MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Et c’est pourquoi Zemmour est grand


- Publié le Mardi 15 Novembre 2016 à 15:34 | Lu 989 fois

Et c’est pourquoi Zemmour est grand
Le regretté Alexandre Vialatte, certains s’en souviendront peut-être, terminait invariablement ses savoureuses chroniques, quel que fût le sujet qu’il y traitât, par cette ironique clausule : « Et c’est pourquoi Allah est grand ». Pourrait-il d’ailleurs de nos jours, sans attirer aussitôt sur lui les foudres de tous ceux qui, avec une vigilance très sourcilleuse, se sont donné la mission de traquer tous azimuts la moindre impertinence pouvant être considérée comme islamophobe, se le permettre encore ? Peut-être pas…

En tout cas, c’est ce titre imité de Vialatte que j’ai eu envie de donner à cette communication par laquelle j’aimerais faire partager à mes contemporains l’étonnement et l’admiration qui ont été les miens en découvrant, dans un petit livre d’Éric Zemmour dont je viens tout juste d’achever la lecture, les pages d’une surprenante actualité sur lesquelles je suis incidemment tombé. Il s’agit d’un essai intitulé « Le premier sexe », paru en janvier 2006 aux Editions Denoël.

Comment un ouvrage aussi essentiel, gorgé de tant de sucs nourriciers, avec ses rappels historiques ou ses aperçus sociologiques si opportuns, avec ses toujours judicieux renvois aussi bien à la grande littérature européenne (Balzac, Stendhal, Dostoïevski, René Girard, Pascal Quignard) qu’au cinéma ou à la publicité, avec ses très lumineuses mises en relation et en perspective, a-t-il pu ainsi m’échapper jusqu’ici ? Il était donc grand temps que je comble cette lacune très regrettable et j’invite ceux qui seraient dans mon cas à faire de même. Quant à ceux qui le connaitraient déjà, eh bien, qu’ils le relisent…

C’est un essai dans lequel Zemmour analyse, avec beaucoup de brio et une très grande acuité, l’évolution au cours des deux derniers siècles, en France et dans les autres pays occidentaux, des rapports entre les femmes et les hommes, tels qu’on peut les surprendre, les observer, les caractériser, dans toutes sortes de circonstances de la vie et sur toutes sortes de terrains comme ceux du mariage, du divorce, du travail, de l’éducation des enfants, du pouvoir économique et politique, etc.

Outre ses qualités d’analyse et de synthèse, ce petit essai possède aussi cette qualité précieuse propre à toutes les productions de l’essayiste : il est écrit dans une langue impeccable. Un style d’une grande clarté, souple et élégant, qui sait pourtant, quand il le faut, se montrer percutant. Foin chez lui de ce salmigondis indigeste, de ce charabia alambiqué et abscons qui règne en maître chez les Lacan, Bourdieu, Derrida et autres prétendus grands intellectuels. Tant, pour Éric Zemmour, cet amour de la France, lequel met sa plume en mouvement et le pousse à si vaillamment batailler, va également de pair avec un constant et scrupuleux souci de servir et d’illustrer de son mieux la langue française…

Mais il est temps, sans importuner plus longtemps mon lecteur avec des préambules qu’il pourrait finir par trouver oiseux, de lui fournir toutes les preuves palpables et tangibles de ce que je lui annonce.

D’abord la preuve la plus éclatante, celle que l’on trouve page 111, une page où Zemmour disserte sur l’attrait qu’exerce sur les électeurs américains une figure masculine forte comme celle qu’a incarné à l’écran un John Wayne, avec les lignes suivantes : « On peut être sûr que, pour la prochaine élection, si Hillary Clinton était la candidate choisie par le Parti démocrate, les républicains chercheraient comme remplaçant de George Bush le sosie de John Wayne. Et gagneraient encore. »

La seule chose qui, pour qu’elle soit complète, manque à cette assertion divinatoire, c’est seulement le nom du challenger victorieux de Mme Clinton, le nom de celui qui sera, face à elle, chargé par les républicains d’incarner la figure du mâle américain, c’est-à-dire, on le sait aujourd’hui, le nom de Donald Trump. Et, je le rappelle, ces phrases quasi prophétiques, c’est avant janvier 2006, il y a donc plus de 10 ans, qu’elles ont été écrites et publiées !

De même, et toujours dans le même livre mais cette fois-ci aux pages 34/35, notre essayiste se penche sur le cas Hollande. Nous sommes à une date où, on en conviendra, personne n’envisage encore que celui-ci pût un jour, pour notre malheur, se trouver placé à la tête du pays. Voici cependant le diagnostic très sûr et extraordinairement bien senti que déjà il nous fournit sur le personnage : « Il vient de remporter le référendum interne au PS sur la Constitution européenne. Il incarne à gauche la nouvelle génération, la relève, les cinquantenaires. Il veut être le Sarkozy du Parti socialiste. Il triomphe, plastronne… […] Au Parti Socialiste, François Hollande est justement brocardé pour sa rondeur, sa quête consensuelle, sa difficulté à décider, trancher ; un de ses surnoms est « Guimauve le conquérant ». Hollande raccommode et circonvient. Embrouille, brouille et débrouille ; très intelligent, il est doué d’un instinct de survie exceptionnel, mais il ne possède pas l’instinct de mort. Nul ne parvient à le tuer, mais lui non plus ne tue aucun de ses ennemis. Machiavel a écrit qu’un prince doit être à la fois renard et lion ; Hollande n’est qu’un renard. Il n’est pas un patron, mais un animateur ; il n’est pas un roi même en gestation mais un régent. Il possède peu de vertus viriles, mais toutes les qualités féminines. […] Dans le couple qu’il forme avec Ségolène Royal, c’est elle, corps élancé et port de tête impérieux, qui assène et ferraille… »

J’abrège mais, comme on le voit une fois de plus ici, on peut vraiment dire qu’il parle d’or, notre Zemmour. N’hésitons donc pas à le lire et à le relire sans modération !

André Pouchet, le 11/11/2016




1.Posté par electron libre le 15/11/2016 16:24

Zemmour président !! Vive Z !

2.Posté par KLD le 15/11/2016 18:08

la fachosphère , la France petite , et frustrée ................. , no passaran , ces povs bougs qui avilient la République .

3.Posté par KLOD le 15/11/2016 20:50


la fachosphère , la France petite , et frustrée ................. , no passaran , ces povs bougs qui avilient la République .


4.Posté par electron libre le 15/11/2016 21:41

Avilissent, et no pasaran..... qu'on écrit ça d'abord kamarad illettré.

5.Posté par KLOD le 15/11/2016 22:46

en effet post 4 , certains se laissent aller de prime abord .

6.Posté par N'ohlo le 17/11/2016 17:55 (depuis mobile)

Zemmour..le z de zéro pointé..

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes