MENU ZINFOS
Social

Et le Préfet monta “au barreau”…


Il était déjà plus de 19 heures hier soir, lorsqu’un accord de principe a été trouvé par l’ensemble des participants. Joël Mongin fidèle à sa ligne de conduite, a souhaité d’abord présenter le projet à sa base, en faction depuis le matin devant la grille de la CCIR.

Par Jismy Ramoudou - Publié le Lundi 10 Novembre 2008 à 22:15 | Lu 5420 fois

“Nous avons obtenu 10 centimes d’euro par litre de carburant pour la population et les transporteurs. Et par le jeu des 2,5 millions d’euros du surplus de l’octroi de mer du Conseil régional, les professionnels ont droit à dix centimes de plus”.
“Ce qui fait 10 centimes + dix centimes = 20 centimes pour les transporteurs”. A cet instant, la base était partagée entre colère, déception et satisfaction. On pouvait entendre alors “On veut 20 centimes ! On veut 20 centimes !”, ce qui contrastait avec “On a gagné ! On a gagné”.
Cette hésitation a eu un effet étonnant sur un Joël Mongin fatigué aussi bien physiquement que nerveusement. “Il est revenu sur sa décision, il ne veut plus signer le protocole d’accord”, lâche estomaqué, Ary-Claude Caro, porte-parole de l’intersyndicale.
Il était alors aux alentours de 18 heures. Il fallait à nouveau négocier, même si une partie des transporteurs avaient déjà donné leur accord de principe pour la signature du protocole.
“Nous avons épuisé tous les moyens et les toutes les voies de négociation. Et dans ce genre de conflit, il est très rare que les grévistes obtiennent la totalité de leurs revendications”, reconnaît Ary-Claude Caro.
Une heure plus tard, les propositions de la Préfecture, de la Région Réunion, du Conseil général et de l’Association des maires de La Réunion étaient les mêmes. C’est la mort dans l’âme que le président de la FNTR est parti en référer à sa base. Mais une fois encore, il a déclenché la colère de ses confrères.
C’est peu après que Pierre-Henry-Maccioni, préfet de La Réunion, a choisi de s’adresser personnellement à cette “base insatisfaite”. C’est entouré d’un cordon de policiers qu’il s’est approché du portail d’entrée de la CCIR.
Son intervention s’est faite en deux temps. La première, Pierre-Henry Maccioni s’est exprimé devant le “barreau”. Il a eu du mal à se faire entendre. La deuxième, c’est lorsqu’il est monté sur le “barreau” pour mieux se faire entendre, un morceau d’anthologie.
Son discours a précisé d’une part que la baisse de 10 centimes d’euros par litre de carburant à la pompe pour les particuliers, sera effective mercredi matin “parce qu’il est trop tard pour la mettre en place pour mardi”.
Pierre-Henry Maccioni a ensuite confirmé que ce sont les 2,5 millions d’euros du surplus de l’octroi de mer de la Région Réunion qui financeront les dix autres centimes obtenus pour les transporteurs.
“Dix + dix, ça fait bien 20 centimes d’euro, c’est ce que vous avez demandé”, a conclu le préfet sous des applaudissements et des hourras.
Ce prise de parole surprenante a permis de convaincre Joël Mongin de parapher le protocole d’accord, et au préfet de signer l’armistice “social” et de “libérer La Réunion”, à la veille du 11 novembre.
Nous vous proposons de vivre en intégralité ce moment, malgré sa longueur, sans doute particulier ou insolite pour certains, et toutes proportions gardées peut-être historique pour d’autres.
C’est à vous de voir…




Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes