MENU ZINFOS
AFP

Espagne: le Real Madrid domine Eibar et répond au Barça


- Publié le Lundi 15 Juin 2020 à 00:14 | Lu 348 fois

Le capitaine du Real Madrid Sergio Ramos auteur du 2e but de son équipe contre Eibar au stade Alfredo di Stefano à Valdebebas, le 14 juin 2020 - PIERRE-PHILIPPE MARCOU / ©AFP

(AFP)

Les "Galactiques" sont revenus! Entre lourd contexte sanitaire et revendication antiraciste, les stars du Real Madrid ont dominé Eibar dimanche soir 3-1 à huis clos pour la 28e journée de Liga après trois mois d'arrêt forcé, et répondent ainsi au leader FC Barcelone.

Les images de ce grand retour du Real resteront dans les mémoires: l'arrivée des joueurs à pied au stade Alfredo Di Stefano, les remplaçants masqués, gantés et distanciés, mais surtout le latéral brésilien Marcelo genou à terre, tête baissée et poing levé après son but (37e), en hommage à George Floyd et à la lutte antiraciste.

Après la photo des joueurs du Valence CF le 9 juin, la revendication de Marcelo est la première manifestation de soutien au mouvement "Black Lives Matter" réalisée en plein match de Liga depuis la reprise de la compétition, le 12 juin à Séville.

Le Brésilien avait lui-même posté une photo en soutien au combat antiraciste sur ses réseaux sociaux, le 2 juin dernier.

- Fleurs, banderole et hommages -

Avant cette image marquante d'un joueur du club générant le plus de revenus au monde qui témoigne en vitrine mondiale son soutien au mouvement "Black Lives Matter", c'est aux victimes de l'épidémie de coronavirus qu'il a été rendu hommage.

"Dans nos coeurs", affichait une large banderole déployée dans les tribunes du petit stade Di Stefano (6.000 places) à huis clos. Les joueurs ont également joué le match avec un brassard noir et ont dédié une minute de silence aux victimes avant le coup d'envoi.

Plus tôt ce dimanche, les deux capitaines de l'Atlético Madrid et de l'Athletic Bilbao Koke et Iker Muniain ont déposé une gerbe dans les tribunes en souvenir des personnes décédées.

Dans une Espagne très endeuillée par la pandémie, avec 243.928 cas et 27.136 morts du coronavirus déplorés selon les derniers chiffres dimanche, les joueurs et les staffs ont respecté à la lettre le protocole de sécurité de LaLiga.

Ceux du Real Madrid, tous protégés derrière le masque officiel du club, ont fait le chemin jusqu'au stade Di Stefano à pied depuis la résidence de leur centre d'entraînement de Valdebebas où ils se sont auparavant réunis, tandis que ceux d'Eibar sont arrivés dans deux bus séparés, comme l'exigent les normes sanitaires. 

Des sièges confortables ont été installés parmi les strapontins des petits gradins du Di Stefano pour les remplaçants gantés, masqués et séparés de plusieurs sièges pour éviter tout risque.

- L'alerte Hazard ? -

Côté terrain, les bonnes nouvelles se sont multipliées pour Zidane, dont c'était le 200e match sur le banc du Real.

Grâce aux trois buts de Toni Kroos (3e), du capitaine Sergio Ramos (30e), servi sur un plateau par un Eden Hazard titulaire pour son premier match depuis son opération du péroné droit début mars, et de Marcelo (37e) avant la réduction du score de Pedro Bigas (60e), les Madrilènes ont donné la réplique au Barça, brillant vainqueur de Majorque la veille (4-0), et recollent à deux points du leader.

Seule ombre au tableau: Eden Hazard a été remplacé par Vinicius à la 61e, et a immédiatement posé une poche de glace sur sa cheville droite, visiblement endolorie.

"Il a bien joué pendant une heure, le coup (qu'il a reçu pendant le match) nous a fait peur, mais à la mi-temps il nous a dit qu'il allait bien. Il est content de ce qu'il a produit, et nous aussi sommes très content de son travail", a commenté "Zizou" au sujet du Belge en conférence de presse d'après-match.

Une alerte qui rappelle la mauvaise soirée du 22 février où Hazard avait rechuté de sa fracture de la cheville à Levante, mais qui ne vient pas entacher la joie de Zidane: "Le message, vraiment, c'est qu'on est content de revenir à la compétition", a savouré le technicien après le match.

Un sentiment contraire à celui de Diego Simeone et de l'Atlético qui, plus tôt dans la soirée ce dimanche à Bilbao, a été la première grosse écurie espagnole à manquer son grand retour sur les terrains, accroché 1-1, tout comme la Real Sociedad par Osasuna en clôture de cette 28e journée.

Les Basques ont ouvert le score grâce à une belle déviation du pied droit d'Iker Muniain, servi par l'ex-Parisien Yuri Berchiche (35e). Mais Diego Costa a répondu dans la minute et a dédié son but à Virginia Torrecilla, internationale espagnole de l'Atlético féminin opérée d'une tumeur au cerveau fin mai, pour permettre à l'Atlético (46 pts), qui stagne au 6e rang du championnat d'Espagne, de résister à la limite des places européennes.



Source : ...


Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes