Justice

Essonne: Le parcours chaotique d'un Réunionnais condamné à 12 ans de prison

Dimanche 12 Novembre 2017 - 08:50

Un Réunionnais vivant en métropole a été condamné ce vendredi 10 novembre à 12 ans de prison pour avoir frappé à coups de marteau une femme le 10 décembre 2015. Cette affaire était examinée depuis mercredi dernier par la cour d’assises d’Evry, dans le département de l’Essonne, rend compte le journal Le Parisien qui a suivi l’audience sur trois jours.

La scène s’était déroulée sur la rocade de la Francilienne et avait même provoqué un accident avec un camion à hauteur de la localité de Bondoufle. 

Il se trouve que l’homme de 36 ans entretenait une relation avec cette surveillante de prison et reprochait à cette dernière de ne pas rompre les ponts avec son mari.

Déjà une dizaine de condamnations

Après avoir pris la fuite après avoir porté ces coups de marteau, il n’avait pas réintégré le centre de semi-liberté de Corbeil-Essonnes.

Il était réapparu au domicile de sa victime à Courcouronnes, mais sur place la surveillante de prison n’est pas là. Le Réunionnais tombe sur la mère de celle-ci et tente à deux reprises de l’étrangler avant de prendre une nouvelle fois la fuite en dérobant le véhicule du mari de la surveillante. Quelques jours plus tard, il sera arrêté après une course poursuite à l’issue de laquelle le véhicule dérobé finira dans la Seine… 

Son casier judiciaire comptait déjà une dizaine de condamnations pour violences conjugales, dont certaines aggravées par l’usage d’une arme.

Sa condamnation est assortie de 5 ans de suivi sociojudiciaire et d’une injonction de soins. 
Zinfos974
Lu 5273 fois



1.Posté par BEBERT le 12/11/2017 10:41

COUNISSE A LU MEME!!

2.Posté par Atterré ! le 12/11/2017 14:57

Si j'ai bien tout lu Fred (le parisien), cette fonctionnaire de l'administration pénitentiaire s'était accoquinée (et dans accoquinée il y "coqu") avec le futur criminel, en connaissance de cause, attendu qu'elle avait eu, assurément, connaissance du dossier "élogieux" de notre bon réunionnais qui n'était surement pas incarcéré dans son établissement pour bonne conduite !
Alors elle a rodé, elle a gagné ! ! !
En métropole aussi les tantines y aiment bad boys ? ? ?
A moins qu'elle ne soit elle-même réunionnaise, n'est-elle pas ? ? ?
Le doute m'habite ! ! !

3.Posté par simone le 13/11/2017 08:29

toujours les memes.....on a assez de vermine en metropole pourtant conseil longtemps entendu encore maintenant rente out caze nene continuite aster

4.Posté par bah! le 13/11/2017 12:45

ah ah ah on exporte notre savoir faire.....nous la fé....allez dire partout!

5.Posté par polo974 le 14/11/2017 08:35

Heureusement pour lui, il n'y a pas de requin dans la seine...

(bon, pierrot, alors un réunionnais en tôle vaut combien de métro en tôle ? ? ?)

6.Posté par YOUSSEF le 26/11/2017 16:44

pour ceux qui ne connaisse Paris l'essonne corbeil c'est la banlieue Sud de Paris avecune forte concentration d'etrangers a cause du logement social. dans cette ville y'a rien a faire car c'est région residentielle les femmes etrangeres trouvent bien leurs compte car elles peuvent travailler comme femme de menage mais l'homme n'a rien a faire dans cette region c'est pourquoi les jeunes bascules dans la loisivités.
et pourtant la region sud est agricole donc les etrangers née a Paris devrait regarder vers le sud plutot vers le centre ville de Paris. le type a 36 donc il est née dans les debuts des années 80.

il devrait faire agronomie allez y voir le taux d'echec scolaire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >