MENU ZINFOS
Politique

Ericka Bareigts demande la levée du couvre-feu au ministre des Outre-Mer


La maire de Saint-Denis a adressé sa demande directement à Sébastien Lecornu. Elle souhaite que le locataire de la rue Oudinot, actuellement aux Antilles, demande l'abrogation de l'arrêté pris hier par le Préfet, suite aux instructions du ministre de l'Outre-Mer lui-même, pour la mise en place d'un couvre-feu.

Par Nicolas Payet - Publié le Jeudi 31 Décembre 2020 à 09:26 | Lu 10346 fois

Photo d'archives : © Pierre Marchal - Anakaopress
Photo d'archives : © Pierre Marchal - Anakaopress
Le communiqué d'Ericka Bareigts

La Préfecture de la Réunion a annoncé hier l’application d’un couvre-feu en deux temps pour la nuit
de la Saint-Sylvestre, avec une circulation limitée de 22h à 1h et un couvre-feu total de 1h à 5h.
Ericka Bareigts, Maire de Saint-Denis déplore cette décision prise au niveau national en Conseil de
Sécurité sans aucune concertation avec les acteurs locaux.

D’une part, ce couvre-feu a été établi sans aucune considération du contexte sanitaire local ou des
spécificités de notre territoire. En effet, depuis le mois d’août, les services déconcentrés de l’Etat, les
collectivités et plus généralement toutes les Réunionnaises et tous les Réunionnais ont fourni des efforts
constants considérables coordonnés par le Préfet, qui ont permis de faire baisser drastiquement la
circulation du virus COVID-19 sur notre île. L’état hebdomadaire des contaminations nous le rappelle,
la stratégie réunionnaise de gestion de l’épidémie a jusqu’à présent porté ses fruits sur notre territoire.
Pour mémoire, au 25 décembre, la Préfecture et l’ARS, annonçaient un taux d’incidence à la Réunion
de 31,4 pour 100.000 habitants, bien en deçà du seuil d’alerte de 50 pour 100.000 habitants.

D’autre part, cette décision prise depuis Paris de manière unilatérale, et son annonce à la veille du
réveillon remet en cause, sans préavis, l’ensemble des projets planifiés par les Réunionnaises et les
Réunionnais, dans le respect des gestes barrières, comme ils le font depuis des mois, pour fêter
l’événement.

Elle ébranle tout autant le secteur économique déjà durement touché par la crise, en déstructurant
notamment l’organisation des professionnels du tourisme et de la restauration, qui devront par exemple,
faire face à une vague d’annulation de réservations de dernière minute.

Cette décision risque également d’entraîner des effets collatéraux directement dommageables pour la
sécurité des familles réunionnaises en ce jour de réveillon du nouvel an. Sur les routes d’abord avec des
risques majeurs d’embouteillages, d’accidents et de conduite sous l’emprise de l’alcool qui seront
concentrés sur une plage horaire resserrée par l’application du couvre-feu. Mais également dans
l’ensemble des communes de notre île dans lesquelles cette décision est jugée injuste car
incompréhensible et subite. Une grande colère est ressentie à son égard.

Pour ces raisons, la Maire de Saint Denis, Ericka Bareigts, a saisi le Ministre des Outre-mer afin de lui demander de suspendre le couvre-feu pour le territoire de la Réunion. Elle demande la poursuite de
l’application de la stratégie réunionnaise de lutte contre la Covid-19 qui a démontré ces derniers mois
toute son efficacité




1.Posté par riverstar974 le 31/12/2020 09:50

Cette démagogue ferait mieux de se taire. Il n'y a pas si longtemps, elle réclamait des mesures strictes tout aussi stupides. Une vraie girouette

2.Posté par Buenos le 31/12/2020 10:00

On ne peut qu’adhérer à la réaction justifiée de Mme la Maire de St Denis et souhaiter que les autres élus se démarquent également du suivisme ambiant.

3.Posté par Anchaing le 31/12/2020 10:01

On se croirait toujours au temps des colonies où Paris décidait de tout....Nou lé pa plis nou lé pa moin, nou lé kapab !

4.Posté par Veridik le 31/12/2020 10:01

Je comprend pas ..
Ya pas eu un entretien avec les maires avant ?
Elle était donc contre ? L'a t'elle simplement fait savoir au préfet ?

5.Posté par Arafat le 31/12/2020 10:09

UNE ANCIENNE MINISTRE REFUSE DE RESPECTER LA LOI.DU JAMAIS VUS
.

6.Posté par fiu le 31/12/2020 10:14

Elle qui était contre la tenue du Grand Raid et autres compétitions en plein air avec une situation sanitaire similaire...
"La bamboche c'est fini !"

7.Posté par Rajao le 31/12/2020 10:15

Elle n'était pas parmi les 24 maires invités par Billant hier. C'est là bas qu'il fallait l'ouvrir.

8.Posté par Mouais le 31/12/2020 10:17

Bien sur... Y en a une qui perd pas le nord pour se mettre en avant.... Ridicule couvre feu, ridicule réaction politique, ridicule...

9.Posté par Possessionaise le 31/12/2020 10:24

Félicitations à madame la Maire..
Fêtons comme ils se doient

10.Posté par Jean Claude le 31/12/2020 10:32

Bonjour
Je suis quand même étonné que tous nos politiques ou du moins certains d'entre eux découvrent la décision du préfet aussi "tardivement". Ils savent très bien qu'ils n'auront pas le temps d'agir. Juste pour nous dire: "vous voyez on s'occupe de vous". Totale hypocrisie, sachant pertinemment que leurs réactions ne sont que pure démagogie !!

11.Posté par furax666 le 31/12/2020 10:36

je suis d accord.

12.Posté par JPB le 31/12/2020 10:45

De quoi je me mêle Madame BAREIGTS ???
Occupez vous de gérer correctement votre ville et surtout de la tenir propre.

13.Posté par Rue la gare le 31/12/2020 11:43

Vous êtes maire de votre commune
Personne vous défend d aller au devant de scène et de prendre vous disposition et dire à votre population de ne pas respecter ses ordres
Pourquoi paris pourquoi se ministre
Vous étiez les premiers à dire PARIS
Y COMMANDE PAS NOUS

14.Posté par Départ du gouverneur ? le 31/12/2020 13:01

Cela finira par le départ du Gouverneur actuel . Ce sera une bonne chose.

15.Posté par JORI le 31/12/2020 13:39

Est elle prête à assumer d'une éventuelle recrudescence de l'épidémie ? 😂 😂

16.Posté par Étonnant_non le 31/12/2020 13:42

Je suis consterné par cette décision du préfet, consterné par le silence des élus locaux. Il y a au moins Mme Bareigts qui réagit. Où sont les élus qui sont censés représenter les intérêts de leur population ! l'intérêt de ces gens qui toute l'année "râle le diable par la queue" comme on dit, et qui à la fin de l'année sont prêts à taper dans leurs petites économies pour pouvoir partager un moment de convivialité avec leur famille, enfants, parents, qui habitent parfois de l'autre côté de l'île.
Et là, on leur dit : ben même ça vous n'avez pas le droit. Vous avez pu dépenser vos petits sous dans les grands magasins, ce qui est bien pour l'économie. Et ça, c'est l'essentiel. Maintenant, s'il faut jeter la nourriture parce que la famille ne pourra pas venir à cause du couvre-feu. Ben, c'est votre problème.
Où sont les élus ?

17.Posté par MAMOUN le 31/12/2020 14:50

Une très bonne initiative ce couvre feu , cela assurera sécurités sanitaire et routière .


18.Posté par CHAVRIA le 31/12/2020 15:21

Cette décision qui, semble t'il, ne reçoit pas l'unanimité des maires, démontre bien la suprématie de l'éxécutif dans ce régime qui se targue d'être démocratique ! On consulte pour mieux contourner le sentiment général! A tous les niveaux , cette Vème République est devenue une pseudo République ! Plus monarchiste que jamais avec une Assemblée dont les rênes sont tenues par une même mouvance ! Le peuple dont bien peu vote d'ailleurs ne détient plus le pouvoir depuis bien longtemps !!!

19.Posté par QBR974 le 31/12/2020 16:09

La championne du retournement de veste!!!

20.Posté par Blouah le 31/12/2020 19:37

Ridicules, elle cherche à sa faire remarquer pour les régionales. Rien d'autre.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes