MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Esclavage: "Partir de l'Histoire pour rassembler"


Par Aimé LEBON - Publié le Lundi 14 Novembre 2011 à 07:48 | Lu 719 fois

Esclavage: "Partir de l'Histoire pour rassembler"
Une très belle cérémonie pour intégrer dans la mémoire des Réunionnais le souvenir des esclaves inhumés à Saint-Paul à l'extérieur du Cimetière marin a été organisée par la municipalité samedi 12 novembre 2 011. Il y eut, sous un chapiteau installé non loin des aires de stationnement, un discours de la députée-maire qui a rappelé la dureté du système esclavagiste, son inhumanité jusqu'après la mort ; une lecture par les représentants du groupe de dialogue interreligieux d'un texte, "La Réunion, notre île de fraternité", devant une belle assistance qui a été ensuite priée de se déplacer pour aller sur le lieu même des dernières fouilles accomplir le geste symbolique d'un dépôt de fleurs après un moment de recueillement, en se mettant en arc de cercle et en se tenant par la main pour qu'il y ait une véritable communion. Un ensemble de moments forts d'autant qu'un fond musical de qualité et bien approprié à la solennité de l'événement était entretenu par Philippe Baret et le groupe de Jocelyn Lakia.

Mais il y a eu un manquement, pour peu qu'il y ait un esprit de réunion des mémoires des victimes d'un système ségrégationniste et de ceux qui ont été touchés par une épidémie de variole qui exigeait que l'on les enterrât à part pour ne pas risquer une contamination plus large. Il y a une certitude quant à la présence en ce lieu d'un cimetière d'esclaves, mais l'hypothèse qu'il y a aussi des Saint-Paulois, esclaves ou non, noirs ou blancs, enterrés sous la dune à la suite de cette épidémie tient historiquement debout. Il était donc préférable que l'on célébrât en effet le souvenir de tous ceux dont les restes sont aujourd'hui dans le sable noir de cette plage, sans aucune mise à l'écart. Mais les participants, qui communiaient ensemble, tournaient en réalité le dos à une tombe au pied d'une plaque commémorative, juste à côté, qui rappelle que les ossements mis au grand jour par la forte houle du cyclone Gamède en 2007 y ont été réinhumés. Un tableau qui donnait l'impression que l'on partait d'une opposition, d'un clivage, pour bâtir un travail de mémoire. Il eût été mieux d'associer concrètement dans cette espace tous les éléments que l'Histoire révèle et peut révéler encore, en tout cas de ne pas fermer aucune porte. Ç 'eût été alors déjà se préparer au meilleur montage du seul mémorial qui doit s'élever sur cette plage. Un symbole rattaché à la dignité humaine ne se divise pas, quelles que soient les circonstances. François Hollande disait récemment :"Il ne faut pas utiliser l'Histoire au risque de la division,  il faut partir de l'Histoire pour rassembler".

Mais il y a toujours dans les moments forts des gestes qui traduisent un refus des clivages et qui annoncent un climat nécessaire à "la transmutation de ce souvenir en nous", pour reprendre l'expression de la députée-maire : alors que la dispersion des participants au dépôt de fleurs avait déjà eu lieu, deux femmes, dont une militante saint-pauloise connue pour son investissement dans la prise en compte de l'esclavage à la Réunion, se sont discrètement croisées en déposant des fleurs sur cette tombe particulière.

Aimé LEBON, Bois de Nèfles Saint-Paul




1.Posté par Le troll 974 le 14/11/2011 14:54

"La Réunion, notre île de fraternité"
I have a dream !!

2.Posté par NEMO le 14/11/2011 20:23

Partir de l'histoire de La Réunion pour faire une île de fraternité....

3.Posté par Le Pacifique le 15/11/2011 12:20

- L'art de rassembler pour mieux diviser avec cette malheureuse histoire de l'esclavage - mais il y en a eu - dans tous les pays du monde et aujourd'hui encore dans certaine région.
- A quoi ça sert de réveiller un passé, aujourd'hui, disparu ? il faut regarder l'avenir et tout faire pour mieux vivre ensemble.
- Certains de ceux qui critiquent ont eu eux-mêmes des ancêtres esclavagistes - alors - il faut tourner la page, il y a certainement autres choses plus urgentes a faire dans ce pays.
- François Hollande a dit qu'il faut partir de l'histoire pour rassembler - oui - mais pas pour diviser.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes