MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Et les cocktails Molotov, va-t-on aussi les interdire ?


Par André Pouchet - Publié le Vendredi 14 Novembre 2014 à 15:01 | Lu 302 fois

Et les cocktails Molotov, va-t-on aussi les interdire ?
M. Cazeneuve, l’intrépide ministre de l’intérieur de Crampon 1er, vient de s’exprimer sur les récents événements qui agitent aujourd’hui le pays. Au lieu de se positionner clairement et franchement sur le légitime terrain de la défense de l’ordre républicain face aux menées violentes des commandos anarchistes, il s’est ingénié à faire profil bas et à noyer subrepticement le poisson.

D’abord, en allant lâchement prétendre que jamais, au grand jamais, il n’avait donné de consignes pour qu’une répression ferme et rigoureuse soit mise en œuvre à l’encontre des manifestants écolo-anarchistes mais que, bien au contraire, il avait explicitement prescrit à ses subordonnés l’emploi de méthodes douces et indolores. Les gendarmes mobiles, qui se voient ainsi publiquement désavoués par leur patron, apprécieront !

Ensuite, en décidant que l’emploi de la grenade offensive serait désormais proscrit et que cette arme devrait donc être retirée de l’arsenal jusque là mis à la disposition des forces de l’ordre afin de leur permettre de repousser efficacement les assauts les plus assassins des fauteurs de troubles les plus déterminés.

Fort bien. Mais par quoi va-t-on les remplacer, ces malheureuses grenades qui, accidentellement, ont provoqué la mort d’un malheureux manifestant ? Je n’ose imaginer qu’en haut lieu on ait pu décider sereinement que les gendarmes devraient désormais s’exposer aux jets d’acide, de pierres, de boulons et de cocktails Molotov sans pouvoir se défendre et riposter. Seront-ils alors autorisés, eux aussi, à se fabriquer des cocktails Molotov afin de se trouver à arme égale en face d’adversaires aussi féroces ?

On trouve beaucoup de gens pour déplorer le sort cruel réservé à Rémi Fraisse, lequel nous est présenté comme un homme pacifique, un non-violent, avant tout passionné de botanique. Peu d’entre eux semblent cependant se demander ce qu’il pouvait bien trouver à herboriser, en pleine nuit, au milieu d’un commando de casseurs en train d’assaillir les gendarmes, ce pacifique botaniste. N’en ont-ils pas, un peu trop vite, fait un martyr ?

En tant qu’ancien guérillero du Quartier Latin, ayant moi aussi, en compagnie d’autres petits crétins qui se prenaient pour Che Guevara, manié la barre de fer et le cocktail Molotov (ce dont je ne tire – que chacun en soit parfaitement convaincu – aucune fierté, bien au contraire !), je puis aujourd’hui assurer que, si, à l’occasion de mes grotesques et coupables agissements, il m’était arrivé un regrettable « accident », il ne serait jamais venu à l’esprit de mes pauvres parents (que ceux-ci reposent en paix !) l’idée saugrenue d’aller porter plainte contre les vilains policiers.

André Pouchet, le 14 novembre 2014




1.Posté par onpeutbrûlerlesgendarmes le 14/11/2014 20:42

les grenades sont utilisées par les gendarmes dans le cadre de la loi et de la réquisition du Préfet qui demande aux gendarmes de rétablir l ordre sur ce site pourquoi interdire ces armes alors que les manifestants viennent brûler du gendarmes avec des cocktails Molotov.

Un ministre qui prend une telle décision, n'a rien compris au film de guerre qui se déroulait lors de ce maintien de l ordre face à des manifestants déchainés.

Nos politiques savent que faire de la politique mais ne savent nullement gérer cette grande France.

2.Posté par OBSERVATEUR le 15/11/2014 06:27

Désolé pour Rémi Fraisse !
Mais, de grâce, sachez que les gendarmes sont aussi des hommes, et qu'ils sont aux ordres des politiques ! Et surtout que, sans eux, vous ne dormiriez pas tranquille !
Ce sont les politiques les fauteurs !
Mais, comme dit André Pouchet, à 20 ans, on croit refaire le monde ( c'était mon cas également en 68 )

3.Posté par johnny le 15/11/2014 04:12

encore une fois on protège les délinquants

4.Posté par mbp le 15/11/2014 19:02

ENCORE UNE FOIS CE GOUVERNEMENT BAISSE SON FROC DEVANT LES VOYOUS

5.Posté par polo974 le 15/11/2014 19:43

""" Et les cocktails Molotov, va-t-on aussi les interdire ? """

Hé, ducon, tu sais pas que c'est déjà interdit ! ! !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes