de bière, des papiers d'emballage, et même des pots de yaourts. Vides, bien entendu...


10.Posté par cloclo le 06/12/2016 06:36

Avec les 39 heures bientôt ils auront un peu plus de temps et pourront s'attaquer au problème. Merci FILLON

11.Posté par hardcore le 06/12/2016 07:55 (depuis mobile)

Belle conclusion : le macotte c''est le zorey, comme à la Reunion où les zoreys balancent tout dans la ravine malgré les protestations des créoles, si respectueux de leur environnement.

Lol. Lol ! Lol...

12.Posté par loyada le 06/12/2016 14:37

lorsque l'étranger arrive à Mayotte, il est frappé par le niveau de salubrité de Mayotte : il n'en est pas de même en arrivant à la Réunion !! le simple fait de se trouver devant l aérogare permet déjà de se faire une petite idée , aprés plus loin , il y a aussi les odeurs !

13.Posté par VIEUX CREOLE le 06/12/2016 15:31

ÉVITONS L'AMALGAME , TROP FACILEMENT AVANCÉ par certains d'entre vous, , MESSIEURS --DAMES !!!
Les "MACOTES " , "les cochons" , qui défigurent nos quartiers et nos sites ... n'appartiennent pas à une "catégorie spécifique "de nos concitoyens , ne font pas partie d'une "communauté particulière"!!! C'est absolument faux et même une forme de "xénophobie "ou de "racisme "qui n'ose pas dire son nom : il faut appeler un "chat ,un chat " !!! _Dans la quartier où j'habite ,il n' y a pas de de" zoreils " à cinq cents mètres à la ronde ! Ce sont bel et bien des" Créoles" ,des "natifs qui déposent régulièrement des tas d'immondices et ,de déchets , d'encombrants de toutes sortes n'importe où !!!
Les Maires qui se sont succédé et l 'Actuel -malgré -des promesses "fermes" est aussi laxiste que ses Prédécesseurs ! Pourtant , les récidivistes sont connus depuis longtemps !!! IL FAUT VERBALISER !!! Cela a marché dans une commune que je connais bien Mais le Maire a changé et les tas d'ordures ,de déchets... sont de RETOUR !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues