MENU ZINFOS
Animaux

Errance animale : L'Ordre des vétérinaires met un stop à un projet de stérilisation

Un projet de stérilisation de plus de 150 animaux devait débuter le 19 juillet prochain. Mais la mission portée par une association d'étudiants vétérinaires et une association de protection animale locale n'a pas obtenu l'accord de l'Ordre des vétérinaires.

Mercredi 14 Juillet 2021 - 08:22

Un énorme coup dur. Après des mois de travail pour mettre au point une mission de stérilisation sur l'île, l'association Baylène de l'Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse et l'association de protection animale Revez ont appris que leur projet ne verrait pas le jour. Du moins, pas dans l'immédiat.

La mission vétérinaire devait débuter le 19 juillet prochain et permettre de stériliser 150 à 180 chiens ou chats de propriétaires des hauts de Saint-Paul. Huit étudiants vétérinaires auraient dû composer l'équipe de bénévoles, sous l'encadrement de professionnels. 

Mais malgré le soutien de "Vétérinaires Pour Tous" et du TCO, le projet a finalement été refusé par l'Ordre des vétérinaires de la région Ile de France DOM. Les principales difficultés portaient sur les locaux et l'insuffisance de vétérinaires libéraux.

Les étudiants ne lâchent rien

Sur le premier point, Revez indique qu'une solution avait finalement pu être trouvée grâce à l'aide de la mairie, et explique qu'une démarche avait été entamée pour résoudre l'autre problématique : "Afin de prendre l'entière responsabilité en cas de problème lors d'une intervention, et ainsi protéger le vétérinaire salarié bénévole, notre association avait rédigé une convention de bénévolat".

"Mais cela s'est avéré impossible", se désole l'association. Car si elle est reconnue d'intérêt général, elle ne dispose pas du statut d'utilité publique réclamé pour pouvoir gérer un établissement, en raison de son budget de fonctionnement trop faible. "Etait-il question ici de gérer un établissement ? Dans la mesure où on parle de 'dispensaire provisoire d'exercice'", interroge-t-elle encore. Et d'ajouter : "On nous avait dit localement que c'était possible et que les autres libéraux auraient droit de faire un avenant par la suite, ce qui simplifierait les démarches".

Si la nouvelle a été difficile à encaisser pour Quentin, vice-président de l'association Baylène de l'Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse, le jeune homme reste déterminé. "Si ça ne se fait pas cette année, ça se fera plus tard", exprime celui qui dit avoir mis "toutes ses tripes" dans ce projet et compte bien s'entourer "de vétérinaires aussi motivés" que lui pour remonter le projet "en relation étroite avec l'Ordre"

"Nous sommes tous concernés par l'errance, qu'on aime les animaux ou pas"

"Pour espérer voir changer la situation de façon durable et éthique, il est grand temps que tous les acteurs s'unissent autour d'une table ronde", exprime Lysiane Uny, de l'association REVEZ, pour qui il est grand temps "que les animaux puissent enfin vivre en harmonie avec l'Homme sur notre île, présentée comme un modèle du vivre ensemble".

"Nous sommes tous concernés par l'errance, qu'on aime les animaux ou qu'on ne les aime pas. Ils sont là et il faut agir aujourd'hui pour régler une situation qui deviendra de plus en plus critique dans les années à venir si l'on persiste à ne rien faire ou à faire ce qui existe déjà mais a prouvé depuis des décennies son inefficacité...", poursuit-elle.

L'Ordre assure être soucieux des problématiques d'errance

Contacté, l'Ordre des vétérinaires de la région Ile de France DOM rétorque que "le projet adressé très tardivement faisait appel à des points réglementaires pour lesquels [il n'avait] pas été consulté en amont". S'il se dit "très soucieux des problématiques d'errance animale de l'ensemble des DOM", il souligne avoir "pour mission d’assurer le public de la qualité des soins vétérinaires", une condition estimée non remplie.

L'Ordre rappelle toutefois que plusieurs autorisations dérogatoires, "jugées compatibles avec la règlementation et la qualité des actes" ont été adoptées par le Conseil - la dernière datant du 24 juin dernier pour des stérilisations de chats à Cilaos. Et d'assurer : "Nous espérons sincèrement que ce projet pourra voir le jour et nous nous sommes mis à la disposition de ses acteurs pour les aiguiller dans la partie réglementaire".
Marine Abat
Lu 7194 fois




1.Posté par bibi le 14/07/2021 06:46

Manque à gagner pour les vétérinaires installés ???

2.Posté par Le vengeur manqué le 14/07/2021 09:12

Ordre des vétérinaires de la région Ile de France DOM: tout est dit.

3.Posté par Astrid PUISSANT pour DROIT DE CITE le 14/07/2021 10:18

Une première réaction : sauf si le Réunion se considère un pays en voie de développement, une campagne de stérilisation sur le Territoire du TCO n'entre pas dans les missions de l'association BAYLENE.

4.Posté par Karo le 14/07/2021 10:20

Alors? Que va t on faire de ces clebards maintenant?
Peut etre que ces gens n ont pas de chiens errants qui viennent chier et pisser devant chez eux et qui importunent la population
Quelle bande de nazes!

5.Posté par dudule974 le 14/07/2021 10:55

l'ordre des vétérinaires trouvent qu'il n'y a pas assez de chiens et de chats errants à La Réunion;?
interdiction lamentable .
Et puis c'est quoi ordre des vétérinaires de la région Ile de France DOM ?
en vérité les vétérinaires des DOM ont peur de perdre des clients . Voila la véritable raison.

6.Posté par LadiLafé le 14/07/2021 11:31

Ça ne m'étonne pas, la stérilisation de 150 chiennes c'est au moins 52 000 € qui leur passeraient sous le nez, après ils ont choisi ce métier parce qu'ils aiment les animaux, c'est la vérité.
Mais par là, il faut comprendre, entendre et voir que c'est un métier protégé ou non seulement les prix sont libres et surtout les gens sont prêts à dépenser des fortunes.

7.Posté par Pascale le 14/07/2021 11:32

Le plus économique étant l'euthanasie de tous ces animaux errants!!!

8.Posté par A mon avis le 14/07/2021 11:53

Votre titre est mensonger. Il ne correspond pas au contenu de l'article.

9.Posté par Julius Caesar le 14/07/2021 12:07

Tient encore une fois, c'est Paris qui décide... c'est vrai que les technocrates de Panam connaissent avec aisance les problèmatiques locales ....

10.Posté par Tringle Marcel le 14/07/2021 12:58

Enfin une mesure pleine de bon sens ! Marre de ces associations qui, sous couvert de culpabilisation, amènent plus de problèmes qu'ils pensent régler au nom.d'une minorité idéologique...
Laissons la raison reprendre le pas sur l'émotion voir la couillonnisse !

11.Posté par Max le 14/07/2021 13:00

Est-ce pour raison financière et où de perte de monopole du corps des vétérinaires !

12.Posté par Brigade nature le 14/07/2021 18:24

Ouais c’est ça . Dites plutôt qu’ils préfèrent leurs portes monnaies ..

13.Posté par troforpoumoin le 14/07/2021 18:43

"Ordres" des vétérinaires, avocats, médecins, notaires, etc... Corporations dont l'objectif est de mettre des barrières à l'entrée, de se protéger, faire front (et de bien se taper entre eux en parallèle, aucun souci), de faire pression sur le législateur pour maintenir des privilèges (très) rémunérateurs sous couvert de connaissance du domaine... très peu de contre pouvoir vu qu'ils sont aussi très présents chez les parlementaires... Certains stigmatisent des lobbys de "multinationales", ceux-là sont autrement plus puissants, et depuis bien plus longtemps...

14.Posté par Perplex le 14/07/2021 20:23

On ne peut pas attaquer en Justice l'ordre des vétérinaires île de france DOM? Ils ne peuvent pas connaître le problème de l'île? Ou voir avec la Présidente de Région île de france ou d'ici? Ou envoyer le dossier à l'Elysée? Il ne faut pas baisser les bras! Ou régler ce problème de local? Ou étaler ce projet sur une plus longue période dans des cabinets vétérinaires normaux, quel local leur faut-il? Et combien de vétérinaires en même temps?
Bizarre ces arguments; on peut toujours faire autrement ou suggérer autre chose...

15.Posté par caroline le 14/07/2021 20:30

A post 13 troforpoumoin.

Entièrement ok avec votre analyse.

De plus la majorité des vetos n en ont rien à foutre de la misère liée à la surpopulation animale dans l île.
Certains préfèrent contribuer, aux nombreuses etudes produites depuis des années sur le sujet de l errance.
La dernière présentée en préfecture en 2018 a rejoint les autres. Où ? A la poubelle.
Rien de mieux pour étouffer les problèmes.

16.Posté par Yachine le 14/07/2021 21:38

De toute façon, ce projet de campagne de Stérilisations n’était pas destinée aux Chiens et Chats des rues alors que ce sont eux également les cas les plus prioritaires. Jusqu’à quand les Assos , vétérinaires, intercos vont continuer à mettre des œillères ? À quand une reconnaissance officielle du statut de Chiens et Chats libres communautaires stérilisés, identifiés, nourris et protégés conformément aux textes de loi du CRPM ? À croire que l’Errance a le dos bien large pour Tous ceux qui veulent nous faire croire ce qu’ils en ont bien envie de dire. Les Animaux des rues peuvent donc continuer à proliférer, servant de réservoir aux 5 abattoirs fourrières mais aussi aux Assos continuant ainsi à exporter le problème à 10 000 kms dans un pays où il y a déjà 100 000 abandons annuels et 30 000 euthanasies de complaisances.

17.Posté par Sissi le 14/07/2021 22:30

Pourquoi ne pas envoyer cet article et nos commentaires à Brigitte Bardot?


Elle se rendra compte de qui sont les sauvages et va faire s'effondrer le plafond de L'Ordre des vétérnaires d'île de France DOM par son intervention!

18.Posté par Dignité le 14/07/2021 23:35

Plutôt que de voir la lutte contre l'errance animale être enfin entreprise avec efficacité ici chez nous où ce phénomène est un véritable fléau , les vétos locaux préfèrent s'y opposer dans le but manifeste de protéger leurs privilèges qui résultent de textes (décrets ou autres) datant de mathusalem, soit des années 1950/1960.
Ils sont nombreux ces corps de métiers, notaires, pharmaciens, huissiers de justice, médecins, dentistes etc... etc... à continuer à bénéficier de privilèges de rémunération qui remontent à ces temps anciens.
C'est à croire que la vie dans les dom/tom correspond pour eux à la vie "en colonie" avec toute la connotation d'ordre financier que celle-ci laisse sous-entendre.

19.Posté par paulux le 15/07/2021 00:09

Les mandarins ont parlé, ils en ont rien a faire de la misère animale à La réunion

20.Posté par ah,ahah, le 15/07/2021 05:11

ah les fameux "ordres" en fait des castes!
N'oublions pas que l'ordre des médecins a été crée par ce bon vieux Pétain qui semble revenir à la mode chez certains!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes