Politique

Éric Marcely : Un candidat issu de la société civile dans la 7ème circonscription

Jeudi 8 Juin 2017 - 10:52

Le candidat à la députation dans la 7ème circonscription est connu pour son combat contre le RSI.


Le moniteur d'auto-école de 55 ans, né à Trois-Bassins, se présente pour la première fois à une élection, mais n'est pas inconnu des électeurs, car très actif dans le combat opposant les entrepreneurs au RSI. Eric Marcely regrette l'absence d'écoute des députés, qu'il a abordés au sujet du RSI : "Lors de ces combats syndicaux face aux institutions pour les problèmes de RSI, tous les parlementaires ont été invités pour en parler, et aucun n'a daigné nous répondre. Leur mépris nous a poussés à nous défendre nous même, à se proposer pour les remplacer".

Outre le RSI, dont il ne demande pas la suppression, mais la possibilité de choisir son régime de protection sociale, le candidat se veut le défenseur des personnes âgées et handicapées, et propose la création d'un guichet unique "Pour qu'ils aient connaissance de leurs droits, pour qu'ils y aient accès et cela de manière efficace afin de garantir leurs vie de retraité, cela sans courir partout."

Mobilité et mise en place d'un "contrat d'activité"

Autre public fragile : les jeunes, dont il veut facilité la mobilité, finançant leur permis de conduire via les amendes des radars. Il souhaite aussi la mise en place d'un "contrat d'activité", soit un revenu complémentaire : "Y pourront prétendre ceux qui sont actifs dans les associations, les bénévoles, déjà actifs et non reconnus. Les collectivités pourront s'y appuyer pour certaines tâches d'utilité publique, telles que l'accompagnement dans les formalités des personnes âgées."

"Cela amène tout le monde à être considéré comme actif, nous donne à tous une place dans la société, un rôle social. Cela rassurera les parents, donnera confiance aux jeunes, qui pourront là exprimer leur potentiel et se faire une expérience; cela renforcera les liens entre citoyens... Les bénéfices seront nombreux, en termes de moral aussi, avec une répercussion possible sur la consommation des ménages et donc une certaine croissance" ,
assure le candidat de L'Union des Forces Citoyennes et Républicaines (UFCR).

La moralisation de la vie politique est un sujet d'actualité pour Éric Marcely aussi, il promet des mesures concrètes en ce sens : Non cumul des mandats et des fonctions, rémunération en fonction du travail accompli, révocation des élus, arrêt des privilèges après les mandats. "Nous sommes tous égaux, chacun disposant d'un unique bulletin de vote, élus ou non ... Alors pourquoi une telle distinction dans les traitements entre le simple citoyen et les élus, notamment en termes de rémunération, de retraite et d'avantage après la fin des mandats?" s'interroge le candidat.
Bérénice Alaterre
Lu 1794 fois



1.Posté par Ikki le 08/06/2017 12:00 (depuis mobile)

Ce monsieur est loyal et a de très bonnes valeurs. J'ai eu la chance de le rencontrer par hasard. Il n est pas intéressé par le pouvoir et ça ça compte énormément.

2.Posté par Mich le 08/06/2017 12:38

il ferait mieux de continuer dans son métier de moniteur (s'il est doué )

3.Posté par ALEXANDRA le 08/06/2017 18:53

quelqu'un de neuf pour défendre la réalité !!

4.Posté par yableso le 09/06/2017 05:09 (depuis mobile)

Encore un qui fait croire qu'il defend une cause avec et qui n'est qu'un manipulateur de la "misere " des autres

5.Posté par La vérité si je mens ! le 09/06/2017 10:30

En lisant ces commentaires que de la gueule pour certains suivez mon regard !

Présentez-vous aux élections , on verra votre potentiel intellectuel .

Au mal Oki , j'ai donné à l'âge de 30 ans Maire adjoint , place à la jeunesse ou de nouveau visage
A bon entendeur salut

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter